Michelle Obama - Ex 1ère dame USA
69 / 100

Sur une chaîne de télévision l’actrice sénégalaise Halima Gadji  avait expliqué toute la douleur psychologique que pouvaient ressentir les personnes se trouvant sous l’emprise de la dépression. Une opinion bien partagée par Michelle Obama

Des révélations qui ont mis il y a quelques jours le monde du show business africain dans l’émoi suite aux confessions de la célèbre actrice sur ses problèmes de dépression. Elle avait demandé comme dans un appel à plus de compassion pour les personnes dépressives.

A Lire aussi: People: en larme Nabilla explique pourquoi elle doit se rendre en urgence à l;hôpital

Un état psychologique sur lequel l’ex première dame américaine, Michelle Obama  s’est prononcé en révélant que personne n’était à l’abri d’une dépression. « Vous n’allez pas vous sentir bien tout le temps » ; a-t-elle fait savoir.

En effet, Michelle Obama est revenue ce mardi lors d’une émission sur une chaîne américaine, sur la dépression. Un problème mental, devenu pratiquement un problème de santé publique avec la crise sanitaire pendante.

Selon des chiffres officiels de 2020, un américain sur trois signale avoir développé des symptômes de dépression ou d’anxiété.

Un taux  à la hausse par rapport à celui de 2019, que les autorités sanitaires américaines expliquaient par le fait qu’à cause de la distanciation sociale, « les gens ont passé de longues périodes sans voir leurs amis ou leur famille, exacerbant le problème déjà répandu de la solitude, qui peut être profondément nocif pour la santé mentale ».

Cette période de grande anxiété et de fatigue mentale,  La première dame Michelle Obama  affirme l’avoir aussi traversé.

Mais avait-elle alors confié, son expérience de la vie lui avait permis de tenir bon, parce qu’elle savait que les « choses allaient forcément finir par s’améliorer ».

Ce mardi encore, Michelle Obama confiait que la dépression « ça fait partie de la vie » et qu’assurément « vous n’allez pas vous sentir bien tout le temps». Il était donc primordiale selon l’auteure à succès d’apprendre cela à la jeune génération.

« Personne ne surfe sur la vie, et je pense qu’il est important que les jeunes le sachent. (…) Quand j’en parle à mes enfants, j’essaie de les inciter à comprendre que les vallées sont temporaires, tout comme les sommets. Ils doivent être prêts à gérer les hauts et les bas », a-t-elle ajouté en substance

Share this:

Laisser un commentaire