Histoire d’amour: “Le destin de Myriam” Episode 15

Histoire d’amour: “Le destin de Myriam” Episode 15

71 / 100

Nous vous proposons l’épisode 15de votre histoire d’amour: “le destin de Myriam” en espérant que les intrigues de Jeune filles Comme Myriam et Nicole vous font plaisir. Bonne suite de lecture et ne manquez pas de partager avec vos amis et dans vos fora ou groupes sociaux.

Destin de Myriam: Episode 15

Nicole : 
Quelle salope cette Myriam.
Je la déteste d’une façon que vous ne pouvez même pas imaginer. 
Elle croit que j’ai peur de ces menaces à deux balles; elle va voir que je suis née avant elle.

Elle m’a tellement soulé que là , je n’en ai plus rien à foudre de l’argent. Tout ce que je veux c’est que Junior le largue. 
Elle verra à quoi va lui servir son sale argent si son homme ne veut plus d’elle. 
Ah oui, elle va peut-être s’acheter des paquets de mouchoirs pour sécher ses larmes parce que des larmes c’est tout ce qu’elle mérite.

Je suis allée directement voir Junior dès que je suis sortie de sa boutique. 
J’ai dû sonner plusieurs fois avant que Junior m’ouvre la porte. Waouh , il est toujours aussi beau celui-là. 
J’ai hâte de le récupérer pour bien m’occuper de lui comme il faut
-Moi :« Salut »

-Junior :« Tu veux quoi ? »
-Moi :« L’accueil sympa. Tu pourrais au moins me rendre mon salut »
-Junior :« Ecoutes Nicole. Je viens de rentrer du boulot et je suis fatiguée ce qui fait que je n’ai pas de temps pour les salutations. 
En plus , je ne suis pas d’humeur à discuter alors dis juste ce que tu veux et vas-t-en »

A lire aussi:

-Moi :« Bon je suis venue te parler de ta Myriam »
-Junior:« Si tu es venue pour essayer de raconter des trucs sur elle, tu peux repartir. Je ne veux rien savoir »
-Moi :« Donc si je te dis qu’elle se prostitue là ça t’es égal ?»
-Junior:« Pardon ? »

-Moi :« Ta Myriam pour qui tu m’as quitté est une prostituée de grande échelle. Quand tu penses qu’elle dort, elle se fait baiser par d’autres »
-Junior :« Tu as inventé ça toute seule ,parce que la Myriam que je connais ne ferait jamais ça ».

-Moi :« C’est ce qu’elle te fait croire en jouant à la sainte. J’ai vécu avec elle pendant 18 ans, alors je sais mieux que toi de quoi elle est capable ».
-Junior:« Oh Nicole ne me fatigue pas plus que je le suis. Si tu n’as plus rien à dire tu peux partir »

-Moi :« Mais tu es bête ou quoi ?. Ta copine est une sale prostituée. Tu crois qu’elle tire sa fortune d’où, des arbres ?. Elle se joue de toi ».
Il n’a pas l’air de me croire mais je ne laisserai pas tomber. 
Elle lui a fait boire quoi pour qu’il la place autant dans son estime
-Moi :« Appelle-la »

-Junior: « Appeler qui ? »
-Moi :« Myriam. Pose lui la question et tu verras qu’elle ne niera pas »
Il m’a regardé quelques instants avant de sortir son téléphone de sa poche. 
Il a composé le numéro puis a attendu qu’elle décroche
-Junior:« Myriam j’ai une seule question à te poser. Tu es une prostituée oui ou non ?»

-Elle :« … » donc je n’écoutais pas ce qu’elle disait.
-Junior:« Je veux juste un oui ou un non »
-Elle :« … »
-Junior :« Je t’attends ici »
Il a raccroché avant de se tourner vers moi
-Junior :« Merci. Tu peux partir »
-Moi :« Junior je… »

-Junior :« Je t’ai dit de partir !»
Il m’a claqué au nez cet imbécile. Ils forment la paire lui et Myriam. 
Je reviendrai; je lui laisse juste le temps d’encaisser la nouvelle. 
Ma mission est terminée, je peux rentrer tranquillement.

Junior
Myriam prostituée ?. Ah ça non elle ne peut tout simplement pas être une prostituée, tout sauf ça. 
Elle est si douce si innocente. Non c’est juste impossible.
J’espère que c’est juste une invention de Nicole pour nous séparer. J’attends de voir ce qu’elle va me dire. 

En même temps elle n’a pas dit non quand je lui ai demandé donc ça me laisse croire qu’il y a de la vérité là-dessous. 
J’ai su qu’elle était arrivée quand j’ai entendu la porte s’ouvrir. Elle l’a refermé doucement avant de venir me retrouver au salon où j’étais entrain de voir la télé.

-Myriam:« Coucou »
-Moi :« Salut »
-Myriam:« Tu vas bien ?»
-Moi :« Ça peut aller. Alors tu m’expliques »
-Myriam :« Tu veux savoir quoi ? »
Elle plaisante là non. 

Elle cherche à m’énerver là je pense
-Moi :« Je t’ai posé quelle question au téléphone. Ne m’énerve pas plus que je ne le suis. 
Stp Myriam ,tu es une prostituée oui ou non »
-Myriam:« Non »

-Moi :« Tu ne pouvais pas dire ça depuis le début ?»
-Myriam:« Mais je l’ai été »
-Moi :« Pardon ? »

-Junior:« Je l’ai été pendant cinq ans mais j’ai arrêté avant de te connaitre »
-Moi :«Waouh ! ; Je sors avec une prostituée »
J’ai éclaté de rire tellement que je n’y croyais pas. 
Toutes ses cachotteries là m’intriguaient ,mais jamais au grand jamais je n’aurais pensé que ça soit ça. 

Je voulais même la présenter à ma famille
-Moi :« Tu es une prostituée ?»
-Myriam :« Je l’ai été »
Je me suis mis à crier alors que jusqu’à présent j’étais assez calme. Elle se fiche de moi à me dire « Je l’ai été »

A Lire aussi:

-Moi :« Et quelle est la différence ? 
Une prostituée le reste toute sa vie. Tu crois que les gens vont faire la différence parce que tu as arrêté. Tu as vendu ton corps. Tu sais tout ce que ça implique ?»

-Myriam :« Mais je m’en fous de ce que les gens pensent. Je l’ai fait parce que je n’avais pas d’autres choix. Je le regrette certes. Si j’avais eu autre choix à faire, je ne l’aurais certainement pas fait »
-Moi :« On a toujours le choix Myriam. Toi tu as choisi la facilité »
-Myriam:« Parce que toi tu étais là pour savoir si j’avais le choix ».
-Moi :« Je n’étais pas là mais à ta place je n’aurais certainement pas accepté de donner mon corps pour de misérables francs ».

-Myriam :« Tu t’es demandé au moins pourquoi j’ai fait ça ?»
-Moi :« Mais je m’en fous Myriam. Peu importe ce qui t’es arrivé, ce n’était pas la solution. Tu crois que qui vas te respecter en sachant ce que tu es »
-Myriam :« D’après toi ,je ne mérite pas le respect ?»
-Moi :« Non tu ne le mérites pas. Tu croyais que je ne le saurais jamais ?»
-Myriam:« Je comptais te le dire »

-Moi :« Quand je t’aurais demandé ta main peut-être ?. Je t’ai tendu plusieurs perches parce que j’ai vu que tu cachais quelque chose mais tu ne les as jamais prises. Mais je te comprends à ta place j’aurais honte de dire une chose pareille »
-Myriam:« … »

-Moi :« Le plus drôle dans l’histoire est que j’avais comme projet de te présenter à ma famille. Je vais leur dire quoi “ Maman je te présente ma prostituée ”»
-Myriam :« Junior !! »
-Moi :« Pas la peine de faire ça, parce que c’est ce que tu es, une vulgaire prostituée »

-Myriam:« Je t’interdis de me parler comme ça !»
-Moi :« Tu penses pouvoir te permettre de me donner des ordres. 
Tiens si je te paye peut-être que tu seras plus docile. J’espère au moins que tu as eu l’intelligence de viser haut »
-Myriam:« ça suffit »

Les larmes coulaient sur ses joues mais je m’en foutais. Je voulais lui faire autant mal que je le suis en ce moment.
-Moi :« Tu sais c’est quoi le pire dans l’histoire ?. A chaque fois que je te touchais, tu jouais à la vierge effarouchée, alors que tous les hommes ont eu accès à ton entrejambe ».
-Myriam :« … »

-Moi :« Tu crois que tu peux m’offrir quoi toi ?. Tu crois que mes enfants auront une pute comme mère, une traînée de ton genre. 
Tu n’es même pas présentable alors que faire de toi ?. Peut-être que tu serais excellente pour de bonnes parties de jambe en l’air vu le nombre de personnes que tu as baisé mais ça ne me suffira pas. 

Je veux une femme moi, une vraie femme. Une femme que je pourrai présenter fièrement à ma famille et à mes amis, une femme dont je voudrais comme exemple pour mes enfants ».

-Myriam:« Parce que j’ai fait une erreur dans ma vie ,tu me caractérises dans les femmes qui n’ont pas droit au bonheur. Tu crois que ça fait de moi une mauvaise femme. Tu ne peux pas me présenter pourquoi ?. C’est écrit sur mon front prostituée ou tu vas aller dire aux gens “ Je vous présente Myriam la prostituée ”. Tu es très méchant là et de mauvaise foi parce que si Nicole ne te l’avais pas dit, tu l’aurais pas su ».

-Moi :«Heureusement qu’elle me l’a dit sinon je me serai engagé avec toi alors que tu me caches la création du monde »
Elle avait arrêté de répondre. 
Tout ce qu’elle faisait c’est pleurer encore et encore , je m’en foutais au début, mais j’en ai eu marre à la fin.

-Moi :« Arrêtes de pleurer là ça me soûles. 
Comme tu ne pourras m’apporter rien de ce que je cherche tu peux partir. Je te libère. Je ne veux plus te voir »
-Myriam:« Tu me quittes Junior ?»
-Moi :« Je ne te quitte pas, je te jette. Vas-t-en et ne reviens plus prostituée ».
-Myriam :« Tu sacrifies notre amour à cause de mon passé qui ne te concerne même pas ?»

-Moi :« Amour?, Quel amour ?. Tu as tué tout ce que je ressentais pour toi. Tu n’es pas la seule femme et je ferai tout pour t’oublier et tu peux faire de même. Maintenant rends-moi mes clés et sors de chez moi »
Je me suis dirigé vers la porte que je lui ai ouvert grandement. 
Elle a pris son sac, puis elle a venu vers moi

-Myriam :« Junior stp. Je te demande pardon. Je t’aime mon amour »
-Moi :« Je m’en fous. Tu peux même me vénérer , je ne te reprendrai pas. Dégage. Une prostituée ne sera pas ma femme alors que les femmes de bonnes familles sont là. Sors de chez moi avant que je te blesse ».

Elle avait commencé à pleurer  avant qu’elle se décide de partir.

À SUIVRE…

Share this: