Spread the love
448 Views

Du coup il m’a mis la bague aux doigts. Elle était magnifique , en diamant blanc et noir.
Il a même pensé à ma couleur. Il est trop chou même si ça a dû coûter la peau des fesses celle-là. Suite de l’histoire d’amour

ÉPISODE 37 LES RÉALITÉS DE LA VIE 

Tout le monde attendait ma réponse mais j’étais incapable de dire quoi que ce soit.
J’avais commencé à pleurer, puis il s’est approché de moi et m’a essuyé les larmes.
-Henri :« Dis quelque chose avant qu’on meurt sur place ».
J’ai souris, puis j’ai fait le oui de la tête.
-Henri :« Dis-le à vive voix ».
-Moi en souriant :« Oui j’accepte de tout mon cœur ».

Du coup il m’a mis la bague aux doigts. Elle était magnifique , en diamant blanc et noir.
Il a même pensé à ma couleur. Il est trop chou même si ça a dû couter la peau des fesses celle-là.

-Henri :« Je t’aime ma future femme ».
-Moi :« Moi aussi mon futur mari ».
Et puis il m’a embrassé devant tout le monde. Normalement je serais mal à l’aise mais là je m’en fous. Je ne voyais que lui de toute façon.

Tout le monde applaudissait. Les gens se levèrent pour nous féliciter et j’ai dû refaire la bise à tout ce monde.
Quelques minutes après, j’avais fini à saluer presque tout les gens quand ma future belle-mère m’a dit
-Pascaline :« Bienvenue dans la famille … ma chérie ».
-Moi :« Merci Tata ».

-Ismail :« On est ravi de te compter parmi nous ».
-Moi :« Merci. ».
-Eveline :« Félicitations ma belle-sœur d’amour ».
-Moi :« Tu étais au courant et tu m’as rien dit ?»
-Eveline :« Je ne pouvais pas sinon Henri allait me tuer ».

-Sylvie :« Tout le monde le savait sauf toi, même tes parents étaient au courant ».
-Moi :« Depuis quand tu es là ?. Vous êtes vraiment méchants de m’avoir fait un truc pareil ».

-Sylvie :« Hier Henri est venu nous chercher à l’aéroport, et nous sommes allés acheter ta bague. Tu as vraiment cru que j’allais rater tes fiançailles ?»
-Moi à Henri :« C’est pour ça que je ne t’ai pas vu toute la journée ? ».

-Henri :« Oui, je ne pouvais pas te dire où j’étais ».
-Fiston :« Félicitations vous deux ».
-Moi :« Merci mon diamant. Je suis contente que vous soyez là ».

Puis Freddy m’a dit
-Freddy :« Dans mes bras »
Je lui ai fait un gros câlin
-Freddy :« Tu es sûre que c’est lui que tu préfères. Je suis plus beau n’oublie pas ».

-Moi :« Oui très sûre ,mais je te prends aussi. Je ne peux pas laisser partir un beau gosse pareil ».
-Freddy :« Avec plaisir on rendra Henri jaloux de temps en temps. Félicitations beauté ».
-Moi :« Merci mon chou ».

A Lire aussi:

Du coup Henri m’a tendu son téléphone.
-Henri :« Il y a quelqu’un qui voudrait te parler ».
-Moi :« Allô ».

-Maman :« Oh ma petite fille est fiancée maintenant. Je suis tellement fière. Félicitations ma chérie ».
-Moi :« Merci maman. Tu étais au courant et tu m’as rien dit ».

-Maman :« Pascaline m’a dit qu’ils te faisaient une surprise. Je ne pouvais pas le gâcher. Tu es heureuse ? ».
-Moi :« Tu n’imagines même pas à quel point maman. Je suis sur un nuage ».

-Maman :« Alors c’est tout ce qui compte. Elle est comment ta bague ».
-Moi :« Magnifique. Je me connecterai demain pour te le montrer ».

-Maman :« J’ai hâte mon bébé. Je te passe ton père ».
-Papa :« Félicitations mon poussin »
-Moi :« Merci papa. J’aurai tellement aimé que vous soyez là ».

-Papa :« Nous aussi ma chérie mais on sera présent pour ton mariage , crois-moi. On te laisse fêter ça. On te rappellera demain »
-Moi :« Ok papa. Je vous aime ».
-Papa :« Nous aussi chérie ».

Puis il a raccroché. Et ensuite j’ai remis Henri son téléphone.

Vers la fin de la fête, Ils ont mis de la musique romantique et Henri m’invita à danser. J’ai mis ma tête sur son épaule et le laissa me mener la danse.

-Moi :« Humm tu sens bon mon bébé »
-Henri :« C’est pour mieux te séduire ma rose ».
-Moi :« Ça serait difficile de me séduire plus que tu ne l’as déjà fait ».
-Henri :« On peut toujours essayer. Elle te plait ta bague ?»

-Moi :« Elle est sublime. Je n’arrête pas de le regarder depuis tout à l’heure ».
-Henri :« Ravi qu’elle te plaise. Je l’ai choisi avec amour »

-Moi :« Ça me plairait même si c’était du plastique. Du moment que ça vient de toi c’est l’essentiel ».
-Henri :« Et après tu oses me dire que c’est moi le beau parleur ?»

-Moi : « Que veux-tu ? À force d’être avec toi je commence à te ressembler ».
-Henri :« Si tu me ressembles je te quitte ».
-Moi :« Mdr Tu es malade ».
-Henri :« C’est pour ça que tu m’aimes ».

Je lui ai fait un bisou, puis la musique s’arrêta et on se sépara.

Freddy est venu me chercher pour danser aussi quelques minutes plus tard.
-Moi :« Je suis gâtée là deux beaux mecs rien que pour moi ».

-Freddy :« Ouais tu es chanceuse princesse ».
-Moi :« Waouh. Pourquoi tu n’es pas venue avec ta copine ?».
-Freddy :« Je l’ai quitté pour tes beaux yeux »
-Moi :« Mdr Sois sérieux ».
-Freddy :« Je l’ai vraiment quitté. Disons que ce n’était la fille qu’il me faut ».

C’est moi ou il a regardé Eveline en disant ça. Je me fais peut-être des idées. Bizarre

-Moi :« Qu’est-ce qui s’est passée ? ».
-Freddy :« Elle n’est pas une fille d’un seul mec donc je l’ai libéré ».
-Moi :« Je vois. Ça n’a pas l’air de t’affecter »
-Freddy :« C’est parce que je n’étais pas trop amoureux »

-Moi :« Les filles vont être contentes que tu sois de nouveau libre ».
-Freddy :« Mdr Mais la fille de mes rêves vient de se fiancer ».

-Moi :« Ça c’est vraiment dommage ».
-Freddy :« Ne m’en parle pas »
-Moi :« Tu viendras me rendre visite chez moi ? ».
-Freddy :« Bien sûr. Si Henri ne prend pas soin de toi tu m’appelles et je viens lui botter le cul ».
-Moi :« Compte sur moi ».

Les invités se sont en allés dans le salon d’à côté ,et puis on a transformé la salle en dancefloor. On avait mis la musique qui faisait bouger et on s’est fait une soirée entre jeunes.

Je n’arrivais pas bien à danser parce que je marchais sans arrêt sur ma robe avec mes talons mais je me suis bien amusée quand même.

Les derniers invités s’en allèrent à 3 heures du matin.
Sylvie et Fiston dormaient ici aujourd’hui. Henri m’a dit qu’ils étaient dans un hôtel hier. Heureusement que je n’avais pas à ranger tout ça parce que je n’aurai pas la force , je suis épuisée.

J’ai dit au revoir à Freddy et suis montée dans ma chambre. Je me suis démaquillée et ai pris une douche puis direction le lit.

J’ai reçu un message d’Henri
-Henri:« Ma femme me manque déjà. Viens dormir avec moi ».

-Moi :« Je suis déjà au lit. En plus c’est moi qui viens à chaque fois. Tu n’as qu’à venir cette fois-ci ».
-Henri :« Lance tes cheveux à ton prince Raiponce que je puisse grimper le long de ta tour ».

-Moi :« Tu regardes les films Disney. Oh c’est trop mignon ».
-Henri :« Je l’ai vu à cause de ma nièce ».
-Moi :« Oui c’est ça ».
-Henri :« C’est vrai. J’arrive ».

Il est entrée dans ma chambre deux minutes plus tard et s’est glissé dans le lit avec moi.
-Moi :« Et si ta mère nous voit ?»
-Henri :« Et alors tu es ma fiancée maintenant non ?»
-Moi :« Ce n’est pas une excuse ça ».
-Henri :« Tant pis alors ».

Je me suis endormie le sourire aux lèvres avec mon homme. Le lendemain j’ai appelé mes parents pour leur montrer ma bague, puis ils discutèrent avec Henri et finirent avec Pascaline.

J’ai passé ma journée avec Eveline et Sylvie. Et quand on est rentré j’ai attiré Eveline pour lui demander à propos de Freddy.

-Moi :» Tu n’aurais pas oublié de me dire quelque chose »

-Eveline :« À propos de quoi ? ».
-Moi :« De Freddy »
-Eveline :« Ah il t’a raconté ? »
-Moi : « Non j’ai juste vu comment il t’a regardé. J’espérais que tu me racontes toi ».
-Eveline :« C’est mon ex ».

-Moi :« Waouh Tu es sorti avec lui ?»
-Eveline :« Oui mais on n’a pas duré ensemble ».
-Moi :« Qu’est-ce qui s’est passé ? ».

-Eveline :« Rien, c’est moi qui ai rompu parce qu’il aimait trop les filles pour m’être fidèle ».
-Moi :« Et ça s’est passé quand ? ».
-Eveline :« Il y a deux ans ».

-Moi :« Waouh, c’est une surprise. Vous êtes restés ensemble combien de temps ».
-Eveline :« Moins de 2 mois »
-Moi :« Et tu l’aimais vraiment ?
-Eveline :« Oui mais maintenant je suis avec Félix donc on laisse tomber Freddy ».

-Moi :« Pourquoi tu me parles de Félix ? »
-Eveline :« Parce que ça m’arrive de penser Freddy
-Moi :« Hihic’est mignon ».

-Eveline :« Non ce n’est pas mignon. Je n’ai pas le droit de faire ça. J’étais très bien avec Félix, je me voyais déjà avec lui jusqu’à ce que je revois Freddy ».
-Moi :« Tu ne l’as pas oublié ? ».
-Eveline :« Disons qu’il me perturbe même si je fais semblant de rien ».

-Moi :« C’est parce que ça fait longtemps que tu ne l’as pas vu. En plus il faut l’admettre Freddy est beau gosse donc c’est normal qu’il te fasse de l’effet. Ça te passera t’inquiètes ».

Histoire d’amour

-Eveline : « Ouais j’espère ».
-Moi :« Quand on vous voit on ne dirait pas que vous avez été ensemble. Je n’aurai jamais eu des doutes si je n’avais pas vu le regard de Freddy »
-Eveline :« Quel regard ? ».

-Moi :« Je dirais juste qu’il pense à toi aussi mais je ne suis sûre de rien. C’est mon impression ».
-Eveline :« Humm enfin ce n’est pas important. J’ai mon mec donc pourquoi penser à un autre ».

Je ne suis pas convaincue. On verra bien comment tout ça finira. Je l’ai laissé pour Aller voir Henri. Il était sur le canapé entrain regarder du foot. Je suis venue m’asseoir à côté de lui. Je lui parle mais il m’entend même pas.

-Moi :« Tu soules avec le foot ? ».
-Henri :« Parce que toi tu ne soules pas quand tu regardes tes séries bidon là ? »
-Moi :« C’est comme ça que tu me parles. Ok je me casse ».

Du coup j’ai fait semblant de partir ,mais il m’a tiré vers lui avant que je me lève.
Puis il m’a dit

À SUIVRE…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recipe Rating




Tu peux être aussi intéressé par ceci