jeune-couple-amoureux-1
69 / 100

J’ai pleuré pendant un moment, puis je me suis levée quelques minutes après pour aller me laver, mais dès que j’ai ouvert la porte, c’est Ibrahim que j’y ai trouvé juste devant ma porte. (suite de votre histoire d’amour)

PARTIE 44 • FANNY LA SÉNÉGALAISE •
 AÏCHA :

Fanny était venue me rendre visite, mais je n’avais pas eu le courage de lui dire qu’Ibrahim m’a larguer; j’avais honte mes amis.

À l’instant, mon téléphone est en train de sonner, mais je ne veux pas décrocher, car c’est Ibrahim qui m’appelle.

—Maman:« Aïcha, Ibrahim t’appelle non ?! Réponds ».
—Moi:« Non, je dors maman ».
—Maman:« Pourquoi tu refuses de décrocher, y a-t-il quelque chose ? »
—Moi:« Non maman, je n’ai pas juste envie de décrocher ».

Elle n’a pas insisté, elle a souri tout simplement avant de me dire en souriant:
—Maman:« Je sors, à plus tard ».
—Moi:« Tu vas où ? ».
—Maman:« ça ne te regarde pas, Tchuup».
—Moi:« Au revoir maman ».
—Maman:« ….. ».

Elle n’a pas répondu, elle est partie en ne me disant ni où elle partait ni quand elle reviendra. C’est pathétique.

Depuis le matin, Ibrahim n’arrêtait de m’appeler, mais je ne voulais pas décrocher, j’ai tellement peur. Que veut t-il encore me dire ?.

Ça me faisait tellement mal, puis J’ai fondu en larme. Mon téléphone a sonné plusieurs fois, j’ai essuyé mes larmes et puis j’ai deccroché.

—Lui:« Allô ».
—Moi:« Que veux-tu Ibrahim ?».
—Lui:« Je suis devant ta porte, tu peux m’ouvrir s’il te plait ?!».
—Moi:« Pourquoi ? ».
—Lui:« Il faut qu’on parle Aïcha. Ok je m’y suis mal pris, mais je n’ai pas envie qu’on coupe les ponts comme ça ».
—Moi:« Non desolée, ta meuf t’attends chez vous. A plus… ».

J’ai raccroché et me suis couchée en faisant tomber les larmes comme madeleine.

Voici à quoi se résume ma vie depuis quelques jours, si Fanny n’était pas venue ici ce jour-là, je n’aurais pas mangé. Je n’ai plus faim, j’ai tellement mal, et je n’ai plus d’appétit. C’est tellement douloureux mes amis.

A Lire aussi https://bonheur-explosif.com/histoire-damour-fanny-la-senegalaise-partie-41/

J’ai pleuré pendant un moment, puis je me suis levée quelques minutes après pour aller me laver, mais dès que j’ai ouvert la porte, c’est Ibrahim que j’y ai trouvé juste devant ma porte.

—Moi:« Qu’est-ce que tu veux ?»
—Ibrahim:« S’il te plaît on peut discuter ? ».
—Moi:« …… ».

—Lui:« ça fait combien de temps que tu ne pars plus à l’école ? Et tu es toute pâle, tu pleures tout le temps, c’est ta mère qui m’a appelé pour me demander si il y avait un problème… ».
—Moi:« Non, il n’y a pas de problème. Je peux passer maintenant ? Rentre chez toi Ibrahim ! ».

Il n’a rien dit, il m’a juste poussé pour entrer dans la maison, et une fois dedans il a refermé la porte derrière lui.

—Ibrahim:« Je veux qu’on s’explique et après je me casse ».
—Moi:« Non, vas t’en espèce des briseurs des coeurs !!!».

Il n’a pas répliqué, il s’est juste contenté de baisser la tête, puis j’ai recommencé à pleurer.

—Moi en pleurant:« Ibrahim, Ibrahim, Ibrahim… Je ne t’ai jamais menti, je ne me suis jamais comportée de manière anormale avec toi, je n’ai jamais posé mes yeux sur un autre, je ne t’ai jamais comparé à un autre, je t’ai donné tout l’amour qui fait ma personne et toute la confiance de mon être. Ibrahim!!! Sniff snifff…

Tout ce que je te demandais en échange c’était de la patience et j’ai été claire avec toi dès le début, je t’ai dit que je ne voulais pas d’histoire bancale, que toi et moi ensemble ça devait être du sérieux, mais non. Seulement quelques mois après le début de notre relation tu ne voulais plus de moi et un an et demi plus tard tu en avais déjà une autre!!!.

Je ne t’ai pas dragué, je ne t’ai pas obligé à te mettre avec moi, je ne suis pas allée te chercher, c’est toi qui es venu vers moi et je t’ai bien fait savoir ce que j’attendais, je t’ai bien dit que je ne voulais pas m’amuser Sniff…
Non, je ne veux rien savoir tu m’entends?!

Je ne t’en veux pas si c’est ce que tu veux savoir, je prie beaucoup et ce n’est pas avec de la rancoeur que le bon Dieu acceptera mes prières. Je ne t’en veux pas, je te souhaite tout le bonheur du monde avec ta nouvelle chérie, contente pour vous, mais je ne veux plus te voir chez moi, pars d’ici pitié sniff… Sors de chez moi, je ne veux plus te voir Ibrahim !.

De toute ma vie, personne ne s’est jamais foutu de moi comme ça, même mon père a été clair, il n’a pas voulu de moi et est parti directement, mais toi, tu as sacrifié 5ans de ma vie!! Sniff sniff…. Tout ça à cause du sexe ? On ne vit que de ça ?!. Bon, sois heureux avec elle, ne me cherche pas, ne te soucie pas de moi; donc, pitié je ne veux plus te voir, sors de chez moi !!!».

J’étais là par terre en train de pleurer, et lui est débout à me regarder avec pitié, mais je ne veux pas de sa pitié, je ne veux de la pitié de personne, je veux juste qu’on me foute la paix, qu’on me laisse tranquille.

—Ibrahim:« Désolé sincèrement, mais j’avais juste besoin d’une femme accomplie à mes cotés »
—Moi:« Bon vas t’en ! Et je ne veux plus te revoir chez moi ».

Il n’a rien dit, il a tourné ses talons et est parti. J’ai commencé à pleurer de plus belle dès qu’il est parti, je venais de réaliser que c’est terminé, et que je venais de le perdre pour toujours. Donc je me suis couchée au sol et j’ai continué à pleurer; ça me faisait mal mes amis.

Quelques jours plus tard, je n’arrivais toujours pas à digérer ma rupture avec Ibrahim. J’étais dans la dépression totale, puis j’ai décidé un jour d’aller encore chez lui, car il fallait qu’il m’explique clairement pourquoi il m’a largué: Ne suis-je pas belle ? Suis-je sale ? Ne suis-je pas class ?…

Bon, il faisait déjà 19h quand je suis arrivée chez lui. Je savais au travers des sources sûres que sa copine Mélodie n’était pas là, elle est partie en voyage hier matin.

Je savais que je pouvais peut-être regretter mon geste mais il fallait que je fasse quelque chose, car je ne pouvais pas le laisser partir comme ça, je ne pouvais pas le perdre de cette manière après 5ans de relation. Je ne savais plus comment faire pour arriver à accepter tout ça, ça me faisait très mal mes amis.

—Et puis peut-être qu’il a raison, après 5ans de relation, je ne lui ai toujours pas ouvert mes jambes, mais il ne m’a jamais dit que ça le dérangeait; il ne me disait rien. Si je me donne a lui tout rentrera certainement dans l’ordre, me suis-je chuchotée intérieurement quand je suis entrée dans sa maison.

—Ibrahim:« Mélodie ? Tu es déjà rentrée ?!».

Il a ouvert la porte, je suis assise sur le lit dans ma lingerie sexy que j’ai achetée avant-hier uniquement pour venir le séduire.

—Moi:« Bonsoir Ibrahim ».
—Ibrahim:« Aïcha ? Qu’est-ce que tu fais ici ? ».
—Moi:« Bah tu as dit que si tu me quitte c’est parce que je ne suis pas une femme accomplie… ».

—Ibrahim:« Tu es sérieuse ?».
—Moi:« Oui, j’ai enfin décidé de te donner ma virginité ».
—Ibrahim:« Eeuuhh…. ».

Il n’a rien dit, il était juste étonné. Puis je me suis levée et me suis mise débout devant lui.
Il m’a déshabillé lentement, avant de se déshabiller aussi.
Je suis restée là nue devant lui et lui également était nu, tout ça était étrange à mes yeux parce que je n’avais jamais fait l’amour.

Bon, ensuite il m’a porté dans ses bras, avant de me poser confortablement sur son lit et m’écarter les jambes. Il a fait plusieurs minutes essayant de s’introduire en moi; ça me faisait tellement mal mes amis.

Il a beaucoup lutté avant de déchirer mon hymen et s’introduire en moi, c’était vraiment douloureux et je manque les mots pour vous expliquer la douleur que j’aie ressenti quand il s’est introduit en moi.

Ensuite, Il a fait ses mouvements de vas-et-viens avant d’éjaculer. Mon sang était partout sur le lit, donc ma première expérience sexuelle était malheureusement bâclé; outre la douleur, je n’avais rien ressenti. Tandis que lui était content, il ne cessait de sourire.

—Ibrahim en souriant:« Merci Aïcha, je ne pensais pas que tu étais toujours vierge ».
—Moi:« Donc tous ces temps tu croyais que je te mentais ? C’est pour cela tu m’as largué ?»

—Lui:« Non Aïcha, je t’ai largué parce que je n’ai jamais voulu de toi ».
—Moi:« Quoi ? Tu ne m’as jamais aimé ?».
—Lui:« Oui, je ne t’ai jamais aimé Aïcha ».
—Moi :« Et pourquoi tu m’avais dragué ? Pourquoi tu m’avais promis le mariage ?».

Je le lui demandais en faisant tomber les larmes, puis il m’a répondu en souriant, c’était un sourire moqueur :
—Ibrahim:« Parce que j’étais amoureux de Fanny, et je pensais qu’en étant à tes côtés j’allais arriver à la séduire, mais malheureusement elle était pute ce temps-là; elle n’avait besoin que des riches ».

—Moi en pleurant:« Donc tu m’as utilisé pendant 5ans, tu as gâché les 5ans de ma vie parce que tu étais amoureux de Fanny, ma meilleure amie ?!».
—Lui:« Je suis désolé Aïcha, c’est Fanny que j’ai toujours voulu tout ces temps. Et étant donné que maintenant elle sort avec Freddy et c’est devenu impossible qu’elle puisse m’aimer, j’ai préféré te larguer parce que je ne t’ai jamais aimé ».
—Moi:« ….. ».

Je n’ai rien dit, j’étais juste estomaquée et surtout blessée par tant des méchancetés de la part des hommes, puis il a ajouté :
—Ibrahim:« Aïcha je suis désolé de t’avoir dit la vérité, mais c’est vrai, je ne t’ai jamais aimé ».
—Moi:« ….. ».

Je n’ai rien répliqué, je me suis juste habillé avant de me diriger chez nous en boitant. Ibrahim m’a tellement blessée et je n’ai pas envie de parler de tout ça à personne, parce que c’est moi qui suis idiote. Je n’aurai pas dû tomber follement amoureuse de lui et surtout je n’aurai pas dû l’offrir ma virginité, et la fierté d’une femme africaine.
Les femmes comme moi comprennent mieux ma peine; c’était horrible mes amis.

À SUIVRE…

Share this:

Laisser un commentaire