Ma vie et mon histoire d'amour: épisode 53 1
65 / 100

ÉPISODE 53

MA VIE ET MON HISTOIRE D’AMOUR

En faisant l’amour Arlon pouvait se montrer exigent ;dur ; dominateur, mais nous avons jamais fait l’amour avec des contraintes. C’est une toute première fois,et jamais auparavant quoi que se soit n’avait semblé si contraignant et excitant à la fois.

Arlon me regardait en souriant tandis que j’essayais de reprendre mon souffle

-MOI:« efface moi ce sourire niais de ton visage !»

-LUI:« quoi qu’est-ce que j’ai fait de mal , ce n’est pas toi qui as envoyé tes messages ?»

Je l’avais envoyé des messages lui expliquant comment me faire l’amour d’une façon sauvage.

-MOI:« Détache-moi s’il te plaît»

-LUI:« où est-ce que tu comptes aller ?»

-MOI:« je vais dans les toilettes , après je vais sortir de cette chambre »

-LUI:« quoi, il n’en est pas question, tu avais dit tout et nous en avons même pas fait la moitié »

-MOI:« allons sur la lune pendant que tu y es, je ne ferai rien d’autre avec toi , et puis tu es sûr que tu as encore l’énergie pour continuer ?»

Il a enlevé le drap pour me montrer son sexe déjà debout

-MOI:« mais on vient de le faire deux fois »

-LUI:« et puis , je suis jeune et en bonne santé »

-MOI:« et si je refuse maintenant »

-RLON:« tu penses que tu as le choix »

Il avait raison , il m’avait attaché au lit et je ne pouvais pas défaire mes liens sans son aide

-MOI:« non »

-LUI:« Voilà, tu vas me promettre de revenir si je te détache »

-MOI:« c’est promis , détache-moi maintenant »

Il m’a enfin détaché , j’ai pris mon tee-shirt

-ARLON:« je viendrai te chercher si tu ne reviens pas !. Il fallait penser à cela avant d’envoyer tes sms , et enlève ton tee-shirt, tu en as pas besoin »

-MOI:« tu as raison , je suis l’unique responsable , cela m’apprendra »

-RLON:« tu parles trop dépêches toi de revenir »

C’était bien fait pour moi , j’avais réveillé la bête , mais Arlon personne ne savait où est-ce qu’il prenait son énergie. Je n’ai même pas fait plus de deux minutes, il avait commencé à s’impatienter

-ARLON: « tu veux que je vienne te chercher, c’est cela »

-MOI:« je suis là Arlon »

Il était couché tapotant la place a côté de lui

-LUI:« allez viens ici nous avons besoin de toi »

Je suis venue me mettre à côté de lui ;

-ARLON:« Approche, je ne vais pas te manger»

Il m’a tiré pour que je me mette à califourchon sur lui, et son sexe reposant directement contre le mien

A Lire aussi: People: en larme Nabilla explique pourquoi elle doit se rendre en urgence à l’hôpital

-LUI:« et si on continuait ?»

Avant même que je ne réponde, il était déjà en moi bougeant tout doucement, je me sentais délicieusement pervertie quand, il m’a dit à quoi je ressemblais entrain de le chevaucher.

je ne sais pas combien de temps j’ai dormi ,mais lorsque j’ai ouvert les yeux, je gisais sur le lit complétement nue , mes muscles étaient fatigués ; mes lèvres gonflées ;mon sexe sensible, mais que c’était bon.

je suis rentrée dans la salle de bains pour prendre une douche ,j’étais épuisée , tout mon corps était fourbu, et en plus j’avais une faim de loup.

Je suis descendue pour manger ,j’ai trouvé Arlon tout seul entrain de parler au téléphone

-RLON:« elle est là ,attend je te la passe, elle vient de se réveiller»

-MOI:« c’est qui»

-LUI:« maman »

-MOI:« salut maman»

-ELLE : «salut, Comment tu vas , Arlon m’a dit que tu dormais est-ce que tout va bien, tu es malade ?»

-MOI:« non non maman , j’étais juste un peu fatiguée, je vais bien et toi ?»

-ELLE:« tous va bien ma fille, cela fait plusieurs jours, je n’ai pas eu de tes nouvelles ?»

-MOi : «Oui, moi ça va , j’ai voulu t’appeler aujourd’hui, mais après j’ai oublié»

-ELLE:« ce n’est pas grave, l’essentiel est que tu vas bien ,j’ai demandé à ton mari de me ramener ma petite fille demain , elle va venir passer la journée comme vous ne voulez plus qu’elle passe ses weekend avec moi»

-MOI:« il ne faut pas dire cela , c’est promis demain on l’amènera , je viendrais même avec elle »

-MAMAN NICOLE: « cela me fera plaisir de te voir ,ma chérie cela fait l’occasion, j’ai des choses pour toi »

-MOI:« donc à demain de toutes façons; je te repasse Arlon »

Quand sa mère a raccroché, il est venu m’enlacer avant de m’embrasser dans le cou

-ARLON:« ma marmotte est enfin réveillée , tu veux manger ?»

-MOI:« j’allais mettre la table ,j’ai trop faim »

-LUI:« non tu ne bouges pas ,laisse-moi tout chauffer , toi, tu t’assois juste»

-MOI:« merci mon amour, et ta fille, elle est couchée ?»

-LUI:« Oui, on s’est réconcilié, elle a boudé un peu, mais elle a mangé quand même »

-MOI:« c’est bien, elle ne peut pas te résister, tu es l’homme de sa vie»

-LUI:« Je sais , c’est la femme de ma vie aussi»

J’ai mangé deux assiettes avant de sentir que j’étais rassasiée ;

-MOI:« Humm, je mange pour deux hein !»

-LUI:« Mange autant que tu veux mon cœur »

-MOI: « et si je grossis ?»

-LUI:« je t’aimerai toujours qu’importe ton poids »

-MOI:« hum je ne veux pas grossir »

-LUI:« d’accord , je t’aiderai à faire du sport quand tu accoucheras »

-MOI:« on verra en attendant,je veux une glace »

-LUI:« tout de suite »

Il est parti sortir la glace du frigo

-MOI::« tu as pensé à tous acheter aujourd’hui ?»

-LUI:« oui je n’ai pas envie de me taper 30 minutes de voiture aujourd’hui ,donc je l’ai acheté quand tu dormais »

-MOI:« viens partager avec moi »

-LUI:« merci j’ai déjà mangé avec Julia »

-MOI:« Demain, je l’amène voir ta mère, tu viens avec nous ,on va passer la journée là-bas comme c’est samedi »

-RLON:« d’accord on ira ensemble ».

Quand il est revenu me rejoindre au lit ce soir , il m’a demandé

-ARLON : « est-ce que lundi j’aurai encore droit à des sms ?»

-MOI:« ce n’est pas demain la vieille que tu vas en recevoir »

Il a commencé à rigoler

-LUI en riant:« c’est dommage parce que moi j’y ai pris goût , tu sais quoi ,j’avais pensé à ce que l’on achète des menottes , et pleins d’autres trucs , tu vois ses petites choses dont tu parlais dans tes messages »

-MOI:« je pense que j’ai fabriqué un obsédé , bon bonne nuit Arlon »

-LUI:« c’est ton idée non »

-MOI:« j’ai dit bonne nuit »

-LUI:« dors bien mon cœur, je t’aime Chris »

-MOI:« moi aussi, mon amour ».

Le lendemain, nous avons passé la journée chez sa mère , avec Dan, nous étions en famille comme au temps ou nous vivions tous à la maison jusqu’à ce que sophia la copine de Dan débarque accompagnée d’ une amie cela n’a dérangé personne.

Nous adorons tous sophia, et elle faisait presque partie de la famille.

Mais j’avais remarqué que la copine de cette dernière , qui n’arrêtait pas de faire des yeux doux à mon mari , au début je pensais que je me faisais des idées, mais non, elle semblait belle et bien intéressée.

Quand elle a su qu’ils avaient fait les mêmes études tous les deux , bien qu’elle vint de finir ses études, elle est partie jusqu’à lui demander s’il pouvait lui trouver un stage dans son cabinet ,et Arlon lui a répondu

-RLON:« pourquoi pas , il faut donner votre cv à mon frère ,il me le remettra »

-ELLE : « c’est vrai ,vous feriez cela pour moi ?»

-LUI;« Bien sûr, des stagiaires nous en prenons tout le temps »

-ELLE :« merci c’est vraiment gentil de votre part »

-LUI:« de rien Luciane »

Je ne disais rien, car jusqu’à maintenant, elle n’avait pas encore dépassé les bornes à part le fait qu’elle riait à tout ce qu’il disait. La douceur de sa voix quand elle lui parlait et d’autres petits trucs destinés à le séduire.

A un moment donné, elle m’a dit

-LUCIANE:« je suis désolée Christella , je suis entrain d’accaparer votre mari »

-MOI:« Accaparer mon mari ?»

-ELLE : « oui comme depuis tout à l’heure, tu ne participes pas à la discussion comme nous ne parlons que de boulot , je ne veux pas que tu te sentes exclu de la conversation »

-MOI:«ah d’accord , ne t’en fais pas, je ne me sens pas exclu du tout , et ne t’inquiète pas personne ne peut l’accaparer pour la simple raison qu’il est toujours avec moi ,même si je suis loin ».

Elle n’a rien dit d’autre. Je voyais qu’Arlon essayait de se retenir de rire ,je l’ai fusillé du regard, heureusement que les deux autres sont venus ce qui a un peu détendu l’atmosphère.

Daniel m’a posé une question que je n’ai pas entendue

-MOI:« excuse moi ,j’étais ailleurs , tu disais quoi »

-DAN:« Comme d’habitude, je disais à sophia ce que Julia nous faisait quand elle était plus jeune »

-MOI:« Waouh !,tu sais, elle est devenue pire , moi, elle me vide quand je dois passer la journée avec elle, nous avons l’impression d’avoir cinq enfants à la maison»

-RLON:« laissez ma fille tranquille , en parlant de Julia elle est où ? »

-MOI:« avec sa grand-mère , d’ailleurs, je vais monter les voir ».

Il fallait que je récupère les affaires que devais me donner ma belle-mère avant notre départ , cela faisait un quart d’heure que j’ étais montée quand tout d’un coup, je me suis demandée si c’était sûr de laisser mon mari seul avec cette fille même si les deux autres étaient là-bas, surtout que Dan et Sophia avaient l’habitude de disparaitre sans avertir.

En descendant, j’ai entendu la fille demandait à mon mari son numéro de téléphone

-ARLON:« pour faire quoi ? »

-ELLE :« pour que je puisse savoir si vous avez recu mon cv et pour qu’on aille prendre un pot aussi comme cela on pourra se connaitre davantage»

-LUI:« pardon, mademoiselle ,je suis marié, je vous signale »

-ELLE : « et puis vous êtes homme non, vous avez le droit d’en prendre 4 »

-RLON:« vous avez oublié si on le veut , sauf que moi je ne veux pas , j’ai déjà trouvé tout ce que je cherchais en une seule femme, autre chose faites une croix sur le stage,il n’en est plus question que vous travaillez avec moi, excusez-moi ,je vais rejoindre ma femme »

En le voyant se lever, j’ai remonté les escaliers rapidement faisant semblant que je venais de sortir de la chambre de sa mère

-MOI:« ah tu es là ,j’allais venir te chercher »

-LUI:« eh ben je suis là ma tigresse »

-MOI:« ma tigresse ?»

-LUI:« oui j’ai vu comment tu regardais cette fille tout à l’heure , j’ai pensé que tu allais lui arracher les yeux »

-MOI:« je l’ai vu te faire des yeux doux »

-LUI:« je ne la regarde pas , je ne vois que toi ».

Je l’ai embrassé , c’était mon homme , si elle savait tout ce que j’ai subi avant d’en arriver là avec lui ; combien j’y tiens ; et tout ce que je serais capable de faire pour lui , elle se serait abstenue d’essayer de lui draguer.

À SUIVRE…

Share this:

1 comment

Laisser un commentaire