Histoire d'amour: obsession passionnelle (chapitre 19) 1
14 / 100

Dans la vie de couple on a toujours besoin de tendresse et de sensualité pour briser le silence et créent des moments inoubliables de plaisir, d’amour et de partage, je dépose un doux baiser sur ses lèvres pulpeuses…(duite de votre histoire d’amour)

Obsession passionnelle Chapitre 19

Karim: est-ce que tu serais prête à te marier avec moi?

Moi: pardon ?

Karim: est-ce que tu serais prête à te marier avec moi ?

Moi: là maintenant ? Enfaîte je veux dire t’es sûr de toi?

Karim : oui sauf si tu veux pas hein

Moi: c’est pas que je veux pas mais nous devons attendre un peu tu crois pas? Le temps que je finisse mon année, trouver un travail tout ça…

Karim: t’es sûre que c’est la seule raisons je veux pas que tu penses que je te met la pression khadidja

Moi: ouais t’inquiète je te demande juste un peu de temps, tu sais le mariage c’est partager la vie ensemble, d’élaborer des plans spéciaux juste pour deux, de travailler côte à côte et puis sourire avec fierté que un par un tous nos rêves deviennent réalité. Compter l’un sur l’autre au fil des ans, de partager les rires et les larmes en tant qu’épous(e) alors donnes moi juste du temps s’il te plaît

Karim : tout ce que tu veux Mademoiselle khadidja Cissé, c’est moi qui veux donc c’est à moi de patienter, dis tu m’as toujours pas parlé de toi, en gros de ta famille

Moi:(me levant) j’ai pas envie d’en parler, bon il faut que j’aille à la pharmacie là

Karim : pourquoi ?

Moi: euh enfaîte..euh..je…hum j’ai plus de coton hygiénique

Karim : t’inquiète je vais te l’acheter à mon retour.

Moi: tu vas où ?

Karim : chez Raissa.

Moi: d’accord

Karim : t’as besoin d’aide pour débarrasser ?

Moi: oui s’il te plaît,…. tu viens mon coeur

Je vais doucher Kalil, je l’habille d’un survêtement ellesses rouge, je m’habille d’une robe longue moulante marron, je me maquille légèrement, me parfume, et vais posé le petit dans sa poussette devant la télévision, où se trouve Karim, je m’asseoi sur ses jambes, passe mes bras autour de son cou, et commence à jouer avec ses lèvres.

Dans la vie de couple on a toujours besoin de tendresse et de sensualité pour briser le silence et créent des moments inoubliables de plaisir, d’amour et de partage, je dépose un doux baiser sur ses lèvres pulpeuses.

Moi:(bisous) je pensais que t’étais déjà parti bébé

Karim :(bisous) non comme tu peux le constater, bon gentleman que je suis, j’attendais Mademoiselle pour lui dire au revoir de la meilleure façon

Moi:(bisou) je suis tout à vous maintenant Monsieur Soumahoro

Il pose ses lèvres sur les miennes et nous nous lançons dans un baisé passionné, je m’asseoi en califourchon sur lui, on était à fond quand J’entends la serrure de la porte, elle s’ouvre sur Rahim avec le reste des cadeaux, ses yeux se posent directement sur nous.

Kalil : papa

Wallah j’étais grave mal à l’aise, il referme la porte derrière lui, et vient prendre son fils puis se rendent dans sa chambre, Karim avec son sourire narquois, je me lève et range ma robe.

Karim: qu’est-ce qu’il y’a ?

Moi: ben tu devrais pas aller voir ta sœur

Karim : ah ouais bon j’y vais je viendrai te chercher ce soir pour le resto

Moi: tu veux que je m’habille comment

Karim :(se dirigeant vers la porte) comme tu veux tant que t’es avec moi ça me va

Moi:(amusé)lol quelle galanterie, tu serais pas déçu bae

Karim :(amusé) t’es parfaite ma femme

Moi: je sais lol bon après-midi mon chéri

Karim : à toi aussi mon coeur au revoir

Puis il est parti, j’ai fait un peu de rangement et je suis allée dans ma chambre, j’ai pris mon ordinateur et commence à chercher des offres d’emploi, je me sens inutile à ne rien faire, j’aime Karim Mon seul souhait c’est de me réveiller tous les jours avec le son de son souffle sur mon cou, la chaleur de son corps près du mien, je suis sûre que je l’aime mais…
j’étais plongé dans mes recherches…..

Rahim:(voix grave) a quoi tu joues khadidja ?

Moi: comment ?

Rahim:(furieux) ne m’énerve pas, à quoi tu joues au juste? Tu couches avec moi et même pas 4 heures je te trouve entrain d’embrasser l’autre là

Moi: l’autre comme tu dis a un prénom, Karim et c’est mon copain……

Rahim: cela ne ta pas empêcher de t’envoyer en l’air avec moi, tu me prends pour qui?

Moi: Rahim n’en fait pas toute une histoire, on était d’accord, j’en avais envie et toi aussi donc on a tous les deux ressentis du plaisir c’est l’essentiel.

Rahim:(me regardant) oui t’as raison mais tu sais quoi je ramène mon fils avec moi.

Moi: alors là il est hors de question, il a passé toute cette semaine avec toi……

Rahim:(me regardant) et alors ? Tu fais tes trucs devant le petit, tu trouves ça normal ?

Moi:……….

Rahim:(me regardant ) vas-y répond tu trouves ça normal quand tu embrasse un autre homme devant le petit ? Est-ce que t’as la moindre idée l’effet que cela à sur 90% des adolescents d’aujourd’hui ?

Moi:…………

Il s’adosse au mûr, croise des bras sur son torse il semble noyé dans ses pensées

Rahim:(doucement) pourquoi tu fais ça? pourquoi tu te prive de tes sentiments?

Moi:(fermant mon PC) qu’est-ce qu’il te dit que je me prive de mes sentiments? C’est toi le seul responsable de tout ça Rahim, c’est toi qui refuse de me laisser vivre ma vie tranquillement, oui je t’aime et alors ? qu’est-ce que sa peut changer à ta vie? T’es égocentrique, tu ne pense qu’à ta gueule….

Rahim: MAIS JE T’AIME BON SANG

Moi:(me levant du lit) non tu m’aimes pas Rahim sinon tu m’aurais laissé vivre ma vie, tu m’aimes pas sinon tu m’aurais jamais craché à la gueule que je n’étais qu’un coup du soir, d’accord supposons que tu m’aimes est-ce que tu serais prêt à quitter ta femme pour être avec moi et ton fils? Est-ce que t’aurais tout abandonné pour être avec moi ?

Rahim:……..

Moi: tu vois c’est ça ton problème Rahim, tu veux me garder à tes cotés alors que t’as déjà ta vie, mais ça ne va pas se faire comme ça moi je te dis, ce qu’il s’est passé entre nous hier est normal mais je veillerai que cela ne se reproduise plus.

Rahim:(me regardant droit dans les yeux) d’accord mais écoutes moi bien khadidja Cissé si tu n’es pas à moi tu seras à personne

Puis il est parti en claquant bien ma porte, dans quoi je me suis fourrée franchement, je me laisse tomber sur le lit les mains sur le visage, est-ce que je dois prendre les menaces de Monsieur le prétentieux en considération? Non qu’est-ce ce que je raconte, il ne me pourrira jamais la vie

…….PDV DE RARIM……..

Karim: tu veux quoi?

Moi: toi et moi on va parler sérieusement, tu laisses khadidja tranquille et c’est pas une demande.

Moi: sinon quoi ?

Moi:(le regardant droit dans les yeux) il vaut mieux que tu le sache pas, parce que tu n’as pas la moindre idée de ce que je suis capable de faire pour obtenir ce que je veux, tu n’imagines même pas quel démon se cache derrière ce beau visage alors fais gentiment ce que je te dis et on en parle plus.

Karim: non mais t’as du kilo sérieux, bon c’est à toi de m’écouter maintenant, t’as eu la chance d’être avec elle qu’est-ce que t’as fait? t’es passé à coté, elle t’a couru après, qu’est-ce qu’elle a obtenu en retour ? tu la même pas remarquée, maintenant qu’elle est heureuse avec moi, Monsieur l’homme parfait et idéal veut la récupérer lol quel bête celui-là, tu as déjà pris quelques chose qui comptais pour mon frère, sans que je puisses faire quoique ce soit, khadidja est à moi donc va retrouver ta mishtoneuse de femme et laisse nous tranquil frère…………..

Moi: attends t’as dis quoi là ? Répètes voir ce que tu viens de dire là, ma mishtoneuse de quoi?

Karim: ah Monsieur sors de son gouffre, mon pauvre, tu sais pas quelle genre de femme que t’as épousé, alors je crois tu devrais chercher à connaitre la femme avec qui tu vis et accepter le fait que khadidja est désormais à moi.

Moi:……..

Karim :(sourire ironique) toi non plus tu me connais pas alors me cherche pas Rahim Robyn, sur ceux bonne soirée ma future femme m’attend pour un dîner romantique et t’inquiète je règle l’addition en guise de remerciement d’avoir libéré la femme de ma vie.

Moi:( voix ironique) est-ce que tu sais qu’on a passé une bonne partie de la nuit d’hier à faire l’amour la femme de ta vie et moi?

Karim :(surpris)………..

Moi:(me levant) je me disais bien, bonne soirée

Je suis partie en fermant le bouton de ma veste, je me suis embarqué dans ma nouvelle Ferrari noire puis démarre, avec cette question qui me revient en-tête, qu’est-ce qu’il à voulu dire “tu connais pas la femme avec qui tu vis” ” tu as déjà pris la chose qui comptais pour mon frère” balec le plus important je sais quoi faire pour avoir khadidja, comme on dit je serais le méchant de l’histoire.

……PDV DE NIA………

Moi: et alors qu’est-ce que tu veux que je fasse hein? Ils le faisait sous mon toit à plus forte raison qu’elle n’est plus là, moi je fais ami-amie avec cette sauvageonne parce qu’elle sait que j’ai une liaison, je m’occupe du gosse parce que c’est celui de Rahim aussi, alors arrêtes là Omar okay

Omar: et mon frère dans tout ça hein tu en fait quoi?

Moi : ton frère s’est retrouvé dans son propre piège, moi je voulais juste qu’il la séduise et fait en sorte qu’elle oublie mon mari, qu’elle prenne son bâtard de gosse et s’en aille, mais ton idiot de frère à fait quoi hein? Il est tombé amoureux dès le premier regard, qu’est-ce qu’elle a de plus spécial cette p*te pour que les hommes se battent pour elle

Omar: tu sais quoi? au revoir Nia tu m’énerve à faire ta jalousie pour un homme que t’aime pas……

Moi: non non non rectificatif, moi j’aime mon mari, alors dis à ton frère de garder sa petite copine loin de mon mari…….

Omar: c’est ton fameux mari qui vient de menacer mon frère alors tu parles de quel amour? Si t’aimes ton mari pourquoi lui avoir menti que t’es partie au Brésil avec tes amies alors que t’étais avec moi? Il est temps que t’arrêtes de jouer à l’épouse parfaite mon amour, parce que jamais je n’accepterai que mon enfant naisse dans cette maison.

Moi: tu…….

J’entends le bruit de la porte

Moi: bon on se parle après, mon mari vient d’arriver.

Omar: on se voit demain chez moi ?

Moi: d’accord comme tu veux bisou je t’aime

Omar: moi aussi je t’aime bébé

Clic…il raccroche

Rahim:(me regardant) tu parlais avec qui?

Moi: ma mère, elle me demandait de passer la voir demain et toi tu viens d’où? T’as l’air énervé là.

Rahim:(me regardant) ça va, il est où Kalil ?

Moi: il s’est endormi, il n’a pas arrêter de réclamer sa mère, dis moi pourquoi tu l’a encore ramené ici? Il doit être avec sa mère et……

Rahim:(me regardant) ça te cause un problème ?

Moi: non pas du tout bon je vais dresser la table.

………..PDV DE KHADIDJA……..

Non mais il se prend pour qui ce Rahim hein, il pense qu’en m’enlèvant mon fils que c’est comme ça il va m’avoir tchiirrrrrpp, et Karim qui n’arrête pas de me fixé ce qui fait peur déjà.

Moi: qu’est-ce qu’il y’a ? La nourriture n’est pas bonne ?

Karim : si… je peux te poser une question et je veux que tu sois sincère avec moi

Moi: tu me fais peur là

Karim : t’as recouché avec l’autre là ?

Vous allez me prendre pour une p*te mais il est hors de question que je dise la vérité, moi j’ai pas envie de perdre Karim.

Moi: non

Karim : humm

Après notre dîner romantique, on prend le chemin du cinéma, pour voir le nouveau film des mecs du Paname “les Banlieusards “
Je ne sens pas Karim ce soir il est bizarre

Moi:(bisou) qu’est-ce qu’il y a mon amour ?

Karim : rien t’inquiète ça va, alors t’adore ?

Moi: (bisous) j’adorerais si t’avais pas cette tête de mort, allez dis moi ce qu’il y’a ?

Karim : bon Rahim m’a dit que vous avez couché ensemble hier.

Non Il n’a pas fait ça ce clochard

Moi: je peux tout t’expliquer Karim

Karim : et le plus mal c’est que tu m’as menti khadidja en me regardant droit dans les yeux.

Moi: je voulais pas te décevoir encore Karim, je suis désolé.

Karim : c’est déjà fait mais bon c’est ton corps tu en fait ce que tu veux mais sache que cela ne m’en courage pas, je sais même pas qui t’es, tu me parle jamais de toi ni de ta famille tu…..

Moi: tu sais déjà que je suis orpheline Karim

Karim : c’est pas toute ta vie ça bref laisse tomber.

Moi:…………..

Karim : fais moi savoir si tu veux rentrer

Moi: qu’est-ce que tu veux savoir de plus sur moi?

Karim : tout

Share this: