77 / 100

Elle me jeta un regard mauvais puis elle eut un drôle de sourire. Je commençais à m’énerver sérieusement Tata Seynanabou l’a senti elle a changé de sujet . Nous avons bavardé 1h de temps avant de dîner les autres faisaient tout pour détendre l’atmosphère…(suite de l’histoire d’amour)

 Ma Vie   Épisode 06

Je suis entrée dans la maison avec le cœur qui battait fort, je sais qu’il est fâché mais bon, il l’a cherché. Je suis entrée dans le living et le trouvant assis entrain de répondre au téléphone, il m’a regardé puis a continué à parler donc j’ai continué mon chemin. Quand j’ai entendu
– Lui : Tu comptes aller où?

Je me suis arrêtée un moment puis j’ai continué
– Lui : Je te le jure si tu avances un pas de plus tu vas me sentir
Hééé le gars si, est fâché sérieusement mieux vaut que je m’arrête avant qu’il ne me tue ici
– Moi : Tu veux quoi?
– Lui : Tu te fous de moi tu oses me demander, ce que je veux d’ailleurs tu étais où

– Moi : Ce n’est pas ton problème je te pose des questions moi.
– Lui : Mirabelle c’est la dernière fois que je le te demande tu étais où
– Moi : J’étais sortie, tu es content
Je me suis retournée pour partir quand il m’a attrapé par les épaules et à commencer à me secouer

– Lui : Tu es malade, tu penses que je suis ton égal, je suis ton mari, je te signale tu pars traîner jusqu’à cette heure après tu joues à la femme indisciplinée je me suis inquiété tu t’en fous c’est ça.
– Moi : Aie Chems, laisse moi tu me fais mal
– Lui : Non tu me réponds d’abord
– Moi : J’étais avec Mina c’est bon maintenant
– Lui : Ok je vais l’appeler si jamais tu m’as menti
Je le vois composer le numéro de Mina il était tellement furieux qu’il tremblait

Ahttps://bonheur-explosif.com/https-bonheur-explosif-com-histoire-damour-ma-vie/

– Lui : Ok Mina ça marche bonne nuit bye
Il a raccroché s’est tourné vers moi
– Lui : Je ne veux plus que tu sortes de cette maison sans me dire où tu vas mais surtout que 20h ne te trouves plus jamais dehors ma femme ne traîne pas me suis-je bien fais comprendre si tu ne peux pas respecter cela tu me le dis dès maintenant.
Je ne répondais pas et je me contentais de le regarder méchamment
– Lui : Tu as compris???
Il avait tellement crié que j’ai eu peur
– Moi : Oui

– Lui : Et si jamais je découvrais que tu m’as menti tu passeras un sale quart d’heure
J’ai acquiescé de la tête
– Lui : Maintenant je veux mon dîner
Je suis partie à la cuisine et là il me lança
– Lui : Et puis ne demande plus jamais à la bonne de me faire mon dîner c’est toi ma femme

Les Pensées de Chems < Elle se fout de qui Celle là, une femme mariée qui abandonne son domicile conjugale toute une journée en plus elle éteint son portable j’espère juste qu’elle n’est pas partie voir un homme car si jamais c’était le cas je vais la tuer, cette femme m’appartient à moi, à personne d’autre s’il le faut je vais l’attacher au lit pour le restant de sa vie.>
Dans la cuisine j’ai eu chaud je pensais qu’il allait me taper moi aussi j’exagère j’aurai pu envoyer un message mais c’est bien fait pour lui en plus il a l’audace de demander son dîner comme à une domestique je vais bien le saler comme ça lui restera à travers la gorge.

Je lui ai servi le dîner à la cuisine et j’ai continué à ranger la cuisine comme si de rien n’était à la première bouchée il a tout recraché
– Lui : Mais c’est quoi çà
– Moi : C’est le dîner mon chéri, tu n’aimes pas
– Lui : Ah tu te trouves drôle
Fallait voir son expression s’était vraiment risible

– Lui : Tu veux me pousser à bout ok tu ne veux pas me donner à manger
– Moi : Je t’ai fait à manger soit tu manges soit tu te tais
– Lui : Tu sais que tu mérites une bonne correction
Il avait l’air furieux voila j’ai cherché j’ai trouvé maintenant
– Lui : Comme tu refuses de me donner à manger, tu vas me satisfaire autrement

Il se dirige vers moi, j’ai couru vers la porte mais avant de l’atteindre il m’avait capté
– Moi : Laisse-moi tranquille Chems je ne veux pas de toi
– Lui : Mais chérie tu es ma femme et ton corps m’appartient j’ai payé cher pour ça

– Moi : Je T’en supplie pas comme ça
. Il avait déjà commencé à me déshabiller en ouvrant ma chemise plus je me débattais plus il maintenait sa prise j’ai décidé de le laisser-faire s’il ne voit aucune réaction il me laissera tranquille.
– Moi : Tu veux me violer ok vas-y
– Lui : Qui te parle de viol, tu me supplieras bientôt
– Moi : Tu peux toujours rêver espèce de sale porc
Il m’a arraché mes vêtements j’étais nue devant lui je me suis mise à pleurer

– Moi : Arrête s’il te plait, je ne le ferai plus si tu fais cela, je ne te pardonnerai jamais
Il m’a juste regardé et m’a arraché ma culotte ensuite m’a poussé sur le canapé
– Lui : Je n’aurai pas à m’excuser, tu vas aimer d’ailleurs, il me pénétra avec un doigt, tu aimes déjà
Je me suis caché le visage j’avais honte son doigt était luisant de ma mouille mais surtout je ne pouvais plus supporter son visage moqueur il s’est mis à jouer de mon corps comme s’il lui appartenait au début j’ai résisté j’ai vraiment essayé mais Chems savait comment me faire réagir et il s’y est attelé jusqu’à ce que je ne puisse plus retenir mes gémissements.

Alors il m’a obligé à le supplier de continuer jusqu’à ce que je le fasse. Il me pénétra avec force à chaque fois qu’il ressortait il revenait encore plus fort j’avais l’impression qu’il voulait en finir avec moi je mouillais comme une dingue il a continué ainsi jusqu’à ce que je jouisse après il s’est lâché. Quand il a fini il a remonté son pantalon il ne s’était même pas déshabillé ce chien pourri

– Lui : Tu dois savoir que c’est moi l’homme tu m’appartiens je te prendrai à chaque fois que j’en aurai envie
Après son départ je me suis mise à pleurer pourquoi j’étais si faible devant lui. Je me sentais mal comment je pouvais trouver du plaisir après la façon dont il venait de me traiter, mon corps était vraiment traite.
Je me suis levée, il ne fallait pas qu’il me trouve dans cette position humiliante entrain de pleurer j’ai cherché mes vêtements du moins ce qu’il en restait.

Les pensées de Chems < Qu’est-ce que j’ai encore fait pourquoi dois je toujours perdre mes moyens face à elle. Au début je voulais juste lui faire peur mais quand je l’ai touché tout est enchaîné. J’ai voulu arrêter, mais elle a commencé à gémir, je ne pouvais plus rester de marbre quand elle se tord de plaisir dans mes bras.
Je sais qu’elle m’en voudra à mort maintenant. Encore une fois, j’ai merdé, il faut que je quitte le pays, je vais partir en France pour trois jours, j’ai vraiment besoin d’y voir clair.>

—Le Lendemain—

Je me suis réveillée le corps en compote, j’avais mal partout, j’ai décidé de prendre un long bain cela me fera du bien. J’ai regardé du côté de Chems, le lit n’était pas défait donc il n’a pas passé la nuit ici tant mieux. Lorsque je suis descendue pour prendre mon petit déjeuner j’ai trouvé la femme de ménage Awa

– Elle : Bonjour Madame
– Moi : Bonjour, tu vas bien et les enfants ils vont bien?
– Elle : Oui mais ils sont terribles
– Moi : C’est normal à cet age
– Elle : Sinon votre mari a laissé une enveloppe pour vous, je l’ai posé sur la table

– Moi : Ok merci
C’est bizarre il me laisse une lettre pourquoi tchipppppppppp ce connard la. J’ai pris l’enveloppe pour l’ ouvrir :* J’ai dû partir précipitamment pour la France j’avais une affaire urgente à régler je ne ferai qu’une semaine je n’ai pas pu te réveiller ce matin pour te dire au revoir *
Quoi ce n’est que cela pas même pas un petit désolé, j’ai jeté la lettre à la poubelle cet homme me désespérait. Apres le petit-déjeuner, j’ai attrapé mon sac et je suis partie certes, je ne peux pas prendre d’avion quand je veux, mais je vais sortir m’aérer un peu l’esprit. Pour commencer je vais me trouver une école pour continuer mon master à son retour je vais lui en parler j’espère juste que cela ne posera pas de problème.

Je suis partie au Cesag pour demander des renseignements il s’est trouvé qu’il il y avait un test d’entrée pour le lendemain je ne savais vraiment pas si je pourrais le réussir je venais de faire une année sabbatique. Mais le Monsieur m’a convaincu de tenter ma chance, je suis repartie chez moi chercher mes dossiers et venir déposer. Quand j’ai fini, je suis partie chez mes parents ma mère était heureuse de me voir, elle m’a longuement serré dans ses bras, je voulais continuer de lui en vouloir, mais bon cela ne servait à rien, elle n’avait pas le choix.
– Elle : Tu m’as manqué ma chérie

– Moi : Moi aussi Maman tu vas bien
– Elle : Moi ça va mais laisse moi te regarder tu es devenue encore plus belle la vie de femme mariée te réussit
– Moi : Lol Maman tu me flattes trop
– Elle : Mais c’est la vérité et ton mari il va bien tu t’occupes bien de lui
– Moi : Oui il est parti en voyage il revient âpres demain inchallah
– Elle : C’est bien la dernière fois, il est passé à la maison, c’est un bon garçon, j’espère que tu ne fais pas trop de bêtise
– Moi : Même pas tout va bien et Aisha elle est ou
– Elle : Chez ta grand-mère, elle se sent seule ici depuis que tu es partie
– Moi :C’est normal elle n’a plus personne à embêter
– Elle : Hum et ta belle-famille

– Moi : Ah ca va j’ai des nouvelles de Tata seynabou elle m’appelle souvent pareille pour ses enfants d’ailleurs demain elle passe à la maison avec Abby pour dîner.
– Elle : Oui, elle est très gentille même moi, elle m’appelle, elle n’est pas comme l’autre sorcière
– Moi : Hum Maman j’avais oublié de te raconter tu sais sa fille aînée celle qui vivait en France c’est elle que Chems devait épouser
– Elle : Pourquoi il ne l’a pas fait
– Moi : Je ne sais pas ce qui s’est passé mais je saurai ne t’inquiètes pas
– Elle : Je comprends pourquoi elle avait envie de nous tuer mais si sa fille est aussi bête pour laisser partir un si bon morceau c’est son problème toi tu l’as-tu le gardes ou bien. J’ai rit cette femme ne changera jamais toujours à penser à l’argent

– Elle : Tu te promènes dans une belle voiture avec chauffeur, tu as vraiment percé, tu veux laisser on cadeau
– Moi en riant : En tout cas il ne faut même pas qu’elle espère
Je suis restée avec elle toute la journée elle m’a fait un bon maffé mon plat préféré. Mon père est revenu vers 18h il était vraiment mal à l’aise et je n’ai rien fait pour le mettre à l’aise je lui en veux toujours je ne pense pas que je pourrais lui pardonner de si tôt .

Cela m’a fait du bien de parler avec Maman elle me manquait trop.Je suis rentrée chez moi vers 21h. J’avais reçu un message de Chems il me donnait son numéro au cas où j’avais besoin de lui hum je l’avais même oublié celui là. Fallait que j’évite de penser à lui demain, j’avais le test et le soir sa tante venait dîner à la maison tout cela me suffisait amplement.
Mon test était très dur j’avais fait de la comptabilité de la finance d’entreprise culture générale des mathématiques en somme cinq matières je suis revenue complètement lessiver heureusement que Awa avait déjà tout préparé.

Je me suis reposée un peu vers 19h30, je me suis préparée pour les recevoir. Quand j’ai entendu la sonnerie de la porte d’entrée je suis partie ouvrir surprise
il y’avait Tante seynabou et sa fille Abby mais aussi Tata Aicha et sa sorcière de fille Samira.
– Moi : Bienvenue chez moi, j’ai embrassé tout le monde
– Tata Aicha : J’espère que cela ne te dérange pas que l’on soit ici
– Moi : Vous êtes toujours les bienvenues
– Tata Seynabou : Ma fille Aicha était chez moi donc je lui ai parlé du dîner, elle a voulu venir

– Moi : C’est pas grave vraiment il n’y a pas de soucis faites comme chez vous
Elle ne cessait de jeter des coups d’œil partout, Samira elle se contentait de me dévisager du regard. Je l’ai ignoré je suis tellement en colère contre elle comment est ce qu’on peut s’inviter chez quelqu’un sans demander au premier faux pas je lui casse la gueule.
– Tata Aicha : Il est ou mon fils
– Moi : Chems est en voyage

– Elle : En voyage si tôt après votre mariage, il n’a pas perdu de temps
– Moi : Comment çà, je ne comprends pas
– Elle : Vous venez de vous marier même pas trois semaines, il te quitte. il a des obligations et je le comprends, mais ne vous inquiétez pas ce n’est que pour trois jours et il m’appelle chaque 1h de temps donc vous voyez ce n’est pas trop dur

Elle me jeta un regard mauvais puis elle eut un drôle de sourire. Je commençais à m’énerver sérieusement Tata Seynanabou l’a senti elle a changé de sujet . Nous avons bavardé 1h de temps avant de dîner les autres faisaient tout pour détendre l’atmosphère. Mais elles n’arrêtaient pas de me lancer des piques genre que Chems n’était pas fait pour le mariage ou bien que tout le monde pensait que s’est sa fille qu’il devait épouser j’ai fait comme si je n’avais rien entendu. À un moment donné Samira me lança.

– Elle : Il est parti où Chems?
– Moi : En France
– Elle : Ah bon comme Nael, elle aussi est partie hier ils doivent être ensemble j’en suis sûr
J’ai déposé ma fourchette
– Moi : Tu as dit quoi
– Elle (en souriant d’un air innocent) : Je disais qu’ils devaient être ensemble surement comme à chaque fois qu’il voyage
– Moi : Et pourquoi serait-il ensemble et tu me le dis pourquoi hein je t’ai demandé quelque chose.

– Tata aicha : Mais tu te fâches pourquoi Chems et Nael sont ensemble depuis touts petits il n’y a rien de mal à ce qu’elle a dit ne sois pas si agressive d’ailleurs elle habite son appartement à paris.
Tante seynabou à intervenu car elle sentait que j’étais à bout
– Tata Seynabou : Mais pas forcément Aicha, la France est vaste et Chems est souvent à paris alors que Nael est au nord
– Abby : Oui, la dernière fois, elle m’avait dit qu’elle serait près de l’Allemagne

Elle se retourna vers moi pour me faire tu vois ne t’énerve pas pour çà hum mais bon on comprend tu aimes notre frère lol
– Tata Aicha : Tu as une façon très spéciale d’accueillir tes invités mais bons on ne pourrai pas attendre mieux venant des gens de votre milieu tous des sauvages Samira vient on rentre.

Ahttps://bonheur-explosif.com/chroniques-du-web/

. C’était trop facile vous n’allez pas partir comme çà vous venez insultez les gens chez eux après vous vous en allez tranquillement
– Moi : De toute façon, vous n’êtes pas mes invités de 1 de 2, je suis fière de mon milieu et je ne vous envie rien
– Samira : Tu es vraiment impolie espèce de pétasse, tu as vu comment tu parles à ma mère fille de bordel attend, tu vas voir ce que je vais te faire et paf, elle me gifla.

Avant qu’elle n’abaisse sa main j’ai plongé sur elle paf, je lui ai donné une gifle puis une deuxième puis un coup-de-poing en pleine face j’ai empoigné ses cheveux elle est tombée et j’ai tiré de toutes mes forces je sentais des bras me tirer mais j’étais tellement accrochée à ses cheveux qu’il fallut enlever mes doigts de ses cheveux.

– Moi (en me débattant) : Laissez moi je vais la tuer aujourd’hui
– Tata Seynabou : Mira calme toi ma chérie stp
. Samira avait le visage tout rouge un œil beurre au noir le tissage entièrement défait sa mère la tirant derrière elle
– Elle : Sois en sure que Chems entendra parler de tout cela tu ne t’en tireras pas de si bon compte

– Moi : C’est ça sortez de chez moi
– Tata Seynabou : Ne parle pas ainsi ce n’est pas bien, c’est elle qui a élevé ton mari, il sera mécontent s’il apprenait cela
– Abby : Oh Maman laisse nous ma belle-sœur tu as bien fait cette fille est une peste nous dirons à Chems ce qui s’est vraiment passé elles ont commencés en premier toujours à prendre les gens de haut.
– Tata Seynabou : Je suis désolée ma chérie si je savais, je n’allais pas les amener

– Moi : Ce n’est pas grave, c’est à moi de m’excuser pour ce spectacle désolant
– Abby : Non ne t’excuse pas, j’ai adoré, tu sais te battre toi, elle va réfléchir avant de gifler quelqu’un encore
– Tata seynabou : Tais-toi mauvaise graine çà te fait plaisir que les gens se battent.

Elle a continué à se désoler jusqu’à ce que sa fille la tire pour rentrer. Après leur départ je me suis servi un verre d’eau j’avais tellement envie de rire cette folle de Samira réfléchira à deux fois avant de gifler quelqu’un. Mais aussi mon esprit n’était pas tranquille et si Chems est vraiment avec sa cousine je suis sure qu’elle est capable de le rejoindre la bas. Il fallait que j’agisse, je ne vais pas lui laisser mon mari, ce serait trop facile, j’avais engagé trop de chose dans ce mariage.

À Suivre…

Share this:

Laisser un commentaire