Histoire d’amour: le destin de Myriam ( Episode 13)

73 / 100

La jalousie de Nicole contre Myriam n’a plus de limite. Elle est prête à tout pour la dénigrer aux yeux de Junior. Dans cet épisode, Nicole va se lancer dans la recherche des secrets de Myriam. Elle est convaincue que c’est par la prostitution qu’elle a pu prendre un appartement et un véhicule. C’est ce que nous allons découvrir dans ce 13ème épisode de votre histoire d’amour: le destin de Myriam.

Je parie que Junior n’est pas au courant de ça. Je me ferai un plaisir de lui dire au moment venu.

En attendant je vais bien la narguer parce que je suis sûre qu’elle n’a pas dit “Chéri je suis une prostituée”.

Myriam se prostitue, ceci explique où elle a trouvé de quoi se payer la belle voiture qu’elle a et son appartement. Elle a un appartement, alors que moi, je vis encore chez mes parents. 
J’ai cru qu’elle l’a loué mais non madame l’a payé; je suis trop jalouse. 

En plus elle a obtenu tout ça en vendant son corps. J’ai la rage, comment se peut-il qu’elle ait toujours plus que moi. Elle est sortie d’ici sans un sou dans la poche , et maintenant voilà qu’elle se pavane dans les rues d’Abidjan confortablement installée dans une belle voiture.

Elle a signé un contrat de chance avec Dieu avant de naître ou quoi ?.
Peu importe ce qui lui arrive, elle s’en sort toujours; il faudra que je lui demande son secret parce que là elle m’étonne.

Je suis sûre qu’elle tient sa boutique juste pour avoir une couverture, mais depuis quand une boutique permet-elle de s’acheter un chez-soi et une voiture luxueuse. 
Il ne faut pas prendre les gens pour des demeurés non plus hein.

Vous voulez savoir comment j’ai su que la sainte Myriam se prostitue. 
C’était il y a trois jours, j’étais frustrée de n’avoir rien sur elle donc j’ai décidé de sortir me changer les idées avant de devenir folle surtout avec ma mère qui n’arrêtait pas de me mettre les nerfs à vifs avec ses “laisse tomber , c’est une mauvaise idée ”. Donc je suis sortie manger avec mon amie Sarah. 

Je lui avais parlé de mes recherches, donc naturellement elle m’a demandé si j’ai avancé dans mon enquête
-Sarah :« Tu as trouvé quelque chose sur ta sœur ?»
-Moi :« Elle n’est pas ma sœur , ok ?»
-Sarah:« Pourtant vous avez le même sang ,donc elle l’est que tu le veuilles ou non. Pourquoi tu la détestes autant ? »

-Moi :« Si je me mets à dire pourquoi je n’aime pas Myriam ,on ne va pas s’en sortir, on risque même de passer la nuit ici. Même toi si tu la connaissais tu finirais par la détester »
-Sarah :« Jamais j’aurai cru que tu avais une sœur. Bref tu en es où ? »

-Moi :« Je n’ai rien trouvé, absolument rien. Elle a une vie parfaite. Je dirai même trop parfaite. Elle a un appartement et une jolie voiture qu’elle a acheté elle-même. Elle a une boutique de vêtement en plein Abidjan. 

La boutique dont tout le monde parle , celle où on vend les jolis vêtements »
-Sarah:« Ah oui je connais. J’y vais souvent; la vendeuse c’est la jolie fille assez corpulente »
-Moi :« Dis-le. Elle est grosse »
-Sarah :« Moi je ne la trouve pas aussi grosse que ça.

Elle est belle avec ses formes »
-Moi :« Il faut que je t’achète des lunettes parce qu’on ne doit pas voir la même chose. 
Bref ce n’est pas elle Myriam. C’est son amie encore plus détestable »

-Sarah:« Pourtant je trouve Alice très gentille. Elle s’occupe bien de ses clients »
-Moi :« Waouh, tu connais son prénom; j’espère que tu ne vas pas aller lui dire que j’enquête sur Myriam »
-Sarah:« Tu me prends pour une Idiote. C’est vos problèmes donc je ne m’en mêle pas »
-Moi :« Humm en tout cas si ça fuit, je saurai à qui m’en prendre. Tu préférerais ne pas être mon ennemie crois-moi. 
Donc Alice ne fait que gérer mais la propriétaire c’est Myriam. 

Où elle a trouvé l’argent pour faire tout ça ? »
-Sarah :« Tu l’as dit toi-même, elle vend de jolies choses. Vu le nombre de clients qu’elle a, elle doit sûrement beaucoup gagner »
-Moi :« Et elle a investi dans son commerce avec quoi ?»
-Sarah:« Elle a pu faire un prêt à la banque »
-Moi :« Non, il y a anguille sous roche. Cette histoire n’est pas nette. Je suis sûre que j’arriverai à trouver la source de son argent. J’arriverai à savoir ce qui se cache sous ses airs de miss parfaite »
-Sarah:« Ou peut-être qu’elle ne cache rien du tout. Moi je ne l’ai jamais vu , donc je ne peux pas lui trouver des poux. Tu n’aurais pas une photo d’elle. J’aimerai bien voir à quoi elle ressemble »
-Moi :« J’en ai une que j’ai pris il n’y a pas longtemps ».
J’ai fouillé dans mon sac avant de lui tendre la photo

-Sarah: « Waouh mais elle est magnifique. 
Je l’envie, elle est trop belle. Tu ne l’égales pas ma chère. Je comprends ta jalousie et pourquoi Junior l’a préféré à toi ».
-Moi :« Sarah c’est moi que tu traite comme ça »
-Sarah :« Je ne dis pas que tu es moche . Tu es même assez jolie mais elle te dépasses. 
Tu ne peux pas rivaliser avec une telle beauté. »
-Moi :« Bon tu m’énerves. Rend-moi cette photo »
-Sarah:« Non tu la détestes parce qu’elle est plus belle que toi »
-Moi :« Elle n’est pas plus belle que moi »
-Sarah :« Ah ça tu as menti. Elle te dépasse »
-Moi :« Tu es sûre d’être mon amie ?»
-Sarah:« Je le suis mais je te dis la vérité. Je ne vais pas te dire que tu es plus belle qu’elle alors que c’est totalement faux »

-Moi :« OK bon rend moi cette photo ».
C’est à ce moment qu’une dame est venue nous parler. Elle devait avoir 30ans ou plus. 
A la voir , j’ai deviné qu’elle n’était pas ivoirienne.
-Elle:« Excusez-moi; j’ai suivi votre conversation depuis toute à l’heure et j’ai vu la photo que vous avez montré à votre amie ».
-Moi :« Oui et alors ?, Vous voulez me faire la morale ? »

-Elle :« Non pas du tout. J’ai quelque chose qui va sûrement vous intéresser sur votre sœur »
-Moi : « ah oui. De quoi il s’agit ?»
-Elle:« Je préfèrerai qu’on en parle ailleurs »
-Moi :« Ça vaut la peine que je me déplace ?»
-Elle:« Oui; j’ai bien compris que vous cherchez des informations compromettantes alors ça vaut la peine »
-Moi :« Bien , allons dans ma voiture. Sarah attends-moi. Je reviens »
-Sarah:« Très bien ».

Je me suis levée et elle m’a suivi. On est allée s’installer dans la voiture
-Moi :« Je vous écoute »
-Elle:« Je me présente d’abord. Je m’appelle Olga »
-Moi : Enchantée; moi c’est Nicole. Alors vous savez quoi à propos de Myriam »
-Olga :« Cette prostituée s’appelle Myriam ?»
-Moi :« Prostu quoi ?, Myriam est une prostituée ?»
-Olga:« Oui elle l’est. Je l’ai surpris avec mon mari dans un hôtel entrain de faire sa sale besogne »
-Moi :« C’est de là que vient sa richesse alors »
-Olga :« C’est mon argent qu’elle est entrain de bouffer parce que d’après ce que j’ai compris, mon mari était son meilleur client avant que je m’en mêle.

De l’argent disparait tout le temps, des sommes importantes. J’ai soupçonné mon mari d’avoir une maitresse mais en fait non, il payait votre sœur pour avoir du sexe »
-Moi :« Qu’est-ce qui m’étonne ?. C’était le seul moyen pour elle de vivre après qu’on l’ai jeté dehors »


-Elle:« Je ne pouvais plus récupérer mon argent mais je l’ai bien tabassé cette salope ».
-Moi :« Vous avez bien fait. J’espère qu’elle a bien ressenti les coups »
-Elle:« Ah ça. La prochaine fois qu’elle verra l’homme d’une autre ,elle changera de trottoir »
-Moi :« Pourtant elle m’a volé mon homme ».
-Elle:« Mais cette fille n’a pas de vergogne. Prendre l’homme de sa propre sœur»

-Moi :« Je vous assure mais avec ce que vous m’avez dit. Je le récupérerai bientôt. Merci bien »
-Elle: ‘« Ravie de vous avoir aidé »
-Moi :« Je vais vous donner mon numéro et si vous vous souvenez d’autres choses vous m’appelez »
-Elle:« D’accord, je vous laisse le mien aussi pour que vous m’appeliez en cas de besoin ».
On s’est échangés nos numéros avant de se quitter.

Je suis retournée au restaurant retrouver Sarah.
-Sarah :« Alors elle t’a dit quoi ? »
-Moi :« si je te dis, tu iras répéter et gâcher mon plan »
-Sarah:« Tu ne me fais pas confiance ?»
-Moi :« Si mais tu ne sais pas tenir ta langue, donc je garde pour moi. Je te le dirai après avoir eu ce que je veux »
-Sarah :« C’est comme ça maintenant ,mais il n’y a aucun problème. Je saurai attendre »
-Moi :« Super, bon on rentre »
-Sarah: « Non toi vas y. Je dois passer quelque part »
-Moi :« Tu veux que je t’y dépose »
-Sarah :« Ne te fais pas la peine mon amie. J’y vais seule ».

Voilà comment j’ai appris l’origine de l’argent de la chère Myriam.
J’aurais pu aller le dire à Junior dès que je l’ai su ,mais d’abord je vais la narguer.

Myriam:
Cela fait un peu plus d’un mois qu’entre mon amour et moi c’est le bonheur total. 
Il m’aime, me chouchoute, m’offre de jolis cadeaux. 
Je me sens comme une reine avec lui. Notre amour est rose depuis l’histoire avec Nicole.

Mon bébé m’a offert une jolie chaînette en or blanc avec un pendentif en forme de rose incrusté de diamant. J’ai refusé parce que je trouve que c’est beaucoup trop cher mais il a tellement insisté en disant que c’est pour sceller notre réconciliation que j’ai fini par accepter. En plus elle était tellement jolie. 

Je l’ai embrassé pour le remercier. Après quelques instants il a quitté ma bouche et est descendu vers mon cou, j’ai gémi tellement que c’était bon. Il m’a ensuite mordillé l’oreille puis l’épaule. 
Je ne savais même plus où j’étais tellement il me faisait du bien. J’ai mis mes mains sous son t-shirt pour le caresser. Son corps était chaud et doux et je ressentais quelque chose d’inexplicable. Sans que je m’en rende compte je lui ai ôté son t-shirt et lui ma robe. 
On s’embrassait, et caressait. 
J’ai aimé ressentir le plaisir qu’il me donnait. 
De toute ma vie c’est la première fois que j’apprécie l’acte charnel et cette sensation était enivrante. 
Le fait de ressentir l’effet que je lui faisais m’enivrait encore plus. 

Je me suis laissé aller et j’ai apprécié ce qu’il me faisait. Tout allait bien jusqu’à ce qu’il m’a touché les seins. J’ai sursauté et je l’ai repoussé, puis il m’a regardé façon “ça signifie quoi ça ?”
-Moi :« Je ne peux pas. On ne peut pas le faire »
-Junior :« Pourquoi ?. On n’était pas bien là mon amour ?»
-Moi :« Si ,mais je ne peux coucher avec toi. Ce n’est pas le bon moment »
-Junior :« Pourquoi ? ».

Je n’ai pas répondu, je me suis dépêchée de remonter mes vêtements pour sortir de chez lui parce que si je reste je risque de succomber à la tentation vu comment cet homme est sexy à mort. 
Je ne dois pas coucher avec lui, surtout pas avant de lui parler de mon ancien métier ;et ça je ne suis pas encore prête à lui dire.
-Junior:« Ok , tu veux attendre le mariage c’est ça ?; Ou c’est parce que tu n’es plus vierge? »
-Moi :« …. »
-Junior : « Myriam je te parle !»
-Moi :« Je ne peux pas ».
-Junior: « Ça j’ai compris. Ce que je veux c’est l’explication à ta soudaine peur »
-Moi :« Je ne peux pas te dire »
-Junior :« Dis-moi encore je ne peux pas une seule fois je m’énerve. Dis-moi juste ce qui t’effraies. Si tu ne veux pas le faire aussi parce que tu veux te préserver pour ton futur mari je comprendrais »
-Moi :« Ce n’est pas ça. C’est bien plus complexe »
-Junior:« Si tu n’es plus vierge sache que je ne donne pas d’importance à cet aspect. Je suis plus axé sur la personne et ses valeurs. La virginité n’est qu’un supplément »
-Moi :« C’est toujours bon à savoir. Je n’ai pas envie d’en parler maintenant »
-Junior:« De toute façon tu ne parles jamais de rien. A part que tu t’appelles Myriam que sais-je d’autre sur toi ?; tu ne me dis rien. J’ai envie d’en savoir plus sur toi. Tu exiges la vérité pourtant tu ne la donnes pas. Je suis quoi pour toi ?; juste un passe-temps ?. lice est au courant de ce que tu caches n’est ce pas ? »

-Moi :« Écoutes ce n’est pas pareil. Je peux facilement parler à Alice sans penser aux conséquences ce qui n’est pas le cas avec toi »
-Junior:« Genre tu n’as pas confiance en moi ou quoi»
-Moi :« Je n’ai pas dit ça. C’est compliqué. Laisse moi du temps »
-Junior: « hum , je finirai par perdre patience à la longue »
-Moi :« Bon j’y vais. J’ai des courses à faire »
Je me suis rapprochée pour lui dire au revoir mais il a détourné la tête. J’ai soupiré puis je suis sortie.

Depuis cette discussion qui date de cinq jours, je l’évite. 
De toute façon, je n’ai pas le temps de le voir; Alice est malade ces temps ci, donc je suis la seule à m’occuper de ma boutique en plus de m’occuper de l’avancement de mon projet. 
J’ai décidé de me lancer dans la mode comme elle me l’a conseillé.

e compte créer ma propre ligne de vêtements à partir des tissus locaux. Grâce à mon amour Jordan, j’ai trouvé des investisseurs. Alice s’occupe de dénicher les couturiers; il me reste plus qu’à signer les baux de location pour les locaux et on pourra se lancer. 
Comme j’ai beaucoup de clients, je vais essayer d’abord dans ma boutique et si tout se passe comme je l’espère on pourra passer au niveau supérieur. Croisons les doigts parce que je n’ai pas mal investi dans cette affaire et lice aussi.

On était Mardi et j’étais entrain de conseiller une cliente qui cherchait une tenue adéquate pour un mariage quand j’ai vu Nicole entrer. 
Je n’ai rien fait parce que je tiens un point de vente donc tout le monde a le droit d’y venir. Je lui ai juste sorti un bonjour madame avant de me retourner vers ma cliente.

-Cliente :« Je vais prendre cette robe finalement »
-Moi :« Très bon choix. C’est celle idéale. Suivez-moi. Je vais vous encaisser »
Je lui ai mis la robe, les chaussures et les accessoires qu’elle avait choisi dans un sac.
-Moi :« ça fera 68000 FCFA s’il vous plait ».
Elle m’a tendu l’argent que j’ai mis dans la caisse avant de lui tendre ses achats
-Cliente « Merci bien »
-Moi :« Merci à vous et à bientôt ». Puis elle est sortie.

J’allais déposer l’argent dans le coffre avant de fermer la boutique quand Nicole est venue vers moi
-Moi :« Je peux vous aider madame»
-Nicole:« Ne Fais pas celle qui ne me connait pas. Je ne suis pas là pour acheter mais pour te proposer quelque chose »
-Moi :« Si vous ne voulez rien alors excusez-moi j’ai d’autres choses à faire »
-Nicole :» Quoi ; Tu as un client qui t’attend ?»
Je n’ai pas tout de suite saisi ce qu’elle voulait dire ,donc j’ai continué à faire ce que j’avais à faire
-Nicole :« Il t’en a fallu combien pour ouvrir ton commerce ? Deux, trois ? Parce qu’à ce qu’on m’a dit la prostitution paye bien »

A Lire aussi:

C’est là que j’ai levé la tête pour regarder son visage où un sourire de triomphe résidait. 
Dites-moi que ce n’est pas ce que je crois parce qu’en ce moment ce n’est vraiment pas ce dont j’ai besoin
-Moi :« Je te demande pardon ? »
-Nicole:« Je te demande parce qu’on m’a dit que c’est ton métier vendre son corps pour de l’argent. Alors on te paye combien pour une partie de jambes à l’air ?Et comment ? En espèces ou en chèque ?»
-Moi :« Je te prierai de sortir de ma boutique toute de suite. Et comment je gagne ma vie ne te regarde aucunement alors je te prierai de te mêler de tes affaires. Maintenant tu dégages»
-Nicole:« Je me pose une question quand même, tu crois que Junior réagira comment s’il apprend qu’il sort avec une prostituée ?. A mon avis ça ne va pas beaucoup lui plaire »
Elle ne va quand même pas faire ça. On ne peut pas être aussi méchante. Elle m’a assez gâché la vie comme ça.
-Moi :« Je t’ai dit de t’en aller »
-Nicole:« Je suis venue te proposer un marché »
-Moi :«Un quoi ?. Mais si tu es folle faut me dire je vais te faire soigner »
-Nicole :« Merci mais j’ai bien ma tête. Je suis sûre que tu n’aimerais pas qu’il le sache et quelque chose me dit que tu ne lui en as pas parlé. Vu tout ce que tu possèdes tu dois être bien payé. Donc je te promets de garder ton secret si tu me donnes un tiers de ta fortune».

-Moi :« Si c’est sur moi que tu comptes t’enrichir laisse-moi te dire que tu vas rester dans la misère toute ta vie. Tu n’as même pas une once de honte. Alors écoute-moi bien et je ne me répéterai qu’une seule fois. Mes affaires tu ne t’en mêles pas. 
Si jamais tu oses interférer dans ma relation avec Junior d’une quelconque manière que ce soit, je te le ferai regretter amèrement. 

[su_heading size=”17″]A Lire aussi://bonheur-explosif.com/histoire-damour-le-destin-de-myriam-episode-13/[/su_heading]


Ne Crois pas que c’est parce que je me suis tu pendant que tu t’acharnais sur moi que j’ai peur de toi. Au cas que tu ne le saurais pas, je connais tous vos magouilles toi et ta mère ,alors mets juste ton nez dans mes affaires et je m’occupe de toi personnellement. Je te le répète une dernière fois sors de cette boutique !»
Elle m’a regardé un moment avant de se tourner vers la porte et de sortir.

Dès qu’elle s’est en allait, je me suis affalé sur ma chaise. 
Qu’est-ce que je peux bien faire maintenant ?.
Connaissant Nicole je sais qu’elle ne me laissera pas tranquille.

À SUIVRE…

Share this: