Jeune fille
Spread the love

ÉPISODE 42💓

MA VIE ET MON HISTOIRE D’AMOUR💕

😨🔞🔞😍🔞

-ARLON:« Chris, donc tu n’as pas confiance en moi ,tu crois vraiment que je te trompe avec solange ?»

Il parait que mes paroles l’avaient vraiment touché, Arlon avait même commencé à faire tomber les larmes, c’est ma première fois de voir le dragon pleurer😰, donc il était vraiment choqué.

-MOI:« Pardonne moi chéri, d’accord ? »

Il a accepté avec la tête, puis je me suis lancée dans ses bras.

Il m’a déshabillé, il a essayé de me caresser, quand il a vu que mes gémissements s’intensifiaient et que j’étais déjà mouillée il m’a pénétré lentement, jusqu’à ce qu’il a éjaculé. c’etait magnifique, nous nous sommes endormis comme des bébés.

Le jour suivant,Arlon faisait tout pour que j’oublie l’épisode de la dernière fois ,les petites attentions, les cadeaux, rien ne manquaient , et moi par contre, j’ai pris du temps à m’en remettre.

Deux jours plus tard,j’étais toujours morose ,ce n‘est pas que je suis rancunière, j’avais peur d’être déçue encore une fois, que ce mariage n’aboutisse pas, qu’il ne puisse pas me donner ce que je veux vraiment .

Je sentais qu’il regrettait, mais bon avec lui ,on ne sait jamais, mais pour l’instant tout allait pour le mieux , et je lui accordais le bénéfice du doute, et au fond de mon coeur je le crois sincère.

En tout cas, quand il allait au boulot,il m’appelait plusieurs fois par jour comme au début de notre mariage, il rentrait à l’heure.

Nous sortions beaucoup aussi,on prenait le temps de se retrouver , de passer des bons moments ensemble,le seul hic avec ses sorties, c’est qu’avant de partir ,on perdait une heure de temps , tout ce que je portais était trop serré, trop moulant trop court , au final ,il n’était jamais satisfait.

-MOI:« Maintenant dis-moi ce que tu veux que je porte ?»

-LUI:« Quelque chose qui ne montre pas tes fesses et tes seins »

-MOI:« Tu devrais aller te faire soigner, on ne peut pas être si jaloux !»😂

-LUI:« Tu sais ma puce, s’il m’était permis de t’enfermer dans une maison, j’allais le faire, mais comme ce n’est pas possible, tu vas m’éviter une crise cardiaque »

-MOI:« C’est officiel, tu es devenu cinglé »

-LUI:« De toi »😂

-MOI:« C’est sûr ça ?»

-LUI:« Aussi sûr que je m’appelle Arlon Kyungu, n’en doute jamais !»

Je l’ai embrassé, un jour une amie m’a dit que le véritable amour se construit ,et moi j’avais décidé de construire le mien.

Le weekend, nous sommes partis se promener avec Guelord, il était heureux de le retrouver, il adore mon mari et lui l’adore aussi, il s’est toujours comporté comme un père pour lui.

Le lendemain , j’avais cours, apres mes cours,j’ai décidé de rentrer rapidement et de faire un bon dîner pour mon mari, j’étais dans le taxi pour rentrer chez moi quand mon petit frère m’a appelé en pleur😰.

-MOI:« Calme-toi s’il te plaît et arrête de pleurer, explique-moi doucement, Attends j’arrive tout de suite »

Je n’avais pas saisi toute l’histoire, mais d’après ce que j’ai compris Guelord avait un problème avec ma tante(Dada Bella) et qu’elle menaçait de le tuer ,j’ai demandé au taximan de changer de direction, il a commencé à râler ,j’ai sorti un billet de 5000 fc (franc congolais) pour le lui donner ,il s’est automatiquement tu ce con.

Je suis arrivée chez mon père complètement en sueur ,tellement que j’avais peur de ce que je vais trouver, j’ai poussé un ouf de soulagement quand j’ai aperçu Guelord.

-MOI:« qu’est-ce qui se passe ici ? »

Avant même qu’il ne puisse répondre , ma tante est sortie comme une furie, suivie de ma sœur qui essayait de la calmer, elle a commencé à crier

-DADA BELLA :« tu veux savoir ce qui se passe, je vais te le dire, il se passe que j’en ai marre de vivre avec un voleur ; je ne peux plus rien garder tout disparaît, mais cette fois-ci cela ne va pas se passer ainsi, ma chaîne en or va sortir ❗»

-MOI:« Mais c’est ne qu’un enfant ; en plus, il ne va jamais te voler, il n’a pas été éduqué ainsi»

-ELLE :« Il n’est plus un enfant, ouvre les yeux, Guelord est devenu un délinquant, il fume,et c’est un voleur, hier, je l’ai vu dans ma chambre, je suis sûre que c’était pour voler la chaîne »

-MOI:« Cela ne veut rien dire, ce n’est pas qu’il est rentré dans ta chambre qu’il t’a pris quelque chose, combien de personnes vivent dans cette maison et tu veux forcement que ce soit lui, je suis désolée, mais trouve autre chose »

A Lire aussi: People – Yvidero : après Grand P, elle décide de régler son compte avec les internautes

-ELLE :« tu es libre de ne pas me croire, mais on verra aujourd’hui, j’ai fait appel à un Nganga on verra si oui ou non, il va sortir la chaîne ».

Un Nganga est un féticheur capable de démasquer un voleur, ce genre d’histoire, j’en ai entendu toute ma vie mais je n’ai jamais était confronté à cela.

-MOI:« un Nganga ? »

-ELLE :« oui tu as très bien entendu , il ne va plus jamais voler de sa vie »

-MOI:« Mais pourquoi faire, une histoire de chaîne n’en vaut pas la peine, tu vas appeler un féticheur pour un enfant de 15 ans, d’accord s’il le faut, je vais te rembourser dis-moi à combien tu as acheté la chaîne ?»

-ELLE :« Je ne veux pas de ton argent, d’ailleurs ce n’est pas une question d’argent, il refuse de dire que c’est lui, il n’a qu’à avouer, je vais le laisser »

« Maman, je t’en supplie arrête cette folie avant que cela ne soit trop tard » C’est ma soeur qui venait de parler.

-DADA BELLA : « Mêles-toi de ce qui te regarde, ce n’est pas une gamine de rien du tout qui va me dire ce que je dois faire ‼»

J’ai fait signe à ma sœur, de laisser tomber, de toute façon, je vais amener Guelord chez moi, jusqu’à ce que mon père revienne.

-MOI:« Viens, je te ramène chez moi si notre père vient, on réglera toute cette histoire »

Mais ma tante s’est précipitée pour fermer la maison à clé,

-ELLE :« Personne ne bouge d’ici, tu as compris ?»

-MOI:« tu veux nous séquestrer maintenant, tu es devenu complétement folle❓ »

-ELLE :« Oui, je vais vous séquestrer, tu n’as pas entendu ce que je t’ai dit personne ne bouge et si tu me traites encore une fois de folle, je te casse la gueule, tu m’as bien compris ? »

J’ai pris mon téléphone pour appeler mon père, mais je suis tombée sur sa boite vocale , j’ai appelé mon mari

-ARLON:« Ça va bébé ?»

-MOI:« Ça ne va pas Arlon »

-LUI:« Qu’est-ce qui se passe ?»

-MOI:« Je suis chez mon père, ma tante nous a séquestrés dans la maison, elle accuse Guelord d’avoir volé sa chaîne en or, viens vite nous chercher s’il te plaît !»

-LUI:« Calme-toi, j’arrive, où est ton père dans tout cela ?»

-MOI:« je n’arrive pas à le joindre, dépêche-toi »

-LUI:« Oui, je serai là dans une demi-heure »

Je la savais méchante, mais là, je suis convaincue qu’elle est dérangée ; j’ai pris Guelord par la main

-MOI:« s’il te plaît mon chéri, dis-moi si c’est toi qui l’a pris, je ne vais rien te dire n’aie pas peur, tu sais que tu peux compter sur moi »

-GUELORD :« Zawadi je n’ai rien pris, laisse là parler »

-MOI:« Guelord je t’en supplie, c’est très grave, elle va faire venir un féticheur, parle-moi »

-LUI:« Je te le jure sur la tombe de maman, je n’ai pas pris cette chaîne,je ne suis pas un voleur, tu n’as pas le droit d’en douter surtout pas toi »

-MOI:« D’accord, je te crois, pardonne moi »

J’ai tenté une énième fois d’appeler mon père quand il a décroché

-MOI:« enfin papa »

-PAPA:« Raccroche, je suis presque arrivé, ta sœur m’a tout dit »

Cinq minutes plus tard, ma tante est allée ouvrir la porte à un homme, il ressemblait au sorcier que l’on voyait dans les films ; il était habillé en boubou marron, il avait un chapeau sur la tête, sur son boubou,il y’avait des miroirs, il faisait vraiment froid au dos, même ma soeur a eu peur, je l’ai compris de la manière qu’elle s’est collée à moi ; j’ai essayé de le rassurer, le gars avait un regard perçant comme s’il essayait de sonder ton âme .

Parmi nous tous, Guelord était le plus serein ; il rigolait même ; moi je ne faisais que prier pour qu’Arlon ou mon père arrive le plus rapidement possible , et nous faire sortir de cette maison.

-DADA BELLA :« dawa, dawa, prenez place »

Il s’est assis sur le fauteuil, avant de se retourner vers ma tante

-LUI:« je n’ai pas de temps à perdre madame, je veux que toutes les personnes résident dans cette maison viennent dans le salon ; on va commencer »

-DADA BELLA :« Les principaux concernés sont dans ce salon »

-LUI:« Non ça ne marche pas comme cela, pour que ça marche, il faut que tous les habitants de la maison, soient présents y compris votre mari »

-ELLE :« Mon mari n’a rien à voir dans cette histoire, faite juste le pourquoi je vous paye »

Ils ont commencé à se disputer, le monsieur en question ne voulait pas commencer tant que tout le monde n’était pas réuni, ma tante n’était pas d’accord, car d’après elle tout ce qui devait être présent le sont.

C’est sur ses entre faits que mon père est arrivé , il avait l’air hors de lui

-PAPA:« Bella tu peux me dire c’est quoi ce foutoir, et que fait cet homme dans ma maison ?»

-ELLE :« malick c’est moi qui l’ai appelé , j’en peux plus de me faire voler, figure toi que ma chaîne en or a disparu, elle vient compléter une longue liste »

-LUI:« d’accord et selon toi, ce sont mes enfants qui l’ont pris ?»

-ELLE :« je n’accuse personne, tout ce que je veux, c’est que l’on tire cette affaire au clair »

-LUI:« c’est faux ta fille m’a tout raconté, mais tu n’as besoin de rien tirer au clair , je pense que tu as déjà trouvé ton voleur »

Elle se tournant vers sa fille

-ELLE :« toi maintenant, tu es une menteuse, et tu penses que parler à ton père peut m’empêcher de faire ce dont j’ai envie ? »

-MOI:« ah bon, dada Bella, maintenant tu n’accuses personne ,pourtant tout à l’heure tu jurais que c’est Guelord qui t’a volé , ne change pas d’avis , sois courageuse jusqu’à la fin »

-ELLE :« et de qui devrais-je avoir peur, petite insolente ?»

-MOI:« de ton mari ,mais comme tu ne le respectes pas…»

Moi me tournant vers mon père

-MOI:« je vais prendre Guelord et partir comme il en est ainsi, il va venir vivre avec moi et mon mari, il n’a plus rien à faire dans cette maison »

-PAPA:« personne ne bouge Zawadi »

-MOI:« Mais papa, toi aussi, tu sais très bien qu’il est incapables de voler »

-LUI:« Raison de plus ma chérie, elle veut qu’on le fasse, eh ben faisons le, on saura une bonne fois qui est le voleur dont elle parle tout le temps »

-Lui à sa femme :« j’espère juste que tu as bien réfléchies à tes actes , car tu risques d’être vraiment déçue »

-ELLE :« je ne serai pas déçue, je n’ai pas mis au monde des putes et des voleurs moi »

-PAPA :« si tu le dis, toi, va m’appeler les domestiques , et ton frère, je veux que tout le monde descende » ma soeur est partie vite les appeler.

-MOI:« papa ,je ne pense pas que cela soit une bonne idée »

-LUI:« fais-moi confiance, pour une fois »

Tout le monde s’est regroupé dans le salon,mon père a demandé au gars de procéder, le gars a commencé à parler

-LUI:« avant que je ne commence, je tenais à vous dire que ce que je fais une fois que le processus est entamé , il n’y a pas de retour en arrière possible, la personne va souffrir de mille maux, et peut même mourir si on ne lui donne pas la potion donc s’il y a une personne qui souhaite parler qu’elle le fasse avant que cela ne soit trop tard »

« qu’on en finisse, nous n’avons pas toute la journée » c’est ma tante qui venait de parler.

Le gars a sorti une bouteille qu’il a agitée avant de verser le contenu dans un verre , j’ai commencé à trembler ,j’avais peur pour mon petit frère, c’est en ce moment que mon demi-frère a commencé à pleurer,il tremblait de tout son corps, tout le monde s’est retourné vers lui

-DEMI-FRÈRE:« maman s’il te plaît ne fait pas cela , dis-lui d’arrêter, je t’en supplie »

-DADA BELLA :« hey calme toi, tu n’as pas à avoir peur toi, seul le voleur doit s’inquiéter d’accord ?»

-LUI:« c’est moi qui l’ai pris »

Au début personne n’a entendu, puis il a crié plus fort

-LUI:« dis-lui d’arrêter, je ne veux pas mourir, c’est moi ai volé ta chaîne »

-DADA BELLA :« quoi ,Mungu Wangu ‼, Freddy tu m’as tué ».

Personne n’a compris ce qui s’est passé, tellement se fut rapide m’a tante a poussé un cri avant de s’écrouler par terre, évanouie.

J’étais choquée, je n’arrivais pas à bouger, j’ai pensé à tous les scénarios possibles, mais pas à celui-là, je me suis juste assise sur la première chaise que j’ai trouvé, complètement tétanisée.

Je n’ai même pas entendu mon mari arrivé tout ce dont je me rappelle, c’est qu’il m’a pris dans ses bras , et là j’ai commencé à pleurer😰, toute cette préssion melée à la peur a fait lacher mes nerfs, Arlon me caressait le dos en me murmurant

-ARLON:« je suis là ,je suis là ,calme-toi »

Mon frère est venu me toucher le bras

-GUELORD :« Arrêtes de pleurer, je suis sain et sauf ,il ne s’est rien passé ,elle n’a pas obtenu ce qu’elle voulait »

-PAPA:« bien parlé mon fils, Zawadi je t’ai dit de me faire confiance , arrête tes pleurs😰 celle qui doit pleurer aujourd’hui ce n’est pas toi,je savais que Guelord n’était pas le voleur, c’est cela que j’ai voulu épargner à ta tante, mais comme elle est mauvaise ; elle semblait convaincue de la culpabilité de ton frère, »

Mon père a chassé le sorcier, mais ce dernier a dit qu’il n’a pas encore été payé ; heureusement que ma tante a repris connaissance en ce moment,mon père l’a sommé de payer le gars, chose qu’elle a faite en pleurant.

-PAPA:« tu vois , la méchanceté ne paie pas, tu as voulu les humilier, Dieu t’a humilié, en fin de compte, c’est toi qui a mis au monde un voleur , tu ne vis que pour faire du mal autour de toi, c’est un juste un enfant, comment peux-tu faire un acte pareil en tant que mère de famille, mais Dieu lui ne dort pas ,on ne récolte que ce que l’on a semé ; et ce que tu viens de vivre n’est rien ; le pire reste à venir »

Je ne sais pas ce que j’aurai fait à sa place, je ne souhaitais cette humiliation même pas à ma pire ennemie, c’est sûr qu’avant ce soir tout le quartier saura ce qui s’est passé ; car les domestiques étaient présents, je commençais à avoir un peu pitié d’elle , et les paroles de mon père n’aidaient en rien , au contraire il enfonçait le clou.

En même temps,je commençais à avoir peur de laisser Guelord avec ma tante , et j’en ai parlé à Arlon , il m’a dit avoir la même pensée que moi, qu’il serait mieux qu’il revienne vivre avec moi , mais quand j’en ai parlé à mon père, il a refusé catégoriquement

-PAPA:« il n’ira nulle part, mon enfant reste là avec moi , en plus il va à l’école, tu ne vas pas le perturber»

-MOI: Comprends-moi , je sais que c’est ton fils, mais là, c’est devenu grave,elle a fait appel à un sorcier quand même , elle est capable de lui faire du mal »

-LUI:« il ne risque rien , je me suis juré de lui protéger pour le reste de ma vie et je le ferai , s’il y a une personne qui doit sortir de cette maison , c’est bien elle, d’ailleurs, j’ai déjà pris une décision la concernant »

-LUI en la pointant du doigt :«si tu finis tes pleurs😰, tu me feras le plaisir de ramasser tous tes bagages et de vider ma maison »

C’est là que ma sœur s’est jetée dans ses bras ,le suppliant de ne pas répudier sa mère ; moi-même je ne voulais pas être témoin de cela.

-MOI:« Papa s’il te plait , pas devant eux ,pense à Freddy, ce n’est qu’un enfant , il n’a pas besoin de trainer avec cela pour le reste de sa vie , il a besoin de toi en ce moment , ne le fais pas je t’en supplie »

-PAPA:« ne t’en mêles pas s’il te plaît »

-MOI:« je ne t’ai jamais demandé une chose mais pour l’amour de Dieu , ne le fais pas , je t’en supplie »

Mon père m’a regardé pendant longtemps avant de me dire

-LUI:« Je vais laisser passer pour le moment , mais elle regrettera de m’avoir fait ça »

Comme il avait consenti à laisser tomber, je n’ai pas parlé d’avantage.

Finalement avec Arlon, nous sommes restés tard avec Guelord, je ne voulais pas rentrer,jusqu’à ce que mon père nous chasse gentiment

-LUI:« mon fils ,emmène ta femme chez vous, elle a besoin de se reposer »

En partant, il m’a demandé de ne pas trop m’inquiéter.

Ce soir-là , c’est Arlon qui m’a aidé à prendre mon bain avant de me mettre au lit ; il s’est couché à côté de moi avant de me prendre dans ses bras

-LUI:« je suis désolé de ne pas pu être là à temps bébé, j’étais en dehors de la ville »

-MOI:« Ce n’est pas grave , je comprends mon cœur »

-LUI:« ça va, tu tiens le coup ?»

-MOI:« Toujours sous le choc, je n’arrive pas à y croire, tu te rends compte, c’est une histoire de dingue, et pauvre Freddy, elle aurait pu lui éviter cela, je n’arrive pas à croire qu’il puisse voler à sa propre mère »

-ARLON:« tu sais les adolescents sont des gens complexes, on les comprendra jamais »

-MOI:« en parlant d’adolescence , ma tante m’a dit que mon frère fume , avec toute cette agitation ,j’ai pas voulu lui le perturber d’avantage,mais demain, il va m’entendre »

-LUI:« et puis quoi encore , tu penses que c’est intelligent de lui interdire de fumer ,il va se cacher pour le faire, c’est aussi simple que ça, de toute façon, je lui ai parlé la dernière fois »

-MOI:« quoi tu le savais et quand comptais-tu me le dire Arlon ? »

-LUI:« pour ne pas t’inquiéter, tu t’angoisses pour rien, c’est normal, il est dans une phase où il commence à découvrir la vie , tu dois t’y prendre doucement avec lui , j’ai pris mon temps pour lui parler la dernière fois ,il a compris »

-MOI:« j’ai juste peur qu’il tourne mal »

-ARLON:« arrête d’angoisser sur tout , il ne va rien lui arriver, c’est un brave garçon »

Les faits d’aujourd’hui m’ont traumatisés, mais , je pensais plus à ma soeur , la pauvre était complétement déboussolée, et sincèrement à quoi bon d’avoir une pareil mère❓.

À SUIVRE…

Une réflexion sur “ Ma vie et mon histoire d’amour: épisode 42

Laisser un commentaire