Histoire d’amour: le destin de Myriam (épisode 17)


Histoire d'amour: le destin de Myriam (épisode 17) 1

72 / 100

Nous vous proposons l’épisode 17 de votre histoire d’amour: “le destin de Myriam” en espérant que les intrigues de Jeune filles Comme Myriam et Nicole vous font plaisir. Bonne suite de lecture et ne manquez pas de partager avec vos amis et dans vos fora ou groupes sociaux.

Destin de Myriam: Episode 17

Myriam
Je me suis enfin décidée de sortir de ma chambre parce que connaissant Alice si elle me trouve là où elle m’avait laissé, je risque de me faire traîner de force pour me faire sortir. 
Elle sera là d’une minute à l’autre donc mieux vaut que je m’installe dans le salon. 
Je sais qu’elle ne va pas être contente de savoir que je n’ai pas mangé depuis mon déjeuner d’hier.

J’ai pleuré tellement que je crois que j’ai dépassé mon quota de larmes pour toute l’année.
Je ne peux pas m’empêcher de pleurer à chaque fois que je revois dans ma tête Junior. 
Il m’avait parlé méchamment; le seul personne que je pensais ne pas être capable de me dire ces choses c’est lui, et pourtant à part Nicole il est le seul à m’avoir dit des choses aussi insultantes. Il m’a blessé au plus profond de moi.

Je me suis dit qu’il ne va pas me comprendre, qu’il sera choqué et me rejettera peut-être, c’est la raison pour laquelle j’avais hésité à lui dire , mais m’insulter de la sorte et me dire de pareilles choses jamais je ne l’aurais imaginé. 
J’ai mal et pas le mal qu’on peut guérir avec des médicaments, le mal que juste le temps peut atténuer et même ça j’en suis pas sûre. 
La pire des blessures est celle que nous inflige la personne qu’on aime. 
Je ne souhaite à personne de ressentir ce que je ressens en ce moment.

Je ne sais pas si un jour j’arriverai à lui pardonner de tout ce qu’il m’a dit. 
Ses mots m’ont atteint jusqu’au plus profond de mon cœur. J’avais l’impression qu’on me plantait un couteau à chaque mot dur qu’il me disait.
 Le pire est que je ne sais pas comment je vais faire pour l’oublier. C’est facile de tomber amoureuse mais oublier celui qu’on aime c’est très très dur. 
Bref quand j’avais choisi ce métier , je savais que tôt ou tard j’allais ressentir les conséquences mais pas comme ça.

-lice :« oh tu pleures encore ma puce. Je n’aime pas te voir comme ça »
-Moi : « Je ne veux pas mais c’est plus fort que moi. Je me sens mal »
-lice :« Je sais mais il n’en vaut pas la peine. 
Il ne sait pas la pierre précieuse qu’il a laissé partir »
-Jordan :« Ne pleure pas ma chérie. Laisse lui du temps. Il finira par se calmer »

-Alice :« Qu’il revienne ici et je m’occupe de lui personnellement »
-Jordan:« Eh Alice pourquoi tu aimes les problèmes. Il va falloir que tu t’adoucisses un peu, avant que tu bottes tout le monde »
-Alice :« Quand je vais te botter moi-même tu vas comprendre »
-Moi :« Mdr même en couple vous vous chamaillez»
-Jordan :« Elle est trop impulsive. Depuis hier elle n’arrête pas de taper les gens »

-Alice :« Ils ont mérité non. J’ai bien giflé ce salopard de Junior. Il a osé t’insulter devant moi, grave erreur. Et puis l’autre Idiote est venue pour te narguer mais manque de chance elle est tombée sur moi. Je l’ai frappé bien comme il faut. Il ne remettra pas les pieds dans la boutique de sitôt »
-Moi :« Tu t’es battu avec Nicole ?»
-Alice :« Pourquoi vous parlez de battre ?. J’ai dit où qu’on s’est battu. Je l’ai tabassé oui. Elle n’est pas de taille contre moi »
-Moi :« Vraiment lice hein, il ne faut pas t’attirer des ennuis à cause de moi »

-Alice :« Qui te fait du mal ressent ma foudre. Je ne suis pas allée la chercher c’est elle qui est venue chercher la merde »
-Moi :« Mais tu ne la connais pas. Elle va vouloir se venger »
-Alice:« Qu’elle vienne. Je l’attends de pied ferme »
-Jordan :« Je me demande ce qu’on va faire de toi »
-Alice :« Il faut bien quelqu’un pour rétablir l’ordre. 
Elle se maitrise trop alors que toi tu aimes trop parler. Moi j’agis »
-Jordan :« On n’a qu’à aller dans la chambre et on verra qui de nous deux va trop parler »

-Moi :« Mdr avec vous au moins j’ai un peu de joie »
-Alice :« On est là pour ça. Nous on t’aime peu importe ton passé, ton présent et même ton futur »
-Jordan:« Oui tu es mon amour, toi-même tu sais. 
Alice m’a expliqué à peu près pourquoi tu as fait ça et ça ne change rien pour moi ».

-Moi :« Oh vous allez me faire encore pleurer »
-Alice :« Plus de larmes hein. Tu as mangé»
-Moi :« Non je n’ai pas faim »
-Alice:« Il faut que tu manges. Ta santé est plus importante. Je n’ai pas envie que tu maigrisses encore plus. Bon je vais te préparer quelque chose et même s’il faut que je te l’injecte par piqure, je le ferai ».

Elle s’est en allée vers la cuisine me laissant seule avec Jordan qui ensuite s’est approchée de moi pour me prendre dans ses bras.
-Jordan:« Tu es belle même quand tu es triste »
-Moi :« Tu me dragues ?»

-Jordan :« Oserai-je avec ma tigresse dans les lieux ? »
-Moi :« Tu n’as pas intérêt à lui faire du mal »
-Jordan :« Je tiens à ma peau alors j’y réfléchirai deux fois »
-Moi :« Lol c’est bien »
-Jordan :« Il faudrait lui apprendre à être aussi douce que toi »
-Moi :« Je vais essayer »
-Jordan :« Je suis désolé que ça se soit fini comme ça avec Junior. J’aurais aimé que ça marche »
-Moi :« Moi aussi mais bon ça ira. C’est dur là mais j’arriverai à vivre sans lui »

-Jordan:« Tu es une femme forte donc je sais que tu vas surmonter. 
J’ai essayé de lui parler mais il ne veut rien savoir »
-Moi :« Ne t’inquiètes pas pour moi ».
Je suis restée dans ses bras jusqu’à ce qu’Alice revienne. 
Je n’avais pas faim mais comme elle a dit , elle m’a forcé donc j’ai mangé la moitié du plat.

Il m’a fallu quelques jours quand même pour reprendre mes activités. 
Bien sûr je pensais toujours à Junior mais j’ai fini par me résigner. 
De toute façon, j’ai appris une semaine plus tard qu’il s’ était en allé. Apparemment je le dégoute tellement qu’il a préféré changer de pays. Bon bref au moins si je ne le vois pas je pourrai l’oublier plus vite. 
En tout cas je m’habitue petit à petit à ma vie de célibataire. Je me tue au travail et dans un mois on commencera à réaliser mes croquis.

Certes je ne suis pas comme Alice pour me venger brutalement de Nicole , mais je vais me venger de cette Idiote d’une autre façon.

Je suis allée chercher quelqu’un que je n’aurais pas voulu revoir certes parce qu’il m’a gâché la vie ,mais il est le seul à pouvoir appuyer mes dires et m’aider à rendre à Nicole la monnaie de sa pièce, enfin s’il accepte.

De l’autre côté Nicole disait :
Mon corps me fait mal; cette grosse débile est tellement lourde. Elle m’a écrasé avec ses grosses fesses. Elle m’a griffé partout sur mon joli visage. Elle va me payer tous ces coups d’une manière ou d’une autre.

J’ai pris le soin d’essuyer le sang sur mon visage et j’ai vu bien les marques laissées par ses ongles. Heureusement que j’avait la voiture de ma mère, je peux au moins éviter le regard des gens dans les transports en commun. 
Une fois chez moi, j’ai marché difficilement pour entrer. Je me suis faufilée doucement pour que personne ne me voit ,mais il a fallu que je tombe sur ma mère.

A Lire aussi:

https://immaculee-tv.com/eglise-mgr-jean-marc-aveline-nouvel-archeveque-de-marseille/

-Maman :« Nicole tu viens d’où comme ça ?. Qui t’as griffé comme ça ? »
Waouh, mais vraiment il faut qu’elle se trouve un boulot au lieu de rester tout le temps à la maison et se mêler de ce qui ne la regardes pas. à crier comme ça elle risque d’attirer tout le monde.
-Moi : « Mais tu n’as rien à faire de tes journées. Tes questions m’agacent. Pousse-toi que je passe »

-Maman :« Nicole je t’ai dit plusieurs fois de ne pas me parler de la sorte !»
-Moi : « Oh tu me laisses tranquille stp »
-Maman :« Nicole hum tu veux que je te gifle ?»
-Moi :« Laisse-moi rire. Une seule gifle égale papa au courant »
-Maman :« Parce que toi tu es sainte. Ce que tu as fait à Myriam ne compte pas peut-être »
-Moi :« Elle l’a cherché ok. Ne me parles pas d’elle sinon je vais plus m’énerver »

-Maman « Ah c’est elle qui t’a fait ça. Je t’avais dit de ne pas te mêler de sa vie, de la laisser là où elle était ces cinq dernières années, mais tu en as fait qu’à ta tête. Voilà ce qui arrive quand on n’écoute pas sa mère »
-Moi :« Je vais t’écouter pourquoi ?. Moi je n’écoute pas les assassins hein !»
Je l’ai vu blêmir. 

Je sens que je commence à perdre patience. 
Si elle n’arrête pas là je vais vraiment me fâcher et ma langue risque de fourcher

-Moi :« Bon je vais être gentille et te donner une information. 
Tu sais que Myriam est une prostituée maintenant donc même si elle vient dire à papa ce que j’ai fait, il ne va jamais la croire à cause de ce qu’elle est maintenant, donc moi je peux faire ce que je veux il n’y aura pas de répercussion , mais toi tu es en danger.

Je ne suis pas sûre mais elle m’a laissé sous-entendre qu’elle est au courant de ce qu’on a fait. Moi je pourrais toujours dire que tu m’as forcé mais toi tu vas dire quoi à papa. Donc ne m’énerves pas sinon je la force à venir ici »
Elle me regardait toujours sans répondre. Je la voyais tenir son cœur. 
-Moi :« Bon je te laisse. Vas t’asseoir avant de tomber dans les escaliers ».
Je l’ai dépassé pour aller dans ma chambre.

Je me suis nettoyée tant bien que mal. J’ai failli crier au contact de mes plaies avec l’alcool. Mon Dieu ça fait tellement mal; je hais cette Idiote. 
J’ai pris une douche chaude; j’ai entendu dire que ça fait du bien pour les corps endoloris.

J’ai regardé l’heure quand j’ai fini de m’habiller, il était 19 heures donc Junior doit être chez lui en ce moment. On est vendredi en plus donc il doit être devant ses matchs de foot. 

J’ai pris mon téléphone puis j’ai composé son numéro. 
J’ai entendu le téléphone sonner jusqu’à ce que ça raccroche sans qu’on ne décroche. J’ai réessayé une nouvelle fois et il se produit la même chose. 
Puis j’ai laissé passer dix minutes avant de ressayer Le monsieur a décroché son téléphone au bout de la troisième fois

-Junior :« Tu as intérêt à ce que ça soit important »
-Moi :« Cela te couterait quoi de dire allô ou bonsoir comme tout le monde »
-Junior :« Parce que je suppose que tu es assez intelligente pour comprendre que quand tu appelles plusieurs fois et qu’on ne te répond pas c’est que la personne n’a pas envie de te parler »
-Moi :« Pourquoi tu es aussi méchant avec moi. Tu étais si attentionné avant. Je t’ai fait quoi ? »

A Lire aussi

-Junior:« Tu m’as rien fait. Je veux juste que tu me laisses tranquille Nicole »
-Moi :« Mais je t’aime mon amour »
-Junior :« Oh oh tu arrêtes toute de suite. Ne m’appelles plus jamais comme ça ok »
-Moi :« Junior j’ai fait tout ça pour toi. Je t’ai parlé de Myriam parce que je voulais te récupérer »

-Junior:« Eh ben, mauvais calcul. Toi et moi ce sera plus dans cette vie alors résigne-toi. Je ne t’ai jamais aimé. 
Je t’ai dragué juste parce que je te trouvais bonne et la seule raison pour laquelle je suis resté avec toi c’est parce que tu couchais avec moi à chaque fois que j’en avais envie. 

Les filles faciles ne m’intéressent pas alors passe ton chemin »
-Moi :« Junior tu es sérieux quand tu me dis tout ceci ?»
-Junior :« Ecoutes, je n’ai pas envie de parler donc arrête de m’appeler s’il te plait et oublie-moi. Je suis tombée dans une famille de dingue. 
Je ne sais pas qui est la pire. Ah oui c’est toi ,elle au moins elle a réussi à me faire tomber amoureux sans coucher en plus. Bref leave me alone ! ».

C’est les bips du téléphone signifiant qu’il avait raccroché qui m’ont fait sortir de ma torpeur. 
Ce salopard de Junior ose me comparer à Myriam. J’ai fait quoi au bon Dieu pour mériter qu’on me rejette de cette façon. 
J’ai tout donné à cet homme et c’est comme ça qu’il me remercie. 
Mais ce n’est que de ma faute. Je suis fautive de m’être entichée d’un homme que parce qu’il est beau. 
Ma seule récompense est de savoir que Myriam ne l’aura pas aussi. Au moins je n’aurais pas fait tout ça pour rien.

Un mois s’est passée depuis cette histoire et rien. 
Je m’attendais quand même à ce qu’elle se venge d’une manière ou d’une autre mais rien.

Je pense que Myriam a peur de ce que je peux lui faire, donc je m’ inquiétais pour rien.
Je lui avais fait la misère dans le passé et qu’elle ne s’est jamais rebellée ,donc ce n’est pas aujourd’hui qu’elle va le faire. 
Bref j’étais dans mon lit entrain de discuter avec mon nouvel fiancé du nom de Felix.

Nous nous sommes rencontrés il y a une semaine; il n’est pas aussi beau que Junior, il en est loin même ,mais il est assez aisée et il n’a pas peur de sortir des billets pour me faire plaisir ,donc je ne me plains pas. 
Je lui bouffe son argent et c’est tout. Je le trouve assez pressant ces temps-ci. Il fait des allusions signifiant carrément qu’il a envie de coucher avec moi, mais je vais voir.
Je n’en ai pas trop envie ,mais bon j’ai besoin d’argent ces temps-ci ,donc je vais y réfléchir.

Bref je disais que j’étais au téléphone avec Félix quand on m’a appelé pour me dire que j’avais de la visite. J’ai raccroché avant de sortir. 
Je descendais les escaliers quand j’ai vu quelqu’un que j’avais même oublié. J’étais tellement surprise que j’ai failli tomber dans les escaliers.

Oh mon Dieu 

À SUIVRE…

Share this: