Histoire d’amour: obsession passionnelle (Chapitre 21)

14 / 100

Il pose ses lèvres sur les miennes et nous nous lançons dans un baisé passionné, je m’assois en califourchon sur lui, on était à fond quand J’entends la serrure de la porte, elle s’ouvre sur Rahim avec le reste des cadeaux, ses yeux se posent directement sur nous…(Suite de l’histoire d’amour)

Obsession passionnelle Chapitre 19

Karim: est-ce que tu serais prête à te marier avec moi?

Moi: pardon ?

Karim: est-ce que tu serais prête à te marier avec moi ?

Moi: là maintenant ? Enfaîte je veux dire t’es sûr de toi?

Karim : oui sauf si tu veux pas hein

Moi: c’est pas que je veux pas mais nous devons attendre un peu tu crois pas? Le temps que je finisse mon année, trouver un travail tout ça…

Karim: t’es sûre que c’est la seule raisons je veux pas que tu penses que je te met la pression khadidja

Moi: ouais t’inquiète je te demande juste un peu de temps, tu sais le mariage c’est partager la vie ensemble, d’élaborer des plans spéciaux juste pour deux, de travailler côte à côte et puis sourire avec fierté que un par un tous nos rêves deviennent réalité. Compter l’un sur l’autre au fil des ans, de partager les rires et les larmes en tant qu’épous(e) alors donnes moi juste du temps s’il te plaît

Karim : tout ce que tu veux Mademoiselle khadidja Cissé, c’est moi qui veux donc c’est à moi de patienter, dis tu m’as toujours pas parlé de toi, en gros de ta famille

Moi:(me levant) j’ai pas envie d’en parler, bon il faut que j’aille à la pharmacie là

Karim : pourquoi ?

Moi: euh enfaîte..euh..je…hum j’ai plus de coton hygiénique

Karim : t’inquiète je vais te l’acheter à mon retour.

Moi: tu vas où ?

Karim : chez Raissa.

Moi: d’accord

Karim : t’as besoin d’aide pour débarrasser ?

Moi: oui s’il te plaît,…. tu viens mon coeur

Je vais doucher Kalil, je l’habille d’un survêtement ellesses rouge, je m’habille d’une robe longue moulante marron, je me maquille légèrement, me parfume, et vais posé le petit dans sa poussette devant la télévision, où se trouve Karim, je m’asseoi sur ses jambes, passe mes bras autour de son cou, et commence à jouer avec ses lèvres.

Dans la vie de couple on a toujours besoin de tendresse et de sensualité pour briser le silence et créent des moments inoubliables de plaisir, d’amour et de partage, je dépose un doux baiser sur ses lèvres pulpeuses.

Moi:(bisous) je pensais que t’étais déjà parti bébé

Karim :(bisous) non comme tu peux le constater, bon gentleman que je suis, j’attendais Mademoiselle pour lui dire au revoir de la meilleure façon

Moi:(bisou) je suis tout à vous maintenant Monsieur Soumahoro

Il pose ses lèvres sur les miennes et nous nous lançons dans un baisé passionné, je m’assoie en califourchon sur lui, on était à fond quand J’entends la serrure de la porte, elle s’ouvre sur Rahim avec le reste des cadeaux, ses yeux se posent directement sur nous.

Kalil : papa

Wallah j’étais grave mal à l’aise, il referme la porte derrière lui, et vient prendre son fils puis se rendent dans sa chambre, Karim avec son sourire narquois, je me lève et range ma robe.

Karim: qu’est-ce qu’il y’a ?

Moi: ben tu devrais pas aller voir ta sœur

Karim : ah ouais bon j’y vais je viendrai te chercher ce soir pour le resto

Moi: tu veux que je m’habille comment

Karim :(se dirigeant vers la porte) comme tu veux tant que t’es avec moi ça me va

Moi:(amusé)lol quelle galanterie, tu serais pas déçu bae

Karim :(amusé) t’es parfaite ma femme

Moi: je sais lol bon après-midi mon chéri

Karim : à toi aussi mon coeur au revoir

Puis il est parti, j’ai fait un peu de rangement et je suis allée dans ma chambre, j’ai pris mon ordinateur et commence à chercher des offres d’emploi, je me sens inutile à ne rien faire, j’aime Karim Mon seul souhait c’est de me réveiller tous les jours avec le son de son souffle sur mon cou, la chaleur de son corps près du mien, je suis sûre que je l’aime mais…
j’étais plongé dans mes recherches…..

Rahim:(voix grave) a quoi tu joues khadidja ?

Moi: comment ?

Rahim:(furieux) ne m’énerve pas, à quoi tu joues au juste? Tu couches avec moi et même pas 4 heures je te trouve entrain d’embrasser l’autre là

Moi: l’autre comme tu dis a un prénom, Karim et c’est mon copain……

Rahim: cela ne ta pas empêcher de t’envoyer en l’air avec moi, tu me prends pour qui?

Moi: Rahim n’en fait pas toute une histoire, on était d’accord, j’en avais envie et toi aussi donc on a tous les deux ressentis du plaisir c’est l’essentiel.

Rahim:(me regardant) oui t’as raison mais tu sais quoi je ramène mon fils avec moi.

Moi: alors là il est hors de question, il a passé toute cette semaine avec toi……

Rahim:(me regardant) et alors ? Tu fais tes trucs devant le petit, tu trouves ça normal ?

Moi:……….

Rahim:(me regardant ) vas-y répond tu trouves ça normal quand tu embrasse un autre homme devant le petit ? Est-ce que t’as la moindre idée l’effet que cela à sur 90% des adolescents d’aujourd’hui ?

Moi:…………

Il s’adosse au mûr, croise des bras sur son torse il semble noyé dans ses pensées

Rahim:(doucement) pourquoi tu fais ça? pourquoi tu te prive de tes sentiments?

Moi:(fermant mon PC) qu’est-ce qu’il te dit que je me prive de mes sentiments? C’est toi le seul responsable de tout ça Rahim, c’est toi qui refuse de me laisser vivre ma vie tranquillement, oui je t’aime et alors ? qu’est-ce que sa peut changer à ta vie? T’es égocentrique, tu ne pense qu’à ta gueule….

Rahim: MAIS JE T’AIME BON SANG

Moi:(me levant du lit) non tu m’aimes pas Rahim sinon tu m’aurais laissé vivre ma vie, tu m’aimes pas sinon tu m’aurais jamais craché à la gueule que je n’étais qu’un coup du soir, d’accord supposons que tu m’aimes est-ce que tu serais prêt à quitter ta femme pour être avec moi et ton fils? Est-ce que t’aurais tout abandonné pour être avec moi ?

Rahim:……..

Moi: tu vois c’est ça ton problème Rahim, tu veux me garder à tes cotés alors que t’as déjà ta vie, mais ça ne va pas se faire comme ça moi je te dis, ce qu’il s’est passé entre nous hier est normal mais je veillerai que cela ne se reproduise plus.

Rahim:(me regardant droit dans les yeux) d’accord mais écoutes moi bien khadidja Cissé si tu n’es pas à moi tu seras à personne

Puis il est parti en claquant bien ma porte, dans quoi je me suis fourrée franchement, je me laisse tomber sur le lit les mains sur le visage, est-ce que je dois prendre les menaces de Monsieur le prétentieux en considération? Non qu’est-ce ce que je raconte, il ne me pourrira jamais la vie

…….PDV DE RARIM……..

Karim: tu veux quoi?

Moi: toi et moi on va parler sérieusement, tu laisses khadidja tranquille et c’est pas une demande.

Moi: sinon quoi ?

Moi:(le regardant droit dans les yeux) il vaut mieux que tu le sache pas, parce que tu n’as pas la moindre idée de ce que je suis capable de faire pour obtenir ce que je veux, tu n’imagines même pas quel démon se cache derrière ce beau visage alors fais gentiment ce que je te dis et on en parle plus.

Karim: non mais t’as du kilo sérieux, bon c’est à toi de m’écouter maintenant, t’as eu la chance d’être avec elle qu’est-ce que t’as fait? t’es passé à coté, elle t’a couru après, qu’est-ce qu’elle a obtenu en retour ? tu la même pas remarquée, maintenant qu’elle est heureuse avec moi, Monsieur l’homme parfait et idéal veut la récupérer lol quel bête celui-là, tu as déjà pris quelques chose qui comptais pour mon frère, sans que je puisses faire quoique ce soit, khadidja est à moi donc va retrouver ta mishtoneuse de femme et laisse nous tranquil frère…………..

Moi: attends t’as dis quoi là ? Répètes voir ce que tu viens de dire là, ma mishtoneuse de quoi?

Karim: ah Monsieur sors de son gouffre, mon pauvre, tu sais pas quelle genre de femme que t’as épousé, alors je crois tu devrais chercher à connaitre la femme avec qui tu vis et accepter le fait que khadidja est désormais à moi.

Moi:……..

Karim :(sourire ironique) toi non plus tu me connais pas alors me cherche pas Rahim Robyn, sur ceux bonne soirée ma future femme m’attend pour un dîner romantique et t’inquiète je règle l’addition en guise de remerciement d’avoir libéré la femme de ma vie.

Moi:( voix ironique) est-ce que tu sais qu’on a passé une bonne partie de la nuit d’hier à faire l’amour la femme de ta vie et moi?

Karim :(surpris)………..

Moi:(me levant) je me disais bien, bonne soirée

Je suis partie en fermant le bouton de ma veste, je me suis embarqué dans ma nouvelle Ferrari noire puis démarre, avec cette question qui me revient en-tête, qu’est-ce qu’il à voulu dire “tu connais pas la femme avec qui tu vis” ” tu as déjà pris la chose qui comptais pour mon frère” balec le plus important je sais quoi faire pour avoir khadidja, comme on dit je serais le méchant de l’histoire.

……PDV DE NIA………

Moi: et alors qu’est-ce que tu veux que je fasse hein? Ils le faisait sous mon toit à plus forte raison qu’elle n’est plus là, moi je fais ami-amie avec cette sauvageonne parce qu’elle sait que j’ai une liaison, je m’occupe du gosse parce que c’est celui de Rahim aussi, alors arrêtes là Omar okay

Omar: et mon frère dans tout ça hein tu en fait quoi?

Moi : ton frère s’est retrouvé dans son propre piège, moi je voulais juste qu’il la séduise et fait en sorte qu’elle oublie mon mari, qu’elle prenne son bâtard de gosse et s’en aille, mais ton idiot de frère à fait quoi hein? Il est tombé amoureux dès le premier regard, qu’est-ce qu’elle a de plus spécial cette p*te pour que les hommes se battent pour elle

Omar: tu sais quoi? au revoir Nia tu m’énerve à faire ta jalousie pour un homme que t’aime pas……

Moi: non non non rectificatif, moi j’aime mon mari, alors dis à ton frère de garder sa petite copine loin de mon mari…….

Omar: c’est ton fameux mari qui vient de menacer mon frère alors tu parles de quel amour? Si t’aimes ton mari pourquoi lui avoir menti que t’es partie au Brésil avec tes amies alors que t’étais avec moi? Il est temps que t’arrêtes de jouer à l’épouse parfaite mon amour, parce que jamais je n’accepterai que mon enfant naisse dans cette maison.

Moi: tu…….

J’entends le bruit de la porte

Moi: bon on se parle après, mon mari vient d’arriver.

Omar: on se voit demain chez moi ?

Moi: d’accord comme tu veux bisou je t’aime

Omar: moi aussi je t’aime bébé

Clic…il raccroche

Rahim:(me regardant) tu parlais avec qui?

Moi: ma mère, elle me demandait de passer la voir demain et toi tu viens d’où? T’as l’air énervé là.

Rahim:(me regardant) ça va, il est où Kalil ?

Moi: il s’est endormi, il n’a pas arrêter de réclamer sa mère, dis moi pourquoi tu l’a encore ramené ici? Il doit être avec sa mère et……

Rahim:(me regardant) ça te cause un problème ?

Moi: non pas du tout bon je vais dresser la table.

………..PDV DE KHADIDJA……..

Non mais il se prend pour qui ce Rahim hein, il pense qu’en m’enlèvant mon fils que c’est comme ça il va m’avoir tchiirrrrrpp, et Karim qui n’arrête pas de me fixé ce qui fait peur déjà.

Moi: qu’est-ce qu’il y’a ? La nourriture n’est pas bonne ?

Karim : si… je peux te poser une question et je veux que tu sois sincère avec moi

Moi: tu me fais peur là

Karim : t’as recouché avec l’autre là ?

Vous allez me prendre pour une p*te mais il est hors de question que je dise la vérité, moi j’ai pas envie de perdre Karim.

Moi: non

Karim : humm

Après notre dîner romantique, on prend le chemin du cinéma, pour voir le nouveau film des mecs du Paname “les Banlieusards “
Je ne sens pas Karim ce soir il est bizarre

Moi:(bisou) qu’est-ce qu’il y a mon amour ?

Karim : rien t’inquiète ça va, alors t’adore ?

Moi: (bisous) j’adorerais si t’avais pas cette tête de mort, allez dis moi ce qu’il y’a ?

Karim : bon Rahim m’a dit que vous avez couché ensemble hier.

Non Il n’a pas fait ça ce clochard

Moi: je peux tout t’expliquer Karim

Karim : et le plus mal c’est que tu m’as menti khadidja en me regardant droit dans les yeux.

Moi: je voulais pas te décevoir encore Karim, je suis désolé.

Karim : c’est déjà fait mais bon c’est ton corps tu en fait ce que tu veux mais sache que cela ne m’en courage pas, je sais même pas qui t’es, tu me parle jamais de toi ni de ta famille tu…..

Moi: tu sais déjà que je suis orpheline Karim

Karim : c’est pas toute ta vie ça bref laisse tomber.

Moi:…………..

Karim : fais moi savoir si tu veux rentrer

Moi: qu’est-ce que tu veux savoir de plus sur moi?

Karim : tout

…………………..
#Une_renoiechroniqueuse#
[21:40, 12/04/2020] +229 97 24 48 25: Obsession passionnelle

Bonsoir tout le mondeuuh j’espère que vous allez bien moi je vais bien si ça va pas buvez de l’eau on se retrouve pour un nouveau chapitre let’s go

Chapitre 21

Sur ce je me fraie un chemin vers la sortie et subie ce mal de crâne insupportable, il me tire vers lui et passe sa main autour de ma taille, nous sommes si proches que je peux respirer son parfum viril que je connais bien

Ça fait du bien d’être dans ces bras, pour la première fois j’ai vraiment le sentiment qu’il me veut, qu’il ne veut pas que je m’en aille, peut-être le fait que j’aie déménagé à l’autre bout loin de lui à été une bonne chose à avoir l’alternative, tout ça et lui a fait comprendre qu’il tient à moi.

Les moments d’intimité que j’ai eu avec Rahim étaient les meilleurs de toute ma vie, aucun doute là-dessus, et bien qu’il m’attire beaucoup mais je ne peux pas vivre comme ça, j’ai l’impression que je fuis la réalité en restant scotchée ici dans cette ville, il faut que je trouve ma propre vie, bien qu’elle soit maintenant en lambeaux.

J’ai suivi le mouvement pendant bien trop longtemps, c’est le moment de prendre le contrôle de ma vie, aussi difficile que cela puisse être, avoir été dans cette situation m’a fait réaliser que la vie est courte et que tout peut s’arrêter, pff sa ne sert à rien de se prendre la tête sur la nature de notre relation, même nous avons un enfant ensemble, c’est une chose d’impossible à définir, elle est comme elle est

Moi: laisse moi passer Rahim, t’as parlé, j’ai parlé donc nous devons assumer comme tout le reste.

Rahim:(me regardant droit dans les yeux)……..

Moi: laisse moi partir imbécile

Rahim:(me regardant droit dans les yeux) t’as les mêmes yeux que quand t’étais enceinte de kalil, c’est moi ou t’as pas l’air bien?

Moi:(soupire) je ne suis pas bien, tu sais pourquoi? parce que tu me pourris la vie Rahim, laisse moi tranquille tu m’étouffe

Rahim: jamais khadidja, bon tu peux passer voir le petit il est chez mes parents ……..

Moi: Non bref donnes moi mes clés s’il te plaît, je veux plus que tu mettes les pieds chez moi

Rahim: c’est moi qui paie le loyer je te signale

Moi: tu n’as plus besoin de le payer, je vais m’en charger et je vais…..

Rahim:(me regardant) et comment ? A ce que je sache tu travaille pas, je sais même pas qu’est ce t’as fait avec ton argent.

Moi: c’est pas tes affaires, vas-y lâche moi

Rahim:(me regardant) t’es enceinte ?

Moi: tchiirrrrrpp tu penses que je n’ai rien d’autre à faire.

Rahim:(me regardant) je n’ai jamais dit ça mais y’a un truc chez toi qui me dit que t’es enceinte

Moi: t’es insupportable Rahim même si c’est le cas c’est pas toi le tien tchiirrrrrpp.

Rahim:(sourcils froncés) ferme ta gueule Wallah tu me cherche trop khadidja ma main elle va atterrir dans ta gueule tu vas voir

Moi:(ton moqueur) ah elle est passée où ta fierté tchiirrrrrpp vas-y vire de mon chemin imbécile

Je l’ai poussé avant d’aller vers la porte, je l’ouvre et la fille qui a appelé la sécurité se tenait derrière la porte, je lui lance des regards noirs la bouscule et trace ma route jore normal.

Je suis passé chez Quick pour nous prendre à manger parce que j’ai la flemme de faire le repas, une fois à la maison la musique était à fond comme d’habitude tchiirrrrrpp, je vais mettre nos plat dans le frigo et retourne dans le salon range un peu le bordel et rejoins la chambre puis ferme la porte à clef.

Assise au sol à côté de la fenêtre, les jambes serrées contre la poitrine, la tête tournée sur le coté à admirer le paysage de La Barasse(11e) Marseille est une ville pas comme les autres, c’est une ville a coupé le souffle et une ville morte ou on retrouve toutes sortes de bails noirs, chelou, le quartier le plus beau c’est là où réside Rahim, le Marion Couillaud les gens comme moi ne pourront jamais y vivre parce qu’il est au coeurs de Marseille pour les fêtards regroupe de nombreuses bonne adresse du genre Restaurant, pubs, Bars branchés tout y est pour y passer une bonne soirée surtout le parc Longchamp j’y suis souvent allée avec mon fils, mais son kiff c’est le jardin Zoologique en plus c’est très bien desservi par le métro et le tramway.

Tout ce qu’il s’est passé ses derniers temps à été émouvant tant plan physique que mental, au fond de moi j’espère que les intuitions de Rahim genre je suis enceinte sont fausses, je peux pas être enceinte surtout pas en ce moment, et si c’est le cas ben sa sera le sien j’en suis sûre et certaine tchiirrrrrpp comme j’aimerais partir loin d’ici, de tous les problèmes de la vie., cette vie qui déraille depuis le décès de mes parents.

Mettre au monde est l’une des plus belles choses que j’ai eu à vivre dans ma vie, j’ai pu expérimenté une dimension de l’amour supporte tout, quand j’ai portée kalil pour la première j’ai réalisé qu’une mère est prête à endurer toute la souffrance et difficultés nécessaire pour l’amour qu’on porte pour lui.

J’ai pu comprendre durant ma grossesse la chance que j’ai d’être mère, en dépit de la souffrance l’accouchement est une expérience merveilleuse et inoubliable pour un résultat qui procure un résultat de pure bonheur, la question que je me pose est que est-ce que j’ai fait le bon choix de choisir Karim et laisser mon fils avec Rahim?

Je me lève du sol et commence à tourner en rond dans la pièce, toutes ces pensées m’ont transformé en une boule de nerfs emblante, je vis dans la peur et je cherche quelque chose sur quoi compter, pas la peine de rentrer chez moi….je sors de mes pensées par la sonnerie de mon téléphone c’est Karim.

Moi: allô bae

Karim: oui mon amour ça va ou quoi?

Moi: boff tranquille et toi ?

Karim: superbe bien bon apprêtes toi je viens te chercher pour un bal masqué.

Moi: d’accord

Karim: t’es sûre que ça va ?

Moi: oui t’inquiète bon il faut que je commence là tu me connais mon chéri.

Karim: à tout à l’heure mon coeur

Clic…il raccroche

Je file dans la salle de bain en bombe afin de prendre une douche rapidement, je retourne dans la chambre je m’habille d’une jupe et d’un body, je plaque ma perruque 18 pouces closure naturel avec colle got2b, fais des baby-hair, me maquille légèrement, porte des escarpins Valentino, une grosse fourrure, sa sonne à la porte 5 minutes j’entends enfin trois coups distincts à la porte, je sais que c’est lui parce qu’il frappe toujours de la même façon.

Il ouvre la porte vêtu d’un costume extrêmement sophistiqué, mi-gothique, mi-intellectuel, qui enveloppe sa silhouette bien bâti avec élégance

Moi: I’m sure we’ll have à good time Being in each other’s company enyway baby

Karim : épargnes moi de tes anglais incompréhensibles s’il te plaît, t’es ravissante mon bébé

Moi: t’es ravissant aussi bon je me parfume et on y va…WAEN

waen: QUOI?

Moi: VIENS IMBÉCILE

Il arrive

Moi: il y’a des cheeseburgers dans le frigo t’as juste qu’à les réchauffer et s’il te plaît ne sors pas j’ai pas envie qu’il t’arrive un truc okay ?

Waen: ouais c’est bon je ne suis pas un gamin

Moi: je suis sérieuse là

Waen: ben moi aussi wesh

Karim: on y va mon coeur

On sort de la maison et monte dans sa voiture, nous prenons le chemin je ne sais où, après une heure de trajet nous arrivons devant une grande maison, sa criait par tout, nous descendons mains dans la mains, récupérer nos masques ensuite entrer à l’intérieur.

Je balaie la salle du regard et commence à réaliser qu’il y’a une énorme fête a la Gastby, on se dirige vers une table à deux places avec une bouteille de Champagne posée dans un seau argenté rempli de glace là-dessus, une bougie parfumée allumer au milieu, il me tire la chaise et je m’asseoi en mode princesse.

Karim : on commence par un toast ?

Moi:(sourire) pourquoi pas

Il ouvre la bouteille de Champagne, nous sers et nous trinquons à l’amour, en nous regardant dans les yeux, beaucoup de choses ont été clair entre nous depuis la dernière fois et je suppose qu’il n’y plus de secret.

…….: khadidja

Moi: Raissa ça va ou quoi ?

Raïssa: Wallah je suis grave vénère contre toi, c’est comme ça les amies? Sérieux je suis déçu tchiirrrrrpp

Moi: oh ma chérie je suis grave désolée, c’est ton frère qui……….

Karim : eh mitho pas sur moi wesh

Moi: pourquoi t’es méchant comme ça même Karim tchiirrrrrpp…..tu vois ton frère est trop méchant envers moi.

Karim : bon je vous laisse je vais voir Omar

Moi: d’accord à tout à l’heure bébé

Puis il s’en va

Raissa: alors comment va ton fils ?

Moi: il va bien, il est chez ses grands-parents, toi ton ventre je vois que s’avance félicitations

Raïssa: (sourire) merci chérie c’est trop fatiguant tchiirrrrrpp, alors avec mon frère quand comptez vous passer aux choses sérieuses ?

Moi: ah ma chérie le temps nous dira pour l’instant on attend en plus…………

Raïssa: non mais qu’est-ce qu’elle fout ici?

Moi: qui ça ?

Raïssa: une connaissance, Karim va pété des plombs, bon je reviens khadidja, il faut que je parle à ma chère sœur jumelle comment elle ose ramener cette hippie ici tchiirrrrrpp

Elle se lève et s’en va, bon que je vous explique, j’ai un bon délire avec Raïssa, on s’entend super bien quand nous sommes ensemble, elle fait tout pour qu’on soit amies mais moi c’est des trucs qui ne m’intéressent pas, et Maïssa c’est tout le contraire, la meuf ne m’aime pas et elle ne le cache pas ce qu’il me rassure au moins, avec Omar on va dire juste un petit bonjour et au revoir, la meilleure c’est leur mère Wallah cette femme est un ange en personne, tellement gentille, merveilleuse franchement j’ai la chance.

Je tourne les yeux puis commence à regarder autour de moi et une scène attire mon attention, Karim qui tirait Maïssa vers les toilettes, je me lève et fait jore d’aller au buffet puis m’éclipser dans les toilettes je vais coller mes oreilles contre la porte.

Karim :(voix grave) qu’est ce qu’elle fout ici ?

Maissa: c’est moi qui l’ai invité

Karim : TU TE FOU DE MOI LÀ ?

……..

Karim: RÉPONDS MOI IDIOTE

Maissa: non

Karim:(voix grave) tu trouves ça normal que t’invite mon ex ici sachant que ma copine est là Maï? Tu vas gentiment lui demander de partir sur le champs avant que je te défigure ta grosse gueule de merde c’est clair? C’est quoi ton but au juste après tous les clichés et l’humiliation que tu lui as fais endurer le jour du mariage de Raïssa ne te suffit pas ?

Maïssa: je l’aime pas et je vais pas faire semblant

Karim: FERMES TA GUEULE WALLAH FERMES LA

Maissa:(pleure) tu n’as jamais haussé le ton sur moi quand t’étais avec Farcha Karim, pourquoi tu le fais aujourd’hui ?

Karim : tu sais quoi que tu l’aimes ou pas cela ne va rien changer, parce que c’est avec moi qu’elle est, si tu refuses de l’accepter c’est ton problème mais je t’interdis de lui manquer de respect c’est clair

Maissa: oui

Karim: maintenant dégages

Je me suis précipité de rejoindre ma place comme si de rien n’était, je vois Maissa se dirigée vers une fille de peau matte soit c’est une tismée, soit une rebeu, soit une Antillaise, je déteste tellement cette Maissa que je serais prête à donner un bras juste pour la voir s’étaler de tout son long devant tout le monde dans cette magnifique robe tchiirrrrrpp.

Moi: maybe that’s not such à good idead..je sais même pas pourquoi je parle faux anglais même tchiirrrrrpp

Au même moment je sens des lèvres pulpeuses dans mon cou, ce qui me surprend dans un premier temps, je tourne la tête et vois Karim, je lui fait un sourire forcé, j’ai pas envie de faire un scandale ici, non mais sérieux quel manque de respect tchiirrrrrpp.

La fête s’est déroulée très bien, pas pour moi hein car j’avais trop la haine et Karim la bien remarqué j’ai pas arrêté de lancer des regards noirs à Cette salope de Maissa, un jour je vais me la faire cette grosse p*te elle me connait mal franchement, c’est pas parce que je suis avec son frère que je vais pas la tapé miskina

Arrivé chez lui je descends sans attendre Monsieur et claque bien sa portière, je prend mes clefs comme j’ai la clef de son appart j’ouvre la porte et entre direct, je rejoins la chambre, me déshabille et entre dans la salle de bain, me douche avec rage et retourne dans la chambre j’enfile un de ses pulls, il entre et s’adosse à la porte en me regardant me débattre avec mes extensions sévèrement

Karim : je sais que t’as écoutée ma conversation avec ma sœur mais je te jure que c’est pas moi qui l’ai invité, je n’ai aucun contact avec elle.

Moi:(furieuse) fermes ta gueule, Wallah j’ai trop fait la meuf gentille avec ta sœur maintenant elle va voir mon vrai visage cette conne

Karim : bon je crois qu’il serait mieux que je dorme dans le canapé ce soir

Moi: m’en fou

Il a rejoint la salle de bain afin de prendre une douche vite fait 30 minutes, il sort enfile un boxer et vas au salon, je me couche dans le lit et remonte la couverture sur moi

Le lendemain

La nuit dernière a été difficile peut être que c’est dû à l’adrénaline ou à un flot d’émotions en perspective de la journée d’hier, je suis restée réveillée toute la nuit à regarder le plafond, alors que le soleil se lève à l’horizon, je m’aventure hors de la chambre à la recherche de Karim, il était dans la cuisine entrain de faire le petit-déjeuner.

Je vais m’asseoir sur le plan de travail, la seule chose que je peux faire c’est de le regarder cuisiné, il se retourne et me regarde intensément

Karim : khadidja

Moi: on oublie ce qu’il s’est passé hier bébé, je me suis énervée sans aucune raison je suis désolé mon amour…alors tu me fais mon bisou ?

Il sourit et vient se pencher au-dessus de moi avant de m’embrasser, malgré qu’il a 23ans Karim a une taille des basketteurs de New-York city tellement il est bâti mon homme, notre baiser passionné s’est transformé en un baisé torride et sauvage, j’enroule mes bras autour de son cou et mes jambes autour de son bassin, il me porte et m’amène dans la chambre…..vous connaissez la suite hein

Le soir

Waen : y’a un mec qui est venu ici hier, il m’a limite agressé jore t’es qui toi? Qu’est-ce ce tu fous dans cette maison et khadidja ?

Moi:(soupire) Rahim

Waen: oui il a un bon délire on a passé la soirée à jouer au nintendo et on a mangé tous tes cheeseburgers.

Moi: humm

Waen: je comprends pas un truc, tu sors avec deux mecs en même temps ?

Moi: t’es trop petit pour comprendre waen, vas plutôt te doucher tu pus la transpiration beurk

Waen: avec Rahim nous sommes allés à la salle c’est un bon mec ma gueule.

Moi: hum

Il est entré dans sa chambre pour se doucher, je prend mon téléphone et appelle l’autre imbécile il a répondu à la deuxième sonnerie

Moi: oui qu’est ce que tu voulais hier ?

Rahim: les gens normaux disent bonjour d’abord.

Moi: Rahim parles j’ai pas ton temps frère

Rahim: je voulais savoir si t’as fait un test de grossesse.

Moi: est-ce que je t’ai dit que je suis enceinte Rahim? alors lâches moi ok ?

Rahim: mes intuitions sont toujours exactes et bonnes alors fais le khadidja

Moi: au revoir Rahim

Clic……j’ai raccrochée

Franchement si ça c’est pas de l’harcèlement je ne trouve pas un autre nom, sérieusement quel obsédé ce mec tchiirrrrrpp.
……………………

Share this: