Relation d'amour
71 / 100

Nous avons été interrompus par sa secrétaire qui avait des documents urgents à lui faire signer, décidément cette fille ne m’inspirait pas confiance et je n’aimais pas comment elle regarde mon mari. Je savais que c’était très facile de tomber amoureux de Chems, et les filles de maintenant ne reculaient devant rien

Ma Vie Épisode 26

Auteur :

Cela faisait un mois que j’étais revenue chez moi, et depuis notre dernière discussion tout allait à merveille entre nous, la vie a repris son cours.

Certes, nous étions fatigués avec nos nuits sans sommeil fallait voir nos tronches au petit matin, j’avais hâte qu’il commence faire ses nuits, car à ce rythme, nous n’allions pas tenir longtemps, mais nous étions heureux et c’est cela l’essentiel.

Je passais toutes mes journées à la maison avec mon bébé, par moments, je me sentais tellement seule, Chems faisait de son mieux pour finir le plus tôt possible.

Dés fois, j’étais dépassée par autant d’attention envers son fils, il suffisait qu’il franchisse le seuil de la porte pour se précipiter afin de le prendre, il était tellement accro de lui.

J’étais heureuse de le voir si épanouie dans son rôle de père, en plus de cela il se montrait avenant et galant avec moi, il semblait totalement changer, depuis que je me suis mariée à lui je ne l’ai jamais vu ainsi, si gaie, si enjouer.

Je n’avais toujours pas de bonne, j’étais toujours traumatisée, de ce fait, je faisais tout moi-même, Maman a promis de m’en amené une dés qu’elle trouvera.

– Voix : Tu es toujours en train de faire quelque chose, tu ne te reposes jamais?

Je me suis retournée pour voir Chems, il était passé par où celui là, je l’ai embrassé

– Moi : Tu as fini plus tôt que prévu

– Lui : Je me suis dépêchée pour venir tenir compagnie à ma femme chérie

– Moi : Et ta femme chérie te dit qu’elle t’attendait avec impatience

– Lui : Et le petit prince?

– Moi : Ne m’en parle pas je viens juste de réussir à le faire dormir, il m’épuise

– Lui : Tu dois penser à chercher quelqu’un bébé, tu ne peux pas tout faire toute seule

– Moi : Tu as raison, je vais m’en occuper bientôt, j’en ai parlé à Maman, vas prendre un bain, et revient vite, je t’ai fait un bon gâteau au chocolat

– Lui : Je t’ai déjà dit que je t’aime

– Moi : Pour l’énième fois de la journée

. Je vivais sur un petit nuage, j’étais follement heureuse, un mari merveilleux, un magnifique bébé que demandait de plus.

Après son bain, je lui ai servi son gâteau qu’il dévora avec beaucoup d’appétit

– Lui : Tu veux que je devienne obèse à la longue

– Moi : Non ne t’inquiète pas, tu fais du sport en plus même obèse je t’aimerais toujours

Ma mère m’a appris qu’un homme c’est le ventre et le bas-ventre, pour le dernier c’est au point mort donc je faisais tout pour que le premier soit impec. Même si mon médecin m’avait donné le feu vert depuis la semaine dernière, je ne me sentais pas prête pour le moment et Chems aussi ne me demandait rien, cela me frustrait un peu qu’il ne soit pas pressé de me toucher à nouveau.

Un jour, j’étais en train de m’habiller, je pensais être seule quand il est entré dans la chambre j’ai automatiquement pris ma serviette pour me couvrir.

– Lui : Excuse moi, j’avais oublié mon portable

Effectivement le portable se trouvait sur le chevet du lit, il l’a pris puis est sorti, je ne sais pas ce qui m’a pris, mais je ne m’y attendais pas. J’avais tellement peur que Chems n’aime plus mon corps. La grossesse l’a en quelque sorte modifié, je n’avais pas perdu tous les kilos que j’avais pris.

En plus de cela mon ventre n’avait pas retrouvé sa taille initiale, bien que je continuais à porter un corset, Maman m’a dit que cela allait revenir à la normale. Mes seins n’en parlons pas, déjà qu’ils n’étaient pas petits.

En somme, mon corps actuel me complexait un peu et j’avais besoin d’un peu de d’encouragement mais lui on dirait que cela ne l’intéresse pas.

Le soir quand il est revenu, il n’en a pas parlé moi aussi, j’ai fait comme si de rien était.

Le lendemain, je devais déjeuner avec les filles, Mina a dit qu’elle avait quelque chose d’importante à nous dire, naturellement j’ai amené bébé omar avec moi, je n’avais personne pour le garder.

. Cela fait plus d’un mois que l’on ne s’était pas vu les filles et moi, pour rien au monde je n’aurais raté cette rencontre de toute façon j’avais envie de changer d’air, je ne supportais plus de rester confiner dans cette maison. J’avais cinq minutes de retard, je suis entrée dans le restaurant en les cherchant des yeux, elles étaient attablées dans le fond

– Raïssa : Mon Dieu Mira tu es…

– Moi : Je sais grosse

– Elle : Non qu’est-ce que tu racontes tu es superbement bien foutue, tu as vu comme tous les hommes te regardent, putain

– Mina : Pas devant le petit

– Elle : Comme s’il comprenait

– Moi : Vous m’avez manqué, venez me faire un câlin

– Mina : Tu as raison tout cela à cause de cette folle, et mon petit trésor il dort, mais Mira elle a raison en plus ce jean met tellement en valeur ton corps, ton mari t’a vu?

– Moi : Non, c’est le seul de mes jeans qui rentre encore, c’est pour cela j’ai commencé à faire du sport il faut que je maigrisse

– Raïssa : Ah moi je te préfère comme ca, si j’étais un homme

– Mina (en riant) : Heureusement que tu ne l’es pas donc c’est bon

– Moi : Raïssa, Mina m’a dit que tu t’es encore disputé avec Amadou

– Elle : Oui, cette fois-ci c’est le bon , je jette l’éponge, cet homme me retarde il ne m’épousera pas il n’est pas encore prêt en plus tout ce que je lui dis il me fait ma mère a dit cela, ma mère pense que, je vais demander à Maman, je m’en fous de sa mère moi j’ai l’impression de parler à un enfant de 8 ans

– Mina : Tu es sure que tu ne vas pas retourner avec lui encore, tu dis cela à chaque fois Raïssa

– Elle : Non cette fois-ci s’est fini, j’ai trop perdu de temps avec lui

– Moi : il n’y a rien de pire qu’un fils à Maman, tu te maries avec lui tu es foutu, tout ce qu’il fera sera avec l’accord de la reine-mère, sinon rien

– Mina : Ça c’est vrai, il ne prendra jamais de décision si elle ne lui donne pas l’autorisation, et toi on se connait tu es tellement rebelle

– Raïssa : Je sais ,c’est pour ca que je préfère laisser tomber

– Moi : Tu trouveras quelqu’un de bien inchallah un homme un vrai

– Raïssa : Amine

– Moi : Mari c’est quoi la bonne nouvelle que tu devais me dire, tu sais que je n’ai pas dormi de la nuit

– Raïssa : C’est vrai vas y rapidement

– Elle : D’accord faites doucement pourquoi vous êtes si presser, bon par où je vais commencer

– Moi : Oh, mais parles, tu exagères toi aussi

– Elle : Je vais me marier

Je ne sais qui a crié moi ou raissa en tout cas nous avons toutes les deux bondi de nos chaises pour l’embrasser, tout le restaurant nous regardait, on ressemblait à des folles hystériques.

– Moi : Mon Dieu, je suis tellement heureuse pour toi

– Raïssa : Donne vite les détails, quant-est ce qu’il a fait sa demande, et c’est pour quand le mariage

– Moi : Raïssa une question à la fois veux-tu , c’est pour quand le mariage

– Mina : Abdou m’a fait sa demande hier, nous allons nous marier dans trois semaines

– Moi : Ma sœur se marie, alhamdoulilah (grâce à Dieu), je suis si contente, tu le mérites amplement, tu es si généreuse, si bonne , tu ne peux avoir que du bien dans ta vie , et Abdou ,c’est un homme bien ,je suis si heureuse que ce soit lui ,tu verras il te rendra très heureuse.

– Elle : Et moi donc, enfin, je vais quitter la maison familiale

– Moi (en riant) : Ah ça, c’est la partie la plus intéressante

– Raïssa : En tout cas Mina nous sommes heureuses pour toi, et te souhaitons tout le bonheur du monde, tu es la fille la plus cool que je connaisse tu n’as jamais changé depuis qu’on se connait.

– Mina : Oh, vous allez me faire pleurer, je vous adore tellement

– Raïssa : il ne faut pas trop en profiter aussi

Nous avons tous ri, nous nous sommes quittées trente minutes plus tard. J’ai décidé d’aller faire un coucou à Chems avant de rentrer.

Arrivés à son bureau, j’ai trouvé une nouvelle secrétaire une jeune fille très jolie.

– Moi : Bonjour, j’aimerais voir Monsieur Dia s’il vous plait

– Elle : Vous avez un rendez-vous

– Moi : Non dites lui seulement que sa femme est là

– Elle : Ah ok vous êtes sa femme?

Au lieu de m’annoncer elle se contentait de me détailler, jusqu’à ce que je lui dise

– Moi : Vous allez m’annoncer oui ou non

– Elle : Mais bien sur Madame

Avant meme que je ne me dirige vers la porte, Chems avait déjà ouvert la porte

– Lui : Que me vaut cette surprise?

– Moi (en l’embrassant) : Tu me manquais mon bébé

Je l’ai suivi dans le bureau tandis qu’il prenait son fils dans ses bras, j’ai refermé la porte sur sa secrétaire qui nous regardait avec un drôle d’air

– Lui : Et le déjeuner c’était comment ?

– Moi : Très bien comme d’habitude en plus de cela j’ai une excellente nouvelle à t’annoncer

– Lui : Ah bon mais avant tu vas me dire pourquoi tu es habillée ainsi?

– Moi : Je suis habillée comment Chems

– Lui : Ce que tu as porté est trop sexy Mira, et tu oses te déambulais ainsi dans toute la ville

– Moi : Mais c’est juste un jean Chems et en plus c’est le seul qui me va.

– Lui : Cela aurait bien pu être un bas, je ne veux plus que tu t’habilles ainsi, ce jean est trop serré, si tu as besoin de vêtement tu peux très bien en acheter ce n’est pas l’argent qui manque.

– Moi : Ok, c’est noté, je suis désolée

– Lui : Très bien, maintenant c’est quoi la bonne nouvelle?

– Moi : Tu parles sérieusement

– Lui : Bien sûr…

Je pense que jamais, je ne comprendrais cet homme, c’est comme si ce n’est pas lui qui parlait tout à l’heure, il a complétement coupé mon élan

– Lui : Je t’ai posé une question, tu ne réponds pas?

. Je le regardais juste, il peut tellement m’énerver dés fois

– Lui : Ah, je comprends tu boudes

Il était penché sur le couffin en faisant des grimaces à son fils et en disant « tu vois mon trésor Maman est en train de bouder, elle a l’air plutôt fâché » Je n’ai pas pu m’empêcher de pouffer

– Lui : Tu vois, tu ne peux pas rester fâché contre moi, allez viens dans mes bras.

J’ai hésité un peu puis finalement je suis partie le rejoindre

– Lui : Ne sois pas fâcher, tu sais très bien que je ne veux pas que tu t’habilles avec des vêtements aussi suggestifs, personne ne doit te contempler c’est seulement moi qui ai ce droit.

Ah bon, ce n’est pas l’impression que j’ai ces derniers temps, j’ai voulu le lui dire finalement j’ai dit autre chose

– Moi : Mais évidemment tout est pour toi, tu le sais

– Lui : Merci même si j’en doute fort ses derniers temps

– Moi : Tu veux dire quoi par là

– Lui : Tu le sais très bien, tu n’as plus envie que je t’approche, tu refuses même de t’habiller devant moi.

– Moi : Ce n’est pas cela Chems

– Lui : Alors c’est quoi, tu sais que tu peux tout me dire, on doit tout partager toi et moi nous sommes une famille

Que vais-je lui dire que je ne me sens pas bien dans mon corps

– Lui : Dis-moi tout, c’est seulement dans ce cas que je pourrai comprendre

– Moi : Ce n’est rien c’est juste que cela fait longtemps que tu ne m’as pas vu nue, Chems avec la grossesse mon corps s’est un peu modifié

– Lui : C’est seulement cela

– Moi : Oui, et ne dis pas seulement pour moi c’est important, j’ai tellement peur que tu détestes mon corps actuel

– Lui : Tu es une folle, je m’en fous que tu aies pris quelques kilos de plus, au contraire j’aime tes nouvelles rondeurs, tu es belle , comment pourrais-je détester un corps qui m’a donné le plus merveilleux des cadeaux au contraire tu es devenue plus femme plus épanouie selon toi pourquoi je n’ai pas supporté de te voir dans ce jean.

– Moi : Mais tu ne disais rien dés fois j’avais l’impression que tu ne voulais plus me toucher

– Lui : Si c’était le cas je ne prendrais pas autant de douche froide, je voulais juste te laisser le temps de t’habituer de nouveau à moi, la prochaine fois tu viens me parler au lieu de me faire passer tant de nuits sans sommeil.

– Moi : D’accord, je suis désolée mon cœur, je t’aime

– Lui : Je t’aime aussi

Nous avons été interrompus par sa secrétaire qui avait des documents urgents à lui faire signer, décidément cette fille ne m’inspirait pas confiance et je n’aimais pas comment elle regarde mon mari. Je savais que c’était très facile de tomber amoureux de Chems, et les filles de maintenant ne reculaient devant rien .

Lorsqu’elle est sortie, j’ai demandé à Chems

– Moi : Quand ‘est-ce que ton ancienne secrétaire va revenir

Il a commencé rire

– Lui : Ah toi Mira, je te voyais venir , vu la façon dont tu la regardes

– Moi : Je ne l’ai pas regardé en plus ne me fais pas dire autre chose je demandais juste, si c’est une remplaçante ou si elle va rester pour de bon

– Lui : Si je te dis qu’elle va rester

– Moi : Je te dirai de la renvoyer c’est tout

– Lui : Mais pourquoi elle n’a rien fait

– Moi : Si, je n’aime pas comment elle t’a regardé encore moins son sourire, il n’y a que moi qui aie ce droit.

– Lui : Waouh, calmes toi, je plaisante, tu sais que je ne veux que toi, personne d’autre, Madame Diop revient dans 3 jours

– Moi : Je sais, mais on est jamais trop prudente dans la vie.

Le téléphone sonna, Chems a décroché puis il a dit qu’il pouvait entrer, peut être un de ses rendez-vous

– Moi : Bon, je vais te laisser travailler

– Lui : Non, reste ce n’est que Abdou.

Il est rentré avec son beau sourire, Mina avait beaucoup de chance cet homme était tout simplement beau.

– Moi : Mon mari chéri vient dans mes bras que je t’embrasse

– Lui : Tu m’as manqué toi

– Moi : Et toi aussi, tu vas bien?

– Lui : Oh très bien

– Moi : J’ai su la bonne nouvelle, je suis si heureuse pour vous

– Chems : Je vous signale que je suis là et toi pousses toi de ma femme , et puis de quelle nouvelle vous parlez?

– Abdou : C’est ma femme aussi, je te signale

– Chems : Oui c’est ça, alors elle parle de quelle nouvelle?

– Lui : Je vais me marier

– Chems : Quand avec Mina?

– Moi : Bien sur avec Mina, avec qui d’autre veux-tu qu’il se maries

– Chems : Félicitation mon frère ,je suis heureux pour toi

– Lui : Merci

– Chems : Tu seras bientôt dans la cour des grands, comme cela tu seras un peu plus responsable

– Moi : Et puis quoi encore, en tout cas tu as fait un bon choix ce n’est pas parce qu’elle est ma sœur, mais c’est une personne formidable, je vous souhaite d’être heureux

– Chems : Ça c’est vrai, c’est une bonne fille, on va fêter la nouvelle nous allons tous sortir samedi

– Moi : Hum Chems qui va garder ton fils

– Lui : Ah, c’est vrai, on a qu’à l’amener chez ta mère ou chez Papa ils seront heureux d’avoir leur petit-fils

– Moi : Pourquoi pas, on va s’amuser un peu

– Abdou : Ok je vais le dire à Mina

Je suis rentrée chez moi une heure plus tard, mon bébé était fatigué, il fallait qu’il se couche. Et moi aussi, j’avais besoin de sommeil.

__________________________________________

À Suivre…

Share this:

Laisser un commentaire