o-HAPPY-BLACK-COUPLE-facebook
55 / 100

Même si je refuse de l’avouer, il a les même yeux que Lamine. C’était inévitable vu qu’il a participé à sa conception, mais ce bébé est le mien, je l’accepte et je l’assume. Je l’aime énormément,et même si il ne parle pas encore, je sais qu’il m’aime également (Suite de l’histoire d’amour)

PARTIE 37 • FANNY LA SÉNÉGALAISE •
FANNY:

Quelques semaines après mon accouchement, on a réalisé le test d’ADN, l’enfant était bel et bien de Lamine Diop. Mais nonobstant cela Freddy ne s’est pas inquiété, il a même préféré donner à mon fils son nom de famille; donc, mon bébé s’appelle Ally Diaw.

La semaine dernière, Safi m’a téléphoné, elle voulait savoir comment on se porte moi et mon bébé, car elle était partie au Maroc une semaine avant mon accouchement. Elle avait besoin de revoir sa famille et continuer bien-sûr ses études. Je le suis vraiment reconnaissante; sans elle je ne sais ce qui allait se passer à Miami, et surtout que Freddy me détestait totalement ce temps-là.

Safi et moi on se parle régulièrement, madame m’a confié qu’elle est folle amoureuse de Karim, ils se parlent rarement parce qu’ils ont très peu de chose à se dire, mais je suis sûre que ça peut fonctionner quand même entre eux.

—Maman:« Fanny, viens ma fille ».

Tout à coup, je me suis levée avant de me diriger où elle se trouvait.

—Moi:« Je suis là maman »
—Elle:« Humm… Dis-moi, est-ce que tu permute les seins quand tu allaite ton bébé ou bien tu le fais toujours avec le même sein ? ».
—Moi:« Eeuuhh… Toujours avec le même sein.. Pourquoi ? ».
—Maman:« Remarque qu’il a de plus en plus faim ».
—Moi:« Hummm… C’est vrai maman ».

—Maman:« Si tu le nourris tout le temps avec le même sein, il arrivera un moment ou la quantité de lait va diminuer, et si la quantité de lait diminue, il ne sera plus du tout rassasié; ce qui explique le fait qu’il a toujours aussi faim. Il faut donc changer de sein, en laissant l’autre reposer un peu ».

—Moi:« Oh! D’accord, j’ai compris ».
—Maman:« C’est tout, va continuer avec ce que tu faisais ».
—Moi:« D’accord, merci maman ».

Du coup, je suis allée continuer avec ce que je faisais; j’ai nettoyé tout le salon, la terrasse, les chambres, la cour, donc tout. J’ai travaillé, puis j’ai fini mon ménage vers 13h, avant d’aller me laver. Après avoir pris ma douche, je suis descendue récupérer mon petit chéri d’amour et maman est allée se reposer dans sa chambre, elle était tellement fatiguée.

Je suis allée m’assoir avec mon bébé Ally au salon, il gazouillait sans arrêt, et depuis qu’il a ouvert les yeux là, il regarde desormais tout, rien ne lui échappe. Il aime les couleurs, je lis tellement de joie dans ses yeux et quand il sourit, il devient trop mignon.

Même si je refuse de l’avouer, il a les même yeux que Lamine. C’était inévitable vu qu’il a participé à sa conception, mais ce bébé est le mien, je l’accepte et je l’assume. Je l’aime énormément,et même si il ne parle pas encore, je sais qu’il m’aime également.

Bon, J’étais en train de lui faire plein de bisous quand Freddy m’a téléphoné.

—Moi:« Coucou mon amour ».
—Lui:« ça va ? ».
—Moi:« Oui oui ça va et toi ? ».
—Lui:« Ça va également. Ça fait 5 jours ».
—Moi:« Tu faisais quoi ? ».

—Lui:« Je travaillais bébé ».
—Moi:« Humm ! Même pas un texto ?!»
—Freddy:« Désolé, je t’avais déjà dit de ne pas te fâcher, j’étais très occupé, je sors à peine du boulot ».

—Moi:« Je sais, je ne t’en veux pas. Tu viens ici aujourd’hui ? ».
—Lui:« Ah ! non, je comptais rentrer me reposer un peu ».
—Moi:« Mais tu peux te reposer ici non ?! ».
—Lui:« Impossible, tu le sais très bien ».

—Moi:« Donc tu veux dire que je t’embête ? ».
—Lui:« Noooon, je n’ai pas dit cela ! C’est juste que j’aimerais être à l’aise ».
—Moi:« C’est bon, ne viens pas ».
—Freddy:« Je suis désolé ma rose je suis vraiment épuisé, de toute façon demain on se verra ».

—Moi:« Humm, d’accord ».
—Lui:« Tu es fâchée ? ».
—Moi:« Non ».
—Lui:« Tu es sûre ? ».

—Moi:« Oui oui, vas te reposer ».
—Lui:« Merci. Bon je te laisse, je suis au volant ».
—Moi:« Ok, à plus tard, je t’aime ».
—Lui:« Bisou ».
—Moi:« Bisou mon cœur».

J’ai raccroché, avant de continuer à jouer avec mon bébé. Freddy ne l’a même pas demandé, ça fait mal, mais je le comprends, ce n’est pas son enfant biologique.

Bah, vers 20h je suis allée donner à Ally son Bain et l’allaiter avant qu’il s’endorme.
Quelques minutes plus tard, maman est redescendu pour manger, on a regardé un film ensemble et vers 23h nous sommes allées nous coucher.

Deux jour après, je me suis réveillée très tôt matin sans faire trop de bruit, car Ally était encore en pleine sommeil juste à côté de moi. D’ailleurs c’est son anniversaire, il aura un mois aujourd’hui; je vais le laver tout à l’heure. Bon, Je suis donc descendue en vitesse et j’ai trouvé maman dans la cuisine.

—Moi:« Maman ?».
—Maman:« Ah tu es là ».
—Moi:« Mais pourquoi tu ne m’as pas réveillée quand tu as vu que je n’étais pas là ?»

—Maman:« Mais parce que tu es fatiguée. Pourquoi tu te tue au travail comme ça ?. C’est jour-là tu as fait le ménage de 4h du matin jusqu’à 13h, hier encore la même chose, et là tu veux encore travailler ?».
—Moi: Mais je fais quoi ici ? ».

—Maman:« Tu fais quoi ici comment ? Tu n’es pas chez toi ?»
—Moi:« Maman, je ne fais rien ici à part glander toute la journée. La ménagère ne vient plus, et la majorité de temps tu t’occupe de mon enfant. Moi je ne vais pas à l’école, donc je ne peux que m’occuper des tâches ménagères et consor ».

Maman n’a rien dit, elle a juste baissé la tête, puis j’ai ajouté :
—Moi:« Ne te vexe pas hein maman, juste que je ne veux pas rester sans rien faire, car je ne sors pas de la maison ».
—Maman:« Et pourquoi tu ne sors pas ?».
—Moi:« C’est parce que je manque à faire. Tout mes amis son à l’ecole ou au travail maintenant ».

—Maman:« Hummm, tu veux reprendre les cours ? ».
—Moi:« Non… ».
—Maman:« Pourquoi ? ».
—Moi:« Ça ne sert plus à rien, j’ai 20ans, ce n’est pas à cet âge là que je vais encore passer mon bac ».

—Maman:« Tu sais que certains sont toujours au lycée même à 25ans ?».
—Moi:« Non maman, c’est honteux, j’ai 20ans et en plus j’ai un bébé ».
—Maman:« il faut beaucoup y réfléchir, c’est important Fanny, il ne faut pas negliger les études ».
—Moi:« Humm… D’accord, je vais y réfléchir ».

J’avais envie de pleurer, j’ai toujours su qu’elle parlerait de ça un jour. je n’ai pas envie de revenir là dessus, je devrais plutot m’occuper de mon fils; je n’ai pas envie de me ridiculiser en retournant au lycée à cet âge.

En tout cas, j’ai travaillé avec maman jusqu’à 9h, et entre temps j’allaitais Ally. je lui ai donné son bain et après je suis allée me laver, je me suis bien habillée et voilà, je suis redescendue. Maman avait déjà fait la vaisselle et sorti les plats et tout le reste, donc on attend juste les autres, ils seront là bientôt.

—Moi:« On a terminé ».
—Maman:« Oui oui, je vais me laver. J’ai invité aussi la maman d’Aïcha et Cécile, une amie d’enfance ».
—Moi:« D’accord, je vais coucher Ally, puis j’irai faire la sieste ».
—Maman:« D’accord ».

Elle est montée et moi j’ai couché mon bébé chéri et je me suis également endormie dans le canapé. J’ai dormi, je ne sais même pas comment, puis je me suis réveillée vers 13h. Quelques heures plus tard, tous les autres sont venus. L’anniversaire dans mon bébé fut célébré dans la joie totale, Freddy avait même dansé, c’était drôle mes amis.

Un mois après l’anniversaire de mon bébé, on était déjà 22h quand j’ai décidé de prendre la voiture de maman et me diriger chez Freddy; j’avais besoin de passer un petit moment d’intimité avec mon homme.

Je lui ai fait à manger et tout; si je vais chez lui à cette heure ça veut dire que je dormirai là-bas pour rentrer demain vers midi.
Bon, quelques minutes plus tard, je suis arrivée, je l’ai trouvé au salon et apparemment il venait également d’arriver.

—Lui:« Coucou mon ange, ça va ?».
—Moi:« Oui ça va, tu viens d’arriver ?»
—Lui:« Oui, j’ai fini tôt au boulot, mais j’étais chez Karim pour le rendre visite ».

—Moi:« Ah d’accord, tu as déja dîné ? ».
—Lui:« Non, pas encore ».
—Moi en souriant:« Humm… c’est bien ».
—Lui:« Au fait, tu sais que Karim a une petite copine ? ».
—Moi:« Quoi ? ».

—Lui:« Oh ! pourquoi tu cris ?!»
—Moi:« Je suis surprise ».
—Lui:« Ah ouais. Elle est assez jolie mais je n’ai pas l’impression que c’est du sérieux, ils se font d’aventures ».

—Moi:« Eh bien, il ne change pas lui ?».
—Lui:« Il changera quand il comprendra ce que c’est la vie ».

Du coup, il est venu me prendre dans ses bras et m’a embrassée.

—Lui:« On mange quoi ? ».
—Moi en souriant:« Bah j’ai fait une salade de pomme de terre. Il y a du bon pain ».
—Lui:« ok ».

Nous sommes passés à table, on a diné puis il m’a aidé à débarrasser la table et à faire la vaisselle.

—Lui:« j’ai des nouveaux films ».
—Moi:« Oui j’ai vu ça tout à l’heure, il y en a un qui me plait bien, c’est un film d’amour ».
—Lui: okay, allons regarder ».
—Moi:« Génial ».

—Lui:« tu es sûre qu’Ally ne va pas emmerder Maman ?».
—Moi:« Si si, il va bien l’emmerder, mais bon, elle va le jeter dans son berceau et puis c’est tout ».
—Lui:« Donc tu veux faire souffrir mon fils ?».
—Moi en souriant:« Il ne va pas souffrir, il va juste apprendre les choses de la vie ».

—Lui:« C’est ça, tu es capricieuse et tu le lui a transmis, supporte ».
—Moi:« ahahah! Si moi Fanny je suis capricieuse comme tu dis, c’est que toi tu es quoi ? ».
—Lui:« Mdrr! Shuuuut… ».

Il s’est approché, puis m’a embrassée tout doucement. J’ai senti ses lèvres roses se poser sur les miennes, hmmm pardon, c’était tout simplement bon. Pourtant on s’embrasse la majorité du temps mais à chaque fois, il est toujours aussi surprenant, c’est un artiste, il est trop fort; je comprends maintenant pourquoi toutes celles qui entraient dans son lit ne le lâchaient plus.

Il a pris mes mains dans les siennes et les a étalé sur le lit, il est au dessus de moi et ses baisers deviennent de plus en plus sauvages, ils me mange la bouche, sa langue tourne autour de la mienne, je consomme, je savoure simplement ça parce que là, hmm…

Il a retiré son T-shirt, son pantalon, il ne lui reste que son caleçon. Il a plongé sa tête sous mon pull, je ne porte même pas de soutien. Humm c’est génial.

—Moi en gémissant:« Aaaahhh… Bébéeee ».

Sans prévenir j’ai senti mon sein gauche dans sa bouche, il le suçait et le léchait. Et ses mains étaient en train de caresser mon sein droit…

À SUIVRE…

Share this:

Laisser un commentaire