dispute-de couple
69 / 100

La vie de couple n’est pas toujours un fleuve tranquille. Il arrive souvent que la relation soit enveloppée d’ombre. C’est une chose tout à fait normale. Mais ce qui n’est pas par contre normale est de laisser la situation de crise perdurer. Ainsi, bien qu’il n’y a pas de vie de couple sans conflit, la gestion des différends dépend d’un couple à un autre.

Ce qui conduit à un conflit conjugal est multiple et multiforme. Mais les voies de sortie de crise sont souvent identiques bien que le personnalité de chaque membre du couple détermine le temps à mettre en oeuvre pour la résolution du conflit. La plupart du temps, la naissance d’un conflit entre les partenaires provient d’une frustration. Celle-ci peut être liée au partage des tâches domestiques, l’argent, l’éducation des enfants, les relations sexuelles, l’harmonisation entre les besoins de la famille et les influences extérieures au couple.

Nos conflits ont souvent deux pieds

Deux formes de conflits sont souvent enregistrées dans une relation de couple. Il y a la forme bénigne, simple qui vient fréquemment et qui repart aussi facilement qu’il est venu. Se sont souvent des désaccords sur des faits. Chacun attend que l’autre voie les choses sous sa prisme et quand ce n’est pas le cas, on est fâché.

Dans tous les cas, Quel que soit le degré d’amour qui unit les deux partenaires, il y aura toujours des instants où leurs droits, leurs actes, leurs besoins, leurs sentiments, s’affronteront. Il est impossible et même, il n’est pas souhaitable, que deux êtres pensent, ressentent ou agissent comme deux logiciels programmés.

A Lire aussi: https://bonheur-explosif.com/ma-vie-et-mon-histoire-damour-episode-15/

Mais en dehors de la forme bénigne du conflit, il y a des conflits chroniques qui peuvent même conduire à la séparation s’il est mal négocié. Seule la voie du dialogue permet d’éviter les conflits chroniques. Mais généralement certains couples pensent que pour éviter le conflit, il faut éviter les sujets qui fâchent. Or, il vaut mieux les aborder, avec ouverture et amour afin de mieux comprendre l’autre et son schéma mental.

Les sujets importants à aborder en couple

Dans beaucoup de foyer, la parole s’est tarie. Les deux partenaires se sont déjà dit tout ce qu’ils peuvent partager avec l’autre. Dans ces foyers, le dialogue n’est plus sa place. Chacun reste avec ses pensées et dans ses pensées. Quand deux partenaires en arrive à ce point de la relation, le calme apparent qui s’observe dans le foyer est une mine qui peur exploser à tout moment.

Quand un conflit survient dans cet atmosphère, il très difficile aux deux partenaires de résoudre facilement le conflit car toute tentative le renforce davantage. Le dialogue, le partage évite l’accumulation des frustrations et aident les partenaires à surmonter plus facilement leur différend. Dans une relation d’amour, il y a toujours des choses à se dire. On ne peut jamais arriver à une situation de pénurie de parole. Ainsi, les partenaires peuvent aborder fréquemment des sujets d’importance capitale pour l’avenir de la relation.

Parler de soi, de ses besoins, de ses attentes

Dans une relation d’amour, chacun a des attentes, des besoins. Il faut qu’il apprenne à exprimer ses attentes, ses besoins qui peuvent évoluer selon le temps. Cela doit donc être pour le couple, une question d’actualité. Je perle de moi à l’autre, je parle de l’autre à lui pour lui fait prendre conscience des choses dont il ne se rend pas compte, même si j’estime qu’il ne peut ne pas le savoir.

La sexualité , un sujet de grandes importances

L’insatisfaction sexuelle est une cause majeure dans les relations de couple. Quand la sexualité est mal vécue entre les deux partenaires et que le sujets n’est pas courageusement discuté; il conduit inexorablement à un conflit. Loin d’un devoir conjugal à assumer à contre cœur, la sexualité est un langage de l’amour qui rapproche les partenaires et renforce l’intimité entre eux. Il est donc important que le sujet ne soit pas un tabou mais qu’il soit au cœur des discussions. « Ne vous privez point l’un de l’autre, si ce n’est d’un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière ; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente par votre incontinence » 1 Corinthiens 7 v.5.

Un couple en conflit Ph: Aleteia

En dehors de la sexualité qui est cause fréquente d’une crise conjugale, des questions telles que la gestion des ressources du foyer constitue aussi des sujets dont on ne doit pas fait abstraction. Il est est de même de l’éducation des enfants, des relations avec la belle famille et les amis… sont également des sujets de discussion du couple.

Mais en dépit de tous les efforts consentis et les règles de prudence et d’ouverture observée, la crise fait partie de l’évolution de la vie du couple et des tests de maturité de la relation. Les deux partenaires ne doivent en aucun cas avoir peur de la crise. Ils doivent plutôt craindre de ne pas être à la hauteur pour la gérer.

La gestion de la crise au sein du foyer

Il ne faut jamais laisser la crise s’installer confortablement dans votre relation. Lorsqu’elle se fraie un chemin pour s’infiltrer malicieusement dans la relation user de tous les moyens de bord pour la bouter dehors. Le moyen le plus efficace reste la discussion ouverte et respectueuse. Mais comment peut-on discuter avec l’autre alors qu’on a le cœur en feu?

La première démarche est donc de calmer ses nerfs. Pour y parvenir, il freiner le flux de ses pensées et se concentrer sur autre chose. Ecoutez de la musique peut être d’un grand atout. Trouvez un moyen de vous distraire. Lorsque vous allez vous sentir suffisamment calme, vous pouvez maintenant décider d’aborder le sujet avec votre partenaire. Mais attention! N’allez pas dans un état d’esprit de celui qui a raison encore moins de celui d’un juge.

Il ne s’agit pas en effet de savoir qui a raison et qui ne l’a pas, il s’agit de se comprendre et de surmonter ensemble une difficulté. Si vous accusez, vous serez contre attaqué; et loin de résoudre le problème, cette tentative n’aboutira qu’à le renforcer davantage. Dans une publication, prêche-moi.com nous propose neuf (09) astuces pour régler nos conflits.

09 conseils pour régler les conflits et retrouver l’harmonie

Voici 9 règles qui pourrait vous aider dans votre démarche de la résolution

1) Efforçons-nous de rester calme. Gardons le contrôle de nous-même.

2) Mettons-nous d’accord avec lui quant au moment qui lui conviendra le mieux pour parler des choses sérieuses seul à seul (pas lorsqu’il regarde la TV). Trouvons un moment tranquille, sans distraction. Ce sera le meilleur instant pour avoir toute son attention.

3) Préparons un plan de discussion, avec des points précis à aborder, avant d’entrer dans une discussion sérieuse. (Ceci est spécialement important pour les jeunes couples qui cherchent à établir un modèle de comportement dans leur relation de couple).

4) Dans la discussion, ne prenons qu’un point à la fois.
Nous atteindrons ainsi mieux notre but et trouverons plus facilement des solutions.
Assurons-nous d’avoir bien terminé notre premier point avant d’en entamer un deuxième. Ne cherchons pas à régler tous les points en bloc.

5) Utilisons davantage le « « je » » que le « « tu ». Cela évitera à votre conjoint de se mettre sur la défensive. Réalisons que chaque mot est important. Les mots que nous utilisons peuvent soit apporter la guérison, soit détruire.
Si nous utilisons fréquemment le « « tu » », notre conjoint se sentira automatiquement accusé et il réagira. Et c’est ce qui provoquera soudain toute une série de réactions en chaîne chez lui et vous empêchera tous les deux de régler votre problème.

6) Ecoutons-le attentivement et efforçons-nous de clarifier tout malentendu. On entend souvent, dans une discussion, des paroles comme : “Je ne voulais pas dire cela… ” Ou ” J’ai cru que c’était cela que tu voulais dire… ! “

7) Donnons notre point de vue, sans tomber dans l’émotionnel (les crises de larmes). Nous les femmes, lorsque nous sommes frustrées, nous nous mettons parfois à pleurer sans contrôle et notre mari éprouve cela comme de la manipulation.

8) Complimentez votre mari souvent, apprenez à anticiper son côté sensible. Si nous ne faisons que nous plaindre et relever ses points négatifs ou ses échecs, il pourrait en arriver à la conclusion que je suis une femme qu’il ne pourra jamais contenter.

9) Prenons-nous par la main et demandons au Seigneur de nous aider à régler notre dispute. Ce qui est merveilleux dans la prière, c’est que les 2 conjoints se placent alors automatiquement dans une position de recherche de la face de Dieu, pour rechercher sa sagesse et la conduite de Son Esprit et pour lui répondre.

Share this:

Laisser un commentaire