Histoire d’amour: Obsession Passionnelle (chapitre1)

73 / 100

C’est l’histoire passionnelle d’une guinéenne qui s’éveille à la vie, à l’amour. Très tôt orpheline, elle a grandi avec l’expérience des ghettos. Rien à priori ne la prédestinait à une vie heureuse mais le destin a toujours son plan pour nus ramener sur le droit chemin. Khadi découvrira l’amour; l’obsession passionnelle qui changera tout…Bonne lecture et partager avec vos amis.

Obsession passionnelle: Chapitre 1

Moi c’est khadidja Cissé, on m’appelle Khadi ,19ans, Guinéenne des deux côtés mais malheureusement orpheline, j’ai grandi d’orphelinat en orphelinat, famille d’accueille ne famille d’accueille, après avoir atteint la majorité, ils m’ont laissé tranquille, avec un appartement que j’ai fait louer pour m’acheter du shit j’ai pas de maison fixe, je dors ou la nuit me trouve, j’ai pas de famille, ni d’amis, je bois de l’alcool, je fume et me drogue aussi, une vie de merde quoi, je suis agressive, violente et je passe mes journées à volé dans les boutiques, j’ai été arrêté je ne sais combien de fois mais c’est ce qui fait Khadidja la liberté tout ça.

Après avoir fini de prendre un peu de cocaïne, je vais me rincer le visage dans les toilettes publiques, quand j’ai vu mon reflet dans la glace pff je ne ressemble à rien, mes yeux sont plus que le sang, je sors à l’extérieur et je vais au Bar de Maxime mon pote d’alcool lol, tout les dealers et barmans me connaissent à Sant-Anne Rennes Bretagne dans le Nord de la France.

Moi: wesh le babtou ça va ou quoi ?

Maxime: oui nous sommes la hein c’est quoi le bail, pourquoi t’es pas dans ta famille d’accueille encore?

Moi: ils sont trop relou ses gens.

Maxime: t’as encore pris de la drogue ?

Moi: juste un peu

Maxime: khadi tu te nique la santé avec cette merde, il faut que t’arrêtes.

Moi: je n’ai rien à perdre.

Maxime: si tu le dis

Moi: maxime laisse moi faire la serveuse dans ton bar aujourd’hui non

Maxime: je veux aucune bagarre aujourd’hui khadi.

Moi: je te promets que je me battrais pas

Maxime: humm

Moi: allez 100 balles.

Maxime: non 30

Moi: wesh maxime on parle de toute la nuit là alors 90

Maxime: 50 c’est à prendre ou à laisser.

Moi: d’accord on vas bien s’amuser aujourd’hui.

Maxime: eh tu fais quoi?

Moi: ben je vais me servir d’abord avant de servir les autres wesh t’as cru je suis une hlel ou quoi.

A Lire aussi: https://bonheur-explosif.com/https-bonheur-explosif-com-people-le-ma/

Je commence à servir, enfaîte maxime c’est un babtou qui détient un Bar où les gens viennent boire de l’alcool, fument les shits tout sa, je parlais avec tout le monde, un moment un Monsieur viens au comptoir, il est trop beau.

Moi: alors beau gosse ça va ou quoi?

Il ne m’a même pas un peu calculé ou regardé, il prend son verre et tourne les talons, je lui donne un fessier

Moi: joli cul mon pote

Il est parti s’asseoir à une table au fond, je l’avais jamais vu ici au paravent, c’était trop calme et moi j’aime pas sa, je monte sur une table.

Maxime: qu’est-ce que tu fais encore?

Moi: Ça va ici ou quoi?

Eux: euhh

Moi: Un petit show ça vous dit?

Eux: OUIIIl met la musique de Marwa du titre “la folle” je commence à me déhancher sur la table, sa criait partout Sa lançais de l’argent, je descends de la table et vais m’asseoir sur celle du mec à qui j’ai donné un fessier.

Moi: alors mon pote tu n’as pas un 06.

Lui: dégages

Moi: fais pas le mec, je suis entrain de te dragué là.

Lui: sa m’intéresse pas ( me montrant son alliance) je suis marié.

Moi: elle est où ta femme? Ahh elle doit sûrement s’occuper des gosses, ben viens je m’occupe de toi mon beau gosse au yeux bleu.

Lui: laisse moi tranquille bordel, vas voir ailleurs.

Je commence à caresser son gland avec mon pied avec un sourire au coin.

Moi: donne moi de l’argent alors

Lui: arrête je ne te donnerai rien.

Obsession passionnelle Ph: Mousso

Moi: comme tu veux quand-même tu sais pas ce que tu rates.

Puis je suis retournée continuer ma danse, j’ai commencé à danser sensuellement, les heures passent je fini et vais voir Max

Maxime: khadi c’est une bonne affaire hein

Moi: on a eu combien?

Maxime: 745 balles.

Moi: donne ma part c’est moi qui ai dansé

Maxime: je te donne 300

Moi: non 400 tu prends 345

Maxime: quelle mishtoneuse, tu vas faire quoi avec 400? Acheté du shit et Drogue ?

Moi: sa te regarde pas donne ma moula frère.

Maxime: radine comme ça là

Moi: pour une fois je t’ai pas ramené la police

Maxime: je suis étonné là sérieux.

Au final il m’a donné 400 balles avec une bouteille d’alcool, je vais acheter un paquet de shit à 11€ et commence à fumer, je marchais toute seule quand une Ferrari noire se gare devant moi et le mec que je draguais descend

Moi: alors mon beau gosse au yeux bleu sa dit quoi là.

Lui: 100€ on passe la nuit ensemble

Moi: intéressant mais la sommes est petite pour ce beau corps.

Lui: 150

Moi: nonn

Lui: c’est pas de l’argent tu voulais? Je te donne 150 pour une nuit.

Moi: sauf que je ne suis pas une prostituée.

Lui: pourquoi tu m’as chauffé alors?.

Moi: disons que j’aime provoquer.

Lui: alors 200

Moi: vas voir ta femme je ne suis plus intéressée.

Lui: 300

Moi: di-donc t’es en manque à ce point mais non.

Lui: ok je vais voir ailleurs.

Il tourne les talons je fais pareille.

A Lire aussi: https://bonheur-explosif.com/vie-de-couple-peut-on-surmonter-lincompatibilite-sexuelle-et-sauver-la-relation/

Lui: si je donne 1000 balles tu penses toute la semaine avec moi,

Quoi ? 1000€ juste pour coucher avec moi.

Moi: sérieux ?

Lui: oui

Moi: et ta femme ?

Lui: je ne suis pas de cette ville, moi je viens de Marseille.

Moi: d’accord mais tu me donne l’argent d’abord en espèce.

Lui: si tu me met à l’envers je te tue.

Moi: tant qu’il y a la tune sa me va alors on commence quand ?

Lui: quand tu veux.

Moi: la toute suite moi sa me dérange pas hein

Lui: moi je suis un homme respectueux, on va dans mon hôtel à la gare 64ème rue.

Moi: d’accord


Lui: vas te doucher et épilée d’abord

Moi: pourquoi tu crois que je pu ou quoi?

Lui: je te paie donc tu fais ce que je te dis.

Moi: t’as de la chance que la tune c’est ma vie

Je rentre dans la salle de bain afin de prendre une douche et retourne dans la chambre. Il me tend un parfum tchiirrrrrpp je le foudroie.

Lui: commence ton boulot

Je le regarde du jore quoi? Moi j’ai jamais couché avec personne, j’ai juste la bouche

Moi: c’est pas les mecs qui commencent d’habitude.

Il me tire vers lui et commence à m’embrasser sauvagement, il me lâche et me regarde

Lui: je rêve ou tu sais même pas embrasser?

Moi: si t’as fini je peux partir hein moi j’ai la moitié de mon argent.

Il reprend son baisé et me bascule sur le lit, il l’enlève le peignoir et commence à detailler chaque parcelle de mon corps du regard, il ferme les yeux puis les ouvrent et continue.

Lui: putain j’ai pas de préservatif, t’as de sida ou les infections sexuellement transmissibles?

Moi: mais non wesh

Lui: c’est juste une question

Le lendemain

Je me réveille avec un mal au bas ventre, je tourne la tête vers l’autre là, il avait la tête ailleurs, je me lève et me dirige vers la salle de bain.

Lui: pourquoi tu m’as pas dit que t’étais vierge?

Moi: est-ce que tu m’as posé la question ?

Lui: tu peux rentrer chez toi….

Moi: et mes 500 balles ?

Lui: je vais te l’ai donné et tu peux être sûre il n’y aura pas de grossesse, j’ai pas mis à l’intérieur donc…….

Moi: même si c’est le cas je ferais un avortement moi je veux pas d’enfants.

Lui: humm

Moi: tu m’as pas dit ton nom

Lui: toi non plus de toute façon je crois que c’est mieux, on oublies ce qu’il s’est passé hier

Moi: si tu le dis.

Quelques mois sont passés, je mène ma petite vie tranquillement, entre les bar et boite de nuit.

………. RAHIM……

Moi c’est Rahim Robyn, 23 ans, Martiniquais/ espagnol, mes deux parents sont en vie alhamdoul’Allah et je suis fils unique donc je me suis marié tôt pour donner des petits-enfants à mes parents mais malheureusement cela n’a servi à rien, on a fait tous les traitements possibles mais en vain, je crois que ma femme Nia est stérile.

Nia: JE TE RECONNAIS PLUS DEPUIS QUE T’ES REVENUE DE TON VOYAGE RAHIM.

Moi: arrête de me crier dessus Nia, je suis fatiguée.

Puis je suis allée m’enfermer dans mon bureau, j’arrête pas de penser à cette fille et si je retournais la voir mais ma femme va se douter d’un truc, il faut que j’élabore un plan pour pouvoir voyager, il faut savoir que moi je suis du jore calme et réservé surtout j’aime le respect, je vais dans la chambre Nia n’y ait pas, je prend mon sac et mets quelques affaires dedans pour demain je vais à Rennes

…….KHADIDJA……

J’étais assise sur une chaise entrain de boire ma bière VOLKSWAGEN tranquillement

Maxime: depuis tout à l’heure le Monsieur d’au fond te fixe.

Je me retourne discrètement et vois le Monsieur de la dernière fois entrain de me regarder, je lui fait un petit coucou de la main
Avant de prendre ma bouteille et partir à la station de métro pour me rendre sur la terrasse de Kennedy, c’est là-bas on rencontre toutes sortes de personnes, les SDF, les dealers, les braqueurs, les drogués tout. J’attendais le métro quand je le vois venir vers moi….

……: Excuse moi?

Moi: oui

Lui: on refait le truc de la dernière fois ?

Share this: