Couple1

💐 Ma Vie 💐 👉 Épisode 05
Chems a avancé vers moi et je me suis réfugiée au bout du lit
– Lui : Tu veux prendre un bain avant
Avant quoi…
– Moi : Moi, oui j’aimerais bien

Je me suis levĂ©e il me suivait toujours du regard jusqu’à ce que j’entre dans la douche j’ai refermĂ© la porte derriĂšre moi et me suis adossĂ©e sur les murs de la salle de bain, il fallait que je respire un bon coup. J’étais stressĂ©e Ă  mort on disait que cela pouvait ĂȘtre douloureux la premiĂšre fois et Chems Ă©tait trop pressĂ©. J’ai pris un bain fait ma toilette intime, j’ai pris le maximum de temps pour retarder a sortie au bout de 45min, il a tapĂ© Ă  la porte

– Lui : Mirabelle tu vas bien
– Moi : Oui Chems j’arrive j’ai fini
Mais je ne suis pas sortie je suis encore restĂ©e une demi heure Ă  l’intĂ©rieur
– Lui : Maintenant tu sors c’est bon lĂ  tu ne vas pas passer la nuit lĂ .
HĂ© pas la peine de se fĂącher j’ai donc ouvert la porte
– Lui : Tu faisais quoi la dedans tu as fait 1h30 Ă  l’intĂ©rieur
– Moi : Rien

– Lui : Tu te fous de moi
– Moi : Je m’excuse mais
– Lui : Quoi mais… En criant et j’ai sursautĂ©
– Moi : J’ai peur
S’était dit d’une toute petite voix il me regardait bizarrement puis il me demande
– Lui : Tu es vierge???
– Moi : Oui
Je le regardais juste avec des yeux de peureuse et lĂ  il m’a tirĂ© dans ses bras
– Lui : HĂ©Ă©Ă©Ă©Ă©, je suis dĂ©solĂ© d’avoir criĂ©, n’ait pas peur ok!!!
– Moi : (…)
– Lui : Je ne te ferai pas de mal Ok, bon juste un peu tu me fais confiance?
– Moi : Oui

Il me tira vers lui et a commencĂ© Ă  m’embrasser sur le front mes yeux puis il a pris mes les lĂšvres d’abord tout doucement c’était vraiment doux puis c’est devenu plus profond jusqu’à ce que je gĂ©mis et que je me laisse aller contre lui. Il a dĂ©nouĂ© ma serviette j’ai automatiquement cachĂ© mes seins il a enlevĂ© mes mains

– Lui : Laisse moi te regarder tu es magnifique, n’aie pas honte ils sont beaux lourds comme je les aimes.
Il m’a entraĂźnĂ© sur le lit et a recommencĂ© Ă  m’embrasser partout sur les seins mon ventre mes cuisses quand il m’a ouvert les jambes pour descendre plus bas je me suis crispĂ©e je les ai refermĂ©es
– Lui : Laisse toi faire stp

J’avais du mal Ă  ouvrir mes jambes j’avais trop honte, il les a Ă©cartĂ©es Ă  nouveau m’a embrassĂ© l’intĂ©rieur des cuisses j’étais j’etais comme Ă©lectrisĂ©e et quand il a touchĂ© le centre de ma fĂ©minitĂ© pour me caresser j’ai bondit heureusement qu’il me tenait bien. Il a continuĂ© Ă  me caresser pendant longtemps je ne tenais plus en place tellement le plaisir me faisait trembler, il est descendu du lit et a enlevĂ© son caleçon.

Histoire d’amour Photo: Les deux filles du Nord

Quand nous avons fait l’amour j’étais vraiment dĂ©tendue mais rien ne pouvait me prĂ©parer Ă  la douleur que j’ai ressentit quand il est entrĂ© en moi. C’était tellement douloureux comme si on venait de me poignarder
– Lui : Pardon c’est mieux ainsi sinon tu aurais pu avoir plus mal
– Moi : Snif snif tu avais promis de ne pas me faire mal
– Lui : Chut pardon, je ne pouvais pas faire autrement ne bouge plus laisse ton corps s’habituer Ă  moi.

J’avais vraiment mal et je me suis mise à pleurer il ne bougea pas il me caressait doucement en me disant des paroles douces
– Lui : Calme toi ca va bientĂŽt se estomper..
Il avait raison la douleur s’est estompĂ©e un peu au bout de quelques minutes mais quand mĂȘme pas complĂštement, il m’a fait l’amour doucement il ne voulait pas trop me blesser quand il a finit. Il est restĂ©e sur moi jusqu’au moment ou il s’est rendu compte qu’il m’étouffait, il s’est poussĂ© et m’a pris dans ses bras

– Lui : Ça va
– Moi : Oui
– Lui : C’était magnifique j’adore ĂȘtre en toi tu es si douce si chaude j’aurai voulu ne jamais me retirer
Je l’ai souri et je me suis blottie dans ses bras j’étais une femme Ă  prĂ©sent on m’avait pas dit que ce serait si bon certes j’avais mal mais je me sentais dĂ©tendue au bout d’une demi heure. J’ai senti un truc dure contre mes fesses j’ai mis un peu longtemps pour me rendre compte de ce que c’était je me suis retournĂ©e pour regarder Chems
– Lui : C’est pas de ma faute t’arrĂȘte pas de bouger et de te frotter contre Moi.

Mais l’enfant là n’avait pas l’intention de me laisser dormir. Hooo donc le fait de bouger pouvait lui faire cela
– Moi : Je suis dĂ©solĂ©e je savais pas
– Lui : Pour ça tu ne connais pas beaucoup de chose mais t’inquiĂšte je vais t’apprendre
– Moi : J’ai dĂ©jĂ  apprise beaucoup de chose j’aurai jamais pu penser que ce serai ainsi

– Lui : Ce n’est pas rien et d’ailleurs nous allons continuer notre apprentissage mais cette fois ci tu vas participer je veux t’apprendre tout ce qui me fait plaisir
Il me plaqua contre lui pour que je sente sa virilité
– Lui : Je veux que tu me touches
Il a pris ma main qu’il a guidĂ© en bas de son corps, je l’ai touchĂ© timidement et nous avons refait l’amour. Cette fois ci, je ne sentais plus mon corps tellement j’étais Ă©puisĂ©e

– Lui : J’ai pensĂ© que j’allais mourir de plaisir mon Dieu, tu es trop bonne je pourrai te faire l’amour toute ma vie durant
– Moi : Hum j’y compte bien
– Lui ; Lol maintenant dors…
Je me suis endormie avec un sourire aux lĂšvres.

—Le Lendemain—

Je me suis rĂ©veillĂ©e vers 10h quand j’ai voulu me lever j’ai lancĂ© un petit cri tout mon corps me faisait mal Chems a entendu mon cri et est venu en courant
– Lui : Tu as quoi tu es blessĂ©e???
Tchipppppppppp il ne m’a pas reposĂ© de toute la nuit il n’a mĂȘme pas pensĂ© que c’était la premiĂšre fois pour moi

– Moi : Tout mon corps me fait mal j’arrive mĂȘme pas Ă  marcher
Les pensĂ©es de Chems < Elle a raison c’était sa premiĂšre fois et moi je me suis comportĂ© comme un sauvage elle Ă  l’air si vulnĂ©rable si petite je suis vraiment dĂ©solĂ© pour hier mais une fois que j’avais commencĂ© je ne pouvais pas m’arrĂȘter et mĂȘme en la regardant maintenant j’avais encore envie d’elle pourrais je me rassasiĂ© de cette femme un jour >
– Lui : Tu veux aller ou chĂ©rie

– Moi : Aux toilettes pour prendre mon bain
– Lui : Viens je t’amĂšne
Avant que je comprenne ce qui se passe il me souleva et me porta jusqu’Ă  la douche il me posa sur la chaise et remplit la baignoire d’eau puis m’y a plongĂ©, il a lavĂ© tout mon corps et aprĂšs il m’a essuyĂ© tout doucement m’a mis un peignoir et m’a portĂ© a le cuisine. J’étais juste dĂ©passĂ©e par tant de douceur.

– Lui : Tu vas manger quelque chose aprĂšs tu te rendors
– Moi : Merci
Il me sert mon petit dĂ©jeuner que j’ai dĂ©vorĂ© comme une affamĂ©e et il me regardait en souriant
– Moi : J’avais faim
– Lui : Je comprend j’ai pas Ă©tĂ© tendre cette nuit je suis dĂ©solĂ©
– Moi : Ne regrette rien j’ai aimĂ© chaque moment
Il m’amĂšna au lit et se coucha Ă  mes cotĂ©s je finis par me rendormir .
Et quand je me suis levĂ©e Ă  nouveau il faisait un peu sombre j’ai regardĂ© le rĂ©veil il etz 19h30 je suis sortie du lit j’ai portĂ©e mes sandales pour aller Ă  la recherche de Chems qui j’ai trouvĂ© Ă  la cuisine en train de prĂ©parer quand il m’a vu

– Lui : Tu t’es finalement levĂ©
– Moi : Oui tu cuisine toi???
– Lui : J’ai toujours vĂ©cu seul depuis mes 20 ans et tu sais qu’à l’étranger nous sommes obligĂ©s de nous dĂ©brouiller
– Moi : Donc tu vas cuisiner tous les jours Lol???

– Lui : À chaque fois que j’aurai du temps oui j’adore le faire
J’ai rigolĂ© il m’a dit qu’il faisait des pattes je me suis installĂ©e le regardant finir il faisait tout avec prĂ©cision. Cet homme avait beaucoup de qualitĂ© mĂȘme s’il n’était pas amoureux de moi je ne pense pas que la vie Ă  ses cotĂ©s soit dure au moins je l’espĂšre quand il a fini, on a mangĂ© c’était trop bon on a discutĂ© il m’a racontĂ© des anecdotes qui m’ont fait rire, je lui ai parlĂ© de mon enfance de toutes les bĂȘtises que je faisais. Nous avons quitter la cuisine vers 22h pour aller au lit
Chems s’est juste contentĂ© de se coucher Ă  mes cotĂ©s nous avons finis par nous endormir ainsi.

—Des Semaines AprĂšs—

Cela fait deux semaines que Chems et moi Ă©tions mariĂ©s, nous avons passĂ© une semaine merveilleuse au troisiĂšme jour, il a repris son travail, il rentrait tard certes, mais prenait toujours le temps de m’appeler ou bien, il m’invitait Ă  dĂźner le soir. Mais la derniĂšre semaine il est devenu trĂšs distant avec moi il n’appelait plus rentrait tard Ă  la maison, des fois je m’endormais mĂȘme avant qu’il n’arrive Je me suis dit qu’il avait beaucoup de boulot fallait que je sois plus comprĂ©hensive avec lui.

Mais bon ce changement m’inquiĂ©tait un peu quand il revenait-il dĂźner et venait se coucher.
. Au bout de quelque temps cette situation devenait intenable je restais toute la journĂ©e toute seule Ă  me tourner les pouces, une fois que je finissais de prĂ©parer Ă  manger. Des fois je recevais des appels de ma mĂšre ou de Mina qui n’Ă©tait toujours pas encore venu me voir elle Ă©tait en plein partiel je comprenais aussi.

Le vendredi j’avais dĂ©cidĂ© d’attendre le retour de Chems, il fallait que je lui parle peut ĂȘtre que j’avais fait quelque chose de mal sans m’en rendre compte. Heureusement qu’n’est pas venu trop tard Ă  22h30 il Ă©tait Ă  la maison. Il m’a trouvĂ© entrain de ranger la cuisine
– Moi : Bonsoir
– Lui : Ça va-toi

– Moi : Oui je vais bien et ta journĂ©e pas trop fatiguĂ©
– Lui : Non çà va
– Moi : Tu prends ton bain avant de dĂźner???
– Lui : Oui j’aimerais bien
Il est montĂ©; j’ai rĂ©chauffĂ© le dĂźner hum cet homme Ă©tait bizarre il ne me faisait mĂȘme plus la bise j’Ă©tais dĂ©passĂ©e par tant de changement
Il est revenu une demi-heure plus tard

– Lui : Tu peux aller te coucher je peux me servir tout seul
– Moi : Je sais, mais j’aimerais qu’on parle aprĂšs
Les pensĂ©es de Chems < Elle voulait me parler de quoi, celle la je la vois venir elle va me faire des reproches genre que je la dĂ©laisse que je ne lui accorde pas assez temps. Mais je ne lui ai rien promis des le dĂ©but j’ai Ă©tĂ© clair avec elle. Il ne faut pas qu’elle me prenne la tĂȘte oh les femmes toutes pareilles toujours Ă  espĂ©rer plus que ce qu’on leur donne. >

– Lui : Va-y je t’Ă©coute
– Moi : Ce n’est pas pressĂ© mange d’abord
– Lui : Non ce n’est plus la peine vas y, je t’Ă©coute
Non mais je rĂȘve ou quoi il se fĂąche pourquoi je voulais juste discuter avec lui
– Moi : Comme tu voudras je voulais juste savoir ce qui se passe
– Lui : Comment çà je ne comprend pas
– Moi : Tu es devenu distant Chems, c’est Ă  peine si on se parle
– Lui : Stop tu me fais quelle scĂšne lĂ 
– Moi : Ai-je l’air de quelqu’un qui est en train de faire une scĂšne je veux juste savoir ce qui ne va pas
– Lui : Je pense que depuis le dĂ©but j’ai Ă©tĂ© clair avec toi tu veux quoi au juste

– Moi : Que tu cesses de m’ignorer
– Lui : Oh arrĂȘte moi çà tu veux que je me comporte en amoureux transit c’est non tu as entendu j’ai beaucoup de travail donc je n’ai pas le temps pour ces bĂȘtises

– Moi : Tu as raison je suis bĂȘte c’Ă©tait trop beau pour ĂȘtre vrai
– Lui : DĂ©s le dĂ©part, j’ai Ă©tĂ© clair avec toi rien a changĂ© ami donc si tu t’es imaginĂ© des choses, c’est ton problĂšme.
J’avais les larmes aux yeux tant ses paroles me faisaient mal
– Lui : Tu pleures pourquoi j’ai horreur des larmes qu’est-ce qui te manque hein tu as tout ce que tu veux ce n’est pas suffisant
– Moi : Tu n’es qu’un idiot Chems tu me déçois vraiment
– Lui : Je sais ce qui te manque c’est parce que je ne te baise plus assez c’est çà

Hooo lĂ  c’est mesquin de sa part.
– Moi (d’une voie Ă©tranglĂ©e par mes larmes) : Tu as dit quoi me baiser
– Lui : Oui ou bien tu pensais que nous faisions l’amour non tu te trompes nous avons juste baisĂ© de la bonne baise certes mais pas plus
– Moi en pleurant : Tu es un monstre, tu n’as pas honte de me parler comme si j’Ă©tais une pute, je te dĂ©teste
– Lui : Tu ne me dĂ©testes pas tu aimes trop quand je te prends donc ne joue pas Ă  la fiĂšre

– Moi : EspĂšce de salaud regarde moi bien, car tu ne me toucheras plus jamais
Il s’est levĂ© pour se rapprocher de moi
– Lui : Ne me tente pas je pourrai te prendre tout de suite dans cette cuisine tu n’opposeras pas de rĂ©sistance et tu le sais parfaitement
Le pire c’est que je savais qu’il a raison je suis trop faible devant lui j’ai prĂ©fĂ©rĂ© partir au lieu de pleurer devant lui ou lui donner l’occasion de mettre ses menaces en exĂ©cution.

Donc Je suis partie en pleurant comment pouvait t’il me parler si mĂ©chamment cet homme Ă©tait un vrai salaud et moi comme une idiote je pensais que tout allait mieux entre nous, mon Dieu mon prince charmant s’est vraiment transformĂ© en crapaud. Il m’avait baisĂ© j’avais mĂȘme envie de rire je m’attendais Ă  quoi au juste un homme qui te prenais pour une poule pondeuse moins de trois semaines pouvait–il changer Ă  ce point. Je me suis dĂ©shabillĂ© j’ai fait ma toilette et je me suis couchĂ©e en pleurant il m’avait vraiment fait mal. Je ne sais pas quelle heure j’ai fini par m’endormir.

👉 Pendant ce temps Chems s’Ă©tait enfermĂ© dans son bureau. Pourquoi a-t-il fallu que je sois si blessant avec elle, elle ne m’a rien fait mais sincĂšrement je ne veux pas qu’elle s’imagine que je suis amoureux d’elle bien sur je sais que j’y suis allĂ© trop fort c’est inexcusable je le sais. Mais bon, elle m’a Ă©nervĂ© dĂ©s le dĂ©but j’ai Ă©tĂ© clair avec elle je ne l’aime pas il ne faudrait pas qu’elle m’aime pour souffrir en retour.

Tout Ă  l’heure quand je suis montĂ© dans la chambre, je l’ai trouvĂ© entrain de pleurer, j’ai voulu la consoler, mais c’est mieux ainsi au moins elle comprendra, elle s’attachait trop Ă  moi et je ne veux pas de cela, j’ai plus envie d’aimer qui que ce soit moi.
👉 Le lendemain quand je suis levĂ©e Chems Ă©tait parti j’ai dĂ©cidĂ© que je n’allais pas rester Ă  la maison comme une idiote je vais sortir. J’ai appelĂ© Mina pour qu’on se voit nous nous sommes donnĂ©s rendez-vous Ă  12h, j’ai donnĂ© les directives Ă  la bonne et je suis partie.

Mina était heureuse de me voir, nous sommes parties déjeuner ensemble
– Moi : Alors et tes examens c’Ă©taient bien?
– Elle : Oui ça va mais je ne suis pas ici pour cela Lol allez dĂ©pĂȘche toi de me raconter
– Moi : Lol te raconter quoi
– Elle : Ta nuit de noces pardi
– Moi : Hahaha si tu veux savoir va essayer
– Elle : Soit pas bĂȘte ce n’est pas drĂŽle je veux tout savoir c’Ă©tait bien au moins

– Moi : Oh oui, c’Ă©tait magnifique
Elle m’a tellement harcelĂ© que je lui ai racontĂ© les dĂ©tails pour qu’elle me foute la paix
– Elle : Si tout est si merveilleux pourquoi tu es triste
– Moi : Je ne suis pas triste

– Elle : HĂ© c’est moi ma puce tu ne peux pas me mentir
– Moi : Les larmes aux yeux, Mina c’est Chems
– Elle : Il t’a fait quoi ne pleure pas
– Moi : Il m’a tellement humiliĂ©
Je lui ai tout racontĂ©, elle s’est levĂ©e et m’a prise dans ses bras
– Elle : Je suis dĂ©solĂ©e mon bb il ne faut pas pleurer d’accord Chems est un imbĂ©cile s’il considĂšre que c’Ă©tait juste de la baise tu t’en fous toi ce n’est pas ton cas Ă  toi

https://bonheur-explosif.com/https-bonheur-explosif-com-p6054-histoire-damour-bonheur-explosif/

– Moi : Je suis trop faible, je ne sais pas comment je vais rĂ©agir s’il revient
– Elle : Mirabelle c’est ton mari tu ne peux pas lui interdire ton corps
– Moi : Je ne veux plus qu’il me touche que je rĂ©agisse comme une putain
– Elle : Ne redis plus jamais cela il n’y a pas de mal Ă  ressentir du plaisir. C’est ton mari en plus c’est le premier
– Moi : Oui mais je suis trop faible il suffit juste qu’il me touche pour que je perde mes moyens.

Je l’avais vraiment dans la peau cet homme. Avec Mina nous sommes restĂ©es ensemble jusqu’à 20h. Je n’avais nullement envie de rentrer chez moi je suis partie Ă  l’hĂŽtel j’ai rĂ©servĂ© une table au bord de la mer et j’ai dĂźne toute seule. Je suis restĂ©e lĂ  bas jusqu’Ă  22h passĂ©es j’ai pris mon taxi pour rentrer. J’avais Ă©teint mon portable quand je l’ai rallumĂ© j’ai vu plus de 12 appels en absence de Chems, il m’avait laissĂ© plein de message au dĂ©but il Ă©tait furieux mais sur ces derniers messages il avait l’air inquiet. Je sens que ça va chauffer pour moi

À Suivre..

Laisser un commentaire