69 / 100

PARTIE 54

•FANNY LA SÉNÉGALAISE•

👉SAFI:✍

Voir Fanny et Freddy comme ça me fait tellement plaisir. C’est tout simplement merveilleux car Fanny avait tellement souffert, et Dieu est grand pour ce qu’il a pu réaliser dans la vie de cette pauvre sénégalaise.

Elle l’aime énormément et lui également, donc ils sont faits l’un pour l’autre et c’est mirobolant mes amis.

Donc ça me fait très plaisir qu’il la fasse sourire autant, c’est ce dont elle a besoin.

—Karim:« À quoi tu pense ?»

—Moi:« hein?… Euh à rien. »

—Lui:« Tu es sûre ?»

—Moi:« oui oui… »

—Lui:« okay… »

Bon, ça fait un moment déjà que je suis revenue de Maroc, mais rien n’a vraiment bougé entre moi et Karim, donc il ne m’a pas encore avoué ses sentiments. Sauf il n’est plus avec Latifa. Il dine chez moi et je vais parfois cuisiner pour lui, mais ça ressemble plus à un service qu’à une preuve d’amour.

C’est comme si rien ne pouvait lui faire plaisir ou le toucher. Je ne sais pas trop comment faire pour que ça bouge. Je l’aime de tout mon cœur, mais j’ai honte de lui en parler, j’aimerai qu’il fasse lui-même le premier pas.

—Karim:« Voilà, on est arrivé. »

—Moi en souriant:« Merciiii. »

—Lui:« De rien. »

Il a garé son véhicule, puis je suis descendue avant de lui dire:

—Moi:« À demain. »

—Karim:« ok. Bye… »

Il a redémarré aussitôt son véhicule avant de partir.

J’ai déjà dragué des filles tout comme des garçons, mais avec Karim c’est différent, donc je l’aime mais j’ai honte de lui en parler, je ne sais pas pourquoi ?

Bah, une fois qu’il est parti, je suis rentrée à la maison et suis allée directement prendre une douche. Puis après, j’étais en train de porter mon petit pyjama quand tout à coup j’ai reçu l’appel de Karim.

—Moi:« Allô Karim ?! »

—Lui:« Ouaip… Je suis devant ta porte… Tu peux m’ouvrir ?»

—Moi:« Oh! Quoi ? tu as oublié quelque chose ?»

—Lui:« Tu es occupée ?»

—Moi:« Non non. Pas du tout. »

—Lui: « ok je t’entends »

—Moi:« J’arrive. »

—Lui:« Hummm ».

Aussitôt j’ai raccroché et j’ai courru ouvrir. Et dès que j’ai ouvert la porte, je suis tombée sur lui.

—Moi:« Karim…? Entre »

—Lui:« ….. »

Il n’a rien dit, mais il m’a détaillé du regard.

— Quoi ? Mon pyjama est vilain ? Me suis-je demandé intérieurement.

Puis il est entré et j’ai refermé la porte.

—Moi:« Comme d’habitude fais comme chez toi… Ou bien tu as oublié quelque chose ? »

—Lui:« Oui… »

—Moi:« Quoi ?»

—Lui:« Toi… »

—Moi:« Moi ?»

—Lui:« …. »

Il ne m’a pas répondu, il m’a juste plaqué contre le mur et a commencé à m’embrasser.

Je ne lui ai pas repoussé, je me suis juste accrochée à ses lèvres et j’avais commencé à l’embrasser de plus belle car j’en avais besoin.

A lire aussi: People – Rihanna: elle fait de Chris Brown, un ami très proche

Il m’a caressé tout le corps et m’a fait un lechage magnifique  avant de me faire beaucoup d’autres trucs et me pénétrer.

👉KARIM:✍

On a fini par le faire mes amis, et c’était vraiment exceptionnel. Les filles amoureuses sont assez étranges je dois l’avouer.

Bon bein, le lendemain je me suis réveillé à 6heures du matin, et Safi était toujours en train de dormir, elle était bien collée à moi. Donc je me suis levé, j’ai fait ma toilette buccale avant de me rhabiller.

—Elle:« Karim?? »

—Moi:« Hmmm »

—Elle:« Tu vas où ?»

—Moi:« Je rentre chez moi »

—Elle:« Ah…. Pourquoi ?»

—Moi:« Beiiin.. Parce que c’est chez moi. »

—Elle:« Alors… Tu… »

—Moi:« Je suis desolé. »

—Elle:« désolé c’est tout ce que tu as à me dire Karim ?»

—Moi:« ….. ».

Je suis resté calme, puis elle s’est immédiatement levée pour d’assoir correctement sur le lit.

Depuis qu’elle me parle elle ne me regarde pas, et moi non plus. Sauf que ce n’est pas par timidité, je n’ai juste pas envie de voir l’expression de son visage.

—Elle:« Tu voulais simplement coucher avec moi ?».

—Moi:« … ».

—Elle« reponds moi s’il te plait Karim !»

—Moi:« ….. ».

—Elle:« Si c’est le cas dis le moi et on passe. Ce ne sera pas la première fois que ça m’arrive. »

—Moi:« … »

—Elle:« Ne te fou pas de moi Karim, je ne suis pas une petite fille… Si c’est le cas dis le moi je ne vais pas te poursuivre partout dans la ville ».

Je ne disais toujours rien, puis elle a tourné ses yeux vers moi et me les a fixé comme un procureur qui veut savoir la verité.

—Moi:« Ok c’est arrivé… Mais je préfère qu’on en reste là. Je ne suis pas… »

—Elle en souriant :« Ok arrête, j’ai compris. »

—Moi:« Ne te vexe pas Safi. C’est juste que… ».

—Elle:« Arrête! C’est bon. Je t’ai dit que je ne suis pas une petite fille »

—Moi:« ….. »

—Elle:« Bon je t’accompagne…. »

—Moi:« ….. ».

Je n’ai rien dit, puis elle est descendue du lit et a enfilé ses pantoufles.

Elle était là debout devant moi enroulée dans une couverture et elle boitait un peu. Elle a ouvert la porte et je suis sorti.

Quand j’ai voulu me retourner pour lui dire au revoir, elle avait déjà refermé sa porte et je l’ai entendu pleurer.

Bon bein, je suis désolé mes amis. Je ne voulais pas que ça se passe ainsi, je l’aime mais c’est juste que je ne me sens pas encore prêt à entamer une relation sérieuse avec elle.

Je suis parti et une fois que je suis arrivé chez moi, j’ai reçu l’appel de Freddy.

—Moi:« Allô Frangin »

—Lui:« Allô… Karim tu as fait quoi à la pauvre fille d’autrui ?»

—Moi:« Qui ?»

—Lui:« Safi bien-sûr! »

—Moi:« …. »

Je n’ai rien répondu, puis il a ajouté:

—Lui:« Elle nous a  raconté tout ce qui s’est passé, tu es dans la merde Karim ».

—Moi:« Je sais. Mais tu sais, ce n’est pas dit qu’elle ne me plaît pas! Je l’aime ».

—Lui:« Karim 29ans ce beaucoup mon frère ! Donc tu devrais te prendre au sérieux. Tu as couché avec elle sachant très bien ce qu’elle attendait de toi. Et ce n’est pas comme si tu ne voulais pas la même chose. Pourquoi tu veux jouer avec ses sentiments ?»

—Moi:« Jouer avec ses sentiments n’est pas mon souhait, mais c’est juste j’ai peur, je n’arrive pas à me dire que je n’en aurai qu’une seule pour toujours. »

—Lui:« Donc tu ne l’aimes pas ?»

—Moi:« si !je l’aime »

—Lui:« Bon, je te comprends. Ça m’arrive parfois d’en regarder quelques-unes, mais dans ma tête il n’y que Fanny. Je sais que c’est avec elle que je veux vivre et je ne peux pas prendre ça comme une corvée. C’est quelque chose que je veux vraiment.

Safi tu la calcule depuis longtemps, et maintenant elle s’est donnée à toi sans réfléchir parce qu’elle s’est dit que toi aussi tu as des sentiments pour elle. Et c’est le cas. Donc lance toi avec elle et cesse de réfléchir ! Car une fois ensemble tu oubliera les autres. Tu m’as dit toi même que ça ne sert à rien de gâcher sa vie de couple pour une partie de jambe en l’air. ».

—Moi:« Merci frangin, je vais essayer de me faire pardonner, donc je vais l’appeler ce soir ».

—Lui:« Ok dépêches-toi en tout cas. Sinon tu regretteras si elle se retrouve dans les bras d’un autre. »

—Moi:« D’accord ».

—Freddy:« Hummm à la prochaine ».

Du coup il a raccroché, puis quelques heures plus tard, j’ai téléphoné Safi. Son téléphone a sonné plusieurs fois jusqu’à ce qu’elle a eu cette bonne volonté de décrocher.

—Safi:« Allô?!… »

—Moi:« Allô… Bonsoir. »

—Elle:« Bonsoir Karim. Tu veux quoi ?»

—Moi:« J’ai besoin de te parler… »

—Elle:« Je n’ai pas le temps. Je suis…»

—Moi:« S’il te plait! Juste quelques minutes Safi »

—Elle:« Bonne nuit Karim. J’étais sur le point de dormir. »

—Moi:« Je sais que tu as pleuré, et je n’ai pas besoin de te faire pleurer Safi »

—Safi:« Si tu veux parler de ce qui s’est passé le matin, c’est déjà oublié. T’inquiète. Là j’ai vraiment besoin de dormir. Bonne nuit… »

—Moi:« Ok. Mais quand est-ce qu’on peut se voir ? »

—Elle:« Je ne sais pas Karim. Mais de toute façon je suis vraiment occupée. Bonne nuit ! ».

—Moi:« …. ».

Avant que je puisse répliquer, elle avait déjà raccroché et éteint son téléphone.

Ô mon Dieu! Je ne sais plus quoi faire pour me faire pardonner ; les femmes sont par moment capricieuses mes amis.

À SUIVRE…

Jr Cibangu💕😍

Share this: