Histoire d’amour: ma vie (épisode 10)


coiffure-africaine-fille-meilleur-de-77-frais-stock-de-coiffures-pour-les-filles-aux-cheveux-longs-of-coiffure-africaine-fille

75 / 100

Le week-end c’était pire il les passait à la maison et le fait de le savoir à la maison sans lui parler m’était insupportable. Donc ce dimanche je suis partie passer la journée avec Mina peut être elle aura une solution à me proposer(suite histoire d’amour: ma vie)

Ma Vie Épisode 10

Auteur : Pat

Je ne m’occupais plus de Chems, on vivait dans la maison comme deux étrangers, j’ai essayé de lui parler à nouveau, il ne voulait rien entendre donc j’ai décidé de laisser tomber. Je me suis consacrée à mes études ce n’est pas comme si je m’en fou, J’étais vraiment malheureuse, mais je ne pouvais plus le supplier.

Un jour, il m’a fait une scène comme je renvoyais tous les soirs le chauffeur, il s’est fâché et est venu me voir le matin avant que je ne quitte la maison

– Chems : Je peux savoir pourquoi tu renvoies le chauffeur à chaque fois

– Moi : Je préfère prendre le taxi

– Lui : Et moi, je veux qu’il te ramène

– Moi : Si je ne veux pas

– Lui : C’est simple je viendrais te prendre, tu ne vas pas profiter du taxi pour traîner

– Moi : Je suis libre Chems, je ne suis pas ta propriétée

– Lui : Vu le prix que vous avez reçu, je peux dire que tu m’appartiens tache de ne pas le renvoyer ce soir

Il m’a planté là-bas, je n’ai même pas eu le temps de répondre, j’étais vraiment en colère contre lui, mais je ne voulais pas lui montrer que ce qu’il dit me touche.

Dépuis lors si ce n’est pas le bonjour que je reçois de lui, il ne me parle plus.

Le week-end c’était pire il les passait à la maison et le fait de le savoir à la maison sans lui parler m’était insupportable. Donc ce dimanche je suis partie passer la journée avec Mina peut être elle aura une solution à me proposer. Automatiquement quand elle m’a vu, elle m’a demandé ce qui n’allait pas.

A lire aussi: https://bonheur-explosif.com/meghan-markle-la-duchesse-serait-elle-plus/

– Elle : Tu t’es encore disputé avec ton mari?

– Moi : Sauf que cette fois ce n’est pas de ma faute

– Elle : Ah bon raconte moi alors

À la fin de mon récit Mina même était en colère contre Chems

– Elle : Mais ton mari-là, il se fout de qui ,il n’a qu’à aller demander à son père au lieu de te faire des misères

– Moi : Tu ne penses pas que j’aurai du lui dire la vérité depuis le début

– Elle : Ne sois pas bête, tu allais lui dire quoi tu n’avais pas le choix

– Moi : C’est vrai, je pense qu’il l’aurait mal pris même

– Elle : Tu vois?

– Moi : Je fais comment maintenant?

– Elle : Tu vas appeler son père pour venir tirer tout cela au clair

– Moi : Pour lui dire quoi?

– Elle : Mais la vérité ma petite, il pourra le raisonner lui vu que c’est son argent

– Moi : Moi je ne pense pas que Chems va apprécier que je mêle son père dans nos affaires de couple

– Elle : On s’en fout de ce qu’il pense prend ton téléphone et appelle le

– Moi : Oui, je le ferai, il était en voyage mais il est revenu avant-hier

On a continué à bavarder elle m’a raconté que avec Abdou, ils s’entendaient souvent mais qu’il n’y a encore rien de sérieux entre eux.

Je suis rentrée vers 18h je n’ai pas trouvé Chems à la maison j’en ai profité pour appeler mon beau père

– Papa : Bonjour ma chérie

– Moi : Ah bonjour Papa

– Lui : Tu vas bien et à la maison tout se passe à merveille

– Moi : Oui Papa nous allons bien

– Lui : J’en suis heureux

– Moi : En fait j’appelais pour savoir si demain je pourrai vous voir

– Lui : Passe au bureau

– Moi : Non je préférerais qu’on se voit dans un endroit neutre

– Lui : Tu es sure que tout va bien à la maison

– Moi : Oui ne vous inquiétez pas

– Lui : D’accord nous pouvons déjeuner ensemble cela t’arrange

– Moi : Il n’y a pas de soucis merci à demain inchallah

J’ai raccroché et je suis partie prendre un bain âpres le dîner j’ai regardé un film à la fin Chems n’étais toujours pas rentré je suis partie me coucher car le lendemain j’avais cours.

Le lendemain mon beau père m’a appelé vers 13h pour venir me chercher à l’école .Il m’a amené dans un restaurant tranquille pour qu’on puisse parler sans être déranger. Lorsque nous sommes arrivés nous avons fait la commande

– Lui : Tu vois comme c’est calme

– Moi : Oui j’avoue que c’est un endroit assez isolé

– Lui : Quand j’ai envie d’être seul c’est ici que je viens. Puis il me regarde en me disant il faut bien manger ma chérie ne fais pas de régime comme les autres filles

Amour: Ma Vie

– Moi (en riant) : Non, même pas

– Lui : C’est bien et si tu me racontais ce qui se passe

– Moi : Je ne sais pas par où commencer

– Lui : Depuis le début

– Moi : Chems est fâché contre moi

– Lui : Qu’est ce qui s’est passé?

– Moi : Il dit que mon père a reçu de l’argent venant de vous et que je suis une arriviste

– Lui : Il est malade, ton père et moi sommes des associés dans une affaire

– Moi : il dit que je l’ai épousé pour de l’argent ce qui est vrai car j’avais refusé au début lorsque vous avez fait la demande mais quand j’ai su que vous devez investir dans l’affaire familiale j’ai changé d’avis.

– Lui : Je comprends ma fille mais avant ou sans ton accord j’allais investir parce que c’était une affaire rentable

– Moi : Vous m’en voyez soulager, Chems pense que l’on profite de notre mariage pour vous escroquer.

– Lui : Je vais lui expliquer il est borné ton mari d’ailleurs ,je ne sais pas comment il l’a su la seule personne a qui j’en ai parlé c’est Nael car c’est notre conseillère en droit

Ah bon hein fallait se douter que cette sorcière allait chercher à me nuire mais j’ai tout fait pour que mon beau père ne se doute de rien

– Moi : Je te remercie car sincèrement je ne peux plus supporter son attitude

– Lui : Ne t’inquiète plus je vais le faire.

Nous avons fini de manger il m’a ramené à l’école car j’avais cours jusqu’à 18h. Je me sentais mieux après lui avoir parler.

Quand je suis rentrée à la maison j’ai trouvé mon mari j’étais étonnée car cela faisais des semaines que ce n’était pas arrivé. Je l’ai salué et je suis montée me déshabiller il fallait que je prépare le dîner. Lorsque j’ai fini je suis redescendue pour vérifier le dîner. C’est là que Chems m’a trouvé.

– Lui : Je peux te parler

– Moi : Je t’écoute

– Lui : Pas ici viens dans mon bureau stp.

– Moi : J’arrive

Il m’a devancé je l’ai suivi j’espère que ce n’est pas pour me faire des histoires encore

– Lui : Prend place

Je me suis assise

– Lui : J’ai parlé à mon père aujourd’hui

– Moi : Ah bon

– Lui : Oui, il m’a tout expliqué sur la provenance de l’argent

– Moi : Hum

– Lui : Il m’a montré la preuve à l’appui que c’est un investissement d’ailleurs si c’était moi j’allais le valider

– Moi : Hum

– Lui : Je sais que tu es fâché chérie, je suis impardonnable, je le sais je m’excuse vraiment, je sais que je t’ai fait du mal j’en suis vraiment désolé.

– Moi : Ok

– Lui : Il faut réagir Mira fâche toi crie, je ne sais pas moi dis quelque chose

– Moi : Mais je n’ai rien a dire

– Lui : Lui arrêtes cela il faut que tu saches que j’ai l’habitude d’être trompé, les gens en veulent toujours pour mon argent

– Moi : Mais je ne suis pas les autres je suis ta femme jamais je ne te ferai cela

– Lui : Je sais j’en suis vraiment désolé, pardonne moi

– Moi : il n’y a rien à pardonner Chems tout ce que je voulais c’est que tu saches la vérité

– Lui : Pardonne moi stp

– Moi : D’ailleurs qui t’a parlé de cela ton père?

– Lui : Non notre conseillère en droit

– Moi : Ah bon et pourrais je savoir qui c’est?

– Lui : Laisse cela ne nous concerne plus

– Moi : Chems ne m’énerve pas tu as entendu, je veux son nom tout de suite

– Lui : Ok on se calme c’est Nael mais elle ne l’a pas fait en mal

– Moi : Ah c’est du n’importe quoi je suis sure que c’était une belle occasion pour elle pour venir déverser son venin

– Lui : Calme toi elle n’a rien fait c’est moi que tu dois blâmer

– Moi : Toi je ne parle plus de ton cas mais elle là il faut lui dire si jamais je la revoie je lui règle son compte

– Lui : Ne va pas faire des bêtises stp

– Moi : Attend que je la revoie tu sauras

Je suis partie le laissant là bas il m’énervait tellement je ne vais pas lui pardonner si facilement il va souffrir autant que j’ai souffert ses dernières semaines .L’autre folle si je l’attrape je la trucide.

—Des Heures Plus Tard—

Chems a tout fait pour que je lui pardonne, fallait voir comment il se décarcasse les petits cadeaux les dîners les petits-déjeuners au lit. Je profite et puis après je continue à lui faire la tête, il pense que c’est facile d’insulter les gens âpres revenir faire comme si de rien n’était ah non, c’est trop simple. Il ne se décourageait pas au contraire plus je lui faisais la tête plus il redoublait d’efforts. J’étais aux anges façon il était orgueilleux et fier donc le voir ainsi me faisait plaisir.

Un jour, il est venu me voir

– Lui : Tu n’aimerais pas qu’on aille passer une semaine à Sally avant tes examens finaux

– Moi : Je préfère rester sur Dakar

– Lui : Dis oui cela te fera du bien chérie

– Moi : Non merci

– Lui : Comme tu voudras

C’est vrai que j’ai attendu longtemps pour qu’il me propose un voyage comme nous n’avons pas eu de lune de miel mais là je ne peux pas il m’a trop fait souffrir il faut qu’il ressent ce que j’ai ressentit. C’est comme cela que j’ai décidé de passer à la vitesse supérieure j’ai sorti l’artillerie lourde à savoir mes nuisettes les plus sexy. La nuit au lieu de dormir je cherchais des choses dans la chambre dés fois je me penchais pour ramasser quelque chose de tel sorte qu’il ne perdait rien du spectacle. Toute la nuit il n’arrêtait pas de se retourner je sais qu’il faisait un immense effort pour ne pas me sauter dessus. Ne voulant pas envenimer les choses, il se levait pour prendre un bain que je pense devait être froide. J’ai repris ce manège pendant deux jours encore je sais qu’il n’en pouvait plus il avait des cernes partout signe qu’il ne dormait pas assez

—Le LendemaiN—

. Il est venu me dire…

– Lui : Tu joues à quoi?

– Moi : Comment cela?

– Lui : Si tu comprends donc arrête ton manège

– Moi : Je te jure que je ne comprends pas

– Lui : La prochaine fois que l’envie te prend de m’allumer sois sure de pouvoir encaisser

Hum le gars est fâché sincèrement il est à bout le manque de sommeil était elle que il allait finir par craquer et comme on pousse pas un homme à bout j’ai décidé d’arrêter je me suis bien amusée quand même. Donc cette nuit là j’ai porté mon pyjama le plus sage je n’avais pas envie d’encaisser.

Ce samedi comme Chems passait sa journée au complexe sportif avec Abdou j’en ai profité pour aller faire des emplettes. Mon mari m’avait remis sa carte de crédit donc j’ai appelé Mina pour qu’elle m’accompagne.

– Mina : Donc chez les Dia quand la femme est fâchée on donne carte de crédit

– Moi (en riant) : Et ce n’est rein faut voir les cadeaux et comment il me chouchoute

– Elle : En tout cas, je te dis faut te fâcher souvent

– Moi (en riant) : Tu es bête

. Nous avons fait le tour des boutiques on a acheté plein de chose après j’ai demandé à Mina de m’accompagner pour que je fasse ma tête. Quand nous sommes arrivées au salon surprise je trouve Mademoiselle Nael assise comme une princesse en train de feuilleter une revue.

Non aujourd’hui c’est mon jour celle là elle va me sentir

– Moi (en pointant Nael) : Mina regarde

– Elle : Ah Mademoiselle la briseuse de couple

Je me suis dirigée vers elle

– Moi : Tu pensais qu’on n’allait jamais se revoir?

– Nael : Pardon?

– Moi : Pardon espèce de sale menteuse, tu penses que tu peux briser mon mariage

– Elle : Je n’ai riens à te dire espèce de petite sauvageonne donc laisse moi tranquille

– Moi : Je ne vais pas te laisser n’y compte même pas quand tu partais raconter tes bêtises à mon mari fallait réfléchir

– Elle : Je n’ai fait que dire la vérité

– Moi : Ah bon et je peux savoir cette vérité

– Elle (en se levant) : Mais c’est simple je lui ai dit quelle bande d’arriviste vous êtes, toi et ta famille une petite pute comme toi tu penses que tu peux mal me parler bande de profitard que vous êtes.

– Moi : Tu peux tout dire mais n’insultes surtout pas mes parents

– Elle : Si je le fais, tu me feras quoi je dis que ton père est un des voleurs donc…

Avant même qu’elle ne finisse sa phrase, je lui donne une gifle retentissante elle a voulu répliquer mais j’ai foncé sur elle, nous sommes tombées par terre comme j’étais au-dessus j’ai commencé à lui donner des coups. Je la frappais partout sur son visage en tirant ses cheveux, elle a commencé à crier

– Moi : Maintenant je t’écoute insulte encore mes parents pouffiasses

Je continuais à la tabasser. Les gens du salon m’ont tiré pour que je la lâche mais comme je tirais ses cheveux en même temps il a fallu enlevé mes doigts de ses cheveux. De ce fait plus il me tirait plus je tirais ses cheveux Mademoiselle ne faisait que crier.

A lire aussi; https://bonheur-explosif.com/https-bonheur-explosif-com-p6161-histoire-damour-ma-vie/

– Moi : Tu vas voir ce que la sauvageonne va te faire

Je continuais de lui donner des coups. Quand les gens ont réussi à nous séparer tout son visage était bouffi son nez saignait ses lèvres étaient enflées, elle était dans un sale état.

– Moi : Je n’en ai pas fini avec toi à chaque fois que je te vois je te casserai la gueule

– Moi : Mina allons

Lorsque nous sommes sorties du salon j’ai demandé au chauffeur de déposer Mina pour rentrer

– Elle : Elle a eu pour elle aujourd’hui

– Moi : J’allais rien lui faire, mais comme elle a insulté mes parents j’ai vu rouge

– Elle : Elle qui traite les gens de sauvages à chaque fois elle a vu vrai sauvage

– Moi : Laisse moi cette idiote-là je regrette le fait qu’on nous sépare j’allais lui casser la gueule

– Elle : Toi aussi, tu ne peux pas faire plus je suis sure qu’elle a déjà appelé sa mère

– Moi : C’est cela même qui m’inquiète Chems va me tuer aujourd’hui

– Elle : Hum il t’avait averti

– Moi : Je vais aller me réconcilier avec lui comme c’est ce qu’il cherche depuis plus d’une semaine

– Elle : J’espère que sa tante n’a pas encore appelé

– Moi : Prions sinon ca va chauffer pour moi.

Quand je suis arrivé à la maison Chems n’était pas encore là il est arrivé 30min après moi là, la première chose que j’ai fait c’est de regarder son visage pour voir s’il n’était pas fâché. Quand il m’a sourit j’ai compris qu’il n’était pas encore au courant je lui ai rendu son sourire et je suis venue l’embrasser

– Lui : Hé que me vaut cet accueil

– Moi : Rien j’ai décidé d’enterrer la hache de guerre

– Lui : J’en suis heureux tu m’as manqué tu sais

– Moi : Je sais

– Lui : Madame n’est pas modeste en plus

– Moi : Mais je dis juste la vérité

Il me regarda attentivement puis il me dit

– Lui : Tu es sure que tout va bien ma chérie

– Moi : Oui pourquoi cette question

– Lui : Pour rien tu as les traits un peu tirés

– Moi : Heuuh ce n’est rien

Il me regarda encore puis il me fait

– Lui : Ok si tu le dis

– Moi : Je t’assure je n’ai rien un peu fatigué, c’est tout

– Lui : Hum je vais prendre un bain, j’ai beaucoup transpiré

– Moi : Ok vas-y

Il a avancé de quelques pas puis s’est retourné pour me dire

– Lui : Bébé, tu ne veux pas le prendre avec moi

– Moi : Pardon prendre quoi

– Lui : Mais mon bain bien sûr

– Moi : Mais moi j’ai déjà pris mon bain

– Lui : S’il te plait bb j’ai tellement envie de toi

Hum cela faisait longtemps que je suis en jeune vous allez certainement me dire que j’aime ça mais sincèrement il m’a manqué

– Moi (en souriant) : Allons-y…

Share this: