Ma vie et mon histoire d’amour (épisode 13)


Ma vie et mon histoire d'amour (épisode 13) 1

72 / 100

Je l’ai remercié avant de filer voir ma mère, elle était couchée sur le lit, elle semblait si faible si fragile mes larmes ont commencé à couler cela m’était insupportable de la regarder…(suite de l’histoire d’amour)

MA VIE ET MON HISTOIRE D’AMOUR

ÉPISODE 13

Deux heures plus tard , mon père n’était toujours pas arrivé et nous n’avions aucune nouvelle de maman , les médecins nous avaient seulement demandé d’attendre.

Je refusais d’être triste ,bien que ça me faisait mal de voir ma mère malade ,je voulais rester forte pour moi ,pour maman et pour mon petit frère.

Mon calvaire a duré plus de trois heures avant que l’on ne voie le médecin se diriger vers nous, mon estomac s’est noué et j’avais commencé à ressentir des crampes tellement ma peur était grande.

Mais cela ne m’a pas empêché de me précipiter vers lui

-DOCTEUR :« Calmer vous mademoiselle »

-MOI : «dites moi comment elle va docteur? »

-LUI:« ça va, nous avons réussi à la stabiliser ,elle ne

craint plus rien »

-MOI:« oh merci mon Dieu ,merci docteur »

J’étais soulagée maman allait bien, c’est tout ce qui comptait

-MOI:« Pourrais-je la voir s’il vous plait ?»

-LUI :« Oui mais pas plus de dix minutes elle a besoin du repos »

Je l’ai remercié avant de filer voir ma mère, elle était couchée sur le lit, elle semblait si faible si fragile mes larmes ont commencé à couler cela m’était insupportable de la regarder.

-MOI:« oh maman tu vas mieux ? »

-ELLE : «oui Zawadi ça va arrêtes de t’inquiéter ,je vais mieux»

-MOI: « maman tu m’as fait si peur, ne me refais plus jamais cela »

Elle m’a rendu un faible sourire puis elle a agrippé ma main

-ELLE :« Ton père est-il venu , je veux le voir»

-MOI:« c’est de ma faute j’avais complètement oublié de l’appeler, je viens juste de le faire il ne saurait

tarder »

Elle semblait déçue

-MAMAN :« Surement, Christella, surement »

Elle avait parlé avec tellement de tristesse et là je me suis rendue compte que malgré toutes ses années, toutes ses douleurs qu’il lui a causé maman l’aimait toujours.

Le médecin est venu me chercher, pour que je la laisse se reposer,j’ai vite embrassé ma mère

-MOI:« Repose-toi maman je t’aime »

Mais elle m’a retenu par la main

-ELLE :« Christella prends bien soin de mon bébé , il est si petit, promet moi que tu vas t’en occuper et que jamais tu ne vas l’abandonner »

-MOI:« qu’est-ce que tu racontes maman tu iras mieux et tu reviendras t’occuper de ton monstre toute seule »

-ELLE : Promets-le-moi Christella »

-MOI:« Promis maman mais s’il te plait arrêtes de parler ainsi tu me fais peur »

-ELLE : « d’accord rentre à la maison maintenant tu n’as pas besoin de rester ici ,Guelord est seul à la maison »

Je ne sais pas pourquoi , mais ses paroles m’ont glacé le sang, j’étais comme paralysée ,je me suis agrippée à sa main aussi fort que je pouvais ,je n’arrivais plus à la lâcher

-MAMAN : « Zawadi rentre à la maison ,ne laisse pas Guelord seul,il faut toujours veiller sur lui »

A Lire aussi: https://bonheur-explosif.com/https-bonheur-explosif-com-celebrite-people/

-MOI:« Dan va aller rester avec lui moi je reste avec toi »

-ELLE :« non tu sais très bien qu’il ne peut pas s’occuper d’un bébé (Julia) , demain matin tu reviendras , je serais là ne t’inquiète pas »

Même avec ses paroles , je suis restée avec elle jusqu’à ce qu’elle s’endorme et malgré cela,il a fallu que le médecin revienne pour que je me décide à prendre finalement congé d’elle.

Nous avons quitté l’hôpital vers 6 heures du matin,J’étais stressée par les dernières paroles de ma mère, Dan m’a déposé à la maison, il a voulu rester mais je lui ai demandé de retourner chez lui se reposer et que dans quelques heures il pourrait revenir me ramener à l’hôpital.

J’ai trouvé mon frère endormit sur le fauteuil ma fille dans ses bras, dès qu’il m’a senti, il a ouvert les yeux, et dans ses yeux, j’y ai lu la question qu’il avait envie de me demander

-MOI:« oui elle va bien , ne t’inquiète pas »

-LUI :« c’est promis , elle va bien ?»

-MOI :« oui , elle était entrain de dormir quand je l’ai

quitté ,ne t’inquiète plus va te coucher , je vais m’occuper d’elle »

J’ai rappelé mon père mais je suis tombée directement sur sa boite vocale,après plusieurs essais j’ai finalement abandonné.

J’ai contacté ma tante (petite soeur à maman), elle m’a dit qu’elle se rendait immédiatement à l’hôpital avec son mari.

J’allais profiter du fait qu’elle se rende là-bas pour m’occuper de ma fille ; de lui donner un bain.

Vers 10h du matin, j’ai emmené Guelord chez ma grand-mère pour qu’après je puisse partir voir maman.

Ma grand-mère était inquiète, dès que je suis entrée elle a commencé à m’insulter , elle était fâchée qu’on ne lui ai rien dit mais ma tante et mes oncles m’ont demandé de ne rien lui dire , déjà qu’elle était malade ses derniers jours.

-GRAND-MÈRE :« Pourquoi tu ne m’as pas appelé Christella ?»

-MOI :« Dengambo(grand-mère) ,je suis désolée mais je ne savais même plus quoi faire ,en plus je ne voulais pas t’inquiéter, pardonne-moi »

-ELLE : «ce n’est pas une raison , mais ce n’est pas grave,viens je t’accompagne à l’hôpital »

-MOI :« ok allons y dans ce cas , Dan est déjà là »

elle a pris son sac et nous sommes partis…

Quand nous sommes arrivés devant l’hôpital j’ai vu deux de mes oncles devant le bâtiment ,

Dan est parti trouvé un endroit où se garer et nous, nous les avons rejoints, je les ai salués,sans les regarder, j’étais toujours en froid avec eux, depuis ma grossesse.

-MOI:« Dengambo viens ,on va aller voir maman »

« non laisse là ici j’ai quelque chose à lui dire nous arrivons » c’est l’un de mes oncles qui venait de parler.

Destin de Myriam: Couple amoureux Photo: Pixabay

je les ai laissé devant la porte pour rejoindre le bâtiment , j’étais déjà loin quand le plus jeune de mes oncles m’arrêta

-LUI:«Attend tu vas où Zawadi ? »

-MOI : « mais voir ma mère bien sûr »

-LUI:«elle n’est pas encore réveillée, nous venons juste de là-bas »

-MOI:«d’accord , bon je vais aller voir le docteur qui s’occupe d’elle »

-LUI:« non ,non tu m’as pas compris !, lui non plus n’est pas là »

L’empressement avec le quel il a lancé sa phrase a suscité ma curiosité , je l’ai regardé , je le trouvais étrange, mon oncle me parlait avec trop de douceur , cela faisait une année qu’il ne me parlait plus, il m’insultait à tout bout de champ et subitement il se montrait gentil avec moi.

-MOI : « qu’est qui se passe ici ? elle est où maman »

Il semblait un peu bizarre, et gêné par ma question

-LUI:« mais où veux-tu qu’elle soit elle dort bien sûr »

Sa réponse n’était pas satisfaisante , il fuyait mon regard , quelque chose s’est réveillé en moi ressemblant à de la peur , j’avais un mauvais pressentiment ,je suis retournée sur mes pas, puis j’ai vu mon oncle et Dan en pleine discussion, il m’a suffit juste de regarder l’expression du visage de Dan , et ma grand-mère qui pleurait à coté.

waouh ! pour comprendre ,je n’avais pas besoin qu’ils me disent quoi que se soit ,j’avais compris.

Ma tête a commencé à tourner ,tout ce dont je me rappelle c’est Dan qui criait mon nom ,je suis tombée.

Je ne sais pas combien de temps cela a duré quand je me suis réveillée,j’étais dans la voiture de Dan entourée de lui et de mes oncles.

Au début, j’étais dans les brumes, puis d’un coup tout m’est revenu, la vérité s’est imposée à moi, vive et poignante.

-MOI:« elle est où ma mère ?»

J’ai voulu me lever, mais ils ont essayé de me retenir et là j’étais devenue hystérique, ils ne pouvaient plus me tenir.

-DAN:« Calme-toi Christella ,tu vas te faire mal »

-MOI :« dis-moi que c’est faux Dan, elle n’est pas morte , elle ne peut pas partir »

-LUI:« je suis désolé Christella »

-MOI en pleurant : « vous mentez tous , maman n’est pas morte , elle n’a pas le droit de partir »

Je pleurais ,ma douleur était immense, encore une fois ma vie venait de s’écrouler, la seule personne qui comptait le plus dans ma vie venait de me quitter.

Tout le monde autour de moi pleurait ,je ne comprenais pas ce qui s’était passé , elle était hors de danger quand je l’ai quitté, maman ne pouvait pas me faire cela , elle ne pouvait pas nous quitter , comment allons-nous vivre sans elle ?.

waouh ! Christella quelle souffrance .

À SUIVRE…

Jr Cibangu

Share this: