70 / 100

(Dans la suite de votre histoire d’amour): On est parti enfin. Et quand on est arrivé ,la fête battait son plein. Pour ne pas créer de problèmes, j’ai présenté John à Henri

ÉPISODE 49  LES RÉALITÉS DE LA VIE 

Le lendemain , j’ai appelé ma mère pour m’excuser encore de lui avoir mal parlé. Elle m’a dit , qu’elle avait dit à Henri qu’on ferait le mariage religieux à Libreville ,et Henri était d’accord. Moi je suis toujours la dernière au courant, on dirait ce n’est pas mon mariage. Ma mère m’a dit aussi qu’elle va s’occuper de tout les préparatifs.

Quelques jours plus tard, ce fut le 31 décembre, Sylvie avait loué une grande salle pour l’occasion. Je suis allée avec Eveline l’aider pour les derniers préparatifs, et on est rentré chez moi après pour se préparer.

Henri et Freddy sont venus nous prendre alors que je venais juste de sortir de la douche. Je me suis préparée aussi vite que possible parce que vous savez comment est Henri, il risque de me faire encore une scène.

Donc je me suis fait belle pour mon homme. J’ai porté une robe que j’avais prise avec Pascaline. Je me suis habillée , suis sortie et Eveline était déjà prête comme d’habitude.

-Freddy :« Elle est belle ma femme. Viens ici que je te regarde ».
-Eveline :« C’est elle ta femme maintenant ?»
-Freddy :« Ne sois pas jalouse Eveline, elle était là avant toi ».

-Moi :« Il a raison, je suis sa première femme »
-Eveline :« Henri toi tu ne dis rien. Il va te voler ta femme tu vas voir »
-Henri :« Je ne suis pas jaloux moi. Elle ne vit que pour moi »

-Moi :« C’est ça oui. Je ne t’aime même pas ».
-Henri :« Même pas la peine de te répondre. En plus tu crois aller où comme ça ?»
-Moi :« Comme quoi ? »
-Henri :« Tu as vu comment elle est courte ta robe. Tu vas passer un bon moment ou tu vas draguer les mecs ? ».

-Moi :« Tu ne vas pas recommencer . Elle m’arrive au genou tu oses dire que c’est courte ?»
-Henri :« Elle est courte quand même. Tous les mecs vont te regarder et je ne pourrais pas les en empêcher vu que tu les donnes de quoi regarder ».

-Moi :« Pardon ?. Je croyais que tu n’étais pas jaloux. Et Eveline alors tu ne lui dis rien à elle ?»
-Eveline :« Elle a raison sa robe a la même longueur que la mienne ».

A lire aussi:

-Henri :« Ce n’est pas pareil. Vas te changer et vite ».
-Moi :« Tu voudrais peut-être que je me mette en djellaba. Henri stp il fait déjà tard et ils ont déjà commencé ».
-Freddy :« Laisse tomber mec. Depuis quand tu es comme ça; elle est bien comme elle est. Allons-y ».

On est parti enfin. Et quand on est arrivé ,la fête battait son plein. Pour ne pas créer de problèmes, j’ai présenté John à Henri.

Il est chaud depuis hier ,mieux vaut ne pas le provoquer. Je connaissais presque toute la famille de Sylvie ,donc je me suis bien amusé avec eux. C’était un 31 d’enfer, on s’est tous éclaté en tout cas. On est rentré il était 4h du matin, puis je me suis directement mis au lit.
Le reste des vacances se passèrent bien, et Freddy est rentré en France. Il va tous nous manquer surtout à Eveline.

J’ai repris les cours et les examens arrivaient bientôt. Je voyais Henri dès que possible mais moins qu’avant parce que j’ai pleins de choses à apprendre avant. Enfin je passais tout mon temps à réviser.

Mes examens se passèrent bien et j’ai pu me concentrer sur ma mère et Pascaline qui m’appelait tout le temps pour le mariage. Je vais faire mon mariage civil à Paris avec la famille d’Henri et le mariage religieux à Libreville avec la mienne.

Laetitia a laissé Henri en paix. Je ne sais pas ce qu’Henri lui a dit , mais merci à lui. Rachel était toujours en prison. J’étais allée l’identifier et elle a écopé de 10 ans de prison pour tentative de meurtre et harcèlement. Elle est dans une prison pour psychopathe. J’espère de tout cœur qu’elle va guérir.

On est au mois de Juillet et il est temps pour moi et Henri d’aller à Libreville. On y va un mois plutôt pour que je puisse essayer mes habits et que lui puisse connaitre mes parents et les autres membres de ma famille. Eveline a voulu venir aussi parce qu’elle n’est jamais allée en Afrique. Ils vont découvrir tout le brouhaha qu’entraine un mariage Gabonais.

Ma mère devait venir nous chercher à l’aéroport. L’avion a atterri il était presque minuit. J’ai fait ma jalouse dans l’avion parce qu’il y avait une meuf qui n’arrêtait pas de le reluquer. Je ne vais jamais me reposer avec lui. Pourquoi a-t-il fallu qu’il soit aussi beau. Je vais le défigurer et on en parle plus.

Donc mes parents nous attendaient devant, on avait plein de bagages. Vous savez comment ça fait de venir en Afrique. Il faut apporter un cadeau à tout le monde et ça va être pire puisque il faut que j’aille présenter Henri à toute ma famille.

Ma mère m’a vu dès que je suis sortie et est venue vers moi. Elle m’avait grave manqué ma maman chérie. Je l’ai fait plein de bisous , et à mon papa chéri également.

-Moi :« C’est tellement bon de vous revoir. Vous m’avez tellement manqué ».
-Maman :« Toi aussi chérie ».
-Moi :« Maman voici mon futur mari Henri en chair et en os. Et voici Eveline ma magnifique belle-sœur ».

Ils se sont faits la bise, puis j’ai dit à maman,
-Moi :« Il est plus beau que sur Skype non ?»
-Maman :« Clarabelle reste tranquille ».

Waouh Ça veut dire qu’elle le trouve beau.
De toute façon mon Henri est le plus beau mec sur cette terre enfin de mon point de vue.

-Eveline :« Je suis ravie de rencontrer les parents de Clarabelle ».
-Henri :« Pareil. Elle nous a tellement parlé de vous ».
-Papa :« Nous aussi les enfants ».
-Maman :« ça me fait plaisir de vous avoir avec moi. Allons-y vite »

J’étais dans la voiture à faire des mamours avec mon Henri. Ma mère me regardait d’un œil mauvais. J’ai le droit non vu qu’on va se marier.
On est arrivé à la maison et tout le monde est allé se coucher vu qu’il faisait déjà tard. Les discussions attendront demain.

J’ai recu un message d’Henri alors que j’étais dans mon lit
-Henri :« Je n’arrive pas à dormir. Viens passer la nuit avec moi »
-Moi :« Tu es malade. Tu veux que je sois morte demain ou quoi ? ».

-Henri :« Hein ? De quoi tu parles ».
-Moi :« Si ma mère me trouve dans ta chambre tu finiras veuf avant de t’être marié ».
-Henri:« Mdr Je suis ton fiancé non. Elle ne dira rien »
-Moi :« Ça ne marche pas comme ça ici. Tu n’as pas vu le regard qu’elle m’a jeté quand tu m’as embrassé tout à l’heure ?»
-Henri :« Tu es trop compliquée bébé. Allez viens je m’ennuis ».
-Moi :« Non je ne prends pas le risque. Tu n’as qu’à m’appeler et je te chante une berceuse »

-Henri :« Tu me prends pour qui, pour ton fils ?. Je n’ai pas besoin d’une berceuse de merde mais de toi. Rapplique tout de suite ! »
-Moi :« Tu es trop impoli. Maintenant vas au diable et laisse-moi dormir en paix sale gosse ».

Non mais il ne comprend pas ou quoi lui ?. Apparemment non parce que le voilà qui débarque dans ma chambre. Lui vraiment il veut me créer des problèmes avec ma mère.

Histoire d’amour

-Henri :« Qui est-ce que tu traites de sale gosse ?»
-Moi :« Tu aimes trop jouer les autoritaires ces temps-ci. Stp vas-t-en avant que ma mère se réveille ».
-Henri :« Je vais le réveiller tout de suite tu vas voir ».

-Moi :« Chut… Henri toi aussi arrête ça sinon je te le fais regretter dès demain. Tu me connais non ».
-Henri :« C’est moi que tu menaces. Tu crois que tu es en position de me menacer ?»

Je lui ai mis la main sur la bouche car je parlais doucement pendant que lui criait. Je vais le tuer, il fait exprès là .

-Moi :« Non pas du tout. Je t’en supplie vas-t-en maintenant ».
-Henri :« Tu ne me dis pas bonne nuit ?»
-Moi :« Bonne nuit ».
-Henri :« Tu plaisantes. C’est comme ça qu’on dit bonne nuit ?»

Du coup il m’a embrassé. Je voulais bien l’embrasser encore et encore mais si ma mère me voit en train de le galocher dans ma chambre, elle va imaginer le pire et me faire une scène en pleine nuit.

À SUIVRE…

Share this: