Fanny la sénégalaise: partie 57

70 / 100

PARTIE 57

• FANNY LA SÉNÉGALAISE •

Le lendemain, c’était notre deuxième jour à Paris et indiscutablement c’était notre jour de repos. On devrait se reposer pour bien travailler le jour suivant. Donc j’ai pris une douche très tôt matin, et puis je suis allé me recoucher.

Je me suis réveillé vers 16heures. Nicole était devant la télé. Puis tout d’un coup, je me suis connecté sur whatsapp pour parler avec ma fiancée, donc je l’ai envoyé un appel vidéo.

—Fanny:« (sourire) »

—Moi:« Coucou. »

—Elle:« Coucou. Je me suis levé à 7heures. C’est maintenant que tu appelles ?! ».

—Moi:« Je pensais que tu dormais. Je me suis réveillé à peine. »

—Elle:« ah! ok. Alors. Tu as fait un bon voyage? Tu as déjà mangé ? »

—Moi en souriant:« Je n’ai pas encore mangé. Mais oui, le voyage s’est bien passé. Et toi? Ça va là-bas. Tu ne te sens pas trop seule ?»

A Lire aussi: Bien-être: sublimer sa vie malgré les épreuves, par le développement personnel

—Elle:« Oui tu me manques bébé. »

—Moi:«« Je sais ma tigresse, tu me manques aussi. Bon,  on a eu un problème ici. »

—Elle:« Déjà ?»

—Moi:« Ouais.. Déjà. »

—Elle:« Quoi? parle moi… »

—Moi:« Je dors dans la même chambre que… »

—Elle en criant:« AAHH… TU DORS DANS QUOI ? QUE QUI ?»

—Moi:« Mais Fanny attends !»

—Elle:« Elle est où? Elle ne pouvait pas faire attention??! Comment elle a fait pour que ça se passe comme ça? Freddy?? Reponds moi. »

—Moi:« Ahahahah.. Je savais que tu n’avais pas fini d’être jalouse. »

—Elle:« Mais Freddy… »

—Moi:« Ne t’inquiète. Quand une autre chambre se libère, je plie bagage »

—Elle:« Hmmm.. C’est une femme et elle n’est pas… Enfin… »

—Moi:« Ne t’inquiète. Ça va aller! »

—Elle:« Pendant deux semaines ! Pardon je ne veux pas de surprise bizarre. Changez d’hôtel s’il vous plait!»

—Moi:« On ne peut pas. Il n’y a  de place nulle part. »

—Elle:« Freddy… »

—Moi:« Ça ira, ne t’en fais pas. ».

—Elle:« Une femme comme elle dans la même chambre que toi Freddy! Ecoute, je sais que tu es adorable et etc.. Mais sincerement… »

—Moi:« Essaye au moins de me faire confiance. Et puis elle ne cherche pas à me séduire, elle n’est pas une allumeuse. »

—Elle (en baissant la tête):« Hummm… ».

—Moi:« Ne t’inquiète pas. »

—Elle:« Bon ok. J’arrête, mais fais attention d’elle. »

—Moi:« Hmm… ».

—Elle:« Il faut manger oh. »

—Moi:« Bien-sur. Ne t’inquiète pas. »

—Elle en souriant:« Ok. »

—Moi:« Bon, je te laisse. On s’appelle demain. »

—Elle en souriant:« D’accord. bisous. Je t’aime mon ange. »

—Moi en souriant:« Bisous. Je t’aime aussi. Ne fais pas de bêtises là-bas hein. Et si tu as un soucis appelle Karim. Okay ?»

—Elle:« D’accord. »

—Moi:« Et je n’aime pas le fait que tu sois seule à la maison. Tu ne préfères pas aller chez Safi ? Ou chez ta mère?! »

—Elle:« Oui mais pas maintenant. Je n’ai pas envie d’être dérangée. Et si Ally est chez maman c’est pour changer un peu d’air. Donc je n’irai pas là-bas. »

—Moi:« Hummm d’accord. »

—Elle en souriant:« Passe une excellente soirée mon amour. »

—Moi:« Merci. À toi aussi ma cherie. »

Aussitôt elle a raccroché et je me suis enfin levé.

Je vais attendre une bonne fois 19heures 30 pour manger. Bon, en attendant je vais regarder un peu les dossiers.

—Nicole en souriant:« Coucou.  Tu as beaucoup dormi. ».

—Moi:« Salut. Oui j’étais vraiment fatigué. ».

—Nicole en souriant:« Humm.. Tu n’as rien mangé. Tu veux que je descende te prendre quelque choses? »

—Moi:« Non merci. J’irai moi-même après. »

—Nicole:« D’accord. Bon concernant le dossier, pendant que tu dormais j’ai pu avoir les associés et ils ont dit que la reunion se tiendra à la fin de la semaine. Et pour les autres ce sera la semaine prochaine. »

—Moi:« Okay merci Nicole. C’est cool. »

—Elle en souriant:« De rien… »

Du coup elle s’est assise en face de moi, puis on a commencé à travailler. Donc on a mis tous les dossiers au point en attendant la réunion qui se tiendra à la fin de la semaine.

Quelques jours plus tard, ce fut le jour où la réunion devrait se tenir. Depuis que nous sommes ici, on n’arrête pas de travailler et de sans cesse revoir les dossiers, c’est un contrat vraiment important.

J’appelle Fanny tous les jours sur skype, elle est allée voir Ally récemment et on a skypé, il était content de me voir. Ils me manquent quand même. La nourriture de l’hôtel est bonne mais je préfère mille fois les plats de ma petite Fanny.

Nicole et moi n’échangeons pas vraiment, au bureau on s’entendait mieux qu’ici. Elle sort le matin après avoir pris sa douche et ne rentre que le soir. Par contre elle a de ces robes de chambre… Putin.. Si je n’étais pas vraiment amoureux de Fanny, je sais que j’aurais déjà craqué.

Désormais il est 15heures, elle est sous la douche et moi je m’habille. C’est ma fiancée (Fanny) qui a choisi ce que je devais porter lors de mes deux réunions.

À chaque fois que j’ouvre ma valise c’est son parfum de bébé qui m’accueille, et c’est comme si elle était dedans.

—Nicole:« Gracia,  je suis prête. »

—Moi: okay… On y…. »

Je n’ai pas fini la phrase, puis elle avait commencé à sourire:

—Elle:« (sourire) »

—Moi:« Oh! Tu vas où comme ça? »

—Nicole:« Comment tu me trouves? »

—Moi:« Euhh.. Assez osé. »

—Nicole:« C’est tout ?»

—Moi:« Beiiin… Tu es belle. »

—Elle:« Okay laisse tomber. Tu ne complimente que madame?! ».

—Moi:« Ouaip. Mais ne te vexe pas hein. ».

—Elle:« Bon allons-y »

Elle porte un tailleur moulant blanc en rose, dévoilant sa grosse poitrine. Et une jupe moulante aussi, au dessus des genoux qui dessine correctement ses fesses rebondies. Hmm… C’est vrai qu’elle donne envie, mais côté compliment je ne sais pas trop quoi dire. J’aurais pu lui dire qu’elle est désirable mais ce serait déplacé.

—Moi:« On y va?! ».

—Nicole en souriant:« Oui oui allons-y. »

Nous sommes sortis de l’hôtel. Bon, ici on a un chauffeur donc on est monté tous les deux derrière, et puis nous sommes partis.

Nous sommes arrivés à 17heures précise. Tout le monde était déjà là. Ils sont d’une ponctualité traumatisante mes amis.

—Moi:« Bonsoir… Messieurs »

—Eux:« Bonsoir à vous. »

—Moi:« Vous êtes vraiment ponctuels. »

—L’un:« Hmm.. Si c’est pour être assis à la même table qu’une telle merveille, tout l’honneur est pour nous. »

Du coup il s’est levé et a tiré la chaise de Nicole pour qu’elle s’assoie après avoir baisé sa main.

—Nicole en souriant:« Merci »

—Un autre:« Vous êtes vraiment ravissante. »

—Moi:« Bon.. Nous allons procéder à la lecture du contrat. »

—Nicole:« Je vais le faire. ».

Elle s’est levée immédiatement et a commencé à faire la lecture.  Tous furent captivés. Personne ne faisait autre chose, je ne sais même pas s’ils l’écoutaient ou si ils ne faisaient que fantasmer sur elle. Je ne saurais vous dire mes amis. Mais sincèrement elle ne pouvait laisser aucun homme normal indifférent. Elle est excitante. Déjà qu’elle n’est pas noire, elle est chocolat, un peu comme moi. Et son teint est tellement éclatant, imaginez une pépite d’or sous le soleil. Si on la regarde en tant que femme, elle est classée parmis les plus belles. Je n’en doute pas une seconde.

Bon bein, après la lecture, nous avons procédé à quelques mises au point et tous ont signé. Ça n’a pas été trop difficile.

La prochaine réunion se tiendra deux jours avant notre départ, ce sera juste une banalité. Certains ont invité Nicole au resto mais elle a poliment décliné les invitations, puis nous sommes rentrés.

En cours de route, une voix à l’intérieur de moi m’a dit:

— Si elle décline toutes ces invitations, ce qu’elle te veut toi.

Couche avec elle, je sais que tu en a envie. C’est une femme sexy, elle attire les regards et toi tu dors avec elle, la sauter serait tout à fait normal.

—Moi:« Putin c’est quoi ça ? »

—Nicole:« Gracia ça va ?»

—Moi en bégayant:« Euuh.. Oui ça va merci.»

—Nicole:« Humm… »

Tout à coup je me suis senti bizarre mes amis. Il suffisait juste que je la regarde et c’est sa poitrine que je voyais. Rien d’autre.

—Nicole:« Gracia ??»

—Moi:« Humm?? »

—Elle en souriant:« Tu rougis, donc ne me dis pas que tu fantasmes aussi sur moi. »

—Moi:« Non… »

—Elle:« (sourire) »

—Moi:« Au fait, félicitation pour aujourd’hui. Tu as été très pertinente. »

—Nicole:« Hummm… Merci Gracia. »

Du coup nous sommes arrivés à l’hôtel et on est directement montés.

J’étais toujours excité, et j’entendais sans arrêts cette voix de merde dans ma tête :

— Saute la, saute la, saute la…

Bon bah, elle a retiré ses vêtements et a commencé à se promener en serviette dans la pièce. Du coup je me suis excité de plus belle, et pour ne pas causer l’irréparable, j’ai décidé d’aller me coucher.

—Nicole:« Gracia? Tu vas te coucher? »

—Moi:« Oui. »

—Nicole:« À 20heures ?»

—Moi:« Je suis fatigué. »

—Nicole en souriant:« Tu es tout rouge. À l’époque ça t’arrivait quand tu voulais à tout prix résister de me faire l’amour. Mais bon, si tu n’étais pas en couple je jurerais que c’est ça. »

—Moi:« Hummm… »

—Nicole:« Tu veux coucher avec moi ? »

—Moi:« Non. Loin de moi cette idée. »

—Elle:« Tu es sûr ?».

—Moi:« Hummm… Bonne nuit Nicole, à demain. »

—Nicole en me faisant des bons yeux:« Merci également Gracia. »

Du coup je suis parti me coucher mes amis. Car je n’avais pas besoin de succomber à la tentation de Nicole.

NICOLE:

Je connais trop bien Freddy. Il aime énormément cette imbécile de Fanny, mais il ne pourra plus résister. Mes fétiches ont réduit sa résistance.

Bon, j’ai retiré ma serviette et suis allée le trouver dans son lit.

—Freddy:« Mais qu’est-ce que tu fais ? Tu es folle ou quoi ?»

—Moi en faisant des bons yeux:« J’ai envie de toi. »

—Lui:« Éloigne toi de moi Nicole ! Qu’est-ce qui te prend?»

—Moi:« Fais moi l’amour. Je sais que tu en a envie aussi. Je suis toute à toi. »

—Lui:« …. »

Soudain il s’est levé sans rien dire, puis je l’ai demandé :

—Moi:« Gracia mais où vas-tu? »

—Lui:« …. »

Il n’a rien répondu, donc il a enfilé un t-shirt et est sorti.

J’étais vraiment impressionnée et surtout choquée par la capacité de résistance qu’a Freddy. Il était excité mais pourtant il résistait. Il avait totalement refusé de coucher avec moi, et pourtant j’avais fait toutes les incantations magiques que mon marabout m’avait offert.

Bon bah, j’avais commencé à pleurer une fois que Freddy est sorti. Car je me sentais vraiment ridicule et sale. Donc j’ai pleuré pendant un bon moment, puis après, j’ai décidé d’utiliser la dernière formule que mon marabout m’avait donné.

J’avais commencé à faire des incantations magiques, puis tout d’un coup, j’ai vu la déesse des eaux (Mami-water ou sirène) dans la pièce. Mami-wata est une femme extrêmement très belle, mais malheureusement elle est en moitié femme, et en moitié poisson.

—Elle:« Femme ! Pourquoi m’as tu invoqué ?».

—Moi:« Parce que j’ai besoin de ton aide la grande déesse des eaux. Freddy résiste toujours, je ne sais plus quoi faire ?! S’il vous plaît grande déesse ! Aidez-moi. Freddy est le seul homme que j’aime, je vais qu’il soit à moi et à moi seule. »

Tout à coup elle avait commencé à rigoler, puis elle m’a dit:

—Elle:« Ton souhait sera exaucé ma fille. Mais  dès ton retour en Afrique, ton marabout te remettra un serpent très venimeux. Tu devras le tuer toi-même et le lui faire manger. Si il le mange.  Il se rendra de lui-même chez toi. Donc tu lui feras manger ce serpent et tu te débrouillera pour coucher avec lui. Pendant le rapport sexuel, il doit s’introduire à l’intérieur de toi pour que tu puisses bien récupérer son sperme, puis après, tu me l’offriras.  »

—Moi:« Okay c’est compris, je t’offrirai son éjaculat grande déesse des aux. »

Du coup elle a disparu de la pièce. Je me suis ensuite levée avant d’aller me coucher.

À SUIVRE…

Share this: