68 / 100

On souriait avec Eveline comme si on venait de découvrir un énorme cadeau. Elle nous a regardé étonner puis a souri. C’était si bon de la voir sourire.
Elle continuait à me regarder avec ses yeux qui me rendent fou amoureux d’elle. Suite de l’histoire d’amour

ÉPISODE 42  LES RÉALITÉS DE LA VIE 

Mais pourquoi autant de haine envers une personne ?. Normalement c’est à moi qu’elle devrait s’en prendre. Clarabelle ne lui a fait aucun mal. C’est moi qui l’ai quitté pas elle.

Elle veut m’enlever la plus belle chose qui me soit arrivé de toute ma vie : l’amour de Clara.
Mais il faut que, je pense à Clara. avant mon bonheur cette fille est capable de tout.

Je préfère vivre sans elle plutôt que mettre sa vie en danger. Je n’ai pas le choix, du moins jusqu’à ce que je trouve Rachel.

Je suis allé rejoindre ma sœur et Sylvie parce qu’il y avait la police qui était arrivé. C’est sûrement l’hôpital qui a appelé à cause de la blessure par balle.
Une infirmière les conduisait vers Eveline.

-Policier :« Il faut que vous veniez avec nous Mademoiselle. On a des questions à vous poser ».
-Sylvie :« Vous ne pouvez pas les lui poser après. Elle est vraiment pas en état là ».

-Policier :« Je sais que c’est dur pour vous mais il le faut pour ouvrir l’enquête ».
-Moi :« Je peux l’accompagner. Je suis son frère et le fiancé de la victime ».
-Policier :« Venez ».
-Sylvie :« Je reste là au cas où les médecins ressortent ».

Ils nous amenèrent dans un bureau et commencèrent leurs questions. Eveline y répondait avec le plus de précision possible. Plus elle parlait plus j’avais la haine .

-Policier :« Il faudra que vous nous ameniez sur le lieu du crime ».
-Eveline :« Je n’aurai pas la force de retourner là-bas. Les ambulanciers pourront sûrement vous expliquer où s’est parce que je ne sais pas où ça se situe exactement ».

-Policier :« Ok ils auront peut-être le nom de celui qui vous a aidez sinon on pourra toujours le trouver. Pouvez-vous nous décrire cette Rachel ? »
-Moi :« Pas la peine. On peut vous donner sa photo si vous avez internet. Et Rachel n’est pas son vrai nom. Elle s’appelle Rosy …. ».

Je leur ai expliqué les raisons qui l’a poussé à changer le nom.
Puis ils se sont connectés sur le net , et ont téléchargé une photo d’elle sur Facebook.
Ils nous ont remercié pour notre coopération ,et ils sont partis en nous promettant bien sûr de traquer Rachel.

Cette sorcière me payera très cher s’il pourrait se faire que quelque chose de mal arrive à Clara.
J’espère qu’ils vont la retrouver et l’interner avant qu’elle fasse plus de mal.

Histoire d’amour – Pixabay

Quelques minutes après , les médecins sont sortis du bloc opératoire.
-Moi :« Elle est sauvée ? ».
-Médecin :« Elle s’est battu bec et ongle pour rester en vie votre amie. C’est un miracle qu’elle soit encore en vie avec tout le sang qu’elle a perdu.

La balle l’a traversé mais n’as pas touché d’organes vitales. Elle est tenace et très chanceuse. Le seul problème c’est qu’elle ne s’est pas encore réveillé et on ne sait pas quand elle se réveillera , mais si, elle récupère bien ça ne devrait pas tarder ».

-Eveline :« Merci de l’avoir sauvé. On peut aller la voir ?»
-Médecin :« C’est vous qui l’avez sauvé mademoiselle. Ne la dérangez pas trop longtemps. Elle est à la chambre 346 »

Ouf on était super soulagé. Elle est hors de danger c’est l’essentiel. Elle se réveillera quand elle sera prête. S’il n’y avait pas tous ces machines et la perfusion, j’aurai cru qu’elle faisait juste une sieste. Je ne le serai jamais pardonné si elle ne s’en était pas tirée. Jamais de ma vie j’aurai cru aimer quelqu’un à ce point.

-Eveline :» Bravo ma belle. Tu as tenu bon. Je suis super fière de toi ».
-Sylvie :« Je ne sais pas si tu nous entends ou pas mais on est trop contente de te savoir hors de danger. Si tu ouvres les yeux je te promets un pot de glace comme tu les aimes »
-Eveline :« Et du chocolat ».

Les filles me faisaient sourire malgré moi. Je ne pense pas qu’elle les entende mais elle adorerait son chocolat ça c’est sûr. Je lui ai caressé les cheveux parce que je sais qu’elle aime.

Elle dit que ça la détend quand on lui touche les cheveux. Ça me fend le cœur de devoir la quitter. Si je la laisse partir, elle amènera une partie de moi avec elle mais s’il faut qu’elle ne soit pas à moi pour vivre, il n y a même pas à réfléchir.

-Eveline :« Regarde elle sourit. Elle doit sentir ton toucher ».
Effectivement elle souriait mais je pense plutôt qu’elle est dans le pays des rêves. Ça n’a pas duré longtemps. Elle était redevenue calme. C’est peut-être un signe qu’elle se réveillera bientôt. Elle est tellement belle.

-Eveline :« Il faut qu’on appelle ces parents. Ils ont le droit de savoir ».
-Moi :« Je le ferai. Mais tu devrais rentrer dormir. Tu as l’air épuisé ».

-Sylvie :« Oui il a raison. Je vais te conduire ».
-Eveline :« Tu m’appelles quand elle se réveille »
-Moi :« Bien sûr. Je resterai ici t’inquiètes pas ».
Puis elle m’a fait un câlin. J’ai remis à Sylvie mes clés et elles s’en allèrent.

Je suis parti appeler la mère de Clarabelle. Ce fut dur de lui dire, mais je l’ai quand même dit.
Elle a paniqué et elle voulait venir mais je lui ai dit qu’elle allait bien.

Elle s’est juste blessée légèrement et qu’elle sortira dans le courant de la semaine prochaine. Je lui ai dit qu’une balle perdue l’avait touché et pas qu’une fille jalouse d’elle a essayé de la tuer.

J’ai réussi à la convaincre qu’elle s’en était tiré avec juste une cicatrice et rien de plus. J’ai honte de lui mentir mais il le fallait. Elle voulait lui parler mais je lui dis que les médecins ont dit de ne pas la réveiller car il fallait qu’elle se repose.
Humm,c’est dur de cacher la vérité.

Je suis restée avec elle toute la nuit. Le lendemain j’avais espoir mais elle n’avait toujours pas ouvert les yeux.

Je suis allée chez moi pour prendre un bain, et puis on est revenu ensemble avec Eveline après être passé chez clara prendre ses documents pour l’hôpital ,mais elle dormait toujours.

Franchement je commençais à imaginer qu’elle se réveillera plus. Fiston et Sylvie sont passé la voir quelques heures après puis sont repartis. On est resté jusqu’à la fin de la journée. Il y a cours demain donc il faut qu’on y aille.

On allait partir quand on a entendu un bruit. On s’est retourné lentement et on l’a vu enfin faire un mouvement. On a avancé juste pour mieux la voir. On a vu ses paupières bouger puis plus rien.

-Eveline :« Tu crois qu’elle va ouvrir les yeux ?»
-Moi :« Là je pense qu’il ne va plus rien se passer. Elle bouge même… »
Je n’avais pas fini ma phrase quand je l’ai vu ouvrir lentement les yeux. Elle a regardé partout se demandant sûrement où elle était.

-Clara :« ah j’ai mal à la tête ».

On souriait avec Eveline comme si on venait de découvrir un énorme cadeau. Elle nous a regardé étonner puis a souri. C’était si bon de la voir sourire.
Elle continuait à me regarder avec ses yeux qui me rendent fou amoureux d’elle.

Puis Eveline appuya sur le bouton pour appeler l’infirmière qui arriva aussitôt
-Eveline :« Elle s’est réveillée ».
-L’infirmière :« J’appelle le médecin ».
Quelques minutes après, ils sont revenus.

-Médecin :« Bonjour. Je vois que vous êtes de bonnes humeurs. Suivez la lampe ».
Puis il lui fut faire d’autres tests

-Clara : « J’ai très mal à la tête. Qu’est-ce que je fais là ? »
-Médecin :« Vous avez eu un accident et votre amie vous a amené ici. Vous vous souvenez ?»
-Clara: « Non , la seule chose dont je me souviens c’est que j’étais tranquille chez moi le samedi matin après plus rien ».

-Médecin :« Ne vous inquiétez pas ça vas vous revenir. L’infirmière va vous donner quelque chose contre votre mal de tête ».

Puis Il se tourna vers nous
-Médecin :« Venez avec moi »
On l’a suivi dehors
-Médecin :« N’essayez pas de lui rappeler ce qui s’est passé. Elle a dû refouler ces moments pénibles mais ça lui reviendra petit à petit.

Tant qu’elle n’en parlera pas ne lui dites rien d’accord ?»
On a fait oui de la tête et il nous a laissé repartir la voir. Elle essayait de se lever mais elle se recouchait à cause de la douleur.

-Clara :» J’ai super mal. J’ai fait quoi pour avoir cet accident ?»
On s’est regardé avec Eveline pour savoir quoi lui dire
-Eveline :« Je ne sais pas , on t’a trouvé évanouie ».
-Clara :« Ah bon ? Je ne me souviens pas ».
-Moi :« T’inquiètes pas, ça te reviendra ».
-Clara :« Pourquoi vous me regardez comme ça ? ».

Elle a raison, on la fixait grave. Après tout, on ne peut pas lui expliquer pourquoi , mais on est super content de l’entendre à nouveau.

-Eveline :« On est content que tu ailles bien »
On lui a redressé son lit pour qu’elle soit mieux installée

-Clara :« Je ne vais pas bien là. Je me sens trop faible et c’est quoi tous ces bandages qu’on m’a mis. Je ne comprends rien expliquez-moi ce qui s’est passé ».

-Moi :« On aimerait bien mais le docteur a dit qu’il faut qu’on te laisse te rappeler toi-même ».
-Clara :« Peut-être mais je me sens idiote de me rappeler de rien ».
Eveline est allé s’asseoir à côté de lui et l’a pris dans ses bras.

A Lire aussi:

-Eveline :« Je te comprends mais n’y pense pas dis-toi que tu as eu un petit bobo et c’est fini ».
-Clara :« Humm mais ça me fait tout bizarre ».
-Eveline :« Crois-moi c’est mieux que tu ne te souviennes de rien pour l’instant ».

-Clara :« On est quand ?»
-Eveline :« Dimanche. Tu as dormi plus de 24H »
-Clara :« Waouh je ferai une nuit blanche alors. Henri qu’est-ce t’as ? J’ai l’impression que tu as peur de me toucher ou de me parler ».

C’est vrai que je ne me suis pas approchée d’elle depuis qu’elle s’est réveillée mais si je la touche, ça va être encore plus difficile de lui dire qu’il faut qu’on se sépare.

J’ai mal juste en y pensant. Et puis le pire c’est qu’elle ne se souvient de rien. Je vais lui donner quoi comme explication moi maintenant. Elle me regardait attendant que je dise quelque chose. Je ne sentais pas la force là, je sortis de la chambre.

J’ai attendu Eveline m’appeler, mais je ne me suis pas arrêté et on s’est retrouvé tous les deux dans l’ascenseur.

-Eveline :« Tu peux m’expliquer ce qui te prend ? ».
-Moi :« …. ».
-Eveline :« Je te parle là ? C’est quoi ton problème. Elle a besoin de toi et toi tu te barres comme un voleur ».
-Moi:« Arrête tes cris ok ?»

-Eveline :« Bah tu n’as qu’à m’expliquer ton comportement ».
-Moi :« Je ne peux pas la toucher parce que si je le fais ça me tuerai de la quitter après ».
-Eveline :« Pardon ? Je rêve ou tu as dit que tu vas la quitter ?»

-Moi :« Dès qu’elle ira un peu mieux je me séparerai d’elle ».
-Eveline :« Tu es sérieux là. Tu comptes la quitter au moment où elle a le plus besoin de toi. Je ne savais pas que tu étais comme ça. Tu es vraiment le pire des salauds Henri ».
Puis elle a commencé à me taper des petits coups, et pleurant en même temps.
-Eveline :« Tu n’as pas le droit. C’est parce qu’elle t’aime que tout ça lui est arrivé et c’est comme ça que tu la remercies. Si tu la quittes je ne te parle plus jamais. A toi de voir soit tu restes avec elle soit tu m’oublies aussi ».
-Moi :« Eveline stp tu ne peux pas comprendre ».

Je n’ai pas envie de perdre ma sœur. Elle ne m’a jamais parlé comme ça; on s’est toujours entendu et soutenu elle et moi. Et vous ne pouvez pas imaginer comme j’ai mal en ce moment. Si je perds Clara et Eveline en plus je ne sais pas ce que je ferai.

-Eveline :« Tu as raison. Je ne comprends pas que tu puisses lui faire ça. Je te déteste en ce moment, tu ne sais même pas à quel point ».
-Moi:« C’est pour son bien que je fais ça ?».

-Eveline :« Pour son bien ?. Tu crois elle ira bien si tu la largues en ce moment. Elle te détestera quand elle se souviendra de ce qui s’est passé parce que Rachel lui a bourré la tête de mensonge.

Elle lui a dit que tu l’as trompé avec elle, que tu étais allé la voir elle la fois où tu es sorti avec Papa. Même moi j’avais des doutes donc tu imagines ce que Clara peut penser ?».

Histoire d’amour – Pixabay

-Moi :« Tu préfères peut-être que je reste avec elle au risque qu’elle se fasse tuer. Moi aussi je souffre de cette situation. Et si je fais ça c’est parce que je n’ai pas le choix. Ça fera une bonne excuse ».

-Eveline :« On a toujours le choix Henri. Tu es ignoble ».
-Moi :« J’ai pris ma décision ».
-Eveline :« Ok tu vivras avec ta mauvaise conscience et le poids d’avoir gâché la vie de Clara. Et ne m’adresse plus jamais la parole ».

-Moi :« Eveline… »
Oh merde merde . Elle était déjà repartie. Je vais perdre deux personnes que j’aime à cause de Rachel. Je la hais de toute mon énergie , elle est le pire malheur que j’ai rencontré dans ma vie.
Pourquoi a t-il fallu que je rencontre une fille pareille ?. Me suis-je interrogée en faisant tomber les larmes

À SUIVRE…

Pour les épisodes précédents allez dans recherche

Share this:

Laisser un commentaire