74 / 100

ll dit bonne soirée mais ne bouge pas. Il est pas bien votre pote, je me redresse, je vais me démaquiller, me déshabille sans lui prêter attention et rejoins la salle de bain, je prend une douche et retourne dans la chambre, il y est toujours …assis sur mon lit j’enfile mon peignoir et porte mes pantoufles (suite de l’histoire d’amour obsession passionnelle)

Obsession passionnelles – Chapitre 6

Je suis couchée dans mon lit entrain de penser à ce qu’il vient de se passer, j’arrive toujours pas à y croire que c’est ça qu’on appelle une crise de jalousie, ce sentiment que je n’avais jamais ressenti auparavant jusqu’à ce que je rencontre Rahim, non mais je vous dis, j’ai rien contre Nia mais du fait que Rahim me balance a la gueule a chaque fois que nous sommes ensemble “j’aime ma femme” a fait que je l’aime pas sérieux, je cogitais à beaucoup de choses jusqu’à ce que les images de ma mère allongé dans ce lit d’hôpital à moitié brûlée, et ses deniers mots me viennent en tête.

<< cache ta peine n’en parle pas, sinon tes adversaires l’utiliseront pour t’anéantir, tu n’es coupable de rien, donc ne laisse pas cette culpabilité t’enlever ton épanouissement tout ce qu’il t’arrive aujourd’hui c’est la volonté divine, si t’es sur cette terre c’est pour un objectif, être heureuse, bats toi pour tes rêves ma chérie, car tu n’es inférieure à personne je t’aime mon bébé>>

A Lire aussi: //bonheur-explosif.com/histoire-damour-fanny-la-senegalaise-17/

Je m’en rappelle comme si c’était hier je n’avais que 12 ans, j’étais couché dans ma chambre, quand j’ai entendu l’alarme incendiaire sonné, je suis sortie en courant pour voir ce qu’il se passait, j’ai trouvé ma mère allongé au sol qui toussait, je n’arrêtais pas de l’appeler, elle me disait juste <> je l’ai laissé entrain de s’étouffer avec la fumée un instant pour aller appeler de l’aide, il a fallu juste 5 minutes pour lui arracher la vie, a mon retour j’ai trouvé les pompiers et mon père qui était incontrôlable,.

Il criait “ma femme est à l’intérieur” il s’est dégagé de leurs emprise et lui aussi est rentré dans cette maison qui brûlait en mille feux, il est entré sauvé sa femme et il y a laissé sa vie, ils se sont promis à la vie à la mort, et ils ont rendu l’âme le même jour, j’ai perdu mes deux raisons sous mes yeux sans pouvoir bouger un petit doigt.

Voilà pourquoi j’ai passé mon enfance dans l’orphelinat en orphelinat de famille d’accueille en famille d’accueille, je n’avais personne.

Toc…toc et il entre Sans que je ne lui demande

Moi:(essuyant mes larmes) tu veux quoi?

Rahim:(me regardant) il faut qu’on parle de ce qu’il vient de se passer…….

Moi: il n’y a rien à expliquer, comme je l’ai dit tout à l’heure j’ai changé d’avis, garde ta tune et je garde mon enfant, t’inquiète tu aurais ta place et ta part de responsabilité dans sa vie, j’ai assez d’argent pour lui offrir une belle vie.

Rahim:(me regardant) est-ce que tu sauras lui donner de l’amour khadidja? Parce que l’argent ne fait pas le bonheur……..

Moi:(soutenant son regard) et t’as crû que c’est le bonheur qui remplit l’assiette tchiirrrrrpp

Rahim:(me regardant) t’as pleurer?

Moi: c’est pas tes affaires, vas retrouver ta laideur de femme.

Rahim:(me regardant) pour moi elle est plus belle que toi en tout cas.

Moi:(déçus et blessés) sors de ma chambre

Rahim:(me regardant) j’allais le faire de toute façon bonne soirée.

Il dit bonne soirée mais ne bouge pas lol il est pas bien votre pote, je me redresse, je vais me démaquiller, me déshabille sans lui prêter attention et rejoins la salle de bain, je prend une douche et retourne dans la chambre, il y est toujours …assis sur mon lit j’enfile mon peignoir et porte mes pantoufles

Moi: qu’est-ce que tu fais encore ici?

Rahim:(me regardant de tête au pieds) je t’attendais, pour te dire qu’on a un rendez-vous gynécologiques le mardi prochain

Moi: (ouvrant la porte) ok tu peux sortir maintenant.

Il se lève et s’approche de moi, en me regardant droit dans les yeux, il ramène une mèche de mes extensions derrière les oreilles, caresse ma joue, tout mon corps a frissonner par la chaleur de ses mains, il descend dans mon cou, puis sur mes épaules, il ouvre mon peignoir regarde mes seins et mon ventre avant de d’y posé sa main.

Moi: Rahim arrête

Rahim:(me regardant dans les yeux) j’ai le droit de souhaiter bonne nuit à mon enfant non?

Moi: humm

Il approche sa tête du mienne, caresse ma lèvres inférieure avec son index, puis pose ses lèvres sur les miennes et m’embrasse mais cette fois différemment, il me presse contre lui, ses mains sur mes fesses et les miennes autour de son cou……..

……..: Nia je t’ai dit de ne pas les déranger tu….

Nia: qu’est-ce que vous faites ? Rahim?

On se sépare à bout de souffle et je fais un sourire hypocrite à Nia.

Moi: oups je t’avais oublié madame Robyn

Nia: t’es vraiment une garce en vrai.

Moi: oui si cela peut te faire plaisir.

Rahim:(regarde sa femme) ma chérie c’est pas ce que tu crois.

Nia: toi ferme la

Sa mère: lui parle pas comme ça.

Elle est partie rouge de colère.

Rahim:(me regardant) au revoir maman

Sa mère: (sourire) bonne soirée mon fils

Puis il est parti aussi, moi c’est pas mes affaires hein, sa mère me regarde avec toute sa dentition lol, elle n’aime vraiment pas sa belle fille.

Sa mère: Wallah ta venue dans la vie de mon fils a été un vrai miracle, il vas désormais connaître la différence entre l’amour et l’attirance physique, et je suis contente que t’aie changé d’avis franchement.

Moi: mais il l’aime.

Sa mère: il ne l’aime pas, il est juste obsédée par son physique de vielle a peau d’ado, imagine elle a 26 ans et mon fils en a 23.

Moi: l’amour n’a pas d’âge madame.

Sa mère: sauf entre-eux c’est pas de l’amour, elle s’est mariée avec lui pour de l’argent…..

Moi: j’ai couché avec lui pour de l’argent aussi au cas où vous ne le saviez pas.

Sa mère: toi tu utilise pas de contraception pour te faire passer pour une stérile, je peux mettre ma mains à couper Nia n’est pas stérile.

Moi: ben contactez les spécialistes dans ce domaine non.

Sa mère: figures toi qu’ils n’ont trouvé aucune maladie, elle va bien comme toi et moi.

Moi: humm ben bon bonne nuit alors je suis fatiguée.

Sa mère: bonne nuit ma fille a demain

Puis elle est partie, je me suis mise la crème sur tout le corps, j’enfile juste un short et me couche sous la couette 1h plus tard je prend mon téléphone, et envoie un message pour Rahim.

je suis désolé d’avoir foutu la merde dans ton couple.

J’ai posé le téléphone et je me suis endormi.

Le lendemain

Je me réveille avec un poids sur mon ventre, c’est Rahim, ah donc Monsieur est venu passer la nuit ici intéressant, il dormait paisiblement comme un bébé, il est vraiment beau, sa se voit qu’il n’est pas heureux dans son mariage, mais je veux pas être la responsable de leur divorce.

Je commence à lui caresser les cheveux, il ne m’aime pas sa voit, il fait juste semblant pour ne pas que je m’en aille, nous sommes restés comme ça des minutes, lui entrain de dormir moi qui lui caresse les cheveux, jusqu’à ce que mon ventre crie de famine lol des bruits pour me rappeler que je dois manger pour nourrir mon petit chou.

Je le sens bouger, j’ai directement retiré ma main dans ses cheveux, il relève la tête et plonge son regard dans le mien, je détourne le regard, il fait bisou sur mon ventre avant de se lèver.

Moi: tu pouvais pas allé dormir dans une autre chambre.

Rahim:(entrant dans la salle de bain) sauf c’est celle-ci la mienne.

Moi:(ton maqueur) ta femme t’as jeté hors ta propre maison.

Rahim:(dans la salle de bain) c’est moi qui suis parti, fallait qu’un entre nous éteint le feu que t’as allumé.

Moi: j’aurais bien aimé qu’elle te quitté tchiirrrrrpp.

A Lire aussi: //bonheur-explosif.com/histoire-damour-le-destin-de-myriam-episode-12/

Je me lève aussi et rejoins la salle de bain, afin de me brosser, il était sous la douche, moi je vais me mettre devant le lavabo et commence à me brosser avec mille questions en tête, je fini et le rejoins sous la douche

Rahim:(me regardant) qu’est-ce que tu fais ?

Moi: tu penses que je vais t’attendre, moi j’ai faim.

Je me douche vite fait sous son regard, je fini et retourne dans la chambre je m’habille d’un t-shirt oversaille noir et d’un leggings gris.

Rahim:(me regardant) ton leggings est un peu serré non.

Moi: je suis pas ta femme alors colle moi la paix, je porte ce que je veux tchiirrrrrpp.

J’enfile un abaya dessus, je vais faire mes ablutions et effectue ma prière de Fajr, puis remercie DIEU, même si j’ai sombré dans la merde, j’oublie pas avant tout je suis musulmane et un jour je serais jugé, je fini

Rahim:(me regardant) je savais pas que t’étais musulmane.

Le destin de la jeune Myriam Photo:fotomelia

Moi: je savais pas non plus que t’avait 3 ans de moins que ta femme, j’aimerai vraiment savoir ce qu’il t’attire chez elle peut-être que j’en ai aussi mais cacher.

Rahim: c’est pas tes affaires.

C’est là que la conversation s’est arrêtée.

Les jours passent toujours la même routine, cela fait presque 3 semaines que j’ai pas vu Rahim, depuis que nous sommes revenus de chez gygy, il n’est pas venu me voir , avec ses parents tout va bien, j’ai appris que son père est espagnol et sa mère antillaise sacré mélange hein, alhamdoul’Allah mon bébé et moi nous nous portons bien.

…….: mademoiselle votre covoiturage est là.

Moi: merci tu peux mettre mes affaires dedans s’il te plaît.

……: oui

Moi: merci

Je vais rentrer chez moi j’ai rien à faire ici, sa fait des jours que je planifie mon plan pour partir heureusement la maison est vide aujourd’hui, je vérifie que je n’ai rien oublié avant de sortir. J’ouvre mon sac et sors 50€

Moi: tiens et s’il te plaît ne dit a personne que tu m’as vue partir c’est d’accord ?

Lui: oui Mademoiselle au revoir


Moi: j’y vais

Alycia: a ce soir

Je prend mes clefs et sors de l’appartement, je vais prendre le bus direction centre commercial puis chez kiko, je salue les autres et me mets au travail, depuis que je suis revenue à Rennes Rahim n’a pas arrêté de m’appeler et m’harceler de messages.

Moi: pourquoi tu me fixe sorcière ?

Sira: t’es enceinte ?

Moi: ah sa se voit tant que sa?

Sira: non pas vraiment, mais pourquoi tu m’as rien dit wesh je pensais qu’on était amie.

Moi: désolé j’ai pas eu le temps.

Sira: t’es à combien de mois là ?

Moi: trois mois et demi.

Sira: et c’est le mec de la dernière fois le père?

Moi: humm

Sira: la chance, félicitations franchement

Moi: merci chérie

Nous continuions le travail en parlant de beaucoup de choses, elle me disait ce qu’il faut manger ou ne pas manger lol, moi j’ai pas de préférence meuf, après le travail nous sommes allés au Macdo d’a coté, on a lassé notre commande, cheesse burger, sauce curry et algérienne, avec frites, et un chocolat chaud.

Dring…..Dring

C’est mon téléphone Wallah il commence à me saouler.

Sira: décroche pour savoir ce qu’il veut te dire.

Moi: oui

Rahim: khadidja c’est quoi le problème avec toi? Comment tu peux partir sans informé personne, est-ce que tu sais que ma mère a failli faire une crise cardiaque par ta faute?

Moi: t’as fini ? Je dois manger là mon bébé a faim.

Rahim:(soupire) t’es en Bretagne ?

Moi: non je suis sur ton crâne tchiirrrrrpp, t’as trop de foutaise Rahim sérieux, comment tu peux faire trois semaines sans venir me voir chez tes parents.

Rahim: j’étais en voyage d’affaires.

Moi: cool alors.

………:mesdames vos commandes, bon appétit

Sira: merci

Rahim: je suis à Rennes dans 1 heure

Moi: comment ça ?

Rahim: je suis en route tout simplement vazi je te laisse Nia m’appele.

Moi: tu raccroche pas

Rahim:(soupire) pourquoi ?

Moi: parce que je l’ai dit.

Nous sommes restés comme ça personne ne parlait, il n’a pas raccroché, moi je mangeais ma bouffe tranquillement en parlant avec Sira.

Share this:

0 commentaires

Vous pouvez aussi être interessé par ceci...