72 / 100

Nous vous proposons l’épisode 14 de votre histoire d’amour: “le destin de Myriam” en espérant que les intrigues de Jeune filles Comme Myriam et Nicole vous font plaisir. Bonne suite de lecture et ne manquez pas de partager avec vos amis et dans vos fora ou groupes sociaux.

De l’autre côté lice se disait : 
J’ai attrapé une grippe sévère et me voilà clouer au lit pour une semaine. Maintenant c’est Myriam qui s’occupe toute seule du business et de tout les travaux de la maison. 

Compte tenu de la grippe que j’aie , j’évite de toucher ma fille. 
C’est Myriam qui la dépose et qui passe la récupérer chez la nounou et qui s’occupe d’elle une fois à la maison. 
De toute façon depuis qu’elle sait ramper , elle n’arrête pas de suivre Myriam partout dans la maison, impossible de la retenir. Je me demande ce que ça va être quand elle saura marcher.
Donc j’étais dans mon lit entrain de regarder la télé quand mes deux chéries sont entrées. 

Il y avait Myriam (ma fille) qui cogitait à ma vue pendant que Myriam essayait de la retenir
-Myriam:« Je crois qu’elle veut faire un bisou à maman »
-Moi :« Maman aussi mais je ne veux pas la rendre malade »
-Myriam:« Ce n’est pas un bisou qui va la rendre malade »
-Moi : « Tu es sûre. Je prends le risque si c’est toi qui t’en occupe si jamais elle tombe malade »
-Myriam:« Je pense que tu vas mieux ?»
-Moi :« oui, je vais mieux là. La toux a arrêté et j’ai moins froid; et toi comment était ta journée ?. Car tu as l’air bizarre »
-Myriam :« A peu près hein. Il m’est arrivé un truc incroyable »
-Moi :« Raconte »
-Myriam:« Laisse-moi le temps de m’occuper de ma chérie et je viens te dire la surprise du jour »
-Moi :« D’accord. A toute à l’heure ».Puis elles sont parties.

Du coup j’ai reçu un appel; j’ai souris de toutes mes dents en voyant celui qui m’appelait.
-Moi :« Salut mon prince harceleur »
-Lui:«oh je n’aime pas quand tu m’appelles comme ça »
-Moi :« Mais c’est ce que tu es »
-Lui:« Tu ne peux pas juste m’appeler mon amour »
-Moi : « Mais je laisse le monopôle de ce surnom à Myriam. C’est elle ton amour non ?»

-Lui:« C’est vrai. Toi tu es ma tigresse »
-Moi :« Donc toi tu ne vois que mon côté sauvage »
-Lui :« Mais non tu es aussi ma douce rondeur »
-Moi : ?« Humm. Dis aussi que je suis grosse tant que tu y es »
-Lui :«Mais tu n’es pas grosse. Tu es en chair et ça te rend sexy et c’est comme ça que je t’aime. Tu veux te disputer avec moi c’est ça ?»
-Moi :« Même si je voulais j’oublie avec ce que tu viens de me dire »
-Lui :« Alors tu vas mieux ?»

-Moi : Oui beaucoup mieux mais comme j’éternue toujours là, j’évite d’approcher les pauvres gens même si ma fille me manque »
-Lui:« Mais où as-tu attrapé cette saleté ?»
-Moi :« Moi-même est-ce que je sais ? J’espère m’en débarrasser assez vite »
-Lui:« Tu me manques »
-Moi :« Tu me manques aussi mon cœur mais viens me voir »
-Lui:« Parce que moi je ne fais pas parti des pauvres gens qu’on peut contaminer ?»
-Moi :« Mais ce n’est pas pareil. Toi tu es mon médicament. Tu as déjà vu un médicament tombé malade au contact de la maladie»
-Lui:« Mdr tu es sûre que ta grippe là ne conduit pas à la folie ?»
-Moi :« J’étais déjà folle avant »
-Lui: « J’avoue. Ok je passerai te voir toute à l’heure »
-Moi :« Super; j’ai hâte de te voir »
-Lui:« Moi aussi ma tigresse. Bisou »
-Moi :« Bisou ».
Puis il a raccroché.

Vous savez qui est-il ?. 
Oui je suis sûre que vous avez deviné. C’est Jordan monsieur prince harceleur.
Quoi, vous êtes perdus ?. Quand on dit que la haine est une preuve d’amour laissez-moi vous dire que c’est vrai, en ce qui me concerne en tout cas. 
Que s’est-il passé depuis la dernière fois ?.

Flashback:
La dernière fois après notre dispute au restaurant, je me disais ceci quand je suis arrivée à la maison :
« Il m’énerve ce Jordan de merde. Pour qui se prend-t-il déjà ce connard ? 
Il se permet de me faire la morale et de me juger alors qu’il ne me connaît pas.
Si ce n’était que je n’avais pas envie de me donner en spectacle, je lui aurais bien mis une gifle ».

Du coup pour ne pas ruminer ma colère, j’ai donné à manger à ma fille puis je l’ai changé avant de la mettre au lit et de la bercer jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Je suis ensuite partie prendre un bain pour me relaxer. 
Ça me fait toujours du bien de me prélasser dans un bain chaud. J’en suis sortie de contrecœur parce que la sonnette n’arrêtait pas de retentir. Je pensais que c’est Myriam qui était de retour, donc j’ai ouvert sans regarder de qui il s’agissait. 
Quand je l’ai vu devant moi, j’avais envie de le baffer entre autre. 
Qu’est-ce qu’il fout là ?
-Moi :« Tu fais quoi ici ? »
-Jordan:« Je suis venue te voir »
-Moi :« C’est gentil de ta part mais tu es la dernière personne que je veux voir en ce moment ,alors Thchiao »
J’allais fermer la porte quand il l’a calé avec son pied
-Moi :« Enlève ton pied de là »
-Jordan:« Et si je ne veux pas ? »
Je réponds quoi à ça ? .

Il sait bien que je ne peux rien faire si ce n’est que de lui demander de le faire. J’ai poussé un soupir de frustration
-Moi :« Écoutes je n’ai pas envie de me disputer une nouvelle fois alors qu’est-ce que tu veux ? »
-Jordan:« Je te veux toi »
-Moi :« Mdr. Non mais tu es drôle. Tu crois que tu peux me gueuler dessus et venir chez moi tranquille comme si de rien n’était. Tu m’as dit quoi toute à l’heure déjà ? Ah oui que je n’étais pas la seule femme pour que tu me coures après toute ta vie alors va-t’en chercher une autre et fous moi la paix »
Il a poussé la porte puis il est rentré avant de la refermer. 
Je l’ai regardé genre je m’en fous de toi mais il faut avouer que j’avais peur aussi
-Jordan:« Tu n’es peut-être pas la seule fille au monde mais tu es celle que moi je veux et j’en ai marre de t’attendre »
-Moi :« Mais moi je ne te veux pas »
-Jordan:« Ah ça tu as menti ma chère »

Il a avancé, puis j’ai reculé. Comme il a continué à avancer, jai aussi continuer à reculer jusqu’à ce que je cogne la porte de la cuisine. Je voulais me glisser et courir mais il a réussi à m’attraper
-Jordan:« Tu fuis pourquoi ?. Je t’ai dit que j’allais te manger ? »
-Moi :« Non mais je n’ai pas envie que tu me touches avec tes sales mains »
-Jordan:« Hou ce n’est pas gentil ça mais comme je suis plus aimable que toi, je ne vais pas relever. Au contraire je vais te faire beaucoup de bien »
De quoi il parle celui-là?. J’ai vite compris ce qu’il insinuait
-Moi : « Jordan tu me lâches tout de suite »
-Jordan :« Jamais »

Croyez-moi, je l’ai repoussé de toutes mes forces mais entre homme et femme c’est qui le plus fort. Vous-même vous savez. Il m’a embrassé par force.
-Jordan :« Dis-moi (Bisou sur le nez) juste (Bisou sur la joue) que tu n’aimes pas (Bisou sur les lèvres) ce que je te fais »
Je n’ai pas répondu. Je faisais celle qui s’en foutait mais ses petits bisous ont fini par se transformer en appétissants baisers. J’ai assez résisté mais c’était trop bon donc j’ai fini par céder et lui rendre ses baisers.
Il avait commencé à me caresser petit à petit.
-Moi:« Jordan arrête ».
Il ne me répondait pas ; il continuait son sale jeu de main.
Je me suis en suite excitée quand il m’a touché aux seins.
-Moi en gémissant : « stp Jordan arrête ».
Il a continué à me caresser et m’embrasser, puis il m’a déshabillé totalement.
J’étais nue devant lui ; il m’a transporté et m’a déposé sur table.
Il m’a ensuite écarté les jambes.

Avant de me pénétrer ,il m’a débord fait un massage clitoridien. Cela m’a excité davantage, puis il m’a pénétré avec ses doigts ,avant de m’introduire sa si longue queue.
Après un long processus de vas et viens, il a fini par éjaculer.
Je pense que j’avais eu l’orgasme. C’était totalement super…
-Jordan :«Je t’aime mon ange »
-Moi :« arrête tes plaisanteries; tu as eu ce que tu voulais non ?»
-Jordan : « Alice je t’aime de tout mon coeur crois-moi »
-Moi:« C’est ce que mon salop d’ex-copain me disait avant que je tombe enceinte »
-Jordan : « Tout les hommes ne sont pas les-memes. Crois-moi que je t’aime de tout mon coeur et je vais l’épouser. OK ?»
-Moi: « d’accord ,je confiance en toi »
-Jordan : « merci mon ange » puis il est venu me donner un baiser pour m’encourager.

Ce n’était pas prévu qu’il me fasse l’amour ; d’ailleurs ce n’était même pas prévu qu’il débarque à la maison. 
Voilà comment ça a démarré entre nous. 
Myriam est venue nous surprendre dans ma chambre. Heureusement on ne faisait plus rien sinon…..

J’étais juste couché sur son épaule. 
Elle a été tellement surprise qu’elle s’est excusée avant de refermer la porte. Elle l’a rouvert quelques secondes après avant de crier un gros ohooo
-Myriam:« waouh ; tous les deux… mon Dieu !»
-Moi :« Tu crois qu’elle est devenue folle ?»
-Jordan :« Elle est en état de choc »
-Myriam:« Vous faites ça depuis longtemps ?»
-Moi :« Quoi ? ,Tu vois de quoi elle parle toi ?»
-Jordan :« Non et toi ?»
-Moi :« Moi non plus »
-Myriam:« Oh ne jouez pas à ça avec moi. Alors votre dispute de toute à l’heure c’était une mascarade. Vous couchez ensemble depuis combien de temps ?»
-Moi :« Depuis il y a quelques heures. La dispute était vraie et on s’est réconcilié »
-Myriam:« Oh d’accord. Alors vous deux …»
-Jordan :« Oui nous sommes déjà ensemble. J’aime lice de mon coeur ; si c’était juste pour coucher j’aurais pu le faire ailleurs. Les prostituées sont là partout ».
Dès qu’il a dit ça Myriam est sortie de ma chambre aussi vite que possible. 
J’ai compris ce qui n’allait pas. Prostituée est le mot à éviter de dire quand elle est là. 
Ça lui rappelle son passé. 
Je lui ai dit d’en parler à monsieur jolies lèvres peut-être que cela le libérerait ,mais elle a peur qu’il le rejette ,donc elle évite le sujet.

Même si Junior et moi on n’est pas les meilleurs amis du monde , je pense qu’il a le droit de savoir mais bon je ne peux pas la forcer.

-Jordan :« Qu’est-ce qu’elle a ?. J’ai mal parlé ?»
-Moi :« Rien; ne t’inquiète pas. Je vais lui parler. Je reviens ».
Je suis partie voir Myriam mais elle m’a vite fait renvoyé là d’où je viens en disant que ce n’est rien. 
J’ai insisté mais comme elle ne voulait pas de ma présence , je suis repartie.
Jordan m’a posé des questions mais je ne pouvais rien lui dire. 
Heureusement il a compris. 
Voilà en gros ce qui passé depuis la dernière fois. 
On a parlé Jordan et moi ,et on est officiellement en couple. 
Je suis dingue de lui et je n’ai jamais été aussi heureuse de toute ma vie. Il nous aime moi et ma fille alors que demandez de plus. Je l’appelle mon prince harceleur parce qu’il m’a tellement harcelé que j’ai fini par tomber amoureuse de lui.
Fin de flashback.

Comme Myriam tardé à revenir, je suis sortie voir ce qu’elle faisait. 
Je l’ai trouvé entrain de nettoyer la louloute qui s’était salie en mangeant
-Myriam :« Si tu es descendue; c’est que tu vas beaucoup mieux que je ne le croyais »
-Moi :« Il faut croire mais toi ça ne va pas »
-Myriam:« J’ai vu Nicole aujourd’hui. Enfin elle est venue à la boutique »
-Moi :« Elle voulait quoi»
-Myriam :« Me dire qu’elle est au courant que j’étais une prostituée. D’ailleurs elle croit que je le suis toujours »
-Moi :« Comment elle a su ? »
-Myriam:« Je n’en sais rien »
-Moi :« Tu crois qu’elle va le dire à Junior ?»
-Myriam:« Il y a des chances. Elle m’a dit que si je voulais qu’elle se taise, il fallait que je lui donne le tiers de ce que je possède »
-Moi :« Elle a fumé la coque ou quoi ? Quelle salope cette fille ! J’espère que tu ne lui as pas dit oui »
-Myriam:« Bien sûr que non. Après tout ce que j’ai vécu pour gagner cet argent et tout ce que je vivrai parce que je l’ai fait, elle croit que j’allais lui donner comme ça. Je lui ai dit de ne pas se mêler de ma vie mais elle le fera. Je ne sais pas quoi faire »

-Moi :« C’est simple. Tu vas voir Junior et tu lui dis tout »
-Myriam:« Hummm »
-Moi :« Il n’y a pas de humm. Vas lui dire. Depuis là je te dis d’aller le voir mais tu dis non. Je comprends que tu aies peur mais crois-moi ce sera beaucoup plus dur de lui faire comprendre s’il apprend la vérité de la bouche d’une autre »
-Myriam:« J’ai conscience de tout ça ,mais ce n’est vraiment pas facile. Je ne me vois pas lui dire ”mon chéri tu sais quoi ,j’ai été prostitué”. Je ne suis pas prête »

-Moi :« Mais là tu n’as plus le choix. C’est soit tu lui dis, soit Nicole le fait et tu auras plus de mal à gérer si c’est elle qui lui dit. 
A ta place en ce moment même je serai chez lui pour tout lui dire. Moi je m’en fous mais tu sais comment on est dans ce pays, trop de préjugés et de normes donc sortir avec une fille ayant fait ton ex-métier est pénible. Il faut être ouvert d’esprit et vraiment amoureux pour accepter. 
Moi ça me serait égal si tu sortais avec moi-même si je ne suis pas trop fille mais comme tu es belle là je pourrai faire un effort »
-Myriam :« Mdr tu es bête »
-Moi :« Plaisanterie faite va le voir. Tu aurais dû le faire dès que tu es sortie de la boutique. Si ça se fait que cette sorcière est déjà allée lui mettre n’importe quoi dans la tête ça sera grave »
-Myriam :« Mais il est peut-être un peu tard pour lâcher une bombe pareille »
-Moi :«C’est le moment idéal comme ça il aura la nuit pour y réfléchir »
-Myriam:« J’ai peur. Imagine s’il ne veut plus de moi après ça. Je suis folle de cet homme et je ne m’imagine pas sans lui »
-Moi :« Tu ne le sauras que si tu lui dis. Quand on aime la personne on l’aime avec son passé, son présent, son futur et tous ces défauts et qualités. S’il te rejette c’est qu’il ne t’aime pas comme il le dit »
-Myriam:« Ok je l’appelle pour savoir s’il est chez lui »

Du coup, le téléphone de Myriam a sonné ; c’était Junior comme par hasard.
Elle a décroché
-Myriam:« Salut mon amour »
-Junior:« Myriam j’ai une seule question à te poser. Tu es une prostituée oui ou non ? ».
En écoutant cela Myriam a failli faire une crise cardiaque, puis elle a commencé à pleurer.

À SUIVRE…

Share this: