76 / 100

PARTIE 55

• FANNY LA SÉNÉGALAISE •

👉 FANNY:✍

Ça fait déjà une semaine que j’ai eu mon Baccalauréat, et c’était vraiment exceptionnel mes amis.

Bon, concernant Safi et Karim, ça ne marche vraiment pas entre eux.  Safi est vraiment déprimée, mais elle fait genre elle a déjà oublié, alors que je sais que c’est non.

— Coucou chérie, m’a dit Freddy une fois qu’il est arrivé à la maison. Il était accompagné d’une femme, et apparemment elle est l’une de ces collègues.

Donc je l’ai repondu en souriant, puis j’ai salué la femme en question avant d’aller donner un gros câlin à mon mari et lui demander :

—Moi:« Mon amour ça va ?»

—Freddy:« Oui et toi ?»

—Moi en souriant:« Ça va bien merci ».

—Freddy:« chérie je te présente Nicole, mon amie d’enfance et la conseillère stratégique de l’entreprise. »

J’ai été tellement choquée et stupéfiée de savoir que la femme en face de moi était bel et bien Nicole. Mais du moins je me suis ressaisie, puis j’ai dit à Nicole en souriant:

—Moi:« Soit la bienvenue ma sœur! ».

—Nicole en souriant: merci… »

—Moi:« Comment vas-tu ?».

—Elle:« Je vais bien merci et toi ? »(Sourire)

—Moi en souriant:« Comme tu vois, je vais bien dans les meilleurs des bras ».

—Nicole:« Ah.. Ahahah »

—Freddy:« Mdr…😂 Bon, chérie on a un travail urgent, c’est ainsi on a décidé de venir en terminer ici avant ce soir  »

—Moi:« D’accord bébé. Bon, je vous laisse travailler oh. Je vais cuisiner. Nicole? Tu dine avec nous ? Ou bien quelqu’un t’attend ?»

—Nicole en souriant:« Non, personne ne m’attends, j’ai toute ma vie ici. »

—Moi:« où ? »

—Elle:« Avec moi » (sourire)

—Moi en souriant:« Bon je m’eclipse oohh!!!»

—Nicole:« bye. » (Sourire)

—Moi:« Oui ouuii… Mon lion miellé je suis à la cuisine »

—Freddy:« D’accord ma tigresse ».

Du coup ils sont allés au salon et moi j’ai foncé à la cuisine. Je vais faire un bon riz rouge avec du poulet mes amis. Et apparemment Nicole n’est pas assez sauvage comme je le pensais, mais au contraire, j’ai sondé en elle le sens d’une femme civilisée et humble.

👉 FREDDY :✍

Mes amis j’ai un travail urgent à faire avec Nicole. Heureusement qu’elle m’en a parlé, car j’avais complètement oublié.

Bah, on a réussi à décrocher un contrat avec une grande entreprise, si le travail est bien fait, on gagnera des millions, donc je ne peux me permettre de négliger davantage ce dossier.

—Moi:« D’accord. Mais pourquoi j’ai l’impression qu’il manque d’autres informations ? »

A Lire aussi: Ma vie et mon histoire d’amour: épisode 64

—Nicole:« L’entreprise en question se trouve à paris, et nous devons faire impérativement des marchés avec elle pour avoir ce contrat ».

—Moi en s’exclamant:« À paris !!!?»

—Nicole en baissant la tête:« Oui Gracia »

—Moi:« Donc il faudrait y aller ?».

—Elle:« Exactement, et tu es obligé d’y être parce que c’est un contrat tellement important pour notre entreprise.»

—Moi:« Et on est obligé d’y aller vite pour régler tout ça ?».

—Nicole:« Oui Monsieur »

—Moi:« Mais je ne peux pas y aller seul. Je n’ai pas assez des connaissances sur ce dossier ! ».

—Elle:« C’est pour cela on ira ensemble, donc je t’accompagnerai à Paris car je maitrise bien ce dossier ».

—Moi:« Moi et toi à Paris ? Loin de ma femme ?».

—Nicole:« Soit calme Gracia ! Il ne se passera rien. ».

—Moi:« Tu es sûre ?»

—Elle:« Hummm ».

Du coup nous avons commencé à travailler dans un silence total jusqu’à ce que Fanny est venue nous dire en souriant:

—Fanny:« Coucou… Vous avez terminé ?»

—Nicole en souriant:« Oui. »

—Moi:« Oui on a déjà terminé chérie. »

—Fanny:« Moi aussi. Vous avez duré hein. J’ai mis 3 heures de temps là-bas quand même »

—Nicole:« C’est un gros contrat. »

—Fanny en souriant:« Ok c’est bon. Alors venez on passe à table car c’est déjà prêt. »

—Moi:« Super. On arrive. »

Nicole a rangé tous nos dossiers et je les ai mis dans ma malette, puis enfin nous sommes passés à table. Fanny était calme, donc elle ne voyait pas Nicole comme une menace. J’ai l’impression qu’elle a grandi et s’est assagie.

Bon bein, le diné s’est vraiment bien passé. Elles ont discuté et rigolé, c’était génial mes amis. Puis après le diné, Fanny m’a accompagné déposer Nicole chez elle.

À notre retour, je me suis arrêté un peu devant une station d’essence pour remplir mon réservoir. Et on était déjà en train de me servir l’essence quand une personne nous a salué.

Quand on s’est retourné immédiatement pour regarder la personne qui venait de nous saluer, nous fûmes énormément surpris mes amis. Car il s’agissait bel et bien de Fatou, mon ex copine.

Elle était devenue bizarre mes amis, et elle ressemblait exactement à une séropositive.

—Fatou:« Bonjour à tous ».

—Moi:« Que veux-tu Fatou ? ».

—Elle:« Du calme Freddy ! Je ne suis pas venue ici pour vous causer encore des ennuies. »

—Fanny en tremblant de colère:« Alors qu’est-ce que tu veux Fatou ? Me frapper encore ? ».

—Fatou:« Non Fanny, mais au contraire je suis venue te demander pardon. ».

—Fanny:« Me demander pardon pourquoi ?»

—Fatou:« Pour tout le mal que j’ai dû causer dans ta vie Fanny, et surtout pour t’avoir violé en complicité d’Ismaël et les autres. Donc s’il te plaît ! Fanny pardonne-moi afin que je puisses avoir la paix »

—Moi:« Afin que tu puisses avoir la paix ? Que se passe t-il exactement Fatou ? Il y a quelques années, le pardon de Fanny ne t’intéressait pas, mais au contraire tu voulais  la faire encore du mal. Donc tu voulais par tout le moyen gâcher sa vie et son avenir ! ».

Immédiatement Fatou s’est agenouillée devant nous, et nous a dit en nous suppliant :

—Fatou:« Je sais et je suis sincèrement désolée, c’est pour cela je vous demande de me pardonner.»

—Moi:« Lève-toi Fatou ! Et raconte nous ce qui se passe exactement ? Pourquoi tu es tant agitée ? »

Aussitôt elle s’est levée, et puis elle nous a dit en tremblant :

—Fatou:« J’ai peur Freddy, je ne veux pas mourir comme Ismaël et les autres ».

—Fanny en s’exclamant:« Quoi ? Ismaël est décédé ?».

—Elle:« Oui il est décédé il y a à peine une année. Mais du moins, celui qui est décédé en premier fut ton oncle Abdoul ».

—Fanny:« Tu connais tonton Abdoul ? ».

—Fatou:« Oui je le connais, et je connais tout ».

—Fanny:« Tu connais “tout” ?».

—Fatou:« Oui je connais que ce fut ton oncle Abdoul, le jeune frère de ton défunt père la personne qui t’a défloré et t’a violé pour la première fois alors que tu n’avais que dix ans ».

Après avoir écouté cela, Fanny avait commencé à pleurer, elle faisait tomber les larmes comme une madeleine et c’était vraiment triste mes amis.

—Moi:« S’il te plaît chérie ! arrête de pleurer. Donnons le temps à Fatou de bien nous expliquer. Bon, Fatou continue ! »

—Fatou:« Bon d’accord. Je disais que ton oncle est décédé quelques mois avant la mort d’Ismaël et les autres, donc je suis pour le moment l’unique survivante de la bande d’Ismaël. »

—Fanny:« Et comment tu sais pour mon oncle ? Qu’est-ce qu’il vient faire dans cette histoire d’Ismaël et sa bande ?».

—Fatou:« Parce que c’était lui le guide réel de cet ignoble viol et non Ismaël. On voulait te sacrifier pour finir les rituels ».

—Fanny:« Comment ça me sacrifier pour finir les rituels ?»

—Elle:« On appartenait dans un même secte occulte avec ton oncle, et notre déesse nous exigeait  de coucher souvent avec des hommes chastes ou des filles vierges afin de récupérer leur énergie spirituel. Car dans le monde des esprits, les chastes ou les vierges sont spirituellement puissants, et en couchant avec eux, nous nous emparons de leur énergie pour notre succès terrestre.

Notre déesse nous exigeait encore de sacrifier tous nos victimes 4ans après avoir récupéré cet énergie, donc c’est pour cela ton oncle avait voulu te sacrifier parce que tu étais sa victime.

Tu te souviens des incantations qu’on avait pu faire avec un livre magique écrit en rouge ? C’était pour bien te sacrifier, mais malheureusement pour nous, Freddy nous t’avait volé dans cette maison inachevé. ».

—Fanny:« Comment ça malheureusement pour vous ?».

—Fatou:« Parce qu’en te volant ou en te sauvant pour bien dire, Freddy nous avait causé beaucoup des ennuies, car on n’avait pas encore terminé les rituels. »

—Moi:« Alors qu’est-ce que toutes ce choses dégoûtantes ont à faire avec le pardon de Fanny. »

—Fatou:« J’ai peur Freddy. Fanny est une personne tout à fait particulière, toutes les personnes qui ont conspiré contre elle périssent d’une manière lente  et sûre. Donc je n’ai guère cette volonté de mourir également comme les autres, c’est pour cela je veux qu’elle me pardonne. ».

—Fanny en pleurant:« Sniff😭Je suis désolée Freddy, car je ne t’avais jamais dit que j’ai été violé à l’âge de dix ans par mon oncle ».

—Moi:« Ne t’inquiète ! Je savais déjà. Aïcha m’avait parlé de cela, et je t’avais déjà pardonné. ».

—Fatou:« Alors Fanny dit quelque chose! Tu me pardonnes aussi ?».

—Fanny:« C’est sûr et certain qu’au début je voulais me venger contre Ismaël et toute sa bande, mais à un certain moment, j’ai réalisé que le pardon vaut mieux que la vengeance. Donc va ! Je vous ai déjà pardonné depuis longtemps. »

—Fatou en souriant:« Merci Fanny, je ne sais pas comment vous remercier »

—Fanny:« De rien ma sœur, le pardon est plus fort que la vengeance. ».

—Fatou:« Ok au revoir ! »

—Nous:« Au revoir Fatou ».

Sur-le-champ elle est partie en souriant, elle fut vraiment contente mes amis.

Bon bah, après avoir remplir mon réservoir d’essence, nous sommes montés dans la voiture direction la maison. Fanny était silencieuse tout au long du chemin, donc elle n’a pas voulu m’adresser la parole jusqu’à ce qu’on est arrivé à la maison.

—Moi:« Ouuff… Je suis fatigué ».

—Fanny:« Vraiment ?»

—Moi en souriant:« Non. Pas vraiment, mais en tout cas viens! On va se laver. »

—Elle:« Nous deux ?»

—Moi:« Mais oui… ».

—Fanny:« hummm okay. Déshabille toi j’arrive. ».

Du coup je me suis déshabillé et suis allé dans la douche. Fanny est venue me trouver là quelques minutes plus tard, puis elle a commencé à renverser le gel dans la baignoire.

—Moi:« Ah! Tu préfères ça ?»

—Elle en souriant:« Oui, installe toi bébé. »

—Moi:« Okay d’accord ».

Je suis rentré dans la baignoire et elle m’a suivi, mais elle était triste.

—Moi:« Ne soit pas triste bébé! Oublie ce que Fatou t’a dit, c’est du passé. »

—Elle:« Chéri ce n’est pas ça qui me tourmente. »

—Moi:« Mais alors dis moi ! Qu’est-ce qui te tourmente autant ? »

—Elle:« Ce n’était pas volontaire hein. Mais je vous ai entendu parler avec Nicole d’un probable voyage à Paris. »

—Moi:« hummm… »

—Elle:« Ne t’inquiète pas! Je ne compte pas te faire de reproche. Mais je veux juste savoir quand tu compte partir et revenir. »

—Moi:« On a encore rien prévu. Ce n’est que tout à l’heure qu’on s’en est rendu compte. »

—Elle:« Hmmm…. Tu vas durer ?»

—Moi:« Si je fais trop là-bas c’est deux semaines. »

—Elle:« Deux semaines ?»

—Moi:« C’est long ?»

—Elle:« 7jours deux fois? Freddy… »

—Moi:« Hummm… Mais on va s’appeler tous les soirs sur skype. »

—Elle:« Hummm d’accord… »

—Moi:« Tu es triste ? »

—Elle:« Oui mais C’est ton travail et tu as des responsabilités donc vas-y. ».

—Moi:« Tu me manqueras beaucoup ».

—Fanny:« Et toi aussi mon lion miellé. Prend bien soin de toi. »

—Moi:« Okay… »

—Elle:« (sourire) »😂

Elle a souri, puis elle s’est retournée pour être en face de moi et on s’est embrassés, c’était exceptionnel mes amis.

Après le coït, elle était redevenue toute souriante. Donc elle avait repris son sourire qu’elle avait perdu dans une journée pleine des surprises.

À SUIVRE… (Allez dans “recherche” pour le début)

Share this: