Relation d'amour
14 / 100

Je sens qu’on me plaque contre la paroi de la douche, la fraîcheur du carrelage choque ma peau qui est devenue fiévreusement chaude, il me retourne et me regarde droit dans les yeux, puis pose ses lèvres dans mon cou et commence à y semer des baisé et suçons (suite de l’histoire d’amour)

Obsession passionnelle Chapitre 12

Il est 8 heures passées et j’ai rendez-vous à 10h avec une wedding planner pour mon baby showerr, j’ai passé le week-end chez Karim, je viens à peine de rentrer à la maison, c’est un calme total, je trace directement dans ma chambre et à ma grande surprise Rahim y était, il se lève du lit et rejoins la salle de bain après m’avoir lancé un regard meurtrier, quelle foutaise tchiirrrrrpp.

Je vide mon sac, j’entends le bruit de techwood provenant de la salle de bain, Monsieur est entrain de se rasé sûrement, j’en profite pour me faufilé sous la douche avant qu’il ne finisse

Mais y’a un truc qui attire mon attention lahila il porte mon haut oversize de chez mango di-donc on dirait j’ai manqué à votre pote hein

Moi:(amusé) dis Robyn sa serait pas mon haut par hasard ?

Rahim:………

Il ne m’a même pas calculé, je commence à me doucher en chantant le son de Imen es du titre ” Attentat ” pour gâcher sa matinée de plus

Moi: je t’ai offert mon amour, tu l’as coupé, tranquille y’a mon coeur erroné je voyais l’avenir en nous tu l’as doublée en plus de ça on rayonnait, pourquoi t’as pris mon numéro ? Si c’est pour me lâcher ausssi tôt, moi je voulais juste être ta maitresse j’aurais accepté tes dîneros, personne ne saura que t’es un amoureux ouais…

Je t’aime tu le savais, tu me rejettes, je saigne tout s’arrête, c’était une fausse obsession mais personne ne pouvait m’arrêter Rahim dans ton cœur c’est un attentat, même si tu fais genre que ça ne t’atteint pas, t’es amoureux à l’intérieur mais tu fais semblant à l’extérieur … je t’oublie c’est mort même si je t’aime encore, me fait pas de bisous, je te provoquerai pas.

Lol je sais je suis une pro ne me féliciter pas miskina j’ai complètement changé la musique de Imen es pour faire chier votre pote.

Je sens qu’on me plaque contre la paroi de la douche, la fraîcheur du carrelage choque ma peau qui est devenue fiévreusement chaude, il me retourne et me regarde droit dans les yeux, puis pose ses lèvres dans mon cou et commence à y semer des baisé et suçons

Moi: hum Rahim qu’est que tu fais?

Rahim:(bisou sur les seins)cela se voit non.

Moi: tu n’as pas le droit Rahim, sa c’est abus sexuel humm en plus ta femme est à coté et j’ai promis à Karim arrête s’il te plaît.

Rahim:(me regardant droit dans les yeux) ton gars je m’en fou c’est pas mes affaires et ce qui est de ma femme je m’en occupe.

Moi: mais c’est pas bien, on devrait pas faire ça

Rahim: moi j’ai envie, pas toi?

Moi: si mais……..

Rahim: parfait

Moi:(soupire) Rahim non

Pff c’est perdu, il connait mes points sensibles on dirait qu’il connait chaque parcelle de mon corps par coeur, je le laisse faire de moi ce qu’il veut, ses lèvres cherchent les miennes, réclame ma langue avidement, et ses doigts s’attardent entre mes jambes, ses caresses me font gémir, il me soulève contre la paroi de la douche en soulevant mes hanches souples et les ajustes bien autour de lui pour que nos deux corps s’imbriquent parfaitement.

Le bout de son gland me sonde comme pour prendre la température, ensuite il commence à entrer en moi doucement avec une lenteur délibérée, attisant en moi un feu profond, mes doigts s’emmêlent dans ses boucles de cheveux mouillés et l’eau qui déferle sur ses larges épaules m’éclabousse le visage

Il adore regarder mon visage dans nos moments d’intimité comme si des expressions du plaisir que je ressens quand il me pénètre allument un feu d’artificiel en lui, il me prend de plus en plus profondément, il entre en moi avec de plus en plus de force et de rapidité.

A chaque coup de reins tous mes sens s’aiguisent, les vagues de plaisir ondulent à travers tout mon corps, juste avant l’extase, ses halètements s’arrêtent coupé par un gémissement rauque et je sens toute sa passion se libérer en moi, jaillir à l’intérieur de moi, les spasmes de son érection encore palpitante prolongent le plaisir intense, et je frémis de désir sous le choc de l’orgasme en enfonçant mes ongles dans sa peau et criant son prénom comme si s’allait me faire un truc.

Après avoir fini nos ébats sexuels, nous nous douchons, et retourne dans la chambre, je suis pas fière de ce que je viens de faire là franchement, j’ai l’impression que moi-même je sais pas ce que je vaux ni ce que je veux.

Rahim:(me regardant) qu’est-ce qu’il y a ?

Moi:(furieuse) t’as le kilo de me demander encore ce qu’il y’a? C’est pas bien ce qu’on fait, si toi tu te sens pas mal de tromper ton épouse moi sa me dérange de mentir à mon petit ami.

Rahim: c’est toi qui parle, et si tu te dépêche pas on va être en retard mademoiselle khadidja

Moi: tchiirrrrrpp.

Je vais prendre mes ablutions et effectue ma prière, après avoir fini, je me maquille légèrement, attache mes cheveux crépus en chignon et fait des baby-hair, je m’habille d’une robe mi-genou blanche, des escarpins Dior noirs, un sac à main louis-Vuitton, Rahim arrive habillé en costume rouge basique de chez Hugo et une sacoche Louis Vuitton.

Rahim:(me regardant de tête au pieds) waw je…tu enfaîte je…putain qu’est-ce qu’il m’arrive

Moi: merci pour le compliment Robyn

Il sourit et nous sortons de la maison sous le regard de Nia miskina, nous montons dans sa voiture Renault Zoé noire, j’ai trop faim franchement après 45 minutes nous arrivons sur Paris et à l’entreprise QL décoration, une dame vient nous accueillir.

Elle: bonjour madame et Monsieur, je suis Strecy votre wending planner suivez moi.

Nous entrons dans son bureau, elle nous demande de nous asseoir et fait son plus beau sourire à Rahim, qui ne l’a même pas calculé

Strecy:(prenant son carnet) alors madame khadidja Cissé c’est ça?

Moi: c’est exact, j’ai demandé un rendez-vous car j’aimerai organiser du baby shower, thème glamour et papillon, avec des ballons bleus blancs parce que c’est un garçon, au buffet je souhaiterais juste des becons de viande, de la salade, des crêpes et croissants, un gros gâteau sur lequel vous marquerez ” bienvenu mon petit prince, papa et maman t’adorent”.

Strecy: il y’aurait combien de personnes.

Moi: ben de mon coté juste 5 et toi?

Rahim: je sais pas trop, connaissant ma mère elle va rassemblée toute sa bande, en plus je pense pas y assister.

Moi: ah ouais?

Rahim:(me regardant) oui

Strecy: d’accord et vous le régler comment?

Rahim: par chèque.

Il sort son chéquier et signe, on rajoute quelques détails avant de sortir, il faut que je fonce au Starbucks le plus proche, pour acheter un double espresso car j’ai grave faim, on monte dans la voiture et il prend une autre direction je ne sais où, et mon ventre qui crie de famine lol mon petit bébé me donne des coups de pied, je pose ma tête contre la vitre et me mets à caresser mon ventre.

Rahim:(regardant mon ventre) on va aller au resto.

Moi: humm

Arriver chez Hawt cuisine, on entre à l’intérieur, le restaurant est calme et je remarque plusieurs tables encore inoccupées, mais discerne sur chacune d’elles une petite pancarte Réservée, grâce à la lueur des chandelles qui illuminent les tables.

Une musique d’ambiance très légère crée une atmosphère sophistiquée, les serveurs tous en costume noir blanc, glissent gracieusement de part et d’autre de la salle, je suis émerveillée par la beauté de cet endroit franchement, soudainement il passe son bras autour de ma taille et me tire vers lui, nous nous dirigeons vers une table où se trouve un jeune homme.

Rahim: bonjour Tarek Robyn

Le fameux tarek relève la tête et plonge son regard dans le mien, il regarde mon ventre et regarde Rahim comme pour comprendre.

Tarek: mon cousin préféré cela fait 30 minutes que je t’attends, je m’attendais pas à une telle surprise di-donc.

Rahim:(me regardant) lol Khadidja tarek mon cousin, tarek khadidja la fille dont je t’ai parlé.

Tarek:(me tendant la main) bonjour Tarek Robyn enchanté.

Moi:(lui serre la main) khadidja Cissé de même.

Il se lève et vient me faire la bise, puis il me tire la chaise.

Moi: quel gentleman merci.

Rahim:(me regardant) tu veux manger quelques chose de particulier?

Moi: peu importe je veux juste nourrir ce petit monstre qui me donne des coups depuis tout à l’heure.

Tarek: je vais passer la commande alors.

Rahim: vas-y

Il se lève et va commander, je sors mon téléphone putain j’ai beaucoup d’appels de Karim, je l’appelle mais il décroche, il doit être occupé sûrement, je lui laisse des messages

Moi:(soutenant son regard) pourquoi tu me regardes comme ça ?

Rahim:(me regardant droit dans les yeux) ça te cause un problème ?

Moi: non sa perturbe plutôt

Rahim:(me regardant) humm

Mon téléphone sonne un nouveau message

je suis occupé mon coeur je te rappelles après bisou.

Je remets mon téléphone dans mon sac après avoir envoyé un message d’invitation à Sira, Alycia, Maxime, Raïssa et sa jumelle Maïssa.

Rahim:(regardant mes ongles) t’es obligée de mettre ses trucs là ?

Moi: cela te cause un problème ?

Rahim:(me regardant) ben ouais car mon dos est couvert de griffures.

Moi: tchiirrrrrpp

Rahim:(voix grave) refais le pour voir un peu

Tarek: alors de quoi vous parlez ?

Rahim:(me regardant) je me demandais à quoi sert ses faut ongles.

Tarek: moi je les trouves jolis

Moi: merci tarek

Tarek: je t’en prie bon…..blablabla

J’ai même pas suivi leurs conversations, j’étais à fond dans ma bouffe.

Tarek: Rahim je te parle là

Je relève la tête et Monsieur était concentré à me regarder je dirais même à me bouffer du regard franchement je ne saurai vous expliquer l’expression sur son visage.

Moi:( amusé) après sa il dit qu’il m’aimes pas frère wesh t’es cramé.

Rahim:(me regardant) je te calcule même pas.

Moi:( pouffe de rire) oui c’est sa.

Rahim:(me regardant) nous allons au Snowbombing festival en Autriche

Moi:(soutenant son regard) c’est pourquoi tu veux pas assister à la première fête de notre enfant Rahim sérieux?

Rahim:(me regardant) je suis désolé khadidja mais j’ai un contrat super important que je peux pas loupé.

Moi:(froidement) ok, tarek je peux te prendre un morceau de steak s’il te plaît

Tarek: bien sûr que oui vas-y

Moi: merci

Le reste du repas se déroule tranquillement, ils parlent de travail et moi je mange tout ce qu’il se trouve sur la table lol, la grossesse c’est un autre cas hein, on veut goûter tout ce que nos yeux aperçoivent, c’est une période qui peut marqué toute une vie, c’est tellement fabuleux et risqué en même temps, seule les mères peuvent le comprendre franchement.

Tarek: di-donc t’as de l’appétit hein Mademoiselle Cissé.

Moi: lol c’est votre enfant qui me fait cela, je vais devenir une baleine.

Tarek : je suis sûr qu’il va ressembler à son père.

Rahim:(me regardant) c’est mon enfant non? Alors laisse moi cousin wesh.

Tarek: on a vu sa le nouveau daron lol.


Je suis enfermée dans ma chambre, je suis vraiment de mauvaise humeur aujourd’hui, pourquoi ? Moi même Je sais pas, depuis 2h je me tourne dans tous les seins dans le lit, je suis fatiguée franchement, cela fait une semaine que Rahim est parti en Autriche, je sors du lit par la faim, J’enfile une robe longue et sors de la chambre, arrivé devant la porte de Nia je vois une scène qui me laisse bouche Grande ouverte, nonn elle n’a pas osé faire ça.

……: alors t’aime ça mon amour

Nia: oui vas-y plus fort bébé, je veux un enfant de toi mon amour.

…….: enfin tu te décide.

S’en était trop franchement, quelle peste cette femme, madame Meylan avait vraiment raison.

………………………..

A suivre…….

Share this:

Laisser un commentaire