76 / 100

Elle allait tirer quand un policier lui tira une balle dans l’épaule. Son arme tomba et la balle se retrouva dans le mur. Ouf elle est hors d’état de nuire maintenant. Les policiers appelèrent une ambulance qui l’amena menottes en main. Suite de l’histoire d’amour

ÉPISODE 45  LES RÉALITÉS DE LA VIE 

Quelques minutes plus tard, Freddy est venu me rejoindre.
-Freddy :« Je croyais que tu voulais le revoir ?»
-Moi :« Si c’est pour que Laetitia soit à ses côtés, je ne préfère pas »

-Freddy :« Je te comprends, mais il n’y a rien entre lui et Laetitia , elle est juste sa camarade de classe. Henri t’aime Clara, et tout ça va bientôt finir »
-Moi :« Non ça ne finira jamais. Je vais vivre malheureuse toute ma vie ».

-Freddy :« Je ne veux plus t’entendre dire ça. Eh regarde-moi ».
Il a pris mon visage et l’a tourné vers lui
-Freddy : C’est promis , tout ceci va bientôt finir ok »
-Moi :« Ok je te crois »
-Freddy :« C’est bien ».

Histoire d’amour

Puis il m’a fait un bisou sur la joue pour me réconforter.
Freddy je l’adore; on a continué notre petite virée jusqu’à ce qu’Eveline et les autres sortent de cours.
Sylvie est venue me voir et Eveline est sortie avec Freddy. Je les aurai embêtés en temps normal mais là je n’y pensais pas.

-Sylvie : « Clara sérieux je ne te reconnais plus , tu ne t’occupes plus de toi. Tu as perdu ta joie de vivre tout ça pour un mec ?»
-Moi :« Ce n’est pas seulement un mec, c’est l’homme de ma vie ».

-Sylvie :« Alors arrête de t’auto-tuer. Tu n’as qu’à lui montrer que tu es bien sans lui. Montre lui à quel point il a besoin de toi, à quel point tu es belle. Rends le jaloux. Henri est fou de toi, il ne supporterait pas de te voir avec quelqu’un d’autre et il reviendra peut-être sur sa décision.

Tout sauf ce que tu fais maintenant ».
-Moi :« Je vais y réfléchir ».
-Sylvie :« Ne Réfléchis pas, agis ma belle. Je veux que tu redeviennes Clara la fille pétillante et souriante que je connais ».

Je ne l’ai pas répondu. Elle avait peut-être raison; je verrais franchement, mais là je n’ai aucune envie d’aller faire les yeux doux à un autre mec.

-Sylvie :« C’est quand même dommage qu’Eveline ne parle plus à son frère ».
-Moi :« Elle ne doit pas faire ça. Je lui parlerai t’inquiètes.

Son frère est son sang après tout. Je suis sûre que sa mère n’est pas au courant ».
-Sylvie :« J’espère qu’elle t’écoutera parce que je lui ai dit mais rien ».
-Moi :« Ne t’inquiètes pas pour ça ».

HENRI de l’autre côté : 

J’avais renoncé à chercher Rachel. Comme elle l’avait dit, elle a effacé toute trace derrière elle; elle utilise un numéro non repérable. Elle a vraiment pensé à tout, mais je pense que si elle sait tout ce que je fais, c’est qu’elle ne doit pas très loin.

-Freddy :« Clara ne va pas bien Henri. Il faut qu’on trouve cette dingue et vite ».

A Lire aussi;

Freddy est la seule personne qui sait ce que j’ai prévu de faire à Rachel ,et la raison pour laquelle j’ai quitté Clarabelle si soudainement.

-Moi :« Je sais et le pire c’est qu’elle souffre de ma faute ».
-Freddy :« Oui mais on a qu’à la piéger cette Rachel ».
-Moi :« Elle est trop intelligente pour se laisser piéger comme ça »

-Freddy :« Mais d’après ce que j’ai vu, elle est prête à tout pour que tu sois avec elle. Tu n’as que l’attirer. Dis-lui que c’est elle que tu veux maintenant ».
-Moi :« Tu crois que ça va marcher ?»

-Lui :« Elle te croira. Tu n’as qu’à user de tes talents de séducteur comme tu l’as fait avec Clarabelle ».
-Moi :« Mdr Je n’ai pas séduit Clara. C’est plutôt elle qui a exercé son charme sur moi ».

-Freddy :« Hum elle t’a peut-être ensorcelé. Je n’aurai jamais cru que mon pote serait aussi amoureux d’une femme ».

-Moi :« Moi non plus crois-moi , mais Clara est différente des autres. C’est comme si on l’avait faite spécialement pour moi. Je l’aime comme un fou ».
-Freddy :« Elle serait ravie de t’entendre dire ça. Vas-y appelle l’autre folle-là ».

J’ai composé le numéro de Rachel, et puis je l’ai appelé.

-Rachel:« Si c’est pour que je te dise où je suis c’est toujours non ».
-Moi:« Non ce n’est pas pour ça ».

-Elle :« Ah oui  Tu m’appelles pour quoi alors ?. Je t’ai dit que je ne toucherai plus ton Clara chérie »
-Moi :« Et tu fais bien. Parce qu’en faisant cela, je me rends compte à quel point tu es gentille et adorable. Et ça m’a rappelé les temps où on était ensemble tous les deux ».

-Rachel :« Tu dis ça pour me faire fléchir »
-Moi :« Non bien sûr. Je suis sincère Rachel. Je n’ai pas arrêté de penser à toi ces temps-ci. J’étais vraiment énervé contre toi quand tu t’en es pris à eux puis je me suis rendue compte que par amour pour moi que tu faisais tout ça et ça a réveillé l’amour que j’avais pour toi.

Et tu mérites que je prenne soin de toi ».
-Rachel :« Tu es sérieux ?. Oh Henri si tu savais combien de fois j’ai rêvé de t’entendre me dire ça ».
-Moi :« Je sais et je suis désolée de t’avoir fait attendre.

Je ne veux pas que tu me dises où tu es pour garder au moins ta sécurité ,mais j’aimerai quand même qu’on se voit parce que tu me manques ».
-Rachel :« Oh tu me manques aussi mon amour. On se voit quand tu veux ».

-Moi :« Je te dirais dès que je trouve un endroit où personne ne pourra nous déranger ».
-Rachel :« D’accord mon cœur. Je t’aime »
-Moi:« Moi aussi »
Puis j’ai raccroché en faisant la grimace de dégout.

-Moi: «Merde, merde. Je n’arrive pas à croire que je viens de lui dire des trucs pareils ».
-Freddy :« Tu as géré mon pote. Si j’étais une fille je serai tombée sur ton charme ».

-Moi :«Mdr. Sauf j’avais l’impression de tromper Clarabelle »
-Freddy :« C’est pour elle que tu fais tout ça. Tu attends jusqu’à demain pour la rappeler. Tu iras à ce rendez-vous et on conviera la police aussi ».

-Moi :« J’espère qu’elle ne se doutera de rien ».
-Freddy :« T’inquiètes; elle ne rêvait que de ça. Elle va tomber dans le panneau fais-moi confiance ».

J’espérais de tout mon cœur que Freddy ait raison parce que ma Clarabelle me manquait terriblement. Il a suffi que je le voie juste l’espace d’un instant pour se sentir mieux que je ne l’ai été depuis longtemps.

Elle a maigri et tout ça dans moins de 15 jours par ma faute. J’ai eu envie de la prendre dans mes bras et de l’embrasser pour la réconforter mais je ne pouvait pas du moins pas pour l’instant. Mais bientôt Rachel sera hors d’état de nuire et je pourrai s’occuper de ma femme.

-Moi: « Je suis content que tu sois là même si je sais que c’est pour clara et ma sœur que tu es venu »
-Freddy :« Oui, Clara c’est ma préférée, et ta soeur je l’ai laissé partir une fois mais je ne répéterai pas cette erreur. Je compte bien m’occuper d’elle ».

-Moi:« Tu as intérêt. Si tu lui fais le moindre mal tu auras affaire à moi ».
-Freddy :« T’inquiètes mec , tu me connais non ? ».
-Moi :« C’est bien pour ça que je te préviens ».

-Freddy :« Le temps où je m’m’amusais avec les nanas est révolu mec. Maintenant tout ce que je veux c’est me poser avec une fille bien et ta sœur est idéale. Je l’aime donc je ne le tromperai jamais ».

-Moi :« Si tu le dis »
-Freddy :« Regarde j’ai reçu un message de Clara ».
-Moi :« Je suis jaloux ».

-Freddy :« Oui je sais, elle dit qu’elle a adoré notre après-midi et qu’elle est raide dingue de moi ».
-Moi :« Bien sûr que non. Le seul qu’il aime c’est moi ».
-Freddy :« Je confirme. Elle m’a parlé de toi toute la journée.

Elle me demande juste si je suis avec Eveline »
-Moi :« C’est vrai. Ça veut dire qu’elle ne me repoussera pas quand toute cette histoire sera finie »
-Freddy: « Je crois que non à moins qu’il se passe autre chose.

C’est rien de le dire car Clara est sur le point de se rappeler de ce qui s’est passé ce samedi là ».

Clarabelle : 

Sylvie était répartie parce qu’il avait rendez-vous avec Fiston. Puis Eveline venait d’arriver.

-Moi :« Te voilà; j’étais entrain de demander à Freddy quand est-ce que tu rentrais »
-Eveline :« On s’est quitté il y a un certain temps. J’étais allé finir un compte-rendu avec un camarade de classe à la banque ».

-Moi :« Ok j’ai à te parler. Sylvie m’a dit que tu ne parlais plus à ton frère parce qu’il m’a quitté ».
-Eveline :« Oui, je n’ai pas envie de lui parler parce que je trouve injuste qu’il te fasse ça après tout ce que tu as subi par sa faute ».

-Moi :« Je lui en veux aussi crois-moi mais c’est ton frère et tu n’as pas le droit de ne plus lui adresser la parole ».
-Elle :« Oh que si j’ai le droit. C’est ignoble ce qu’il t’a fait et toi tu le défends. Si ma mère était au courant elle ne l’aurait jamais laissé faire un truc pareil. Je suis sûre qu’il ne lui a rien dit du tout »

-Moi :« Peut-être mais lui aussi ne va pas bien. Je l’ai vu dans ses yeux. Tu crois que ta mère serait contente si elle apprenait que tu ne lui parles plus, je ne crois pas non. C’est ton seul frère Eveline et il t’adore.

Je suis sûre que tu lui manques beaucoup alors je te demande d’aller le voir et de te réconcilier avec lui ».
-Eveline :« Je ne sais pas. Je n’ai pas aimé ce qu’il t’a fait ».

-Moi :« Je sais, et je suis contente que tu prennes ma défense ,mais il te manque beaucoup j’en suis sûre »
-Eveline :« Oui énormément. Il n’est pas seulement mon frère, c’est aussi mon meilleur ami ».

-Moi :« Alors tu attends quoi pour aller le voir »
-Elle :« J’irai le voir demain ».
-Moi :« Promis ?»

-Eveline :« Oui promis ».
Je me suis levée et lui ai fait un câlin.
Eveline est de très bon cœur contrairement à moi ,donc elle cède facilement. Il suffit juste de lui demander gentiment.

-Eveline :« J’espère que tu vas manger à ta faim aujourd’hui ?»
-Moi :« Oui t’inquiètes ».

On a discuté encore quelques minutes, puis elle est partie prendre une douche , car il faisait extrêmement chaud.

Ma mère m’a rappelé pour voir si je pleurais toujours. Je lui ai dit que non. On a discuté un peu avec elle et mon papa aussi avant de raccrocher.

Deux jours étaient passés depuis que j’ai vu Henri au centre commercial, mais il n’est toujours pas revenu sur sa décision de ne plus être avec moi et je pensais à lui tous les instants.

Je me suis connectée sur Facebook. Ça fait longtemps que je ne me suis pas connectée, donc j’avais plein de messages et parmi eux celui de Rachel.

-Rachel :« Coucou ma pauvre chérie. Je voulais venir achever ce que j’avais commencé l’autre samedi mais je me suis dit que le mieux est de te regarder sombrer en me revoyant au bras de ton Henri chéri.

Figure toi qu’il m’a appelé pour me dire qu’il m’aimait. On a même un rendez-vous aujourd’hui. Je vais bien rattraper le temps qu’on a perdu ».

Qu’est-ce que c’est que ça ? C’est pour elle qu’il m’a quitté. Il va me le payer très chère. Comme un déclic les événements de ce samedi me revinrent à la tête.

Je me suis rappelée de comment elle est venu chez moi, de ce qu’elle m’avait dit pendant la voiture, de la balle qu’elle m’a tiré et d’Eveline qui pleurait.

Elle m’a sauvé la vie. Je comprends maintenant pourquoi Henri m’a quitté. Quel sale menteur il m’a trahi et a profité du fait que je ne me souvienne de rien pour me quitter. Je le hais énormément.
Du coup j’ai pris mes clés et suis sortie de la maison.

HENRI :

J’avais donné rendez-vous à Rachel dans une chambre d’hôtel. Cette dingue devait être ravie en ce moment se disant sûrement qu’elle allait me récupérer.

On avait prévenu la police, on s’était mis d’accord de la procédure. La police ne se pointerait qu’après l’arrivée de Rachel, donc c’est Freddy qui les amènera à la chambre.

-Moi:« Tu as intérêt à faire vite parce que je ne veux pas que cette folle me touche ».
-Freddy :« Je t’arrange un rendez-vous avec une femme qui ne rêve que de toi et tu te plains »
-Moi: « Haha très drôle ».

-Freddy :« Joues le jeu à fond pour qu’elle se doute de rien. S’il le faut même si tu l’embrasses mais mets-la en confiance. On entendra 15 minutes avant de débarquer »

-Moi :« J’ai envie de me tirer une balle dans la tête rien que d’y penser ».
-Freddy :« C’est le prix à payer pour récupérer Clarabelle ».

Du coup on a pris ma voiture ; Freddy m’a déposé devant l’hôtel et s’est mis à rire de la tête que je faisais.

-Freddy :« Relaxe mec , tu ne vas pas à la guerre. Pense que tu embrasses Clara ».
-Moi :« Je t’interdis de dire ça ».
-Freddy :« Vas-y et profite hihi. J’attends sur le parking ».

Je suis descendu et suis allé attendre dans la chambre. Rachel est venue 10 min après. Elle s’est jetée sur moi dès qu’elle m’a vu et m’a embrassé.

Je lui ai rendu son baiser pour qu’elle ne se doute pas de quelque chose.
Je me haïssais de l’embrasser. Ça n’avait rien à voir avec un baiser de Clara, il n y avait aucune sensation rien du tout .

-Rachel :« Tu m’as tellement manqué mon amour. Je rêvais de ce baiser tous les jours. Oh je t’aime ».

Elle a recommencé à m’embrasser. Elle est en manque ou quoi celle-là

-Moi :« Rachel il faut qu’on discute ».
-Rachel:« Plus tard. Là tout de suite j’ai qu’une seule envie c’est de rattraper tout ce temps perdu »
-Moi :« Non ».

-Rachel :« Non, comment ça non ? »
-Moi :« Je veux dire qu’il faut parler d’abord de nous deux et quand tout sera clair. On fera tout ce que tu veux ».

-Rachel:« Ok mais vite alors. tu m’as tellement manqué que je ne veux pas perdre une seconde ».

Pourvu que Freddy débarque bientôt car cette folle est capable de me violer mdr.
Non je plaisante ,mais je n’ai pas envie de la toucher à nouveau. Elle me regardait en souriant. Je lui ai rendu son sourire même si je n’avais qu’une envie l’étrangler.

-Moi :« Il faut que tu me laisses le temps de parler à Clara, de lui dire qu’on est tous les deux maintenant ».
-Rachel :« Pas la peine, je lui ai déjà dit ».

-Moi :« Pardon ? Pourquoi tu as fait ça ? Elle va croire des choses maintenant »
-Rachel :« On s’en fout d’elle. Oublie la, tu gâches mon plaisir ».

Moi je ne m’en fous pas. Je suis dans la merde maintenant connaissant Clarabelle.
Oh mon Dieu  cette Rachel est une vraie plaie .

-Moi :« ok je ne te parle plus d’elle. Qui sait que tu es là parce que je ne veux pas te créer de soucis ?»
-Rachel :« Personne. J’ai fait attention t’inquiètes »
-Moi :« Super ».

Elle voulait me sauter dessus encore quand enfin les policiers débarquèrent.

-Police :« Mademoiselle Rosy… Vous êtes en état d’arrestation pour harcèlement et tentative de meurtre sur la personne de Clarabelle … et d’Eveline … Tout ce que vous pourrez dire sera retenu contre vous. Vous avez droit à un avocat ».

Elle a commencé à crier comme une hystérique et a sorti son arme
-Rachel en pointant sur moi :« Tu m’as piégé. Comment as-tu osé me faire ça, moi qui t’aime ? ».

-Police :« Mlle déposez votre arme tout de suite !»
-Rachel :« Non. Pourquoi tu as fait ça ? »
-Moi :« Parce que tu es complétement folle et que c’est dangereux de te laisser dans la nature. Pose ton arme stp ».

-Rachel :« Tu viens de condamner ta chère Clara. Je vais la buter dès que je sortirais d’ici ».
-Moi :« Tu n’iras nulle part. Baisse ton arme ».
-Rachel :« Non. Vu que tu ne veux pas de moi tu vas mourir aussi ».

Elle allait tirer quand un policier lui tira une balle dans l’épaule. Son arme tomba et la balle se retrouva dans le mur. Ouf elle est hors d’état de nuire maintenant.

Histoire d’amour – Pixabay

Les policiers appelèrent une ambulance qui l’amena menottes en main. Elle va sûrement être internée en hôpital psychiatrique, en tout cas je l’espère pour elle parce qu’elle est maboule.

Je peux vivre avec ma femme en toute tranquillité maintenant.
Freddy m’a ramené à la maison. Je vais aller me changer et rejoindre clara ,elle m’a gravement manqué.

On a arrivé à la maison quelques instants après. On a trouvé Clarabelle assise dans le salon. Eh bien on dirait que je n’ai plus besoin d’aller chez elle.

Avant même que je puisse dire quelque chose, elle est venue vers moi et m’a giflé très fort.
Wouah

À SUIVRE…

(Trouvez les épisodes précédents dans recherche)

Share this:

Laisser un commentaire