Spread the love

Ma marâtre m’a lancé un regard noir que j’ai ignoré me concentrant sur mon père ,Il me semblait tout vieux maintenant , il paraissait fatigué ,comme il venait de livrer un long combat avec la maladie…(Suite de l’histoire d’amour)

ÉPISODE 28♥

MA VIE ET HISTOIRE D’AMOUR♥

😥😨😶😰

Deux jours plus tard ,je suis allée chez mon père pour le voir et voir Guelord par la même occasion , comme il avait fini les cours, nous ne nous voyons plus que chez Papa.

Malheureusement mon père était parti à son rendez-vous à la clinique ,j’y ai trouvé ma marâtre (Dada Bella) et comme à son habitude elle m’a ignoré , je suis restée dans la chambre de Guelord , mon demi-frère est venu nous rejoindre , je lui ai apporté un cadeau , je ne faisais pas de différence entre lui et Guelord , car lui aussi était de mon sang qu’importe l’attitude de sa mère.

Ma soeur aussi est venue nous rejoindre après ses cours.

Nous sommes restés là-bas à discuter pendant plus d’une heure , jusqu’à ce que ma marâtre vienne interrompre ce jolie réunion.

-DADA BELLA:« est-ce que je peux te parler Zawadi ?»

-MOI:« Bien sûr »

Je me suis levée et je l’ai suivi dehors, nous sommes allées au salon , elle m’a demandé de m’asseoir

-ELLE:« Qu’est ce que tu cherches ? »

-MOI:« mais je ne comprends pas ma tante ❗ »

-ELLE:« ah tu ne le sais pas , laisse-moi t’éclaircir les choses dans ce cas, si tu viens voir ton père limite toi à lui, je ne veux plus que tu t’approches de mes enfants , tout ce que tu veux c’est les détourner de moi »

-MOI:« Waouh !,cela n’a jamais été mon intention ,cela n’a même pas de sens dans quel but je vais faire une chose pareille ? »

-ELLE:« tu le sais parfaitement mais tout cela c’est long ,je ne veux plus que tu apportes tes sales cadeaux à mon fils, tu as compris ?. Les cadeaux qui viennent je ne sais d’où, Dieu seul sait où tu obtiens tout cet argent»

-MOI:« tu oublies juste une chose, c’est mon frère et cela tu n’y peux rien ,vois-tu nous partageons le même sang et là où je tire mon argent n’est pas votre problème vous n’êtes pas ma mère ‼»

-ELLE:« que Dieu me préserve de mettre au monde une fille pareille ,je te préviens Zawadi ,je ne veux pas de toi dans la vie de mes enfants déjà que je tolère ce morveux sous mon toit »

Waouh ! c’est à mon frère qu’elle qualifie de morveux !. C’était choqant ,j’ai voulu la dire des quasi vérités mais je me suis réservée.

-MOI:« tant mieux nous sommes deux dans ce cas »

Puis ma soeur a parlé

-ELLE:«Arrêtes cela maman ,Christella n’a rien fait de mal, pourquoi il faut toujours que tu te comportes ainsi ?»

Je n’avais pas vu ma sœur arriver

-DADA BELLA:« ah donc c’est moi qui me comporte mal ,j’ai le droit de lui demander de ne pas amener des cadeaux à mon fils, je n’en veux pas , tu penses que les gens ne savent pas comment tu gagnes cet argent ? »

-MA SOEUR: « Arrêtes s’il te plait maman !»

-ELLE:« ta gueule toi ,dans cette ville, tout le monde sait ,ne pense pas que nous ignorons ce que tu fais, ne me regarde pas avec tes gros yeux en faisant celle qui ne comprend pas, tu n’as même pas honte dis moi comment tu fais avec les deux frères chacun son tour ? »

Je n’ai pas voulu discuter avec elle puis ma soeur a dit

-MA SOEUR:« maman je t’en prie laisse là »

-ELLE:« la vérité fait mal n’est-ce pas , celle là n’est pas un bon exemple pour toi , jamais je ne te laisserai finir comme elle »

Ma sœur a voulu répliquer mais je lui ai fait signe de se taire

-MOI:« laisse, ce n’est rien de toute façon je ne vous en veux pas au contraire , je vous aime ,vous êtes obnubilé par votre haine viscérale envers ma mère et tout ceux qui a trait avec elle, c’est plus fort que vous, je m’attendais à mieux venant de vous , m’accuser de coucher avec deux frères est un peu faible venant de vous, trouver autre chose de plus original. J’ai vraiment pitié de vous car vous n’avez même pas conscience que la rivalité est finie , elle est morte maintenant vous avez gagné »

-ELLE:« ne change pas le sujet, et laisse moi te dire que je ne suis pas jalouse de ta mère, elle n’a jamais fait le poids »

-MOI:« au contraire réfléchissez un peu toute votre vie a tourner autour d’elle , vous avez tellement œuvré pour lui nuire que je me demande s’il vous restez du temps pour vous-même , et je suis désolée de vous démentir mais c’est vous qui ne faites pas le poids ,vous ne serez jamais comme elle ,bien que vous avez tout ,vous êtes amer et aigrie , alors qu’elle a toujours gardé le sourire mais bon je suppose que c’est une question de cœur le sien était pur. Je vous préviens si jamais vous osez encore redire une phrase désobligeante sur elle, je vais mettre mon éducation de coté ❗ »

-MA SŒUR:« elle a raison maman,tu ne penses pas que tu en as assez fait , il n’y a plus de rivalité , elle est morte , laisse ses pauvres enfants tranquilles »

-ELLE:« Toi ferme là , je suis ta mère ,je ne tolère pas que tu me parles sur ce ton, tu dois me respecter maudite fille»

-MA SŒUR:« et toi as-tu du respect pour elle, depuis ,tout à l’heure tu l’insultes ,alors que tout ce que tu racontes est faux, tu ne te fatigues jamais toutes ses années à nous persuader que nous étions des ennemies , j’en ai marre maman ,je ne veux plus haïr ,si toi tu veux continuer ça sera sans moi»

-ELLE:« tu as vu ce que tu as fait espèce de trainée , tu montes mes enfants contre moi ‼»

-MOI:« je pense que s’il vous reste un peu de bon sens vous allez arrêter de m’insulter , je n’ai pas réagi par égard à votre fille mais ma patience est à bout»

-ELLE:« tu vas me faire quoi , je n’attends que cela défoules toi »

-MA SŒER:« Christella s’il te plait laisse tomber, viens je t’accompagne tu vas rentrer »

-MOI:«oh ne t’inquiète pas, je n’ai pas besoin de la toucher , ce qui la ronge s’en chargera dans la vie, tout ce paye sur terre et encore une chose avant de partir ne vous avisez surtout pas de toucher à mon petit frère »

-ELLE: « tu vas me faire quoi , tu vas me frapper sale petite pute »

-MOI:« essayez seulement et vous verrez ❗ ».

Je savais qu’elle me provoquait en me traitant de pute, sa fille l’a regardé avec tellement de déceptions dans les yeux avant de lui lancer

-ELLE:« tu te trompes maman ,elle ne m’a pas monté contre toi , c’est moi qui me suis rendue compte de ta vraie nature et laisse moi te dire que j’ai

honte »

Elle s’est levée pour se jeter sur sa fille c’est le moment qu’à choisit mon père pour pousser la porte de la maison , elle s’est arrêtée net.

-PAPA:« ah Zawadi depuis quand tu es là ❓»

-MOI:« depuis 17 heures ,j’allais même partir , et toi tu vas mieux ?»

-LUI:« oui je vais beaucoup mieux , il faut juste que je me repose »

-MOI:« surtout cela, je t’ai ramené des fruits ,je les ai laissés avec Guelord »

-PAPA:« ah il fallait pas , tu as déjà assez fait, le fait de venir tous les jours est largement suffisant , mais ne part pas reste un peu avec moi »

-MOI:« d’accord père »

Ma marâtre m’a lancé un regard noir que j’ai ignoré me concentrant sur mon père ,Il me semblait tout vieux maintenant , il paraissait fatigué ,comme il venait de livrer un long combat avec la maladie son visage était creusé par des rides profondes.

Malgré tous mes efforts pour écouter ce que me disait mon père ,je n’arrivais pas à me concentrer j’étais mal à l’aise tout ce que je voulais c’était fuir cette maison et les paroles venimeuses de Dada Bella.

D’ailleurs c’est ce que j’ai fait un quart d’heure plustard, j’étais vraiment choquée par ses allégations sur ma vie.

mon Dieu❗, elle ose m’accuser d’une telle bassesse.

J’ai trouvé Dan à la maison, apparemment il venait de rentrer

-DAN:« qu’est-ce qui t’arrive Christella, on dirait que tu viens de voir le diable en personne »

-MOI:« lui non mais une sorcière oui »

Il me regardait avec des yeux ronds se disant que je suis folle

-LUI:« cela à l’air intéressant comme aventure, je peux savoir qui est la sorcière❓ »

-MOI:« ma tante »

-LUI:« laquelle ? »

-MOI:« la femme de mon père bien sûr »

-DAN:« ah elle !, mais ce n’est pas nouveau ça »

-MOI:« oui sauf que cette fois-ci ,elle a dépassé les bornes, imagines toi qu’elle a dit que je couchais avec ton frère et toi »

-DAN:« quoi mais c’est une folle cette femme »

-MOI:« oh elle ne sait pas arrêter là, elle m’a traité de tous les noms sous prétexte que j’éloigne ses enfants d’elle »

-LUI:« waouh, comment elle peut penser une chose aussi sale de ta part, cette femme est un monstre »

-MOI:« hum rien ne m’étonnera venant d’elle »

-LUI:« tu comptes en parler à ton père ?»

-MOI:« pour lui dire quoi Dan?, que sa femme est une vipère , toi-même tu sais que mon père gobe tout ce qu’elle lui raconte »

-LUI:« mais ce n’est plus pareil , vous vous etes rapprochés ces derniers jours »

-MOI:« tu sais quoi laisse tomber je n’ai nullement confiance à mon père, c’est tout récent, je préfère prendre mon temps avec lui , tout ce dont j’espère est qu’elle ne touchera pas à Guelord en représailles »

-DAN:« pour cela ne t’inquiète pas elle n’osera jamais ‼»

-MOI: « tu sembles si sûr de toi , es-tu au courant de quelque chose que j’ignore ❓»

-LUI:«non je ne te cache rien »

-MOI:« hummm »

Je n’étais pas convaincue de sa réponse mais je n’ai pas voulu insister ,il me le dira quand il sera

prêt

-MOI:« je peux te demander quelque chose Dan ? »

-LUI:« tout ce que tu voudras mon bébé »

-MOI:« hum ne me tente pas ,en fait je voudrais juste que tu ne dises rien à Arlon de ce que je viens de te raconter »

-LUI:« d’accord tu peux compter sur moi »

-MOI:« merci »

-LUI:« de rien , dis moi que fais-tu tout de suite ?»

-MOI:« eh ben rien ,je comptais réviser un peu , mes examens c’est dans une semaine »

-DAN:« je sais ,je voudrais qu’on sorte juste tous les deux ,cela fait longtemps que l’on ne l’a pas fait

,je vais t’amener faire du shopping comme cela tu vas te détendre un peu avant les examens »

-MOI:« bonne idée ,nos délires commençaient à me manquer ,tu es un ange ,mon ange à moi »

Nous sommes partis au centre commercial ,il m’a fait mon shopping comme convenu puis nous sommes partis manger.

-DAN:« ces moments m’avaient manqué , on n’a plus de temps de se voir comme avant»

-MOI:« je sais, ce n’est pas facile , je suis entremes études,ma fille et maintenant mon père ,toi avec ton boulot ».

Il avait raison cela faisait longtemps que nous ne sommes pas sortis ensemble , ses moments m’avaient manqué , il était mon meilleur ami ,celui qui me comprenait le plus au monde, j’aurai toujours besoin de lui.

Dan était mon ange gardien et mon confident, je l’adore… À SUIVRE

A Lire aussi: People: Le mariage de la princesse Béatrice en mai annulé, en voici la cause

Laisser un commentaire