72 / 100

Je commençais à me sentir mal à l’aise, j’ai voulu répondre mais les mots ne venaient pas ,heureusement que sa mère (maman Nicole) est venue me secourir.(Suite de ma vie et mon histoire d’amour)

ÉPISODE 8

Ma vie était rythmée entre l’Université et la maison, et même mes déplacements étaient limités, mon ventre me gênait dans mes déplacements.

À part les TD que je ne pouvais pas rater ,j’allais juste pour étudier les matières principales.

Un jour mon téléphone a vibré dans mon sac à main, c’était Dan.

-DAN:«Salut Christella, comment tu t’es réveillée ce matin ma puce ? »

-MOI:« Très bien et toi ?»

-LUI:« Ça va, j’aimerai que tu viennes dîner à la maison ce soir, mon frère est revenu et il aimerait te voir ».

-MOI : «Waouh! ton frère est là ? »

waouh ! son frère était la dernière personne que je n’avais pas envie de rencontrer en ce moment.

-DAN:« oui il est là, et maman aussi dit qu’elle compte sur ta présence »

-MOI:«J’aimerais bien mais tu sais que je suis seule à la maison, je dois garder l’enfant (Guelord) jusqu’à ce que maman revient ,et je pense qu’elle pourrait venir tardivement »

-LUI:«Non elle revient souvent à 19h Christella, attend serais-tu entrain d’éviter mon frère ? »

-MOI : « Non où vas-tu chercher ces idées ! »

-LUI : «Dans ce cas, nous t’attendons »

Couple passionné Ph: Pixabay

Avant que je puisse placer un mot ,il avait déjà raccroché, je n’avais pas envie d’y aller, pas dans cet état.

Je connaissais cet homme, et c’est du haut de mes neufs ans que je lui ai décerné le prix de l’homme le plus autoritaire, il était plus âgé que nous, du coup il avait toujours l’habitude de nous traiter comme des enfants.

En grandissant j’ai appris à l’ignorer les rares fois que je le voyais ,car monsieur était toujours en voyage, je me montrais aussi distante que possible.

Je ne sais pas s’il sait que je suis enceinte,ni comment allait-il réagir, allait-il me juger comme les autres ?. me suis-je demandée.

je déraillais complètement, l’avis de cet homme ne comptait à rien, pour moi ,je n’ai pas besoin qu’il me comprenne, je m’en contrebalance ,je m’en contrefiche de son avis.

Il a toujours été pénible mais cela s’est empiré avec la perte de sa femme l’année dernière, il aimait sa femme réellement, cette perte l’a détruit ,elle est morte ensemble avec leur fils unique dans un accident automobile alors qu’elle partait laisser l’enfant à l’école.

Depuis lors il n’a jamais été le même, il est à chaque fois bouleversé.

Maman est revenue vers 19h 30′,mais elle ne se sentait pas bien, elle paraissait très fatiguée.

-MOI:« Je vais appeler Dan pour annuler, comme ça je reste avec toi »

-MAMAN : «Non ce n’est pas grave, sors t’amuser c’est juste des maux de tête »

A Lire aussi: //bonheur-explosif.com/ma-vie-et-mon-histoire-damourepisode-7/

-MOI : «Tu me promets de m’appeler quand tu te sens mal»

-ELLE : « Oui promis, je vais aller m’allonger un peu ».

Maman était exténuée ,elle travaillait trop, elle avait besoin du repos ,mais elle ne voulait pas l’admettre car elle disait souvent que comment ses enfants vont manger si elle ne part pas au travail.

Je suis partie chez Dan le ventre noué, j’étais vraiment nerveuse ,heureusement que c’est maman Nicole qui m’a ouvert la porte.

-ELLE : « Bonsoir Christella »

-MOI:«Bonsoir ,désolée pour le retard, j’avais des choses à finir à la maison »

-ELLE :«Oh ce n’est rien, allez rentre ils sont à l’intérieur »

Je l’ai suivi à l’intérieur, Dan et son frère étaient au salon entrain de parler, c’est Dan qui m’a aperçu le premier.

-DAN:« Ah tu es venu finalement »

son frère s’est retrouné en souriant mais son sourire s’est figé rapidement sur son visage, je pense qu’il venait de découvrir mon ventre.

-MOI:« Bonsoir tout le monde »

seulement Dan a répondu ,lui me regardait complètement abasourdi.

-LUI :«Mais tu es enceinte »

-MOI : «C’est évident non !»

-LUI : «Comment est-ce possible ? »

Je commençais à me sentir mal à l’aise, j’ai voulu répondre mais les mots ne venaient pas ,heureusement que sa mère (maman Nicole) est venue me secourir.

-ELLE : « Arlon Kyungu c’est quel genre de question !, tu vas finir par la gêner, comment penses-tu qu’on fait les enfants ? »

-ARLON : «Je suis désolé maman, je suis un peu surpris, la dernière fois que je l’ai vu elle n’était pas dans cet état ,Christella est trop jeune pour être enceinte ,au moins qu’elle soit mariée !»

J’avais commencé à être mal à l’aise, puis j’ai saisi mon courage et je lui ai répondu avant sa mère.

-MOI:«Non. je ne suis pas mariée »

-LUI:«Je m’en doutais »

Il disait ça de manière détachée,avec un ton plein des reproches ,il me jugeait comme tout les autres, je me sentais vraiment mal à l’aise ,et je regrettais d’être venue.

Dan est intervenu pour détendre l’atmosphère tout en lançant un regard noir à son frère.

-DAN:«et si on passait à table »

J’ai commencé à me détendre et profiter la soirée, mais sans compter les questions de cet homme qui ne cessait de me questionner.

-ARLON:« Dis-moi Zawadi, j’espère que le père de ton enfant s’occupe bien de toi ?»

J’ai avaler de travers ,il a fallu que Dan me donne quelques coups sur le dos pour que cela passe.

Dan et maman Nicole le regardaient avec sévérité

-ARLON :« Quoi, qu’est-ce que j’ai dit de mal ,c’était juste une question »

«tu sais le seul problème avec toi c’est que tu te crois tout permis ,si elle voulait que tu sois au courant elle t’aurait averti » c’est maman Nicole qui venait de parler.

Du coup j’avais perdu l’appétit, je priais pour que le dîner finisse aussi rapidement que possible, je n’avais qu’une seule envie, m’en aller loin d’ici.

J’ai poussé un oouf de soulagement quand c’est terminé ,j’ai tout de suite demandé à Dan de me raccompagner prétextant la fatigue.

Mais à ma grande surprise, c’est Arlon qui s’est proposé de me raccompagner.

-MOI:«Je te remercie, ne te dérange surtout pas pour moi,ce n’est pas la peine Dan peut bien le faire »

-LUI:« Ça ne me dérange pas Chris ,en plus Dan doit faire quelques trucs pour moi n’est-ce pas ? »

L’intéressé a hoché la tête ,je n’avais plus le choix.

Quand nous sommes sortis de la maison, j’ai marché aussi vite que possible, du moins aussi vite que me le permettait mon gros ventre.

-ARLON:« Tu peux ralentir les pas ,tu sais,je ne suis pas un ogre »

-MOI:« Je suis désolée ,je suis fatiguée et j’aimerais me reposer »

-LUI:« Je comprends, mais marche moins vite avant de te faire mal».

J’ai ralenti par dépit ,mais je fixais toujours le sol refusant de le regarder,je ne voulais pas engager la conversation avec lui car je savais que cela allait se terminer par une dispute.

-ARLON:« C’est prévu pour quand ? »

-MOI:« Quoi ?»

-LUI : « Le bébé bien sûr ! »

-MOI:«oh ok,dans deux mois »

-LUI:«J’espère qu’il va te marier après ton accouchement »

-MOI:« pourquoi tu me le demandes ,je peux me débrouiller toute seule, je n’ai pas besoin d’un mari»

-LUI:« Tu comptes l’élever toute seule, tu penses que tu sauras tout gérer?,tu es sans ressources et moins le travail. tu vois maintenant, vous aimez faire les choses des grands mais au fond vous n’êtes jamais prêts pour assurer ».

Mais de quoi il se mêle ,il se prenait pour qui pour porter des jugement sur ma vie.

-MOI:« Je n’ai pas besoin ni de tes conseils ni de ton avis donc laisse moi tranquille, je n’ai nullement envie de discuter de ma vie avec toi !»

-LUI:« Ce n’est pas la peine d’être arrogante Chris ,tu sais très bien que j’ai raison»

-MOI:« Non tu n’as pas raison,tu ne sais rien de ma vie, garde pour toi-même tes conseils, et encore arrête de m’appeler Chris »

J’étais déjà arrivé devant notre maison, j’ai ouvert la porte sans lui dire au revoir, mais je l’ai entendu me dire :«au revoir Chris et bonne nuit »

Mon Dieu ooh,comment cet homme pouvait m’exaspérer ,il croyait tout savoir, et le plus énervant c’est le petit prénom dont il m’affublait depuis mon enfance, il savait que je détestais ce prénom mais pourtant il continuait de m’appeler Chris ,un jour il va m’entendre.

À SUIVRE…

Jr Cibangu

Share this: