Histoire d’amour: le destin de Myriam (épisode 5)

Histoire d’amour: le destin de Myriam (épisode 5)

22 / 100

Dans cet épisode de votre histoire d’amour: le destin de Myriam, l’actrice principale est dans tous ses états. Elle a perdu les traces de celui qui fait palpiter son cœur pour le moment…Lisez plutôt.

Le malheur est sur moi ou quoi; comment j’ai pu perdre cette carte.
Croiser un aussi beau mec et le laisser disparaître comme ça ; le pire est que je ne peux même pas retourner au restaurant; c’est fermé à cette heure et même si j’y retourne ce soir , ils auront tout nettoyé et je ne crois pas qu’ils vont garder un bout de papier. J’aurais dû enregistrer son numéro. Il faut que je le retrouve coûte que coûte.

J’ai pris mon ordinateur et je me suis connectée. J’ai tapé son nom entier sur Google pour trouver ne serait-ce qu’un numéro fixe mais rien. 
Je ne peux même pas regarder sur les réseaux sociaux car je n’y suis pas, parce que je n’ai pas envie qu’on me retrouve ou que quelqu’un me reconnaisse et je pense que Alice a supprimé ses comptes aussi. Franchement si ce n’est pas de la malchance, je ne m’y connais pas, pff vie de merde. 
J’ai crié pour me défouler; j’avais envie de frapper quelqu’un hein.

-Alice :« C’est toi qui cries comme une folle ; tu as même réveillé mon bébé. Sérieux tu n’es pas bien Myriam »
-Moi :« Oh merde toi et ton bébé »
-ELLE:« Kié  c’est nous que tu insultes maintenant »
-Moi :« Je suis une idiote; j’ai envie de pleurer »

Elle est venue s’assoir sur le canapé à mes côtés tout en donnant le sein à ma petite nièce.

-Alice:« Allez dis-moi ce qui se passe »
-Moi :« J’ai perdu la carte »
-Alice :« Quelle carte ? »
-Moi :« Celle de Junior; je voulais l’appeler mais j’ai perdu la carte »
-Elle:« C’est pour ça que tu m’insultes. Mais tu es folle Myriam; c’est parce que tu as perdu Mr lèvres jolies que tu es dans cet état ?»
-Moi :« Ne m’énerves pas toi; Oh j’ai la poisse je te jure »
-MOI :« Mais non c’est juste que Dieu n’a pas voulu que vous vous revoyez »
Je hais cette phrase; si Dieu ne l’a pas voulu ,moi je le veux. 
Les gens aiment trop te sortir ça quand tu es désespéré. Ce qu’ils ne savent pas c’est que c’est énervant

A Lire aussi:

-Moi :« Ne m’énerve pas. Alors je vais faire comment pour le retrouver ?»
-Alice :« Tu connais son nom alors cherche le dans les annuaires si tu tiens tant à le revoir »
-Moi :« Mais j’ai cherché mais il y est pas.»
-Alice:« Ho alors prie pour le recroiser un de ces jours. Et puis tu fantasmes sur le gars sans te poser la question de savoir s’il est marié ou déjà engagé avec quelqu’un »
-Moi :« Mais je m’en fou, où est-ce qu’on interdit de divorcer ou de rompre ? »
-Alice:» Tu es folle, je te jure »
-Moi :« Non je ne suis pas folle; si tu savais ce que j’ai ressenti en le voyant , tu ne dirais pas ça. Néanmoins je préfère qu’il soit libre comme ça au moins il n’y aura pas de problèmes »
-Alice:« Moi je te conseille d’oublier ce garçon car homme beau = problème »
-Moi :« Pour lui j’affronterai tous les problèmes »
-Elle:« waouh !,mais il faut déjà que tu le retrouves pour ça »
-Moi :« Oh ne m’en parles pas; il faut que je me défoule ».

Je pris le carnet et le stylo posé sur la table et j’ai commencé à dessiner. 
Ça me détend de griffonner; j’avais pris l’habitude quand mes problèmes avaient commencé.

-Alice:« Laisse-moi voir »
Je lui ai tendu le croquis que je venais de réaliser
-Alice:« Waouh c’est magnifique; je ne savais pas que tu dessinais des vêtements ».
-Moi :« Je dessine tout »
-Elle: « Mais cette robe est magnifique; tu peux devenir styliste et créer ta propre marque de vêtements »
-Moi :« Je n’y ai jamais pensé; je dessinais juste pour me déstresser ».
-Alice : « Penses-y maintenant, c’est trop bien ce que tu fais. Si j’avais eu ce talent , je l’aurai exploité depuis. En plus tu as du goût en ce qui concerne la mode. A ta place je me lancerai pour voir »
-Moi :« Je ne sais pas; c’est compliqué d’entrer dans le milieu de la mode »
-Alice :« Tu n’es pas obligé de faire des défilés dès maintenant. Pour commencer je te conseille de dessiner tes propres vêtements et de les vendre dans ta boutique »
-Moi : Pourquoi pas ? ,Ce n’est pas une mauvaise idée après tout. Je vais y réfléchir »
-Alice:« Je t’aiderai si tu veux. J’ai appris à coudre. Tu peux même recruter des tailleurs et ouvrir ton propre atelier ».
-Moi :« Humm on verra »
-Alice:« Ok, on mange quoi au dîner ? »
-Moi : Tchrrr. Tu aimes trop manger ».

Une semaine plus tard;
La semaine est passée à une vitesse d’éclair. On avait tellement de boulot à la boutique que je n’ai pas vu le temps passé. Entre les mini-soldes qu’on a faits pour déstocker et l’installation du nouvel arrivage et le bébé ,on ne savait plus où donner de la tête. C’était trop de boulot pour deux personnes ,donc on n’a pas eu le temps de nous ennuyer. Néanmoins malgré que je fusse débordée, je n’ai pas arrêté de penser à Monsieur lèvres jolies comme l’appelle lice. 
Le mec m’obsède et le fait que je ne l’ai perdu de vue me fait encore plus penser à lui. Je prie tous les jours pour tomber sur lui. Quand je sors je regarde partout dans le but de l’apercevoir, mais rien. Je crois que je passe pour une folle dans la rue. Non mais vraiment ça ne se fait pas d’exercer son charme sur les gens et de disparaitre dans la nature. 
Enfin c’est un peu de ma faute s’il a disparu aussi.

Quoiqu’il en soit , il aurait pu m’en dire un peu plus sur lui, son lieu de travail par exemple. Je suis là à baver sur lui ,alors qu’il est je ne sais où m’ayant sûrement oublié.

Je suis rentrée à la maison le moral dans les baskets.
Alice est rentrée plutôt parce que la voisine qui garde le bébé a eu un rendez-vous urgent et imprévu. Ma petite homonyme a trois mois aujourd’hui et puis c’est l’anniversaire de sa mère aujourd’hui donc il faudrait qu’on sorte fêter ça. 
La dernière fois que je suis allée en boîte c’était après le bac et je devais avoir 18 ans. Ça m’a couté très cher. Bref c’est le passé. 
Il est temps que j’y retourne; je suis trop déprimée d’avoir raté le beau Junior donc il faut que j’aille me défouler. Je suis entrée dans la maison avec une mine triste; Ibrahim m’aurait fait rire mais il est en congés.

A Lire aussi:

C’est lice qui parle : 
J’étais dans le salon entrain de regarder la télé en donnant le sein à ma fille chérie quand Myriam est entrain avec un visage décomposé, qu’est-ce que je lui avais dit 
-Moi :« Mais c’est quoi cette tête d’enterrement. Qui est mort là-bas ? »
-Myriam:« Personne; Junior me manque ».
J’ai éclaté de rire, cette fille est folle ou quoi. Comment elle peut aimer quelqu’un qu’elle ne connait, Ça me dépasse

-Moi :« Sérieusement tu as quoi; une personne que tu as croisé une seule fois te manque ?; tu plaisante Myriam »
-Myriam:« Je suis sérieuse, il me manque vraiment. Je n’arrête pas de penser à lui. Je ne sais pas quoi , mais je ressens un truc intense pour lui depuis que je l’ai vu. Il a quelque chose qui m’a touché au plus profond de moi, un truc indescriptible. Je suis irrésistiblement attirée par lui. Je crois que je suis amoureuse »
-Moi :« Comment tu peux tomber amoureuse d’un homme que tu as vu une seule fois dans ta vie et que tu n’es même pas sûr de revoir; c’est malsain Myriam »
-Myriam : « Peut-être mais c’est plus fort que moi »
-Moi :« Reprend-toi parce que là tu te dirige vers le mur les yeux fermés. Ce n’est pas que je ne te souhaite pas de le revoir loin de là mais que sais-tu de lui ? Rien du tout. Il est peut être un psychopathe ou un autre fou de la nature ou peut-être qu’il est déjà engagé comme je te l’ai dit. Je ne veux pas que tu tombes amoureuse de cet homme. »
-Myriam:« Mais je n’y peux rien. Je ne l’ai pas cherché, c’est venu comme ça. Je suis consciente de tout ce que tu as dit »
-Moi :« Mais en pensant à lui tu forces ton esprit à se focaliser sur lui. Ne mélange pas l’attirance et les sentiments; je ne veux pas que tu souffres pour rien. »
-Myriam :« Humm tu as peut-être raison, je vais essayer de l’oublier »
-Moi :« J’aime mieux ça »
-Myriam:« Avec tout ton blabla là j’ai oublié de te donner ton cadeau.; tiens »
-Moi :« Oh c’est trop génial, C’est quoi ? »
-Myriam:« Ouvres et tu verras ».
J’ai ouvert l’enveloppe pour voir. Il y avait un bon pour un institut de beauté avec tous les soins proposés inclus. C’est absolument ce dont j’avais besoin. Il y avait en plus un portrait de moi et de ma petite Myriam. Oh c’est trop chou. Je l’ai mis dans la chambre du bébé celui-là.
-Moi :« C’est trop bien. Merci ma maigre préférée »
-Myriam:« Je regrette déjà les cadeaux »
Moi :« Mdr. Tu sais que je dis ça pour te taquiner. J’adore vraiment, Merci beaucoup »
-Myriam: « Je t’en prie, c’est le minimum »
-Moi : Mais avec le bon tu devras jouer au baby-sitting le temps que je me fasse dorer la pilule.»
-Myriam: « Je sais mais c’est un plaisir; tu es ma sœur d’amour. Passe-moi ma nièce que je le sers dans mes bras »
Je lui ai tendu; je les ai regardé pendant qu’elle la balançait. Elle a le cœur en or. Je ne sais même pas ce que je serai devenue en ce moment si elle ne m’avait pas si gentiment accueilli. Je sais qu’elle flashe vraiment sur ce garçon mais je ne peux la laisser tomber amoureuse d’un inconnu même si l’inconnu en question est vraiment très beau. C’est elle ma famille maintenant, donc je me dois de la protéger.

-Myriam:« Ça te dirait qu’on aille en boîte ce soir. J’ai trop envie de sortir aujourd’hui »
-Moi :« On fait quoi du bébé »
-Myriam :« On le laisse à la voisine; tu le payes non ? »
-Moi :« Oui mais pas la nuit. Attends je l’appelle »
J’ai appelé la voisine pour lui demander si elle pourra me garder le bébé cette nuit.

La voisine avait accepté ; donc ce soir ça Abidjan chaud-chaud pour nous
-Moi :« d’accord »
-Myriam:« Super, on ira dîner avant d’y aller. Je sais que tu aime trop manger donc il faut que je te nourrisse bien le jour de ton anniversaire »
-Moi : Non , on commande de la viande grillée. On mange ici ,puis on part »
-Myriam :« C’est toi la princesse du jour donc c’est comme tu veux ».

Myriam : 
On vient d’arriver à la boite. On a décidé d’aller au Chocolat Night-Club ce soir.
Il n’y a même pas une heure qu’on a déposé ma nièce chérie que sa maman poule est déjà inquiète. 
Elle a décidé d’appeler la voisine pour voir si tout se passe bien, la pauvre je la plains ce soir. On est entrée cinq minutes après. L’ambiance bat déjà son plein. Hum je sens que je vais bien déstresser ce soir. On est allée nous asseoir dans un coin , histoire de repérer les lieux, mais je ne suis restée pas sur place longtemps. J’ai abandonné Alice qui ne voulait pas danser pour l’instant pour aller me trémousser sur la piste. 
Je danse seule oui je sais. Le DJ a fini par changer de registre en mettant du zouk à la place. J’allais retourner chercher Alice pour danser avec elle quand j’ai senti quelqu’un m’enlacer pae derrière . 
Je voulais me dégager quand je l’ai entendu dire
-Lui :« J’ai attendu ton appel durant toute la semaine. Je commençais à perdre espoir de te revoir un jour »
Waouh , quand je me suis retournée c’était….

A SUIVRE…

Share this: