62 / 100

Nous avons beaucoup parlé et rigolé, on a surtout bavardé sur les astuces féminines, c’est-à-dire comment protéger notre couple, comment faire l’amour, comment rentre un homme fou amoureux… (Suite de votre histoire d’amour)

PARTIE 39 • FANNY LA SÉNÉGALAISE •

Quand on ne la connait pas on la jugera toujours mal,mais moi qui sais ce qu’elle est et ce qu’elle vaut, je compte bien faire ma vie avec elle.

—Moi:« Ta mère a dit que vous passiez la semaine ici ».
—Elle:« Ah bon?! ».
—Moi:« Ouais ».
—Elle:« ah ca ! Là elle a trouvé le moyen de se debarasser de moi pour inviter ses copines ».
—Moi:« Mdrrrr! ».

—Elle:« En tout cas, pas de problèmes, ça ne me derrange pas du tout ».
—Moi en souriant:« Je sais ».
—Elle :« Ally n’a qu’à vite grandir, il est tellement minuscule ».
—Moi:« Oh! Toi aussi ».

—Elle:« Mais oui ».
—Moi:« Ne t’inquiète, il grandira ».
—Elle:« Hummmm ».

On a passé la journée à nous occuper de notre petit monsieur et on est allé se promener un peut. Elle s’est levée seule dans la nuit pour s’occuper de lui parce que le jour suivant j’allais travailler.

FANNY :

Quelques mois plus tard, mon bébé s’asseyait déjà, il se tenait débout et apprenait à marcher.
Dernièrement il s’est perdu, je suis allé le trouver coucher dans le lavabo, je ne savais pas comment il avait fait pour se retrouver là. 
À dix mois seulement, monsieur Ally se déambulait déjà partout.

L’enfant là m’énervait tellement, je lui donnais déjà le biberon, et quand il ne trouvait pas cela il pleurait énormément. Il aime vraiment Freddy, et sans commentaire, ceux qui ne savent rien de ma vie jurent que freddy est son père, que la ressemblance est trop frappante.

Bon, Safi arrive au Sénégal dans deux semaines, elle veut voir son cheri. Pas Karim hein, mais Ally. Ally et elle sont faites l’un pour l’autre. Mdrr

Karim lui, est toujours avec la meuf que Freddy m’avait parlé dernièrement. Il m’a dit qu’elle est folle de Karim, mais Karim ne l’aime pas, et il ne veut pas la larguer de peur de la décevoir. J’ai raconté tout ça à Safi, elle voulait déjà pleurer, car elle est également folle amoureuse de Karim.

À ce qui concerne Aïcha, elle va bien, on se vois chaque jour quand elle vient ici avec Ibrahim. Et comme vous le savez déjà, Ibrahim est son petit ami, il est déjà en troisième année droit à l’Université cheikh Antadiop.

Aujourd’hui tout le monde est là, c’est-à-dire Karim, Ibrahim, Freddy, Ally et Aïcha, mais les garçons sont tous partis se distraire à la piscine; donc seules moi et Aïcha sont restées dans la maison. Maman est allée dans les funérailles d’une de ses amies, et je pense qu’elle rentrerait demain.

—Aïcha:« Quand Safi va rentrer, elle fera comment avec Karim ?».
—Moi:« Au fait, elle m’a dit qu’on parlera bien de ça à son retour ».
—Aïcha:« Hummm… Si Karim continue à la torturer, je vais le bastonner ».
—Moi (en boudant):« Tchup… »
—Aïcha:« Mais oui hein. Moi je sais protéger mon couple, si j’étais idiote comme toi, on m’aurait déjà arraché mon homme ».

—Moi: « moi ” idiote ” ? ».
—Aïcha:« Imbecile tu es aveugle, tu ne vois pas que trop de filles draguent Freddy ?. Idiote Congelé »
—Moi:« Je sais que les filles le draguent mais… »
—Aïcha:« Mais quoi ?. Freddy est un homme il a des sentiments, c’est à toi de protéger ton couple sinon tu vas sentir. Les filles actuelles n’ont plus honte hein, elles draguent les hommes ».

—Moi:« Aïcha arrêtes ça ohh! ».
—Aïcha:« Bon d’accord, je te demande juste d’être vigilante. Il t’aime c’est vrai mais c’est un homme, si une autre femme arrive à le séduire il ne va pas penser à toi directement, donc soit vigilante mon amie ».
—Moi:« Hummm… D’accord ».

Nous avons beaucoup parlé et rigolé, on a surtout bavardé sur les astuces féminines, c’est-à-dire comment protéger notre couple, comment faire l’amour, comment rentre un homme fou amoureux…

Puis après, on est allé cuisiner, car ce soir on dînera tous ensemble, et la copine de Karim sera aussi là. On ne la connait pas encore, elle s’est toujours cachée, mais Freddy m’avait dit qu’elle s’appelle Latifa et qu’elle travaille ensemble avec Karim dans la société pétrolière.

Bon, on a fait les feuilles de manioc et le riz mélangé aux spaghetti. Ça a mis du temps au feu, mais on a quand même terminé à temps. Nous avons ensuite dû attendre que les autres reviennent. Ils sont revenus quelques minutes plus tard, puis Ally est venu nous trouver dans la cuisine en rampant.

—Ally en souriant:« Maaaa… dadada Ihihihih… ».

Il a rampé jusqu’à moi et je l’ai pris dans mes bras, je ne comprenais pas ce qu’il disait, peut-être il parlait dans la langue des singes. Mdrr

—Freddy:« Coucou ma rose, ça va ?».
—Moi:« Oui ça va. Vous n’étiez plus à la piscine, où est-ce que vous étiez partis pour revenir à cette heure ? »
—Freddy:« On a dû aller chez Karim récupérer sa meuf ».
—Moi:« Et ? ».
—Ibrahim :« Elle n’était pas prête donc on l’a attendue ».
—Aïcha:« Tchup… ».

Du coup, on s’est levée moi et Aïcha pour sortir de la cuisine.

—Ibrahim:« Donc Aïcha tu ne m’embrasse même pas ? ».
—Aïcha:« Fou moi le camps ».
—Ibrahim:« D’accord, mais sinon la cherie de Karim là c’est une bombe hein ».

—Moi en regardant Freddy:« Humm !!!! ».
—Freddy:« Mais moi je n’ai rien dit. Pourquoi tu me regarde comme ça ? ».
—Aïcha:« Allons-y ma copine, laisse les là-bas ».

Tout à coup on est parties avec Ally, puis ils nous ont suivi en rigolant. Quand on est arrivé au salon, on a trouvé Karim en train de câliner une jolie demoiselle, elle était métisse et très belle, j’avoue qu’elle était vraiment canon.

—Aïcha:« Demoiselle, tu es très belle hein ».
—Elle en souriant:« merci »
—Karim:« Oh! mes frangines preferées ».

Il nous a pris dans ses bras, avant de nous dire :
—Karim:« Je vous présente Latifa, c’est ma fleur du moment ».
—Latifa:« Humm… du moment ?! Bonsoir les filles ».
—Nous:« Bonsoir ».

—Moi:« Alors Karim, pourquoi tu nous avais caché ta fleur du moment ?»
—Aïcha:« vraiment!!! ».
—Karim:« Ce n’est pas moi hein ».
—Latifa en souriant:« Non ce n’est pas lui, c’est moi qui suis trop flemmarde.. Même aujourd’hui j’ai été longue, je ne me suis pas depechée. Merci à Freddy surtout, c’est grâce à lui que je suis là, sinon Karim m’aurait encore laissé à la maison ».

—Moi:« humm… Passons à table ».
—Freddy:« Eh! bein, on mange quoi ? ».
—Latifa:« Je dirais, feuilles de manioc et du riz ».
—Moi:« Ah ! Comment tu sais ?! ».

—Latifa:« J’ai reconnu grâce à l’odeur ».
—Freddy:« Ah ! Tu sais cuisiner ? ».
—Elle:« Ouais ouais, j’aurai un jour l’occasion de vous faire goûter mes plats ».
—Karim:« Donc chez moi le week-end prochain ».
—Aïcha:« Bonne idée Karim ».
—Latifa:« D’accord… ».
—Aïcha:« Bon appétit !!! Servons-nous ».
—Nous:« Merci… ».

On s’est servi et on a commencé à manger, Karim ne cessait de sourire.

—Karim:« Toujours opérationnelles les filles. C’est trop bon ».
—Aïcha:« Merci ».
—Moi:« Merci frangin ».

—Freddy:« C’est toujours bon. Rien à dire ».
—Ibrahim:« Ouais je confesse ».
—Latifa en souriant:« Ce n’est pas mauvais les filles. Je trouve ça juste un peu trop salé ».

—Moi:« Ah bon ?! ».
—Karim:« Ça tu trouve trop salé ? ».
—Latifa:« Oui oui… ».

Cette fille m’énerve déjà, comment elle peut dénigrer ce qu’on a préparé, idiote.
Bon, on a rien dit, on a juste diné comme il faut, dessert à l’appui, on a pris des glaces et des fruits.

Quand on a fini, on a débarrassé la table, pendant que Freddy allait chercher son fils. Pour une fois Ally ne nous a pas dérangé, il n’a pas fait de betises, il s’est contenté juste de jouer calmement pendant que nous on mangeait.

Quelques minutes plus tard, Freddy est revenu avec lui, il avait même pris son biberon pour le nourrir.

—Aïcha en souriant:« Quel gourmand !».
—Latifa:« Il te ressemble hein Freddy… C’est vraiment ton fils ? ».
—Freddy:« Bah oui, il n’est pas mignon ? ».
—Latifa:« Tel père tel fils hein. C’est un canon comme toi ».

—Imbecile maniérée, salope, connasse, regarde bien mon homme tu me sauras. Je m’en fou que tu sois la meuf de Karim hein, je vais te frapper conasse, me suis-je dit intérieurement.

—Freddy:« …… ».
—Latifa:« Il est vraiment beau comme toi Freddy. Le teint chocolat et tout ».
—Freddy:« Il a pris les yeux de sa maman hein ».
—Latifa:« Humm… Pas tellement, il a des mignons yeux comme toi ».
—Aïcha:« Sinon Latifa, Karim et toi vous en êtes où ? ».

—Karim:« Oh! Je pensais que vous m’aviez oublié. Faites vos choses laissez-moi ».
—Moi:« Ah non hein, on vous écoute ».
—Ibrahim:« Racontez nous ».
—Latifa:« Il n’y a encore rien de grandiose pour le moment. On attend un peu ».

—Moi:« Ah! d’accord ».
—Latifa:« Mais vous parlez de nous et toi Freddy ? Tu en es ou avec madame ? ».
—Freddy:« Mdrr. On est loin nous ».
—Latifa en souriant:« Humm… Loin comment ? Tu ne compte pas l’épouser ? ».

—Freddy:« Si, biensûr que je vais l’épouser »
—Latifa:« Serieux ? ».
—Freddy:« Oui, je l’aime de tout mon cœur et rien ne pourrait m’empêcher de l’épouser ».
—Latifa:« Eh ! bein Fanny, tu as fait tourner la tête de monsieur ».
—Moi:« Il le faut bien ».

—Latifa:« Tu es une concurrente de taille pour toutes tes rivales ».
—Moi:« Je ne considère aucune femme comme étant ma rivale ».
—Latifa:« Quoi ? il n’y a pas des filles qui tournent autour de freddy ?»
—Freddy:« Avec la bouche pointue et l’agressivité de Fanny, je ne vois pas celle qui osera se montrer ».

—Moi:« Hummm… ».
—Latifa en souriant:« Sinon Ibrahim, tu travailles où ? ».
—Aïcha:« Il est étudiant ».
—Latifa:« Ah d’accord. Un futur juriste ?»
—Aïcha:« Tout à fait ».

—Latifa:« Et toi Aïcha, tu es sa cherie ?»
—Aïcha:« Exactement ».
—Latifa:« Ah ça. Vous êtes magnifiques ».
—Ibrahim:« C’est ça, la vie de couple est magnifique ».
—Freddy en souriant:« Non, la vie de couple n’est pas magnifique mais compliquée. Chez moi tous les jours ce sont les histoires, ma femme ici mon enfant là-bas ».

—Latifa:« Si, elle est magnifique Freddy !. Prends une femme sans enfant tu me donneras raison ».
—Moi:« Une femme sans enfant comme qui ? Toi ? ».
—Karim:« Mdrr. ».
—Latifa:« Je serai la femme idéale mais je suis déjà avec Karim, dommage pour toi Gracia ».

—Moi:« Humm… Mais c’est moi qui suis censée l’appeler Gracia. Pour vous c’est Freddy ou Monsieur Diaw Fanny ».
—Freddy en souriant:« ahahah… Diaw Fanny ?».
—Moi:« Ah oui hein ».
—Karim:« Mdr! Tu es folle Fanny ».
—Moi:« Ce n’est pas la folie mais l’amour Karim ».

Tout le monde avait commencé à rigoler puis, Karim m’a demandé :
—Karim:« Au fait, Safi rentre quand ? ».
—Moi:« Tu la cherches ? ».
—Karim:« Mais oui !».

—Moi:« Krkrkr. Dans deux semaines elle sera là ».
—Latifa:« Karim c’est qui Safi ?»
—Karim:« Mon amie ».
—Latifa:« Juste une amie ? ».
—Moi:« Ouais pour l’instant ».

On a commencé à rire, et apparemment Karim était content de ma réponse.

—Latifa:« Freddy tu ne parle plus, c’est comment ? ».
—Freddy:« Je regarde ma femme ».
—Aïcha:« Mdrr ».

On est resté là jusqu’à minuit, puis tout le monde est parti; on est resté qu’à deux avec Freddy. Maman a dit qu’elle rentrera demain, donc Freddy va dormir ici avec nous.

—Moi:« Freddy, vous vous connaissez toi et Latifa ? ».
—Freddy:« Oui, c’est la petite amie de Karim ».
—Moi:« C’est tout ? ».
—Freddy:« Ouais, je ne la connaissais pas avant ».
—Moi:« Elle a l’air de te connaitre depuis longtemps ».
—Freddy:« J’ai vu ça, mais ce n’est qu’aujourd’hui qu’elle et moi avons beaucoup échangé ».

—Moi:« Mais Ibrahim et toi étiez en train de faire des éloges à son sujet ici ».
—Freddy:« C’était tout simplement pour vous taquiner ».
—Moi:« Alors pourquoi elle te draguait ?».

—Freddy:« Fanny tu m’énerves trop ces jours-ci, ta jalousie exagère, je ne sais pas quel est ton problème ?!».
—Moi:« Maintenant c’est moi qui ai un problème. Cette pétasse te draguait, es-tu aveugle ou tu aimes ce qu’elle faisait ?».

Il ne m’a rien répondu, il est juste parti prendre sa douche; il est parti en claquant la porte derrière lui. Je ne voulais pas l’énerver, je voulais tout simplement qu’il m’explique ce qui se passe entre lui et Latifa. C’est la copine de Karim c’est vrai, mais cette fille lui parle comme s’ils se sont toujours frequentés; ça me fait vraiment mal mes amis.

Bah, je suis allée dormir, je n’ai pas voulu attendre qu’il sorte de la douche; j’en ai marre de continuer à me battre pour un homme qui ne me dit pas toujours la vérité.

À SUIVRE…

Share this:

Laisser un commentaire