76 / 100

Dans ce nouveau épisode de votre histoire d’amour: le destin de Myriam, Nicole est soupçonnée de comploter contre Myriam en s’abordant avec les ennemis de cette dernière…

ÉPISODE 33LE DESTIN DE MYRIAM 

Je vois que Nicole s’est dépêchée de se faire amie avec mon ennemie.
Qu’est-ce qui m’étonnes ?.

Comme elle vit pour me détruire c’est normal qu’elle s’associe avec tout ceux qui peuvent me nuire. Elle n’a même pas honte. Elle a juré qu’elle va passer sa vie à jalouser les autres. Elles ne nous avaient pas encore vu.

-Moi :« lice regarde là-bas ? »
Elle s’est retournée et Carine aussi comme elles donnaient dos à la porte pour voir de qui je parlais
-Alice :« Donc cette sorcière est toujours en vie.

J’espère qu’elle ne va pas venir faire sa maligne ici.
Non attend celle avec qui elle est là ce n’est pas la femme qui disait être la femme de mon futur beau-frère ?»

En fait , Alice me voyait déjà marier à Alice depuis la semaine dernière quand je lui ai dit qu’Erick s’était confiée à moi ,elle l’appelle mon futur beau-frère.
Humm lice et ses choses

-Carine :« C’est bien elle, toujours aussi insolente et imbue d’elle même. Elle me sort par derrière celle-là.
Parce qu’elle est belle elle se croit tout permis.

Je n’arrive toujours pas à comprendre comment Erick a pu rester avec elle autant de temps »
-Alice :« Celle à la jupe courte est pire ma chérie ,mais comme on dit hein qui se ressemble s’assemble »
-Moi :« On ne va pas parler d’elles sinon on risque de finir la journée sur une mauvais touche ».

C’est au moment où le serveur est venu vers eux pour les installer qu’elles nous ont vu.
Elles sont passées devant nous en nous regardant avec mépris.

Sarah a lâché un gros sifflet de dépit quand elle a reconnu Carine.
-Carine:« J’espère que c’est ta mère que tu es entrain de faire cela »

-Sarah :«Je vois que madame est toujours aussi frustrée de n’avoir pas pu se faire son cher cousin. J’espère que tu ne rêves pas de lui en couchant avec ton mari »

Carine s’est brusquement levée pour aller ,mais on l’a retenu avec Alice.
Ce n’est pas dans un restaurant qu’on va se donner en spectacle.

Elle s’est rassise pendant que l’autre souriait fière de son coup
-Carine :« Moi au moins je n’ouvre pas mes jambes à n’importe qui dès que mon mari a le dos tourné.

Quand on est une femme adultère on s’abstient de faire des commentaires sur le mariage des autres »
Elle a tiqué ,mais n’a pas pu s’empêcher de répondre
-Sarah :« Profite bien pour me tacler sur ça ,mais ce n’est qu’une erreur de parcours.

Quand je récupérerai mon mari ,c’est avec plaisir que je te sortirai définitivement de sa vie »

Pardon ?.
Qui elle veut récupérer ?, mais sûrement pas mon Erick.
Celui-là m’appartient alors elle n’a qu’à bien rêver
-Carine : « Laisse-moi rire.

Tu es aux oubliettes depuis belle lurette ma chère. Ce avec quoi tu as joué une autre qui en connaît la valeur la récupérer. Donc si c’est sur Erick que tu espère, alors on ne t’appellera plus madame »
-Sarah :« Qui ça celle-là ?.

Elle ne fait pas le poids. Elle n’a qu’à bien profiter de lui tant qu’elle le peut »
-Moi :« Pardon de ne pas me citer dans tes bêtises humm »
-Sarah :« C’est parce que tu as Carine que tu parles. Rêve bien.

Tu es juste de passage dans sa vie en attendant que je vienne récupérer la place qui me revient de droit »
-Moi :« A moins que tu puisses remonter le temps, je ne vois pas comment tu pourras récupérer quoique ce soit.

Sache que je suis le bateau qu’attendait le port qui est Erick. Je suis accostée et même un tsunami ne m’y enlèvera pas »
-Divine la secrétaire :« Il faut déjà qu’il te reprenne.

Après ton coup de théâtre ça m’étonnerait qu’il te reprenne »
-Moi :« Pour assouvir ta curiosité laisse moi te dire que c’est déjà fait.

Une vraie femme sait comment se faire pardonner et n’as pas besoin de comploter pour y arriver. Vous et moi on ne boxe pas dans la même catégorie »
-Nicole :« Non mais écoutez là.

Elle se prend pour qui celle-là. Tu crois vraiment que tu auras quelqu’un comme Erick. Si tu as oublié qui tu es dis le moi que je te le rappelle »
-Alice: « Toi Nicole tu n’as pas intérêt à te mêler de cette histoire.

Je t’attend depuis ,donc tu as intérêt à te tenir tranquille si tu ne veux pas que je me muscle encore sur toi.
On sait tous ici que tu sais seulement parler ,donc on va t’aider à la fermer si tu y arrives pas toute seule »
-Nicole: « Tchip. Les filles, on change de restaurant s’il vous plait »

-lice : « Mdrrrr quoi. Toi la rapace tu proposes de changer de restaurant comme si tu avais le sou. Comme tu as dit que c’est sur le dos des hommes tu vas vivre ;on sait tous ici qu’on t’a invité ,donc arrête de faire celle qui paie et fais toi petite »

J’aurais ris si cette Sarah ne m’avait pas énervé. Non mais Alice est mystique. Nicole a tiré une gueule de cent mètres de long. Elle a peur d’Alice depuis qu’elle l’a frappé dans la boutique. C’est avec moi qu’elle fait sa maligne.

-Carine : « Débarrassez le passage. Ce qui est immonde c’est que vous faites semblant d’être amies , alors que chacune de vous a des vus sur Erick.
Tchrrr que des sorcières ».

Sarah l’a mal regardé avant d’aller s’asseoir avec les autres sur l’insistance du serveur.
Elles étaient installées à côté de nous en plus. J’ai vu Nicole qui me regardait avec son air de “ Tu vas moins faire la maligne quand je dirai ce que je sais sur toi ”.

J’ai fouillé dans mon téléphone et je lui ai envoyé une photo et message qui disait :« Tu peux présentement baisser tes yeux de rapace là. J’espère que tu ne comptais pas dire quelque chose sur moi à tes nouvelles amies.

N’est-ce pas toi qui dit qu’une femme peut tout avoir de son homme alors dis juste une seule chose à mon sujet et je ferai en sorte qu’Erick te vire demain à la première heure et je me suis arrangée pour que tu n’en retrouves plus jamais un de ta vie.

Et si mes paroles ne t’ont pas convaincu regarde la photo. Bon appétit ».
Elle a levé les yeux quelques instants après.
J’ai cru qu’elle allait me flinguer avec ses yeux. Je lui ai fait un sourire avant de me tourner vers mes amies

-lice : « Je n’ai même plus envie de prendre un dessert là. Il y a trop d’énergumènes dans cette ville. Un traitement contre les idiotes et autres ne serait pas de refus »

-Carine :« Je ne te dis pas. On va rentrer hein les filles. Je ne suis pas venue par me farcir Sarah »
-Alice :« Si elle est amie de Nicole c’est qu’elle doit être une vraie peste en plus d’une menteuse.

Elle ose venir menacer les gens alors qu’elle a gâché son mariage »
-Moi :« Bon on y va hein. Je dois me faire fraiche pour fêter l’anniversaire de mon homme »
-Carine :« Fais ça bien.

Je t’ai déjà dit non »
-lice: « Aie ça va être doux. Si je pouvais être une mouche »
-Moi : « La curiosité va te tuer ma chère ,mais ça là c’est entre mon homme et moi.

Je vais lui confirmer qu’il a tout ce qu’il cherche chez moi »
-Carine: « Oui oui t’inquiète.
Allons avant que les jalouses ne maigrissent ici. Il ne faut pas que le mauvais œil te fasse rater ta soirée à venir »

Elles ont lancé un énorme tchip et on a éclaté de rire.
Sarah avait le visage tellement renfermer que je craignais qu’elle pourrait s’asphyxier.

Quand on joue avec son or jusqu’à le perdre , il ne faut pas après venir emmerder les gens. Elle avait le mari dont toutes les femmes rêvent.

Elle l’a laissé partir alors tant pis pour elle.
En ce qui me concerne maintenant que je l’ai , je ne compte le laisser à qui que ce soit.

Le matin du jour suivant , je suis allée faire mes courses avec les filles.
J’ai acheté tout ce qu’il faut pour passer une bonne soirée entre amoureux.

J’ai suivi le conseil de Carine et on fêtera son anniversaire sobrement, juste une bonne soirée entre amoureux.

Comme on avait pris ma voiture, j’ai déposé les filles avant de rentrer chez moi.
Je me suis coulée un bain comme d’habitude hein. C’est ma drogue ça.

Je me suis installée ensuite avec mon gros pot de yaourt devant la télé en attendant minuit.
Je veux être la première à souhaiter Joyeux anniversaire à mon homme.

Je l’ai appelé à minuit zéro minute en espérant qu’il ne dorme pas et il a répondu avec une voix ensommeillée
-Erick : « Tu me réveilles chérie »
-Moi :« Je vois ça.

Joyeux anniversaire mon Roi »
-Erick: « Merci mon amour ,mais mon anniversaire c’est demain »
-Moi : « Il est minuit là bébé ,donc on déjà demain »
-Erick : « Humm ok. Tu me donnes aussi mon cadeau maintenant ? »

-Moi :« Mais non ça c’est demain »
-Erick :« On est déjà demain non »
-Moi :« Arrête de m’embrouiller comme ça »
-Erick :« Mdr c’est toi qui t’embrouille toute seule.

Et puis je suis fâchée contre toi »
-Moi : « Ah bon ?. Pourquoi ? »
-Erick: « Parce que tu es venue jusque là tu n’es même pas entrée me faire un bisou »

-Moi : «Waouh mon pauvre chérie. Je te ferai plein de bisou demain pour me faire pardonne »
-Erick :« Demain ?. Demain dans deux jours »
-Moi : « Quoi ? Non. Quand le soleil se lèvera »
Il a éclaté de rire.

-Moi: « Tu es entrain de te foutre de ma gueule ou quoi ?»
-Erick:« Jamais je ne ferai ça »
-Moi :« Hummm. Bon on se dit à demain »
-Erick:« Tu me prépares quoi ? »

-Moi : « Une surprise. Allez va dormir »
-Erick: « Ah non. Tu ne vas pas me réveiller pour aller dormir et me laisser comme ça »
-Moi : « Skype alors »

-Erick : « D’accord »
J’ai raccroché puis j’ai éteint la télévision avant d’aller me mettre sous la couette avec mon ordinateur.
On a discuté jusqu’à s’endormir.

Le lendemain je me suis levée à l’appel du muezzin pour prier comme ça j’ai pu faire la grasse matinée jusqu’à 13 heures.

C’est la sonnerie de mon téléphone qui m’a réveillé.
J’ai décroché sans même regarder qui c’était
-Moi : « Allô »
-lice : « Imbécile là. Depuis que je t’appelle c’est maintenant que tu réponds »
-Moi :« Est-ce que tu es obligée de m’insulter le matin ?

Et puis je suis plus grande que toi alors un peu de respect »
-Alice :« Tchrrr je vais bien t’insulter même. Il est plus de treize heures tu parles de matin. Tu me dis de venir passer la journée avec toi et puis tu dors jusqu’à quelle heure.

Tu sais à quelle heure moi je me suis levée pour préparer ton homonyme »
-Moi : « Je suis désolée ,mais je me suis couchée tard. Tu peux venir maintenant si tu veux »

-lice : « Je suis devant ta porte. Viens m’ouvrir, j’ai oublié mes clés »
-Moi :« Ok j’arrive ».
Je me suis levée pour aller l’ouvrir et elle m’a lancé un grand tchipp en entrant.

J’ai pris ma petite chérie dans mes bras.
-Moi : « Ma kiki à moi tu m’as manqué. Je t’ai manqué aussi ?»
-Myria: « Maman dadada »
-Moi :« Tu as bien raison. C’est moi ta mère. Tu veux un bonbon ?»

-Myria: « Bonbon dadaaa »
-Moi : « Oui une jolie sucette »
-lice:« Ne donne pas ces saletés à ma fille »
-Moi : « Vas là-bas. Je lui donne ce que je veux n’est-ce pas ma chérie ? »

-Myria : « Bonbon »
-Moi : « OKma puce, tu as tout compris »
Je lui ai donné une sucette.

J’ai toujours des sucreries chez moi et avec Myria on s’en gave quand sa mère me la laisse.

Myria a commencé à bouger pour que je la lâche ,donc je l’ai posé par terre.

-Moi : « Et mon amour (Jordan) ?»
-lice : « Il passe la journée chez ses parents »
-Moi : « Il va se faire chouchouter »
-Alice : « C’est son problème »

A lIRE AUSSI:

-Moi :« Raconte moi »
-Alice : « Il me soûle ton cher amour »
-Moi : « Il a fait quoi encore ? »
-Alice : « Il ne fait rien et c’est ça le problème.

On l’a changé de service à son boulot et sa nouvelle patronne n’arrête pas de le chauffer.
Elle lui aurait sauté dessus s’ils n’étaient pas dans un lieu de travail.

Vendredi quand je suis allée à son bureau à midi pour qu’on parte manger, elle le draguait sans gène devant moi sachant que je suis Sa femme et il a fait quoi le monsieur, rien du tout. Tu es marié et tu sorte avec ta patronne »

-Moi :« Pourquoi tu ne le lui dis pas tout simplement »
-lice: « Je lui ai dit et tu sais ce qu’il m’a répondu ? »
-Moi : « Dis-moi »
-Alice: « Qu’il lui a fait comprendre qu’il était marié ,mais après il ne peut pas la forcer à ne pas lui faire du charme »

-Moi :« D’un côté il a raison hein. Et puis c’est son supérieur. Elle peut lui faire perdre son boulot »
-lice :« Il n’a qu’à démissionner dans ce cas »
-Moi :« Parce que c’est toi qui va lui trouver un boulot après. Laisse la faire ce qu’elle veut. Tu as confiance en ton homme non ? »

-Alice :« Oui mais pas elle »
-Moi :« On s’en fout d’elle. Tant que ton mari a tout ce qu’il veut chez lui, toutes les femmes peuvent le draguer ça ne lui fera rien.

Et puis connaissant Jordan tu n’as aucun souci à te faire. Après si tu le mets à la diète là c’est autre chose. La tentation sera plus grande »
-Alice :« Humm. Vraiment ?»

-Moi :« Oui, tu as intérêt à devenir lice sa tigresse dès ce soir ma chère. J’en sais quelque chose de par mon ancien métier. Il ne faut jamais mettre un homme à la diète trop longtemps »

-Alice : « Ok mais je ne suis pas tranquille en sachant que sa patronne a des vus sur lui »
-Moi : « Tu as un homme en or alors arrête de penser à ça. Aie confiance en lui »

-lice :« Ok je vais essayer »
-Moi :« Bien bon je vais me doucher et prier »
-Alice :« Qui va prier ?. Toi Myriam ? »
-Moi :« Mais oui »

-Alice: « Qui est passé par là ? Combien de fois je t’ai dit de pratiquer ta religion et tu m’a envoyé bouler. Il faut me dire si on t’a promis des millions »
-Moi :« Mais non.

C’est Erick qui m’a convaincu »
-Erick :« Cet homme me plait quoi.
Si je n’étais pas mariée humm »
-Moi :« Tchip on va te mélanger avec les Nicole et consort »

-Alice :«Hey ne me parle pas d’elles s’il te plait. Mais où est passée Myria ? Myriaaaaa »
Dès qu’elle a entendu son prénom elle est sortie de la cuisine la bouche et les mains couvertes de chocolat.

Pendant qu’on parlair madame s’est éclipsée discrétement pour aller se gaver de chocolat.
Elle connait l’endroit où je les mets donc c’était facile de les trouver.

-Alice: « Aujourd’hui je te la laisse. Vu le taux de sucre qu’elle a ingurgité elle va être intenable toute la journée »
-Moi :« J’ai une soirée de prévu alors tu te débrouilles avec ta fille »

-Alice :« Si elle a trouvé où tu les ranges c’est que tu lui en donnes pourtant ,je t’ai dit d’arrêter.
Erick n’a qu’à fêter son anniversaire un autre jour »
-Moi : « Mdr débrouille toi »

-Alice :« Mademoiselle Myria j’espère que tu sais que je vais te punir pour gourmandise. Tu es privée de tout ce qui est sucré pendant toute la semaine »
-Myria: « Mama »

-Alice :« Ce n’est pas la peine d’essayer de m’amadouer. Tu seras punie point »
-Moi :« Tu punis un enfant qui ne comprend même pas ce qui signifie ce mot.

Ce n’est pas de sa faute. La gourmandise c’est dans ses gènes. Après tout c’est toi sa mère »
-Alice : mdrva là-bas »

Je lui ai tiré la langue avant d’aller me doucher.
On a passé une superbe journée ensemble.

Alice m’a aidé à faire la cuisine pendant que Myria ne quittait la télé que pour manger, la digne fille de sa mère.
Malgré tout le chocolat qu’elle a mangé elle est restée sage.

Elle est partie un peu avant 19 heures après qu’on ait fini de dresser la table et je suis allée me préparer.

Je me suis douchée pour être fraiche. J’ai mis une jolie petite robe et des escarpins qui me font de belles jambes. J’ai mis une touche de mon parfum .

Je me suis maquillée légèrement. Je ne mets pas de fond de teint. Je n’aime pas. Je préfère garder ma peau au naturelle donc quand je dis je me maquille c’est juste fard à paupière et mascara et du rouge pour les lèvres.

J’ai éteint la lumière pour allumer des bougies parfumées. Ça fait ambiance romantique et ça laisse une bonne odeur. J’ai vérifié mon image une dernière fois quand j’ai entendu sonner.

Je suis allée ouvrir à mon homme. Il est beau mon homme dans sa simplicité.
-Erick: « Tu es magnifique »
-Moi :« Merci.

Tu n’es pas mal non plus »
Je l’ai embrassé légèrement, puis je me suis décalée pour la laisser entrer avant de refermer la porte
-Erick :«hummm.

Histoire d’amour
Ph:Sputnik

C’est mirobolant »
-Moi :« Tout ça pour ton anniversaire. Tu aimes ? »
-Erick: « Oui beaucoup »
-Moi :« Suis moi ».

Il m’a suivi et je l’ai installé à table.
-Moi : « Comme tu aimes la mer je t’ai fait un dîner à base de fruit de mer »

-Erick :« Je suis gâté ce soir »
-Moi :« Hum hum. C’est ce que tu veux, quand tu veux »
Il a souri sans répondre.

On a mangé dans une ambiance bonne enfant.
On s’est donnés à manger, on s’est faits des bisous, on s’est taquinés, le dîner en amoureux quoi.

J’ai fini le diner par un dessert de fraise avec une petite fontaine de chocolat.

A ce moment on était dans la provocation. C’était sensuel mais on a rien fait même si la température de la pièce a monté de quelques degrés.

Je lui ai apporté son cadeau quand on s’est posés sur le canapé. Je ne savais pas trop quoi lui offrir donc je lui ai offert un sachet de bonbon pour lui signifier que j’ai envie qu’il me fasse l’amour.

-Erick :« Il ne fallait pas ma reine »
-Moi :« Mais si. Ça te plait ?
-Erick:« J’adore. Merci chérie »
-Moi :« Et maintenant le second cadeau »
-Erick:« Ah oui je suis choyé »

-Moi :« Je vais te parler de ma vie, chose que je n’ai faite avec personne depuis lice »
-Erick: « Tu es sûre. Je ne veux pas que tu te forces. J’ai déjà eu une belle soirée donc ça me suffit »
-Moi :« Je suis prête à te dire.

Je ne veux plus que tu apprennes des choses à mon sujet par quelqu’un d’autre »
Il a pris mes mains et les a portées à sa bouche.

J’ai inspiré avant de lui dire….

À SUIVRE…

Share this: