71 / 100

PARTIE 53

•FANNY LA SÉNÉGALAISE•

🔞 interdit aux mineurs🔞

👉FANNY:✍

Quelques mois plus tard, ce fut le dernier jour de mes épreuves de bac. Et dès qu’on a terminé j’ai cassé les stylos. Car j’étais sûre et convaincue que de toute façon j’aurai mon diplôme.

Les résultats seront publiés la semaine prochaine. Je préfère ne pas y penser car J’ai trop peur mes amis.

Bon bah, quand j’ai fini à faire mes examens, je suis sortie et Freddy était déjà dehors en train de m’attendre.

Aujourd’hui je vais essayer de discuter avec lui et  par la même occasion me rattraper, car  je l’ai torturé à peu près dix mois, mon pauvre lion miellé.

—Moi:« Coucou ».

—Freddy:« Bonsoir. Ça s’est bien passé ?».

—Moi:« Je ne sais pas. J’espère ».

—Lui:« C’était difficile ?»

—Moi:« Bon, il y avait quelques questions cailloux. Je ne sais pas encore comment j’ai travaillé ».

—Lui:« Ça va aller ».

—Moi:« Humm… ».

—Lui:« Bon, je te dépose et je retourne au travail. J’ai des trucs rapides à terminer ».

—Moi:« … ».

Je n’ai rien dit, puis il a ajouté :

—Lui:« Je serai là au plus tard à 21h ».

—Moi:« Ok ».

Du coup il a démarré sa voiture et m’a déposée à la maison, puis  immédiatement il est reparti.

Je suis rentrée à la maison, et sur-le-champ j’ai fait la cuisine vu que je ne suis pas trop fatigué. Puis après, je suis allée voir la télé dans la chambre et comme promis, il est revenu vers 21h.

—Freddy:« Bonsoir ».

—Moi:« Ah! tu es là ».

—Lui:« Ouais. Je vais prendre une douche ».

—Moi:« Euuh.. On peut parler ?!»

—Lui:« Tout de suite ?!»

—Moi:« Oui ».

—Lui:« Je ne peux pas prendre ma douche d’abord ?!»

—Moi:« Ok vas-y ! ».

—Lui:« D’accord merci. »

Du coup il a pris sa serviette et est allé se doucher. Puis ensuite je me suis déshabillée, j’ai pris également ma serviette et je suis allée le trouver là-bas.

A Lire aussi: People: après son rapprochement avec Tristan Thompson, Köhler Kardashian optimiste

J’ai ouvert la porte de la douche cabine et je suis entrée ; je l’ai trouvé en train de se frotter la tête.

—Lui (d’un air surpris) :« Qu’est ce que… ».

Tout à coup je lui ai rompu la parole en lui disant avec une voix sexy :

—Moi:« Chut… tais-toi ! Ne fais pas le bruit ».

Puis Aussitôt je me suis collée à lui et je l’ai serré fort dans mes bras. Il a frémi à mon contact comme si je l’avais électrocuté.

Eh! bien, il s’est contenté de me serrer dans ses bras, et le silence fit son règne dans la douche.

—Moi:« Je sais que je t’ai beaucoup négligé ces derniers mois. Et pour cela je suis désolée Freddy. J’avais juste besoin de me concentrer sur mes études pour arriver à réussir à mes examens ».

—Lui:« ……. »

Il n’a rien répliqué ni parler, donc il a juste glissé ses mains jusqu’à ma taille. Puis il a commencé à caresser ma peau lentement. Je sentais sa respiration, et il pressait ma peau comme pour retrouver ses marques.

—Moi en gémissant: « Ah! Freddy  »

—Lui:« Shuutt… »

—Moi:« …… »

Je suis restée calme, et puis il a relevé mon visage et a collé son front au mien avant de me regarder droit dans les yeux sans rien dire.

Ses petits yeux marrons étaient tristes, et du coup, je me suis mise sur la plante des pieds et je l’ai embrassé. Il ne s’est pas fait prier, il m’a plaqué contre le mur immédiatement. Rien que par ses gestes et la force avec laquelle il avait employé pour le faire, j’ai compris à quel point il en avait besoin.

Bah, Il a plaqué mes bras contre le mur, et ses lèvres détaillaient mon corps. Il a relevé mes jambes tout de suite, et a plongé sa langue dans mon intimité. Oh ! je ne sais même plus quel bruit j’avais fait. Sa langue était chaude et souple ; elle tournait à l’intérieur de moi. Et dès qu’il a terminé à me lecher, il m’a immédiatement pénétré.

Hummm c’était bon Comme toujours mes amis.

Freddy n’aime pas le faire doucement, il est toujours aussi brut, mais du moins chacun de ses gestes est précis. Je ne me sentais ni brutaliser ni menacer. Mais au contraire je me sentais en sécurité.

Il m’a retourné ensuite, mon visage était plaqué contre la vitre de la douche au même titre que mes deux bras. Je le sentais aller et venir quand tout d’un coup il s’est raidi et a éjaculé. Puis nous sommes restés immobile comme ça pendant un long moment, et c’est environ dix minutes après qu’il a décidé de me lâcher. Puis on s’est douché, et après on s’est rhabillé enfin presque rhabillé parce que je ne portais qu’un boxer et un t-shirt. Et lui n’a mis que son caleçon.

Aussitôt nous sommes partis dormir, puis Freddy a commencé à me caresser doucement le ventre. Donc on s’est endormi comme ça, et c’était vraiment génial mes amis.

Le jour suivant je me suis  réveillée à 8heures, et j’étais toujours dans les bras de Freddy. Il ne m’avait pas lâché, et dès que j’ai essayé de retirer ses bras pour me lever, il a ouvert les yeux. Ses yeux sont comme ceux d’un ange, et ça me fait si bien ; ses jolis yeux me fait craquer mes amis.

Du coup il m’a caressé doucement l’oreille et m’a embrassé tendrement avant de se relever.

—Freddy:« Je t’aime Fanny »

—Moi:« Moi aussi mon lion miellé »

—Lui:« Humm… »

Tout à coup on a quitté le lit ensemble, et après on est descendus manger. Nous avons mangé le riz rouge avec le poulet rôti, c’était vraiment délicieux.

—Moi:« Bébé quand est-ce que on se mariera ? »

—Lui en souriant:« Ça ne va pas tarder hein, j’ai déjà 28ans et cette année j’en aurai 29 ».

—Moi:« krkrkr… Tu es déjà vieux hein ».

—Lui:« Mdr… Bah, je compte bien t’epouser Fanny. Et après on aura d’autres enfants. Les petits freres et soeurs d’Ally ».

—Moi en souriant :« Et tu seras toujours là pour eux ? »

—Lui:« Hmmm arrête ! Ça te rend triste »

—Moi:« Je n’ai pas envie d’avoir des enfants sans père. Ce serait bien que tu reste en vie longtemps. ».

—Lui:« Ne t’inquiete pas cherie ! Dieu nous aidera sûrement »

—Moi:« C’est qui lui ?!»

—Lui:« Ah! Fanny, ne fais pas ça. Ne l’ignore pas ! Car lui, il te considere toujours ».

—Moi:« Il ne m’a jamais aidé votre Dieu là !»

—Lui:« Si Fanny. Il t’aide même en ce moment. Il ne t’as pas oublié tu sais ?! Au contraire il attend que tu retourne vers lui. Il ne te rejettera pas. ».

—Moi:« Hummm… Oublie ça Freddy, j’en ai marre de lui »

—Lui:« Non Fanny ! Il faut que tu te remette à prier. La prière sera ta seule arme que tu auras contre les forces obscures ».

—Moi:« Un jour peut-être. Mais pour le moment non, car je ne veux pas que cela se fasse à contre coeur. ».

—Lui:« C’est vrai. Arrange vite ton coeur alors !»

—Moi en souriant:« Krkrkrkr… Tu es fou ».

—Lui:« Non pas du tout, je suis sérieux Fanny ».

—Moi:« Ne t’inquiète pas bébé, je vais y réfléchir ».

—Lui:« D’accord »

—Moi:« Hummm ».

—Freddy en souriant:« Alors dans une semaine ce sera la proclamation ?»

—Moi:« Oui ».

—Freddy:« Tu as peur ? »

—Moi:« Oh! je ne sais pas. »

—Freddy:« Tu auras forcement ton bac t’inquiète ».

—Moi:« Mdrr. Vous êtes tous sûrs que je l’aurais alors que vous n’avez même pas vu ce que j’ai mis sur ma copie ».

—Lui:« On s’en fou. Tu as forcement bien travaillé. Je sais que tu l’auras c’est obligé ».

—Moi:« Oh! Merci ».

—Freddy en souriant:« De rien. Ma femme est un petit génie, elle aura forcement son Bac. »

—Moi:« À 23ans ?»

—Freddy:« D’autres le passent a 45ans. Donc Ton âge n’a pas d’importance !»

—Moi:« Hmm… »

—Freddy:« Dès que tu termine avec tout ça, on planifie notre mariage ».

—Moi:« Mdrr. Tu me dis ça comme une blague comme ça. »

—Lui:« Je suis sérieux Fanny. Je veux qu’on se marie. »

—Moi:« (sourire) ».

J’ai juste souri, puis il a ajouté :

—Freddy:« Après on ira ou tu voudras pour concevoir le compagnon de route d’Ally. »

—Moi:« Ahahah… »

—Freddy:« Je suis serieux hein. Je veux qu’on se marie. »

—Moi:« Moi aussi hein. Mais tu es sûr que tu veux m’épouser  ?! »

—Freddy en souriant:« On ne peut pas être plus sûr que moi.»

—Moi:« Humm… ».

—Lui: « De toute façon tu as déjà accepté de m’epouser. Donc ce n’est qu’une question de temps. »

—Moi: Humm… Je vais étudier la comptabilité pendant 5ans. Je finirai à 29 ou 30ans. »

—Freddy:«  Humm… Et tu seras déjà ma femme. »

—Moi:« (sourire) »😂

J’ai juste souri, et puis il a ajouté :

—Freddy:« On se mariera avant l’année prochaine. Okay ? »

—Moi:«  Ouiiii… ».

—Freddy:« (Sourire) »😂

—Moi:« Et après ?»

—Lui:« Tu seras madame Fanny Diaw. Bah enfin tu l’es déjà, mais là au moins on sera obligé de t’appeler comme ça. »

—Moi:« (Sourire) ».

J’ai juste souri, puis Freddy a dit:

—Freddy:« La semaine prochaine après la proclamation on ira au super marché acheter des choux à la crème ».

—Moi:« D’accord, avec plaisir. »

Du coup il m’a embrassé et après on est allé voir la télé. Nous avons vu une série télévisée indienne jusque tard dans la nuit, puis après on est parti dormir.

Une semaine plus tard, c’était le jour qu’on devrait publier nos résultats. Je me suis réveillée très tôt ce jour-là car j’étais vraiment stressé.

Depuis mon enfance, le jour de la proclamation a été toujours stressant pour moi.

Bon bah, nous étions déjà aux environs de 13h quand Freddy m’a dit :

—Freddy:« Dépêchez-vous oh!  »

—Moi:« On est là. Pourquoi tu es pressé comme ça?!»

—Lui:« Mais on doit connaitre tes résultats. Bon allons y. »

Il a fait asseoir Ally derrière  et nous sommes monté avant de démarrer.  Et quelques minutes plus tard on est arrivé, puis il a fallu qu’il cherche où il devrait garer. Il a garé son véhicule puis après on est descendu. Ally regardait les gens comme s’ils étaient des rats.😂

—Safi:« Ô mon chou !»

—Moi:« Ah! Safi mon amie »

Immédiatement ça m’a fait plaisir, j’étais trop contente de la voir présente à cette cérémonie si grandiose et inoubliable pour moi. 

Bah on s’est fait un énorme câlin et elle m’a raconté plein de choses pour ne pas stresser, puis après Karim également est venu nous retrouver là-bas.  Puis quelques minutes plus tard, la publication des résultats a débuté.

Le stress a envahi tout le monde tout d’un coup. Et comme toujours ils ont commencé à citer les noms.

La plus grande moyenne du centre était l’oeuvre d’une fille. Elle était Tchadienne certainement. Quand elle a entendu son nom… Yaaaa! J’ai cru qu’elle allait se mettre nu hein! Elle s’est jettée par terre et ses copines avec elle, elles ont dansé et après ses amis ont écrit sur sa chemise.

Le 2ème du centre.. 3 … 4 … Etc…

—Monsieur:« Le 9ème du centre est monsieur Sarr Lamine »

—Oh! Mon Dieu j’ai réussi, j’ai eu mon bac. S’est écrié Lamine Sarr

—Moi:« … »

J’étais devenue silencieuse, c’était vraiment stressant mes amis, puis Safi m’a demandé :

—Safi:« Tu n’a jamais assisté à ça hein ?!»

—Moi:« Non »

—Karim:« Alors soit courageuse, ça ira Okay ? ».

—Moi:« Hummm ».

—Monsieur:« La 10ème du centre est candidate libre… »

Du coup j’ai pressé le bras de Freddy, le pauvre.

—Monsieur:« C’est mademoiselle Fanny… »

—Safi:« C’est toi…..! »

—Moi:« …. »

—Monsieur:« …Diallo »

—Nous:« … »

Nous sommes restés calme, puis j’ai dit avec une voix inquiétante:

—Moi:« Je ne m’appelle pas Fanny Diallo, donc ce n’est pas moi. Sniff… »😭

—Safi:« Mais on n’a pas encore fini mon amour ! Ne pleure pas ».

—Freddy:« Chut… Ne pleure pas bébé ».

Je l’ai regardé danser, sauter partout. Elle se prénommait comme moi mais ce n’était pas moi ; ça m’a dépassé mes amis.

Freddy m’a serré dans ses bras pour me réconforter mais ça ne m’a pas réconforté, donc j’étais totalement agitée.

—Monsieur:« Bon, nous avons terminé avec les 10 premiers du centre. Je passe la parole à madame Maïmouna pour la suite ».

—Madame:« Hum hum… Bon… Avec une moyenne favorable, mademoiselle Fanny Sall candidate libre a réussi »

—Nous:« Ooooooh!!!! »

—Moi en criant :« C’est moi ! J’ai réussi Oh !!! ».

C’était une immense joie pour nous, Freddy m’a serré fort dans ses bras et m’a soufflé à l’oreille:

—Freddy:« Félicitations ma Tigresse »

—Moi:« Merci chéri ».

Nous avons dansés, fêtés, bus toute sorte d’alcool avant de rentrer à la maison. C’était totalement phénoménal mes amis.

Puis avant de nous coucher, Freddy m’a demandé :

—Freddy:« Alors bébé veux-tu que je te donne quoi comme cadeau ?»

—Moi:« Le mariage ».

—Lui:« Quoi ?!»

—Moi:« Ah! Oui. Épouse-moi ! Fait de moi la mère de tes enfants Freddy !»

—Freddy:« D’accord, notre mariage aura lieu dans trois mois si c’est ce que tu veux comme cadeau. Je t’aime beaucoup Fanny ».

—Moi:« Et moi aussi mon lion ».

Aussitôt il m’a embrassé et m’a caressé avant qu’on dorme coller l’un contre l’autre. C’était inoubliable mes amis.

À SUIVRE… (trouver le début dans recherche)

Share this: