coiffure-africaine-fille-meilleur-de-77-frais-stock-de-coiffures-pour-les-filles-aux-cheveux-longs-of-coiffure-africaine-fille

Il était tellement jaloux ,tout à l’heure quand on quittait le restaurant pour rentrer chez nous ,dès que je me suis levée , un des hommes qui était assis prés de nous a osé regarder mes fesses, il lui a jeté de ses regards ,j’avais peur qu’il se jette sur lui…(Suite de l’histoire d’amour)

ÉPISODE 27♥

MA VIE ET MON HISTOIRE D’AMOUR♥

💔🔞♥💯

-ARLON:« Oui Christella, je suis sincère et je veux que tu sois la future mère de mes enfants. Chris veux-tu être ma fiancée ?»

Je suis restée calme pendant un moment ,puis je lui ai dit

-MOI:« Oui Arlon je t’aime💓 , d’ailleurs pour être honnête je t’aimais depuis longtemps, mais j’avais toujours honte de te le dire »

-LUI:« C’est normal, c’était à moi de faire le premier pas non ‼»

-MOI:« Hummm »

Dans la société congolaise c’est rare de voir une fille faire la cour à l’homme, donc c’est pour cela malgré mon amour envers Arlon, je n’avais pas eu le courage de le lui dire, j’ai attendu jusqu’à ce qu’il est venu le faire le premier.

Après avoir parlé, nous sommes retournés à la maison, puis je suis partie me reposer dans ma chambre…

J’étais couchée sur mon lit réfléchissant aux événements passés, je l’ai fait , je venais de lui dire oui, des voix dans ma tête me soufflaient que j’aurai dû attendre jusqu’à ce que je sois plus sûre de ce que je ressentais .

Mais je savais en âme et conscience que mes sentiments étaient clairs, j’aimais cet homme , je ne sais pas quand ni comment peut être même depuis mon enfance, tout ce dont j’étais sûre est que je l’aimais vraiment.

Mon seul souci est qu’il n’allait plus me lâcher d’une semelle ,maintenant que nous sortions ensemble.

Il était tellement jaloux ,tout à l’heure quand on quittait le restaurant pour rentrer chez nous ,dès que je me suis levée , un des hommes qui était assis prés de nous a osé regarder mes fesses, il lui a jeté de ses regards ,j’avais peur qu’il se jette sur lui ,heureusement que cet homme là a eu la bonne idée de détourner la tête. La scène m’a donné envie de rire ce qui n’avait pas échappé à Arlon

-ARLON:« je vois que cela t’amuse »

-MOI:« même pas »

-LUI:« tant mieux car il n’y a rien de drôle ».

Oh si ,si tu avais vu ta tronche ,mais je ne lui ai pas répondu et j’ai préféré me taire.

Arrivés à la maison ,je l’ai devancé il marchait derrière moi ,puis il m’a dit

-LUI:« Chris, encore une chose , évite de porter tes leggins avec ses petits hauts »

-MOI:« mais pourquoi, c’est confortable et ce n’est pas vulgaire du tout »

-LUI:« je sais mais vois -tu pour les gens comme toi qui ont certaines formes ça l’est »

-MOI:« serais tu entrain de me traiter de grosse ❓»

-LUI:« non , ce que je suis entrain de t’expliquer est que aucun homme normalement constitué ne peut résister à cette vue moi encore moins »

-MOI:« ah d’accord je vois »

-LUI:« je me demande comment tu peux être si innocente, donc tu n’as aucune idée de l’effet que fait ton corps sur les hommes , je n’ai pas envie de me battre dans la rue à chaque fois que nous sortions ensemble »

-MOI:« d’accord je ne les porterai qu’à la maison alors »

Puis il m’a dit…

-LUI: « mon Dieu!, que vais-je devoir bien faire de toi ? »

-MOI:« Cherche bien tu trouveras »

Il m’a attiré dans ses bras, je pensais qu’il allait m’embrasser encore une fois , car j’en ai rêvé toute la soirée mais non ,il se contenta d’embrasser mon front.

-LUI:« ne t’inquiète pas ce ne sont pas les idées qui me manquent et tu as intérêt à aller te coucher avant que je ne les mette en pratique »

-MOI:« bonne nuit Arlon »

-LUI:« bonne nuit ma puce »

Le lendemain matin , je me suis levée tôt ,pour donner à ma fille son bain , et l’amenait à l’école comme j’avais cours à 13 heures ,mais elle n’était pas dans sa chambre ,je fus surprise de la trouver avec Arlon entrain de prendre leur petit-déjeuner ensemble ; l’incident de la veille était oublié, je suppose.

-MOI:« bonjour vous deux »

J’ai eu droit à deux sourires lumineux , j’ai embrassé ma fille sur la tête,

-MOI::« tu as bien dormi mon ange, tu as pris un bain ?»

-JULIA:« oui tonton Arlon m’a lavé »

-ARLON:« je voulais te laisser dormir plus longtemps comme tu as cours le soir»

Arlon avait l’habitude de lui donner son bain ,ce n’était pas nouveau , mais le fait qu’il se préoccupe de moi m’a touché, il n’avait pas oublié que j’avais cours l’après-midi,j’adore quand il se montre attentionné

-MOI:« j’espère que tu lui as dit merci ?»

-JULIA:«oui de toute façon avec lui c’est beaucoup plus drôle qu’avec toi😂»

-MOI:« ah bon ?»

-ELLE:« oui il me laisse plus longtemps dans mon baignoire »

J’ai souri, puis Julia a dit

-JULIA:« bon j’ai fini on y va tonton Arlon »

-ARLON:« d’accord mon ange ,prends ton sac »

Elle était déjà à la porte , quand je l’ai rappelé,elle était pressée de partir à l’école

-MOI:« mais fais un bisou à maman avant de partir »

Elle est revenue me faire un câlin avant de courir vers la porte, je la regardais partir en souriant ,elle grandissait si vite , trop vite même.

Je suis repartie me coucher, j’avais encore quelques heures de sommeil devant moi , avant d’aller à l’université.

Il ne me restait que deux semaines de cours avant les examens, mais malheureusement ,les deux semaines qui ont suivi fussent éprouvantes pour moi ,mon père est tombé gravement malade, c’est ma demi-sœur qui m’a appelé au téléphone une nuit pour me le dire et me prévenir par la même occasion qu’il me réclamait.

Cet appel m’a plongé quatre ans plus tôt , quand c’était maman qui le réclamait et qu’il avait refusé de venir jusqu’à ce qu’elle rende l’âme.

Je n’étais pas de nature rancunière ,mais je n’arrivais pas à lui pardonner.

Donc j’ai décidé de ne pas y aller , ma sœur ,elle ne se fatiguait jamais de m’appeler me suppliant presque de venir et toujours je lui donnais la même réponse.

Lors de son dernier appel , j’étais avec Arlon, je savais qu’il n’approuvait pas ma décision, mais j’ai été ferme avec lui , je ne voulais pas en parler.

-MOI: « ne me regarde pas ainsi s’il te plaît ❗»

-ARLON:« je n’ai rien dit »

-MOI:« certes mais ton regard me juge , et tu n’as pas ce droit Arlon,j’ai mes raisons de refuser d’y aller »

-LUI:« oh si !, je te comprends ,c’est juste que je suis inquiet pour toi »

-MOI:« pourquoi tu t’inquiètes pour moi ?»

-LUI:« es-tu vraiment sûre que c’est ce que tu veux ?»

Je ne sais pas ce que je voulais voilà mon plus grand problème , par moment j’avais envie de refuse d’y aller juste pour lui faire payer tout le

A Lire aussi: Kanye West : Kim Kardashian très en colère après son 1er meeting

mal qu’il nous avait fait , et d’autres moments je me sentais coupable , je n’arrêtais pas d’osciller entre deux sentiments contradictoires.

-ARLON:« ce n’est pas toi ma puce, ce n’est pas dans ta nature de haïr,si jamais ton père venait de mourir ,ce que je ne lui souhaite pas bien sûr , tu ne te le pardonneras jamais et tu seras détruites par les remords »

-MOI:« il l’a fait à maman Arlon , et elle est morte en le réclamant, je le détesterai toute ma vie pour cela »

-LUI:« tu te détesteras encore plus si tu agis comme lui, je ne peux pas te laisser faire ,je ne prendrai pas le risque de te voir souffrir»

-MOI:« j’ai beaucoup essayé ,mais je n’arrive pas à lui pardonner ,il nous a trahi ,abandonné ,déçu, il nous a tellement fait souffrir particulièrement elle , elle qui a espéré son retour jusqu’à son dernier souffle »

-LUI:« je sais mon ange , je ne te demande pas de pardonner juste d’aller le voir ,je ne te le demande que parce que je sais à quel point ton cœur est pur, et je ne veux que rien ne l’entache »

Arlon avait raison, aussi grande que fut ma colère envers mon père, ma peur de le voir mort sans le revoir est encore plus grande.

Arlon me surprenait de jour en jour, je ne savais pas qu’il me connaissait si bien. Je me détesterai à vie si jamais cela arrivait, qu’importe le mal qu’il nous a fait dans le passé ,je ne voulais pas être comme lui, je ne voulais pas passer le reste de ma vie avec des regrets.

Je mettrais ma colère de côtés et j’irai voir mon père, mais il n’était pas question de pardon, d’ailleurs il ne me l’a jamais demandé , j’y allais tout simplement par ce que mon cœur et ma conscience me dictaient de le faire .

Dés le lendemain , je suis parti le voir, quand il m’a vu il m’a serré la main pendant de longues minutes ,mon père était ému ,Il semblait soulager de me voir ,je pense qu’il a craint que je ne refuse de venir le voir.

-PAPA:« enfin tu es là, je pensais ne jamais te revoir »

-MOI:« chut ,ne parle pas économise tes forces , je suis là maintenant ».

Je suis restée avec lui jusqu’à ce qu’il

s’endorme, ma demi-sœur est revenue au moment où j’allais rentrer

-ELLE:« Zawadi tu es là, j’avais perdu espoir que tu viennes le voir un jour »

-MOI:« je suis désolée, j’avais juste besoin de temps »

-ELLE:« je comprends , l’essentiel est que tu sois venue »

Et contre toute attente, ma sœur m’a pris dans ses bras, au début je me suis figée mais lorsque j’ai compris qu’à travers son étreinte elle essayait d’exprimer ainsi tout ce qu’elle ne pouvait me dire, la doute , la peur aussi , à mon tour , je l’ai serré dans mes bras pour la consoler.

-MOI:« Ça va aller petite sœur, tu verras, il s’en sortira ».

La maladie de papa avait un côté utile ,car elle nous a permis de nous rapprocher ma sœur et moi, pas un jour ne passait sans qu’elle ne m’appelle et cela nonobstant le fait que nous nous voyons tous les jours à l’hôpital.

On parlait et riait ensemble , la seule personne que cela dérangeait était sa mère , je voyais bien qu’elle n’était pas heureuse de notre rapprochement mais je m’en contre fiche d’elle.

La santé de papa s’améliorait de jour en jour ,dix jours plus tard les médecins l’ont laissé sortir de l’hôpital ,j’étais heureuse qu’il aille mieux et qu’il retourne auprès de ses enfants.

Je continuais toujours à aller le voir chez lui avec Arlon, et s’il n’était pas disponible j’y allais seule.

J’ai pensé qu’avec la guérison de papa nos relations avec ma soeur reviendraient comme avant mais je me suis trompée ,au contraire ma sœur et moi étions devenues de plus en plus proches ,j’étais heureuse.

Nous avions beaucoup parlé pendant des heures avec ma soeur…

-ELLE:« je suis désolée Zawadi »

-MOI:« tu n’as pas à l’être ma chérie »

-ELLE:« oh si ,j’ai honte du comportement de mes parents ,du mien, de tout ce que vous avez perdu ton frère et toi, toutes ses années que vous avez passé avec rien tandis que nous profition de la belle vie et de notre père , pour ta pauvre mère »

-MOI:« s’il te plait ma soeur , il ne sert à rien d’en parler ,cela ne fera que réveiller d’anciennes blessures , tu n’es en rien responsable des agissements de notre père , c’est lui seul qui l’ai voulu »

-ELLE:« aidé par ma mère, ne me regarde pas ainsi , cela fait des années que je suis témoin de ses

agissements ,tu ne peux pas savoir le choc que j‘ai ressenti quand j’ai découvert le vrai visage de ma mère , pourrais-tu seulement me pardonner ❓»

-MOI:« il n’y a rien a pardonner ma sœur , je ne t’en ai jamais voulu , de toute façon que pouvais-tu faire face à l’injustice et l’irresponsabilité de notre père, ce qui compte pour moi c’est que nous soyons ensemble ».

Un jour en revenant de chez mon père avec Arlon, j’ai réfléchit à tout ce qui s’est passé ses derniers jours , et je me suis dit tu aurais pu passer à coté , s’il n’avait pas insisté à ce que tu

le fasses

-MOI:« merci Chérie »

-ARLON:« pourquoi tu me remercies ma puce ?»

-MOI:« pour tout ce bonheur que tu m’as permis de retrouver en m’ouvrant les yeux , j’allais perdre

tout l’estime que j’avais de moi mais surtout ma petite sœur , j’ai tellement désiré que nous soyons unies un jour »

-LUI:« c’est de mon devoir de te rendre le sourire Chris »

-MOI:« hum je me demande si je ne vais pas changer d’ange gardien, tu es beaucoup plus efficace que ton frère »

-ARLON:« ah cela je ne te le fais pas dire , et tu ne connais pas encore tous mes talents »

C’est une allusion à peine voilée à laquelle je décidais de ne pas répondre, il a perçu mon trouble et Il a rit.

-LUI:« allons ne sois pas si coincée Chris, des fois j’ai l’impression d’avoir une nonne avec moi »

-MOI en riant😂:« c’est faux ,je ne suis pas coincée,et arrêtes de raconter des bêtises »

-ARLON:« donc dis moi pourquoi tu changes de sujet à chaque fois que nous parlons de quelque chose d’intime ?»

-MOI:«ce n’est pas être coincé c’est de la pudeur »

-LUI:« ah d’accord je me suis trompé ,je m’excuse dans ce cas mademoiselle la prude »

-MOI:« bon ça suffit , tu te moques de moi ,je refuse de te parler jusqu’à nouvel ordre »

Il a souri , de ce beau sourire qui arrivait à me faire fondre, j’ai souri à mon tour

-LUI:« tu vois , tu ne peux pas rester fâché contre moi trop longtemps »

Il a raison il m’est devenu indispensable ces derniers jours, il a su me montrer à quel point mon bien-être lui tenait à cœur ,je l’ai un peu

négligé c’est normal, je passais toutes mes journées entre l’université et l’hôpital ,je n’avais même pas le temps pour ma fille encore moins pour lui, mais il s’est montré compréhensif, m’a soutenu s’occupant de ma fille me permettant de me consacrer à mes révisions une fois à la maison.

Arlon était beau et je l’aimais de tout mon coeur…

À SUIVRE…

Laisser un commentaire