73 / 100

Nous vous proposons l’épisode 19 de votre histoire d’amour: “le destin de Myriam” en espérant que les intrigues de Jeune filles Comme Myriam et Nicole vous font plaisir. Bonne suite de lecture et ne manquez pas de partager avec vos amis et dans vos fora ou groupes sociaux.

ÉPISODE 29 LE DESTIN DE MYRIAM

Je ne sais pas combien de temps je suis restée à la même place en regardant la porte par où était entrée et sortie cette femme qui venait de m’asséner un coup de massue sans même s’en rendre compte.
J’étais dans la boutique mais juste par le corps, mon esprit n’y était plus.

« Laissez mon mari tranquille », cette phrase n’arrêtait pas de tourner en boucle dans ma tête pendant que mon cœur saignait à chaque fois que je ré-entendais.
J’ai fait quoi au bon Dieu pour mériter tout ce mauvais karma.

Pourquoi ce genre de chose n’arrive qu’à moi ?. N’ai-je pas moi aussi droit à ma part de bonheur ?.
Dois-je vivre dans la déception et la tristesse toute ma vie ?.

Je pensais être tombée sur un homme bien, mon homme parfait qu’on me réservait et qui était censé être le chemin qui mène vers mon bonheur après toutes ces souffrances ,mais il a fallu qu’il ne soit pas meilleur que les autres.

Il est marié, je n’arrive pas à le croire.
Il a dit être célibataire alors qu’une femme l’attend tous les jours à la maison. Comment a-t-il pu se jouer de moi à ce point ?.

Je suis revenue à moi quand j’ai senti quelqu’un me secouait.
J’ai levé les yeux pour voir lice qui me dévisageait bizarrement

-Alice :« Eh ça va ?. Je t’appelle depuis toute à l’heure. Je commençais à avoir peur de te voir inerte »
-Moi :« Il est marié lice. J’ai fait quoi pour mériter ça ?»

-Alice :« Je ne pense pas qu’il soit marié.
Il ne me semble pas être le genre d’hommes à avoir une femme et une maîtresse ,donc à ta place je parlerai avec lui de cette femme avant de faire quoique ce soit »

-Moi :« Parce que tu l’as étudié pour savoir ce qu’il peut ou ne pas faire. Tu n’as pas entendu ce qu’elle a dit. C’est son mari. Elle portait une bague à son annulaire en plus »

-Alice :« ça ne signifie rien ma soeur »
-Moi :« Tu crois qu’elle serait venue jusqu’ici pour nous dire des mensonges.

S’il te plait lice tu sais mieux que moi comment les hommes peuvent être vils et trompeurs »
-Alice:« Tu devrais te calmer et analyser la situation »
-Moi :« Analyser quoi ?.

Je vais aller lui dire ce que j’en pense sur le champ »
-Alice:« Quoi ?. Maintenant ?. Alors qu’il travaille »
-Moi :« Il ne s’est pas gêner pour se foutre de ma gueule en m’envoyant des messages alors qu’il était à son boulot, alors crois-moi je ne vais pas me gêner pour aller lui cracher ce que je ressens à cet endroit même »

J’ai enfin bougé de là où j’étais pour reprendre mon sac et de sortir de la boutique pendant qu’lice me suivait en me disant de ne pas y aller
-Alice :« Ne fais pas ça Myriam. Attends au moins qu’il soit rentré chez lui.

Tu es énervée et tu pourrais dire des choses que tu regretteras par la suite »
J’étais déjà dans ma voiture ,mais Alice retenait la portière m’empêchant de démarrer
-Moi :« Lâche cette portière Alice »

-Alice :« Non je ne te laisserai pas faire cette bêtise »
-Moi :« Ok ma voiture n’est pas le seul moyen de transport qui existe à ce que je sache ».

Je suis sortie de là et j’ai arrêté un taxi qui passait avant de m’engouffrer dedans sans même discuter du prix.
Je lui ai indiqué l’adresse du lieu de travail d’Erick et une fois sur place , je lui ai tendu un billet de cinq mille francs qui couvrait largement le prix de ce trajet.

Comme j’étais venue il y a quelques heures , le gardien m’a laissé passer sans problème ,mais ça n’a pas été le cas de sa secrétaire.

Je l’ai dépassé ,mais elle est venue me barrer la route.
-Elle : « Eh vous comptez aller où comme ça ?. Vous croyez que c’est un marché ici pour que vous alliez et veniez comme bon vous semble »

-Moi :« Poussez-vous de là s’il vous plait »
Elle m’a regardé de haut en bas avant d’émettre à nouveau un sifflement de dédain en mon encontre.
-Elle :« Vous ne manquez pas d’air vous.

Vous croyez que parce que le patron porte un regard sur vous que vous avez un passe partout ici. D’abord il faudrait que je vous annonce que monsieur Erick a stipulé de ne pas être dérangé sauf urgence ,alors vous allez vous asseoir sagement jusqu’à ce qu’il finisse ou vous partez l’attendre autre part. espèce de culottée »

Je l’ai regardé quelques secondes pendant qu’elle me toisait avec un air de défi.
Son air a changé quand elle a senti ma main claquée fortement sa joue avant que je ne la dépasse pour entrer dans le bureau d’Erick qui était vide , mais comme des éclats de voix parvenaient à mes oreilles ,je me suis dirigée vers l’endroit d’où ils provenaient qui était une salle de réunion annexe au bureau de ce dernier.

J’ai ouvert la porte avec fracas et ils se sont tous tournés vers moi pendant que l’autre idiote arrivait derrière moi.

A Lire aussi:

-Elle :« Je suis désolée Monsieur. J’ai essayé de l’arrêter mais elle n’a pas voulu m’écouter »
-Erick:« ça ne fait rien. Myriam tu peux m’attendre dans mon bureau s’il te plait, le temps que je termine »
-Moi :« Pas besoin. Je ne serai pas long. Je suis venue vous dire de ne plus m’approcher ni physiquement ni spirituellement.

Les salopards doublés de menteurs c’est trop pour moi »
Il m’a jeté un regard signifiant « De quoi tu parles » avant de se tourner vers ses clients
-Erick :« Excusez-moi. Je reviens tout de suite ».

Les gens présents dans la salle nous regardaient surpris et intrigués à la fois par ce spectacle que je leur offrais et dont il n’avait sûrement pas l’habitude d’assister , mais je m’en foutais sur le moment.

-Moi :« Mais où vas-tu ?. Tu as peur que tes précieux clients sachent à quel individu ils ont affaire, que tu es un sale menteur qui croit qu’il fera de moi sa maîtresse avec qui il passera du bon temps avant d’aller retrouver sa petite femme. Tu m’as pris pour une idiote ou quoi au point de te jouer de moi à ce point ?.

Tu as cru quoi toi, que tu pouvais mener ton double jeu sans qu’aucune de nous ne soit au courant ? »
-Erick:« Myriam »
-Moi :« Pas de Myriam, surtout pas de Myriam. Vous les hommes vous ne changeraient jamais.

Il faut toujours que vous partez chercher ailleurs alors que vous avez tous chez vous et vous n’hésitez pas à mentir aux femmes droit dans les yeux pour arriver à vos fins.

Je ne veux plus te voir et dis à ta femme de ne plus venir me menacer jusque dans ma boutique.
Je lui rends son mari volontiers. S’il a des problèmes avec toi qu’elle vienne t’en parler directement ».

Je suis ressortie comme je suis entrée en bousculant la secrétaire au passage qui elle aussi avait suivi toute la scène avec réel intérêt.

J’allais franchir la porte quand j’ai senti Erick m’attraper le bras et m’a amené dans une autre salle de réunion libre ,puis il a fermé la porte à clé. Tout ça pendant que je lui criais de me lâcher encore plus énervée que je l’étais en arrivant.

Il a fini par me lâcher avant de me lancer un regard dur. C’était la première fois qu’il me regardait de la sorte
-Erick :« C’est quoi ce que tu viens de me faire ? »
-Moi :« Quoi ?. Tu n’as pas compris ?. Tu veux que je me répète »

-Erick :« Comment oses-tu venir faire un scandale à mon lieu de travail devant mes clients en plus ?.
Qu’est-ce qui t’empêchait d’attendre que je rentre chez moi pour le faire ? »

-Moi :« Parce que ta femme n’a pas attendu que je rentre pour venir me menacer de me faire la peau si jamais je ne laissais pas son mari »

-Erick :« Parce que tu es aussi immature et irresponsable que Sarah pour faire tout ce qu’elle fait. Je te croyais plus réfléchie pour être du genre à venir exposer ses problèmes en public et créer un scandale pour des accusations infondées »

-Moi :« Tu ne vas pas retourner la situation en ta faveur alors que c’est toi qui m’as menti. Tu es marié et tu m’as regardé droit dans les yeux en me disant que non. Oses-tu me dire que tu n’es pas marié Erick ? »
-Erick :« Si je t’ai regardé droit dans les yeux en te disant que je ne suis pas marié c’est que je ne le suis pas.

Sarah, parce qu’il n’y a qu’elle pour faire une chose pareille était jadis ma femme , mais elle ne l’est plus depuis plus d’un an. Je ne t’ai peut-être pas dit que j’ai été marié parce que je n’aime pas en parler , mais la prochaine fois avant de venir insulter les gens veille à vérifier ce que tu avances.

Je pensais que tu étais une femme posée et réfléchie mais je me suis trompé. Les irresponsables et belliqueuses j’en ai eu ma dose donc Maintenant excuse-moi mes clients m’attendent ».

Je l’ai regardé sortir pendant que la honte et le regret m’envahissaient pour remplacer la colère et la désillusion que je ressentais depuis la menace de sa soi-disant femme.

C’est ce qui arrive quand on se laisse emporter par la jalousie.
Je suis venue l’insulter et de surcroit étaler sa vie privée devant ses clients et sa secrétaire alors que cette femme n’a fait que mentir.

Je ne pense pas que honte puisse être plus grand que ce que je ressens en ce moment.
ça ne me ressemble tellement pas de faire ce genre de scandale. C’est du Alice ça.

En temps normal je n’aurais même pas réagi. J’aurais pleuré peut-être, faire la tête à Erick sûrement avant de lui parler , mais ce genre de réaction non. Qu’est-ce qui s’est passée pour que je me laisse autant emporter par la jalousie ?.

J’ai dit des choses que je regrette maintenant et je n’ai aucune idée de comment je vais me rattraper. Je viens d’enterrer cette relation par mes bêtises parce qu’Erick parlait calmement certes pendant que je lui gueulais dessus ,mais ce que reflétait ses yeux n’augure rien de bon.

C’est la première fois qu’il m’a regardé aussi durement. Je suis restée dans la salle de réunion plusieurs minutes après qu’Erick soit sorti avant de sortir à mon tour.

Je suis repassée devant sa secrétaire qui n’a pas manqué de lancer à nouveau un gros sifflet de dépit ,mais j’étais trop préoccupée actuellement pour me soucier d’elle.

Je suis sortie de l’entreprise puis j’ai arrêté un taxi pour retourner à la boutique.
Quand je suis entrée, Alice qui était entrain de conseiller une cliente m’a regardée furieuse.
ça va être ma fête aujourd’hui.

J’aurais dû l’écouter quand elle m’a interdit d’y aller , mais il a fallu que je fasse ma rebelle.
Je suis allée poser mes affaires et je me suis assise devant l’ordinateur pour finir les comptes que j’avais commencé ce matin ,mais je n’ai rien pu faire de tout le reste de la journée.

Je n’arrêtais pas de penser à Erick et le fait qu’avec cette histoire, j’ai peut-être tout gâché. J’avais envie de pleurer tout d’un coup.
Je me sens nulle d’avoir réagi de la sorte. J’espère que je ne lui ai pas fait perdre ses clients parce que là je m’en voudrais à mort.

Je l’ai appelé quelques heures après le temps d’attendre qu’il finisse sa réunion ,mais à chaque fois ça sonne jusqu’à ce que l’appel tombe sur la boite vocale.

J’ai mal vraiment et je ne peux en vouloir à personne qu’à moi-même. Bizarrement Alice ne m’a rien demandé de la journée. Elle me fait la tête aussi sinon elle m’aurait bombardé de questions depuis.

J’ai réessayé Erick ,mais cette fois je suis tombée directement sur la boite vocale

-lice :« Arrête de harceler l’enfant des gens. Tu es allée faire ton intéressant là-bas sans preuve. Quand on sème le vent on récolte la tempête ».
-Moi :« Alice s’il te plaît. Je n’ai pas besoin de ça en ce moment »

-Alice:« Est-ce que je ne t’avais pas dit de ne pas y aller ?. Mais madame donne des conseils aux autres mais n’écoute jamais ce qu’on lui dit.

Tu es allée dire quoi jusqu’à ce que le monsieur qui t’appelle à chaque instant te boude ? »
-Moi :« J’ai honte de moi ,tu ne peux même pas savoir à quel point.

l’ai traité de tous les noms d’oiseau. Je l’ai traité de menteur et d’infidèle devant ses clients alors que l’autre n’a fait que mentir. C’est son ex-femme. Cela fait un an qu’ils ont divorcé »

-Alice :« Non sérieux. Qu’est-ce qui t’es passé par la tête ?. D’abord on ne mêle pas la vie privée et la vie professionnelle ,donc si tu as quelque chose à lui dire tu attends qu’il finisse le boulot.

Ensuite au cas où tu vas jusque là-bas tu vois qu’il est avec des gens le minimum serait d’attendre qu’ils s’en aillent. Là tu as déconné ,mais grave alors tu mérites qu’il te boude »

-Moi :« Hum je crois que je l’ai vraiment fâché. Il parlait froidement ,mais c’est devait être la tempête à l’intérieur de lui. J’ai peur. Je l’appelle depuis toute à l’heure mais il ne répond même pas »
-Alice :« Laisse lui le temps de se calmer. Tu es en faute alors soit patiente.

De toute façon c’est bien fait pour toi »
-Moi :« Comment ça ?»
-Alice :« La prochaine fois tu réfléchiras à deux fois avant de faire du n’importe quoi. Quand Alice te dira de faire quelque chose tu le feras »
-Moi :« La ferme »

-Alice :« krkrkrk mais pourquoi tu t’énerves ?. Tu as voulu faire ta rebelle non ? »
-Moi :« Alice !! »
-Alice :« Ok je plaisantais. Ne t’inquiète pas il va t’appeler »
-Moi :« J’espère ».

J’ai espéré toute le reste de la journée et même toute la soirée mais rien.

Le monsieur me boudait , il ne voulait absolument pas me parler même s’il avait rallumé son téléphone.
Je lui ai envoyé plein de messages pour lui demander de me pardonner ,mais il n’a même pris la peine de répondre.

J’ai pensé d’aller chez lui ,mais je me suis ravisée finalement. Je n’ai pas envie d’y aller pour qu’il refuse de me parler par la suite. Je pense que je le rappellerai demain.

Du coup, je me suis endormie la mort dans l’âme.

Quelques heures avant, Nicole se disait de l’autre côté : 
Non mais je n’arrive toujours pas à croire que je travaille moi, oui moi Nicole je travaille.
Depuis que Myriam est passée à la maison ,elle a foutu la merde.

Mon père est devenue un tyran plus qu’il ne l’était avant.
Il a répudié ma mère malgré que tout le monde lui a dit que leur mariage a trop duré pour qu’il la laisse ainsi.
Toute la famille a parlé mais rien.

Il est catégorique, il ne veut plus d’elle. Au moins il n’a pas dit aux gens la raison pour laquelle il l’a répudié.
J’ai cru qu’il allait me jeter dehors aussi mais il a dit que si je ne veux pas suivre ma mère j’ai intérêt à trouver du travail et vite.

Voilà pourquoi je me retrouve entrain bosser alors que je devrais me dorer la pilule. Mais bon comme cette idiote de Myriam a récupéré l’héritage de sa mère , mon père se retrouve avec le quart de ce qu’il avait avant.
Au moins elle nous a laissé la maison, une vraie idiote cette Myriam et je la hais toujours autant si ce n’est plus.

Donc je suis comptable dans une société de génie civil. Je sais ce que vous pensez ,mais je l’ai eu loyalement ce job.

J’ai des diplômes; enfin j’ai eu un coup de pouce d’une amie qui est la secrétaire du boss ,mais j’ai passé un entretien comme tout le monde et j’ai été recrutée pour remplacer un des anciens comptables qui a pris sa retraite.

Apparemment le boss ne voulait pas trop parce que je n’ai eu aucune expérience depuis mon stage de validation de mon diplôme mais Divine (sa secrétaire) a insisté et il a accepté à condition que je vienne deux mois plutôt pour me faire former par celui que j’allais remplacer.

J’ai accepté bien sûr et me voilà comptable aujourd’hui.
Quand j’ai vu mon nouveau patron pour la première fois, j’ai failli lui sauter dessus tellement il est beau.
Et puis si je me retrouvais marier à un chef d’entreprise je n’aurai plus à bosser .

Je pourrai me la couler douce dans le meilleur des mondes.
J’ai fait ma séductrice ,mais le mec ne me regarde pas pourtant Divine m’a dit qu’il a divorcé avec sa femme même si celle-là n’arrête pas de vouloir revenir.

L’argent c’est bien alors il faut être vraiment une imbécile pour perdre un mari riche ,mais tant pis pour elle.
Je le récupérerai bien volontiers ,mais j’ai l’impression que je suis invisible pour cet homme pourtant je suis toute pimpante pendant nos réunions.

J’ai fait tout pour attirer son attention pour rien.
La seule remarque qu’il m’est faite, qui montre qu’il me voit bien, est que je devrais m’habiller correctement pour venir au boulot parce que mes tenues sont trop osées. Pourtant c’est pour lui que je m’habille comme ça.

Aujourd’hui j’avais un problème avec les comptes donc j’ai dû prendre ma pause un peu plus tard. D’ailleurs je vais juste me prendre un sandwich parce que mon restaurant préféré ferme après 15 heures.

Je sortais d’un des ascenseurs quand j’ai vu Myriam entrer dans l’autre. Mais qu’est-ce qu’elle fout là ?.
J’ai regardé à quel étage s’est arrêté son ascenseur et j’y suis montée à mon tour. Elle va foutre quoi chez le patron elle.

Elle me harcèle. Je la trouve partout où je vais.
Ce sont des éclats de voix qui m’ont interpellé quand je suis sortie de l’ascenseur.
Je reconnais la voix de Myriam. Je suis allée sur la pointe des pieds dans le bureau pour écouter la conversation.

J’ai failli mourir quand j’ai compris que Myriam sortait avec lui.
Ah mais non je ne suis pas d’accord. Comment elle fait pour me voler ce que je veux à chaque fois, d’abord Junior et maintenant Erick.

Cette fois-ci elle ne s’en sortira pas comme ça.
Je suis sortie en courant quand je l’ai vu revenir par la porte. Il ne faut absolument pas qu’elle me voie sinon je risque de perdre l’avance que j’ai sur elle.

Je me suis cachée jusqu’à ce qu’ils entrent dans une des salles de réunion avant de descendre discrètement.
Elle vient de me créer une occasion vue comment elle a insulté le pauvre garçon pour rien.
Je vais bien en profiter.
Elle va voir que je n’ai pas encore fini avec elle

A mon retour de déjeuner, je suis allée chercher mon dossier épineux de toute à l’heure. J’aurais pu m’en sortir toute seule ,mais c’est une occasion d’aller voir Erick et lui parler de ce que Myriam n’a pas dû lui dire j’en suis sûre.

Mais avant je vais cueillir des infos chez Divine.
J’ai pris mon téléphone pour l’appeler
-Divine :« Allô »
-Moi :« Eh ma chérie on dit quoi ? »
-Divine :« Rien du tout. Je suis trop énervée »
-Moi :« Ah bon ?.

Ce ne serait pas à cause de la fille là que j’ai croisée toute à l’heure en allant manger. Elle a failli me déboîter l’épaule »
-Divine :« C’est elle-même. C’est la nouvelle copine du patron , mais elle m’énerve déjà avec ses grands airs. Elle a osé me gifler »

-Moi :« Non elle n’a pas osé faire ça quand même ? »
-Divine :« Si, elle a fait un scandale ici. Elle a insulté le patron devant ses clients et le traitant d’infidèle, de menteur et j’en passe. Vu comment le patron est sur les nerfs depuis son passage on risque de ne pas la revoir de sitôt »

-Moi :« Toute façon ce genre de filles ne s’intéressent qu’à l’argent. Je suis sûre qu’elle ne l’aime pas. Elle veut juste profiter de lui et lui bouffer son argent »
-Divine :« A qui le dis-tu ?. C’est pour ça que je me suis dépêchée d’informer Sarah pour qu’elle s’occupe d’elle »

A Lire aussi:

-Moi : « Sarah c’est l’ex femme du patron là dont tu m’avais parlé»
-Divine :« Oui c’est elle. Elle n’a qu’à récupérer son mari vite fait parce que la fille que j’aie vu aujourd’hui compte lui mettre la corde au coup ;enfin si elle n’a pas tout gâté toute à l’heure.

J’espère qu’il va le jeter vite fait. Elle me soule cette imbécile »
-Moi :« J’espère aussi. Bon il est libre le patron. J’ai des questions à lui poser ?»

-Divine :« Oui tu peux venir le voir »
-Moi :« Super. Merci ma chérie. A toute de suite »
J’ai raccroché avant de prendre le dossier et de sortir de mon bureau.

Comme elle s’est jetée dans le gouffre qu’elle a créé elle-même, je vais me faire un plaisir de l’y pousser encore plus profondément.

À SUIVRE…

Share this:

Laisser un commentaire