histoire-damour.jpg1_
67 / 100

Nous sommes arrivés au restaurant les derniers comme d’habitude, les autres étaient déjà la bas. Tout cela à cause de Chems car évidement il n’a pas arrêté de râler sur ma tenue mais j’ai tenu bon, ma robe était parfaite, il est trop jaloux…(Suite de l’histoire d’amour)

Ma Vie Épisode 27

Auteur :

Aujourd’hui j’avais décidé de faire l’amour avec mon mari, cela fait plus neuf mois, j’espère juste pouvoir tenir la cadence. Cela fait tellement longtemps que dès fois, je me demande si je n’ai pas oublié tout ce que j’avais appris.

Hier nous avons voulu le faire mais à peine nous avons commencé qu’Omar s’est réveillé et à commencer à pleurer pour ne plus se taire pendant plus deux heures de temps, nous avons tout fait vérifier sa température, lui donner à manger, chanter des berceuses mais rien il refusait de dormir.

Quand il s’est finalement calmé, nous n’avons plus envie, nous étions épuisés et aspirions qu’à dormir.

—Le Lendemain Matin—

Chems s’est réveillé de mauvaises humeurs, il était tellement irrité qu’il me donnait envie de rire, mais comme je ne voulais pas le provoquer davantage, je me suis abstenue.

Ce soir j’ai tout fait pour qu’Omar ne fasse pas la sieste trop longtemps, je sais c’est égoïste de ma part mais il faut me comprendre cet enfant dort toute la journée et la nuit il refuse de fermer les yeux nous tenant éveillés toute la nuit.

Nous avons besoin de nous retrouver un peu seule il y va de la survie de notre couple. Mais malheureusement Chems a appelé pour dire qu’il va revenir plus tard que prévu, j’ai dû diner seule, il est venu une heure de temps après. J’avais déjà pris mon bain et je m’apprêtais à aller au lit

– Moi : Tu étais où, j’ai appelé plusieurs fois mais ton téléphone sonnait dans le vide.

– Lui : La batterie est à plate, je suis désolé

– Moi : Ce n’est rien, tu veux que je te réchauffe ton diner

– Lui : Laisse ,je vais le faire

Il est allé jusqu’à la porte puis m’a lancé un

– Lui : S’il te plait ne dort pas , attends-moi

Comme si j’en avais l’intention, bien sur que je vais t’attendre, tu n’es pas le seul qui y pense. Chems est revenu moins d’un quart d’heure

– Moi : Waouh, tu es sûr que tu as mangé?

– Lui : Bien sur que oui, j’ai juste mangé plus vite que d’habitude

– Moi : Hum, pourquoi tu es si presser mon cœur

– Lui : Je me suis dépêché juste pour que tu ne dors pas avant que je ne remonte et sincèrement je n’en peux plus d’attendre Mira laisse moi te montrer

Il a pris ma main et la posé sur ses parties intimes, je me suis rendue compte que en bas il était plus que réveillé, j’ai commencé à rire

– Moi : J’allais t’attendre de toute les façons, tu aurais pu prendre tout ton temps et manger va prendre ta douche

– Lui : D’accord j’y vais

J’ai souri, le fait de savoir qu’il était si presser me donner encore plus confiance en moi, ce désir si puissant qu’à une femme de savoir qu’elle attire encore qu’elle peut toujours séduire. Toutes les femmes ont besoin d’exercer, et d’utiliser leurs pouvoirs de séduction, on peut dire que c’est ce qui caractérise la femme *Je séduis donc j’existe*, nous en avons besoin comme d’une seconde personnalité.

Chems est sorti de la douche en serviette, cela faisait longtemps que je ne l’ai pas observé ainsi depuis mon retour, on dirait qu’il ménageait ma pudeur. Je le dévorai du regard , jusqu’à ce qu’il me dise

– Lui : Pourquoi tu me regardes ainsi?

– Moi : Juste parce que tu es beau et je t’aime tellement, tu es tout ce que j’espérais dans la vie, tu me rends si heureuse!!!

Il s’est approché de moi et m’a serré dans ses bras, il n’a pas répondu mais à travers ce geste je sais à tel point il tient à moi.

Quand il a commencé à baisser les bretelles de ma chemise de nuit, j’ai eu un peu peur de lui montrer mon corps malgré les paroles rassurantes qu’il m’a dit dans son bureau .

Lorsque je fus nue devant lui, je l’ai regardé, j’ai lu dans ses yeux tellement d’amour que j’ai su que mes doutes ne sont pas fondés car , mon mari m’a dit

– Lui : Tu es encore plus parfaite que dans mon souvenir!!!

Il s’est montré aussi avide de mon corps qu’au début de notre mariage, il me l’a prouvé de mille manières au cours de cette nuit.

Nous n’avons pas eu besoin de parler, nous avons juste communiqué à travers nos corps. Nous nous sommes aimés avec toute la fougue dont nous étions capables.

Lorsque nous avons fini, je me suis sentie légère et épanouie, cela faisait si longtemps que je ne m’étais pas sentie si en vie, J’ai dormi avec le sourire aux lèvres.

À mon réveil le lendemain Chems était parti au bureau, je fus tiré du lit par les pleurs de bébé Omar, avec l’esprit un peu emboué par le sommeil je suis parti voir directement dans son berceau.

J’avais oublié qu’il n’avait pas dormi dans la chambre, Chems l’avait ramené dans sa chambre, sous prétexte qu’il n’allait pas faire l’amour devant son fils. Je lui ai dit que c’était qu’un petit bébé qu’il n’allait se souvenir de rien mais il a refusé , affirmant qu’il pourrait se réveiller au milieu des choses, rien ne devait gâcher sa nuit. Mais quand nous avons fini nous nous sommes endormis sans le ramener, j’ai un peu honte de moi.

Après avoir fini de lui faire prendre son bain, j’ai pu prendre le mien et un bon petit-déjeuner, un enfant c’est tellement de travail, j’avoue que toutes les femmes sont des héros si avec ça tu dois mener une carrière ou poursuivre ses études, je dis juste bravo, nous sommes les meilleures.

Mon téléphone sonna, c’était Chems

– Lui : Cc mon bébé, tu fais quoi?

– Moi : Je m’apprête à préparer le déjeuner mais toi tu as oublié de me ramener mon fils hier.

– Lui : Sérieux bébé, j’y avais pas pensé et toi non plus

– Moi : Quel genre de parent sommes nous?

– Lui : Des parents qui sont restés prés de 9 mois sans se toucher.

– Moi (en riant) : Tu sais que tu es vraiment con, bon rentre vite ce soir ne tarde pas trop, je t’aime.

Pendant ce temps dans le bureau de Chems

Il a raccroché son téléphone en souriant, il n’avait jamais pensé qu’un tel bonheur puisse exister et dire qu’il a failli passer à côté de cela.

Sa secrétaire est venue pour prendre note concernant une lettre qu’elle devait rédiger pour lui. En la regardant il a remarqué qu’elle était différente, elle se maquillait plus que d’habitude, ses tenues étaient suggestives en plus elle était encline à rire à tout ce qu’il disait.

Il fallait qu’il se débarrasse rapidement d’elle avant qu’elle ne lui crée des problèmes. En plus de cela il avait menti à sa femme en lui disant qu’elle allait partir dans trois jours ce qui est loin de la vérité, car sa secrétaire est partie aux états unis pour trois mois.

– Elle : Excusez-moi Monsieur Dia, mais vous souhaitez que je l’envoie tout de suite?

– Lui : Oui le plus tôt sera le mieux

– Elle : D’accord vous n’avez pas besoin d’autre chose

– Lui : Non merci c’est tout pour le moment

– Elle : Si vous avez besoin de quelque chose, je suis à votre disposition vous n’avez qu’à me faire signe et je serais là…

– Lui : Je ne pense pas avoir besoin de quelque chose mais merci quand même

Elle est sortie du bureau avec un déhanchement d’enfer décidément, il fallait qu’il se débarrasse d’elle.

—Quelques Jours Après (Samedi)—

Avec Chems nous étions en train de voir avec qui on devait laisser le bébé, nous avons appelé Maman mais elle devait aller à Thiès pour un mariage, elle a toujours un programme celle-là.

– Moi : Tu penses que Baidy va nous le garder

– Lui : N’y compte pas, il dit qu’il sera de la partie trouve quelqu’un d’autre »

– Moi : Laisse-moi appeler ton père et prions pour qu’il n’ait pas d’autres projets pour ce soir

J’ai appelé mon beau-père, pour lui demander, il a dit qu’il serait heureux de nous le garder si on veut même pour un week-end entier.

– Moi : Ton père accepte de nous dépanner, il dit qu’il peut nous le garder tout le week-end si on veut.

– Lui : Voila une bonne nouvelle, comme cela on pourra passer un bon week end en amoureux

– Moi : Ça ne va pas non, je ne vais pas laisser mon fils seul pendant tout ce temps .

– Lui : C’était juste une proposition

– Moi : Dans ce cas tu peux l’oublier »

Vers 19h Chems a amené bébé Omar chez son père, j’en ai profité pour rendre mon bain et me maquiller, quand il est revenu j’avais déjà fini de m’habiller.

– Moi : Dépêche-toi, de te préparer mon chéri.

– Lui : Tu as fini de te préparer toi

– Moi : Bien sur je n’attend que toi

– Lui : Mira ta robe est trop…

– Moi : Stop, tu arrêtes s’il te plait , c’est mon corps qui est ainsi, arrêtes de me fatiguer, tu es trop jaloux je suis très jeune, tu ne vas pas me transformer en nonne va te préparer et laisse ma robe tranquille

Il a voulu parler mais je l’en ai dissuadé par un regard menaçant, les hommes de maintenant, ils vous empêchent de porter certaines tenues, et après, c’est pour sortir regarder les petites filles.

Nous sommes arrivés au restaurant les derniers comme d’habitude, les autres étaient déjà la bas. Tout cela à cause de Chems car évidement il n’a pas arrêté de râler sur ma tenue mais j’ai tenu bon, ma robe était parfaite, il est trop jaloux .

La soirée était magnifique, l’ambiance était celle des grands événements, ils étaient tous magnifiques surtout Mina qui était radieuse comme toutes les femmes amoureuses. Personne ne voulait rentrer, nous sommes restés dans le restaurant jusqu’à près de minuit, je pense que nous avions tous besoins de ce moment de détente, pour décompresser, Mina et Abdou avant de sauter le grand pas car le mariage ce n’est pas un jeu et beaucoup d’épreuve les attends.

Raïssa qui vient de rompre une relation qui avait duré plus de quatre années. Nous deux qui n’avaient plus de temps à nous à cause de notre fils, je pense que cette sortie nous a fait du bien.

Nous sommes passés chez mon beau-père récupérait notre fils pour rentrer.

Le lendemain, Chems était malade, je pense que c’est le rhume, du coup je me suis occupé de tout, de la maison, du bébé en plus de lui. À un moment donné je l’ai entendu parler au téléphone, alors qu’il était censé dormir, je suis partie lui dire de se reposer mais quand j’étais devant la porte je l’ai entendu remercier une certaine Mademoise

__________________________________________

À Suivre…

Share this: