76 / 100

Ton passé n’est pas le plus important ,mais l’avenir qu’on construira ensemble. d’accord ?».
Je l’ai embrassé pour toute réponse. Dans la suite de votre histoire d’amour

ÉPISODES 32 LE DESTIN DE MYRIAM

-Moi en pleurant : Je suis sûre qu’elle t’a dit que du mal de moi mais quoiqu’elle ait pu te dire ce n’est pas exactement la vérité. Je… J’allais t’en parler mais j’attendais d’être prête. Si j’ai fait ça c’est parce que je n’avais pas d’autres choix »

Il a mis sa main sur ma bouche pour me faire taire.
-Erick :« Chut. Ne t’inquiète pas. Peu importe ce qu’elle a pu dire je ne croirais que ce qui sortiras de ta bouche. Tu me raconteras toi-même quand tu te sentiras prête à le faire.

Ton passé n’est pas le plus important ,mais l’avenir qu’on construira ensemble. d’accord ?».
Je l’ai embrassé pour toute réponse.

Merci mon Dieu d’avoir mis un homme pareil sur ma route.
Je ne sais pas si je le mérite ,mais je vais bien m’occuper de lui et en prendre grand soin pour ne jamais le perdre.

Il a mis fin à notre baiser avant de me prendre la main pour aller voir ce que Carine nous préparait.
-Erick :« Hum ça sent bon. Tu nous fais quoi ? »
-Carine :« Des lasagnes. J’ai fait au plus vite »

-Erick: « L’essentiel c’est que ça soit bon. Je vous laisse entre filles. Je vais me rafraichir avant le dîner ».
-Carine :« Dépêche-toi. C’est déjà dans le four »
-Erick :« Ok chef »
Il est parti me laissant seule avec Carine.

-Carine :« Alors vous avez réglé vos soucis ? »
-Moi :« Oui. Euh… je suis désolée pour toute à l’heure »
-Carine :« Oh ne t’excuse pas. C’était normal. J’ai déjà fait pire »

-Moi :« Ah oui ? »
-Carine :« Hum hum. La première fois que j’ai vu ma belle-sœur, je l’ai trouvé entrain de faire un câlin à mon mari. J’ai pété un câble. Je l’ai insulté de tous les noms qui existent.

Je ne pensais même pas que de telles paroles pouvaient sortir de ma bouche. Imagine comment j’étais quand il m’a dit que c’est sa sœur. Je serai rentrée dans un trou de souris si j’en voyais un tellement j’avais honte de moi »

Histoire d’amour

-Moi :« Mdr j’imagine bien la gêne qu’il y a eu après ça »
-Carine :« humm. Dès qu’il m’a dit ça, je suis sortie de la maison à la vitesse de l’éclair. Ça m’a pris du temps pour accepter de revoir sa sœur.

Eux aussi ils ne se ressemblent pas assez pour que je devine qu’ils ont des liens de parenté »
-Moi :« Oui. On fait n’importe quoi quand on est jalouse »
-Carine :« Je ne te le fais pas dire ».

-Moi :« Tu es mariée depuis longtemps ? »
-Carine:« Oui. Depuis quatre ans maintenant. J’ai rencontré mon mari juste après les études et on ne s’est plus séparer depuis »

-Moi :« C’est beau. J’espère que vous resterez ensemble toute votre vie »
-Carine: « Merci, je ferai tout.
Erick prend bien soin de toi ?»
-Moi :« Oui. Il est très chou »

-Carine :« Je sais. Mon amoureux est un gentleman. Prend bien soin de lui toi aussi. Comme je ne suis pas là ,je te le confie »
-Moi :« J’en prendrai soin. Tu habites où alors ?»
-Carine :« En France. J’aurais voulu rentrer au bercail aussi ,mais mon mari a son travail là-bas donc je me dois de rester à ses côtés.

Il faut savoir faire des concessions quand on aime »
-Moi : « Tu restes longtemps avec nous j’espère »
-Carine :« Juste deux semaines. Je suis venue pour l’anniversaire de mon amoureux ».

Ça me fait tout bizarre quand elle l’appelle son amoureux , mais bon comme ils m’ont expliqué que c’était juste fraternel, je ne vais pas faire de chichi.

-Moi :« Oui. Je ne sais toujours pas quoi lui offrir ».
-Carine :« Il aime les choses des blancs, donc tête à tête, soirée en amoureux, les trucs comme ça. Alors fais lui un truc de ce genre il appréciera »

-Moi :« Mdr les choses des blancs »
-Carine :« Oui, tu t’en rendras compte toi même.
C’est sa mère qui est fautive s’il est comme ça. Elle est un peu spéciale. Je t’ai rien dit oh »
-Erick :« Je t’ai entendu ».

On s’est retournés en même temps pour le voir.
J’étais gênée qu’il nous surprenne entrain de parler de sa mère ,mais ce n’était pas du tout le cas avec Carine

-Carine :« Mais c’est la vérité. Oses-tu dire que madame Brigitte n’est pas une…»
-Erick:« Une quoi ?. Tu es incorrigible. Je lui dirai ce que tu dis d’elle derrière son dos »
-Carine :« mdrrr. Elle ne te croira pas toute façon. Je suis parfaite à ses yeux ».

-Erick: « Ne l’écoute pas My Queen. Elle dit du n’importe quoi. Ma mère est la meilleure au monde »
-Carine :« Hum si tu le dis oh. Façon elle verra d’elle même quand elle fera sa connaissance. Ça ne m’étonne guère qu’elle aime autant Sarah. Elles sont pareilles »
-Erick :« Carine ! »

-Carine :« Oh je suis désolée de dire la vérité »
-Erick :« Hum. Attention à ce que tu dis. Tu vas lui mettre des idées dans la tête alors qu’elle ne la connaît pas encore ».
Je les regardais sans rien dire.

Je ne vais pas mettre mon grain de sel dans leur sauce surtout qu’Erick n’a pas l’air d’apprécier que Carine traite sa mère d’être trop romantique. J’espère juste que quand Carine dis qu’elle est spéciale c’est dans le bon sens.

Carine:« Oh c’est bon. Si vous êtes prêts, on passe à table ».
On a répondu qu’on l’était.

Elle m’a demandé si je pouvais mettre la table, chose que j’ai faite avec plaisir, surtout avec l’aide de mon chéri.

On a mangé les lasagnes accompagnées d’une salade.

Heureusement leur petite dispute est restée dans la cuisine.
On a diné dans la bonne humeur.
Ils m’ont raconté les bêtises qu’il faisait ensemble petits.

J’ai bien rigolé surtout quand Carine s’est faite attraper entrain de faire le mur pour aller en boite avec Erick. C’était doux.

Finalement je m’entends bien avec elle. Elle est simple comme femme.
-Carine : « Et toi c’était comment ton adolescence ? »
-Moi :« Euh … ça va »
-Carine: « Sujet délicat ? »

-Moi :« Oui. Je n’aime pas trop parler de ça. Ce ne sont pas les meilleurs moments de ma vie »
-Carine :« Ok je vois. Il faudrait qu’on se fasse une journée entre filles ,histoire de mieux se connaître toutes les deux »

-Moi : « Quand tu veux. Ça me fera plaisir »
-Erick:« Vous faites des plans sans me demander mon avis ? »
-Carine:« Est-ce que toi tu es fille ?»
Il allait répondre quand son téléphone s’est mis à sonner. Il s’est levé pour aller répondre.

-Carine: « On fait comment le jour de son anniversaire parce que je ne veux pas t’empêcher de le fêter en intimité avec lui »
-Moi :« On se partage la journée (Bizarre). Tu me le rends à 19h »

-Carine: « Ok. Je te fais confiance pour qu’il tombe encore plus à tes pieds. Ferme toutes les portes à clés pour ne pas que l’autre là essaye de le mettre dans ses filets une seconde fois »
Je suppose que l’autre est Sarah.

-Moi :« Je ne sais pas si je suis de taille contre elle ,si elle se décide vraiment à reconquérir Erick. Elle est trop belle »

-Carine :« Et alors ?. Toi aussi tu es très belle. En ce moment c’est toi qui as ce qu’elle veut. Fais en sorte de le garder.

J’ai vu comment il te regarde.
Sors le grand jeu pendant son anniversaire et je te jure les minimes chances qui restent pour Sarah deviendront nulle »
-Moi :« Je ferai ça »
-Carine:« Si tu as besoin d’aide je suis là ».

Erick est revenu à ce moment.
On a passé le reste de la soirée à discuter et je suis rentrée à la maison vers minuit.

Mon homme m’a appelé quand j’étais sur le point de dormir
-Erick : « Je te réveille »
-Moi :« Non je ne dormais pas »
-Erick :« waouh !. Je suis content que vous vous entendiez bien avec Carine »

-Moi :« Moi aussi. Elle est sympa »
-Erick :« Je te laisse dormir. Je passerai demain. Je dois discuter avec toi sur quelque chose. Dors bien »
-Moi :« Toi aussi. Bisou »
J’ai raccroché et je me suis endormie le cœur léger contrairement à Hier.

Je venais juste de finir ma douche le lendemain quand il est arrivé.
Il m’a fait un de ses bisous qui me laissait frustrée à chaque fois parce que Monsieur ne voulait pas les approfondir.

Je suis allée m’habiller pendant qu’il se dirigeait vers la salle de bain. Quand je suis ressortie, je lui ai demandé des nouvelles de Carine et il m’a dit qu’il passait la journée avec sa mère.

-Erick :« Comme tu sors de la douche tu as dû faire tes ablutions. Tu peux amener les tapis s’il te plait pour qu’on prie ensemble ?»
Prier il a dit ?.

Humm je suis dans la merde. Comment je vais lui expliquer que je ne prie plus depuis cinq ans déjà ?.
J’ai réfléchis vite à ce que j’allais lui dire quand une idée m’est venue.

Après tout je suis une femme
-Moi :« Euh… C’est à dire que je ne suis pas dans le bon moment pour prier »
[Les musulmans comprennent mieux ce que je voulais dire]

Il m’a regardé suspicieusement
-Erick : « Très bien. Dans ce cas je vais prier tout seul »
-Moi :« Oui. Fais ça. Je vais manger en attendant »
-Erick:« Je peux avoir le tapis quand même ? ».

Ah oui le tapis de prière. Si je ne prie pas c’est que je n’en ai pas aussi.
Je n’aime pas lui mentir comme ça ,mais il va falloir que j’en trouve un

-Moi : « Euh… Il est mouillé »
-Erick :« Mouillé ? »
-Moi :« Euh… oui. En fait je… je l’ai lavé »
-Erick :« Hum hum. Tu sais que tu mens très mal. Pourquoi tu ne prie pas Myriam ? »
J’ai baissé la tête sans répondre.

-Erick: « Depuis que je te connais je ne t’ai jamais vu prier. Je pensais que tu étais indisposée au début ,mais tu ne peux pas l’être chaque semaine. Alors il y a bien une raison qui t’empêche de pratiquer ta religion ? »
-Moi :« Je ne crois plus en Dieu »
-Erick :« Pardon ? »

-Moi :« Je sais. C’est énorme ,mais pour que je te dise le pourquoi il faut que je te raconte ma vie déjà.
Quand j’avais besoin de Dieu il n’a pas été là pour moi ,donc j’ai arrêté d’y croire »

-Erick :« Peu importe ce que t’as vécu et aussi grave soit-il ,ce n’est pas une raison valable pour rejeter ton Dieu.
Viens essayer. avec moi »
Je l’ai suivi et on s’est assis face à face sur le canapé
-Erick:« Si on te demande quelle est ta religion tu dirais quoi ? »

-Moi: « Je serai tentée de dire que je suis musulmane ,mais comme je ne pratique plus je ne sais pas si je dois le faire »

-Erick :« Du moment que tu as renié ton Dieu tu n’es plus musulman. Tu sais il y a un sourate qui dit:
“ Comment pouvez vous renier son unicité et vouer un culte à autre que Lui ?.

Alors que vous êtes vous-même des preuves vivantes, votre création, votre présence ici-bas est un argument incontestable ! Vous n’étiez rien, du néant (morts) puis Allah vous a créé et a insufflé en vous la vie, puis quand les termes fixés de vos vies arriveront à leurs fins c’est Lui qui vous fera mourir.

A Lire aussi:

Et enfin au jour de la résurrection il vous redonnera vie une nouvelle fois et c’est vers lui que vous retournerez afin d’être jugés et rétribués ”.

Même si la vie n’a pas été tendre avec toi juste parce que tu continues de respirer tu dois remercier Allah tous les jours pour ça. Tout le monde est éprouvé. Même le prophète Mohammed l’a été.

Si on arrêtait de croire en Dieu à chaque malheur qui s’abat sur nous ,on serait tous des mécréants. C’est peut-être ce que tu crois mais Dieu n’abandonne jamais celui qu’il a créé.

Malgré ce qui t’es arrivé, tu as réussi ta vie. Tu peux en témoigner toi-même. Tu n’es ni pauvre ni malade. Tu as un toit, tu manges à ta faim et bois à ta soif. Et tu crois que c’est grâce à qui que tu as tout ça.

Dieu ne t’a jamais abandonné ,alors pourquoi te donnes-tu le droit de le faire ?. Si tu cherches dans cette terre il y a des gens beaucoup plus en peine que toi.

Tu as vu le nombre de gens qui meurent de faim pourtant il continue de pratiquer leur religion sans jamais douter de leur Dieu ,alors toi qui as tout ce qu’eux n’ont pas pourquoi ne le ferais-tu pas ?.
Nier l’existence d’Allah est un grand péché et je ne te laisserai pas continuer à vivre dans le péché ».

Il s’est levé pour aller dans sa voiture avant de revenir quelques minutes après avec un CD
-Erick:« C’est mon père qui m’a donné ça quand je partais en Europe et depuis je l’ai toujours avec moi. Je t’en ai fait une copie et on va l’écouter ensemble ».

Il l’a mis , et on a passé plus d’une heure à écouter la voix qui en sortait. Elle parlait de Dieu, du prophète, du jugement dernier, de l’islam en gros modo.

Plus j’écoutais ,plus je me rendais compte de quoi j’étais toutes ces années.
A cause de quelques épreuves de la vie , j’ai renié mon Dieu qui m’a crée, qui me maintient en vie et m’a donné tout ce que j’ai dans ma vie.

J’ai pleuré ce jour-là particulièrement quand j’ai prié pour la première fois depuis cinq ans, accompagné de l’homme que j’aime.

J’ai senti comme si on m’enlevait un énorme poids sur les épaules quand j’ai posé mon front sur le sol.
J’étais plus légère tout d’un coup. J’étais apaisée comme je ne l’ai jamais été.

J’ai pleuré pour demander pardon à mon Dieu.
J’ai pleuré parce qu’en ne pratiquant pas mes prières, j’ai abandonné ma mère; je ne priais plus pour le repos de son âme alors que de son vivant elle priait toujours pour que Dieu m’accorde la meilleure des vies.

J’ai pleuré pour laver mon cœur, le purifier de ses saletés que j’y avais mises, pour y enlever les souillures de la vie. J’ai retrouvé le bonheur de la croyance en Allah et je ne remercierai jamais assez Erick pour ça.

Je ne serai jamais certes la parfaite musulmane ,mais j’avais pris la résolution de croire en Allah peu importe ce qui m’arrivera à l’avenir. Erick m’a offert son tapis de prière et un chapelet.

J’avais appris le coran jeune. Au moins mon père a fait ça de bien pour moi donc je n’ai pas besoin d’apprendre pour pouvoir pratiquer.

Tous les jours à partir de ce dimanche je faisais mes prières et je priais pour ma mère et toutes les personnes qui me sont chères.

Le samedi suivant, on avait convenu avec Carine de passer la journée ensemble.
J’avais invité aussi lice.
Je les ai présentées et c’était comme si elles se connaissaient depuis toujours.

On a passé une belle journée et pour finir ça bien , on est sortis le soir pour aller dîner dehors. On est allées dans le restaurant préféré d’lice , enfin elle nous l’a imposé et on a suivi.

Un couple africain; dans l’histoire d’amour

On mangeait en discutant avec Carine et Alice à la même table. Elles m’ont fait beaucoup rire avec les histoire drôles qu’elles me relataient.

C’était bien jusqu’à ce que l’ex-femme d’Erick fasse son entré accompagnée de cette peste de secrétaire et de Nicole bien sûr.

Oh mon Dieu, qu’est-ce que c’est que ça. Je rêve ou c’est la réalité ?.
Sarah aux côtés de Nicole et de Divine la secrétaire .
Waouh , ça va barder….

À Suivre…

Share this:

Laisser un commentaire