Spread the love
3 Views

ÉPISODE 35

MA VIE ET MON HISTOIRE D’AMOUR

Avec Arlon, nous n’avons pas reparlé depuis l’incident chez sa mère, du moins il ne m’a pas donné l’occasion de le faire.

Dès notre arrivée il s’est enfermé dans son bureau, j’ai fait dîner la petite puis je l’ai mise au lit.

Quand il est revenu dans la chambre, je dormais déjà, le lendemain, nous étions en retard il ne pouvait pas faire un grand détour pour me déposer ,non seulement, il avait donné congé à son chauffeur quand nous sommes partis en lune de miel de plus je ne savais pas conduire.

Il a pesté contre le fait que je ne savais pas conduire à mon âge, contre cet idiot de chauffeur comme il le dit , alors que c’est lui qui nous avait mis en retard, car après tout, c’était lui qui a voulu faire l’amour le matin.

Il était grognon comme pas possible, finalement, j’en ai eu marre

-MOI:« Bon, tu sais quoi, arrêtes de râler n’est-ce pas que c’est toi qui nous a retardé, monsieur voulait faire l’amour tout en sachant que le temps nous était compté et que tu avais un rendez-vous important »

–LUI : « Tu ne m’as pas repoussé à ce que je sache »

-MOI:« C’est pour cela, que je ne me plains pas, je savoure juste, ramène ta fille, je vais prendre un taxi »

-LUI :« tu es sûre, cela ne te dérange pas »

-MOI:« Évidemment que non,bonne journée mon amour »

J’ai embrassé ma fille et je suis sortie , j’ai trouvé un taxi rapidement,heureusement que c’était mon dernier jour de stage, après s’était retour aux cours , mais ce n’était pas pour maintenant, comme d’habitude je devais finir à 17h après j’irai récupérer ma fille avant de rentrer à la maison.

Il me restait à préparer le dîner , faire la valise d’Arlon , car il prenait vol le lendemain matin pour Abidjan , il m’avait prévenu qu’il reviendrait un peu tardivement .

Il fallait d’abord faire dîner la petite ; la border jusqu’à ce qu’elle s’endorme,puis remontée ranger la valise de mon mari.

Quand j’ai fini, il faisait 21h ,puis il est rentré à la maison, il semblait extenué le pauvre,

-MOI:« pas la peine de te demander comment s’est passée ta journée »

-LUI:« je suis fatigué, je ne me suis pas reposé de toute la journée »

-MOI:« je vais te faire couler un bain , après nous allons dîner, d’accord ?»

-LUI:« attend tu n’as pas encore mangé toi »

-MOI:« Non, je t’attendais , allez suis moi, tu vas te laver cela te fera du bien »

Apres son bain nous avons manger ,comme toujours il faisait honneur à mes plats , et cela me faisait plaisir de le voir manger, quand nous avons fini ,il m’a aidé à faire la vaisselle puis nous sommes parties nous asseoir sur le canapé ma tête reposant sur son épaule , il n’arrêtait pas de bâiller

-MOI:« pauvre chéri,tu es si fatigué hein»

-LUI:« c’est ça, moques toi de moi ,il me reste juste à ranger ma valise »

-MOI:« je t’ai déjà fait ta valise , tu vas juste aller directement au lit »

-LUI:« c’est vrai ?»

J’ai hoché la tête, il paraissait surpris

-ARLON : « merci pour tout, tu sais j’avais perdu le goût »

-MOI:« quel goût ?»

-LUI:« que l’on s’occupe de moi , j’ai vécu seul trop longtemps »

il m’a semblé vulnérable tout d’un coup ,je suis partie m’asseoir sur ses genoux puis je l’ai regardé dans les yeux avant de lui dire

-MOI:« A partir de maintenant fais toi à cette idée, tu

ne seras plus jamais seul j’ai l’intention de toujours prendre soin de toi »

Pour toute réponse il m’a embrassé, Arlon n’était pas doué avec les mots, c’est la première chose que j’ai découvert de mon mari , il essaie de s’exprimer d’une autre façon , le fait de m’embrasser est un moyen de me dire que ce que j’avais dit l’a touché.

Le lendemain il a quitté la maison vers 8h 30 , il devait prendre son vol à 10 h du matin avant de partir, je lui ai dit

-MOI:« Promets-moi de m’appeler tous les jours »

-LUI:« je vais appeler toutes les 3 heures de temps»

-MOI: « il ne faut pas exagérer toi aussi »

-LUI:« Prend soin de vous deux pour moi, je dirai à mon frère de passer vous voir tous les jours »

-MOI:« ne t’inquiète pas, tout ira bien Au nom de Dieu »

Il m’a embrassé puis il est sorti, son voyage n’allait durer qu’une semaine, mais pour moi cela semblait une éternité, lorsque nous n’ étions pas encore mariés, il me manquait terriblement quand il partait en voyage,je n’imagine même pas maintenant que nous le sommes.

A Lire aussi: People: Le mariage de la princesse Béatrice en mai annulé, en voici la cause

J’ai soupiré lourdement avant de me décider d’aller prendre mon bain , aujourd’hui j’allais rester à la maison profiter pour prendre du repos, j’avais toute la journée pour moi seule , Julia passait la journée au jardin.

Arlon a appelé dès qu’il a atterri, et encore

quand il était à l’hôtel, il ne plaisantait pas quand il a parlé d’appeler chaque trois heures de temps.

Dan a appelé le soir promettant de venir me voir le lendemain,après le boulot .

Ce soir-là, je me suis couchée à 21h, quand Arlon a rappelé pour la nuit je dormais déjà , du coup, j’ai répondu avec une petite voix, il m’a traité de vraie poule, nous avons discuté un peu puis il a raccroché.

Dan est passé vers 13h, cela faisait plus de dix jours que je ne l’avais pas vu , il m’a prise dans ses bras pendant un long moment me serrant très fort contre lui

-DAN:« tu m’as tellement manqué ma princesse »

-MOI:« et moi alors , pourquoi tu n’es pas venu depuis que je suis rentrée, je suis fâchée contre toi, tu n’as même pas appelé »

-LUI:« ne le sois pas, je te le jure, j’avais trop de boulot, mais j’ai appelé Arlon pour lui dire que j’allais passer la dernière fois ,il m’a dit qu’il faisait nuit, tu connais mon frère !»

-MOI:« Hum, je me rappelle qu’il m’a dit quelque chose comme ça , de toute façon je dormais déjà»

-LUI:« alors comment va la nouvelle mariée »

-MOI:« Très bien, Dan »

-LUI:« c’est vrai ?»

-MOI: « bien sûr, tu en doutes regarde-moi, je n’ai pas l’air épanoui, tu sais que j’aime ton frère plus que tout »

-LUI:« le problème, ce n’est pas toi Christella , mais Arlon, je sais qu’il n’est pas facile à vivre »

-MOI:« Sérieux, il ne peut pas changer en dix jours il est toujours pareil, dictateur, chiant par moment, mais il se comporte bien avec moi, il s’occupe de moi, je ne manque de rien, il est un mari formidable, il s’occupe de ma fille que demandait d’autre »

La petite voix dans ma tête m’a soufflée, qu’il t’aime peut-être

-DAN:« hum alors pourquoi j’ai l’impression que tu me mens »

-MOI:« c’est juste une impression, je t’assure »

-LUI:« si tu le dis, mais laisses-moi te donner un conseil, tu sais qu’au début avant que tu ne l’épouses , je t’ai dit qu’ il te faudra être très patiente avec lui, c’est quelqu’un qui a beaucoup souffert dans sa vie quand il a perdu sa femme et son fils il a sombré ,à un moment nous avons pensé qu’il n’allait jamais s’en remettre, maman a tout fait pour lui donner goût à la vie grâce à Dieu et l’amour qu’il porte à son boulot il a repris le cours de sa vie mais quelque chose s’est éteint en lui ,il n’est plus le meme ,dès fois j’ai l’impression qu’il est insensible , je ne te dis pas que tu ne peux pas l’aider à revenir l’homme qu’il

était mais il te faudra beaucoup de temps, et je sais que tu pourras le faire tu es une personne généreuse Christella, tu es ce dont il a besoin »

-MOI:« il l’a vraiment l’aimer ?»

-LUI:« plus que tout, je n’ai jamais vu deux personnes aussi amoureuses »

Je connaissais l’histoire tragique de le mort de sa femme et de son enfant, certes, j’étais jeune quand il s’est marié, mais tout de même , je me rappelle d’une chose qu’importe son sale caractère avec sa femme, il a toujours été le plus doux des hommes, il était en admiration devant elle.

Dan avait raison,il avait réellement aimé cette femme.

-MOI:« je vois , ne t’inquiète pas pour nous ,je serais patiente »

-DAN:« tu es merveilleuse, tu y arriveras »

Cette dernière phrase au lieu de me rassurer , m’a fait encore plus douté ,mais pour ne pas l’inquiéter davantage, j’ai souri

-MOI:« merci mon chéri »

-DAN:« et si je t’invitais à dîner à notre endroit habituel»

-MOI:« je te suis , on va déposer la petite chez ta mère après on y va »

Je suis partie dîner avec lui, après il m’a payé une glace, j’avais l’impression d’être revenu adolescente quand nous traînons des heures entières dans les rues de Lubumbashi, il nous a déposé à la maison vers 22H 30.

Julia dormait déjà, la pauvre même lorsque je l’ai couché elle ne s’est pas réveillée .

C’est en sirotant mon thé que je me suis rendu compte que je n’avais pas eu de nouvelles d’Arlon depuis ce matin, au moment où je pensais à cela Dan m’a appelé

-DAN:« Christella, enfin j’ai essayé de t’appeler depuis une heure »

-MOI:« ah bon, mon téléphone était dans mon sac, je ne l’ai pas entendu sonner »

-LUI:« c’est Arlon qui m’a appelé , il voulait que je vérifie si tout allait bien , il dit qu’il a essayé de t’appeler toute la journée, le dragon est dans tous ses états »

-MOI:« merci ,je vais l’appeler tout de suite »

-LUI:«d’accord bonne nuit ma chérie »

J’ai vérifié mon téléphone, une fois qu’il a raccroché effectivement, il m’a laissé plus de 7 appels , je l’ai rappelé automatiquement , après deux sonneries, il a décroché

-ARLON :« bon , tu étais où Zawadi ?,tu sais combien

d’appels je t’ai laissé ?»

-MOI:« je viens de les voir , mon téléphone était dans mon sac »

-LUI:« c’est un téléphone portable, tu es sensé l’avoir avec toi, pas dans ton sac »

-MOI:« je sais , j’étais avec Dan, il m’avait invité à dîner, je suis désolée de t’avoir inquiété »

-LUI:« je m’en fous de savoir avec qui tu étais , la seule chose qui m’intéresse c’est de pouvoir te joindre lorsque j’en ai besoin ,comment veux-tu que je travaille tout en m’inquiétant pour toi »

-MOI:« ce n’était pas mon intention de t’inquiéter, je ne l’ai pas entendu sonner, je suis désolée Arlon »

-LUI:« c’est bon que cela ne se reproduise plus c’est tout, tu as fermé toutes les portes »

-MOI:« oui et le gardien est là »

-LUI:« c’est bon et ma petite princesse ? »

-MOI:« elle dort , elle a eu une longue journée aujourd’hui»

-LUI:« J’imagine elle a tellement d’énergie et toi

comment s’est passée ta journée ?»

-MOI:« très bien ,j’ai vu ton frère donc ma journée ne peut qu’être bonne»

-LUI:« c’est parfait alors ,l’essentiel est que tu sois sortie t’amuser un peu »

-MOI:« il ne manquait que toi, pour qu’elle soit parfaite »

-ARLON : « tu me manques aussi ,j’aurai aimé être avec toi en ce moment »

Nous avons discuté un quart d’heure de plus , avant qu’il ne raccroche,j’avais un peu peur en le rappelant tout à l’heure, je doutais de sa réaction, mais il l’a plutôt bien pris, il pouvait se montrer si imprévisible dès fois. Arlon était un vrai dragon par moment, sauf je l’aime de tout mon coeur.

À SUIVRE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recipe Rating




Tu peux être aussi intéressé par ceci