Relation: Ma vie et mon histoire d’amour (épisode 2)

64 / 100

“Ma vie et mon histoire d’amour” est une nouvelle série sentimentale de l’écrivain Jr Cibangu . une nouvelle histoire d’amour que nous présumons, vous apprécierez comme les autres. N’oubliez pas de partager la joie de cette nouvelle série avec vos amis par des partages…

MA VIE ET MON HISTOIRE D’AMOUR

INTERDIT AUX MINEURS

Partie 2:

Dan m’a dit:
-DAN: «Stp Christella , est-ce que tu peux chanter pour moi ? »
-MOI en souriant : « waouh ! Dan tu es vraiment drôle mon ami »
On avait commencé à rire…. C’était magnifique, Dan m’a toujours rendu heureuse. Il est et restera mon meilleur et unique ami. 
J’ai toujours été réservée, je ne faisais rien de ce que les jeunes filles de mon âge faisaient.

je ne sortais pratiquement pas et rares fois que cela m’arrivait c’est Dan qui m’entraînait dans des fêtes où la plupart du temps je me sentais mal à l’aise mais je restais au moins pour satisfaire Dan.
C’était ma moitié comme il aimait si bien le dire, lui et moi on partageait presque tout.
Dan était mon support dans cette vie jusque le jour où j’ai rencontré celui que je considérais comme l’homme de ma vie.

Je l’ai rencontré un jour ou j’allais chez Dan ;dès l’instant où je l’ai vu, il m’a plu.
C’était le premier homme qui s’intéressait à moi, je n’avais jamais eu de copain auparavant.

A Lire aussi:

Il se nommait Rody Kalala, je pense que je l’ai aimé dès que je l’ai vu, il m’éblouissait tellement, j’étais fascinée par lui, peut-être parce qu’il représentait tout ce qui m’était inaccessible.

Rody était issu d’une famille très aisée et avait fréquenté les meilleures écoles de Lubumbashi avant d’aller en France pour continuer ses études….
Il était élégant et savait bien parler aux femmes, 
En bref il était un gentleman, l’homme que toutes femmes normalement constituées désirer.

J’étais aux anges, pour la première fois de ma vie je me sentais aimer. Waouh ! notre relation fut tout simplement idyllique…
Rody me traitait avec respect et s’occupait de moi comme si j’étais la chose la plus précieuse sur cette terre.

Nous sortions beaucoup, il me faisait découvrir tout les beaux endroits de la ville de Lubumbashi (ville du sud-Est de la RDC).
Par moment je me demandais si je ne rêvais pas , il était vraiment parfait.
Il venait de temps en temps à la maison, mon petit frère (Guelord) et maman se sont finalement habitués de lui.

il ne vivait pas avec ses parents, il avait son propre appartement, il m’a amené deux fois chez ses parents, il me disait que ses parents savent déjà que je suis sa future épouse.
Ma mère était au courant en ce qui concerne nos projets de mariage et elle était heureuse pour nous.

Eh oui ! Rody voulait m’épouser dans trois , car il y’a plus de six mois que nous sommes ensemble.
Quand je lui ai dit que c’est trop tôt, il m’a affirmé qu’il ne voulait plus perdre le temps, il voulait que je sois sa femme.

Cet homme était tout simplement parfait, je n’avais rien à lui reprocher, peut être que j’aurais dû me méfier de lui à cause de cela.
Pourtant je n’ai rien fait, je me suis jetée tête baissée dans cette relation en croyant tout ce qu’il me disait, je lui faisais énormément confiance et surtout je l’aimais.

Rody avait un bon boulot, j’étais heureuse avec lui, j’avais quelqu’un sur qui compter, moi qui avais été seule pendant si longtemps.
Tout mes soucis se sont envolés depuis que je l’ai rencontré et j’étais contente de me reposer sur lui.

Aucun nuage ne pouvait cacher mon bonheur, je me disais que c’est Dieu qui m’a envoyé cet homme.
Eh oui ! J’ai longtemps cru à cela jusqu’au soir où tout bascula.
C’était une soirée que Rody avait organisé avec ses amis, j’y suis allée avec lui.
J’étais excitée comme une puce à l’idée de sortir avec lui.

J’avais choisi le plus joli ensemble de mon armoire, c’est vrai que c’est un habit qui datait de plus de deux ans et n’était plus à la mode, mais je n’avais pas le choix, c’est tout ce que je possédais.
Dès qu’il m’a vu ,il m’a complètement complimenté sur mon habit.

-LUI: «Waouh! tu es tout simplement magnifique mon bébé, je serai l’homme le plus bien accompagné de la soirée »
Ces paroles m’ont redonné confiance en moi..
-MOI: « Merci mon chéri ».

La soirée était tout simplement belle, je n’ai jamais vu autant de belles robes dans ma vie, les filles étaient d’une telle élégance que je me sentais mal à l’aise dans mon vieux ensemble.
Mais Rody m’a montré qu’il n’avait d’yeux que pour moi , je me suis sentie plus légère du coup.

A lire aussi:

À la fin de la soirée, il m’a amené dans son appartement, il m’a dit que c’était pour bien finir la soirée, histoire d’être en intimité.
Je l’ai suivi et sans arrière pensée, j’avoue que moi aussi je voulais être seule avec lui.

Il m’a demandé de me mettre à l’aise,qu’il revenait.
Cinq minutes plus tard il est revenu avec du boisson , nous avons bu puis nous avons commencé à discuter ,il me faisait rire .
Avec lui j’arrivais toujours à oublier mes problèmes.
Je ne sais pas à quel moment la situation a dégénéré , il a commencé à m’embrasser.

C’était agréable…. et comme d’habitude je me suis laissée aller.
Il m’a enlevé mes habits …
nous nous sommes toujours caressés , mais jamais nous ne sommes allés aussi loin.

Cette fois-ci nous ne nous sommes pas contrôlés, les choses nous ont échappé. 
Rody a perdu le contrôle et m’a pénétré …
Le seul souvenir que je garde de ce soir là est la douleur que j’ai dû ressentir quand il est entré en moi, c’était atroce et j’avais horriblement mal.
Il m’a dit :
-LUI : « Chuttt ça va bientôt passer ,tu verras laisse toi faire ».
Il a continué ses va-et-vient sur moi en râlant comme un animal, j’avais juste hâte qu’il finisse le plus rapidement possible.
Cinq minutes plus tard il a joui en moi….

Ce n’est que lorsqu’il s’est levé sur moi que j’ai retrouvé mes esprits et que je me suis rendue compte de ce qui venait de se passer.
Qu’ai-je fait ?.. j’étais complètement perdue ..
Qu’allais-je bien pouvoir dire à ma mère ? me suis-je interrogée.
Puis je me suis mise à pleurer…
-RODY: « Calme toi ma chérie, je suis désolé, je ne voulais pas que cela se passe ainsi !»

J’étais devenue hystérique, et je me suis mise à lui crier.
-MOI:« Tu n’es qu’un menteur!, tu ne voulais pas quoi ?, que vais-je faire maintenant ? »
-LUI:« Pardonne moi ,je suis désolé, j’ai perdu le contrôle bébé !, ta mère n’a pas besoin de le savoir, nous allons nous marier dans moins d’un mois, ceci restera notre secret ».

Je ne savais plus quoi faire, mais du moins j’avais jugé bon de la fermée et de ne pas parler à maman .
Je me suis vite habillée et je suis sortie de la chambre.
J’ai pleuré sérieusement, je lui en voulais mais je m’en voulais encore plus car je suis autant fautive que lui.

-RODY : « Christella, arrête de pleurer, nous allons nous marier dans trois semaines à peine, d’ailleurs personne n’a besoin de le savoir, tu es la femme qui m’est destinée… C’est vrai que nous avons brûlé les étapes mais je te promet que cela n’arrivera plus jamais ! ».
Et encore une fois je l’ai cru, au moins je me suis accrochée à l’espoir que tout ce qu’il disait était vrai, que tout finira bien.

Une fois à la maison, je me suis réfugiée dans ma chambre, j’étais recroquevillée sur moi-même, et je pleurais ,je me sentais sale et indigne, je venais de trahir toute la confiance que maman avait mis sur moi.

Jamais je n’aurais pu imaginer perdre ma virginité dans de telle circonstance, je croyais que ça sera le meilleur cadeau que j’offrirai à mon mari le jour de notre nuit de noce.
Au lieu de cela je n’ai eu droit qu’à une relation sexuelle bâclée ,qui n’a même pas duré plus de cinq minutes.

Le lendemain matin, je me suis réveillée avec le corps en compote ,j’avais du mal à marcher correctement, c’est sûr que si je sortais de la chambre maman va se douter de quelque chose. Donc j’ai attendu qu’elle sorte pour me lever et prendre un bain ,avant de me recoucher ,je ne voulais rien d’autre à part dormir et je ne veux plus me torturer l’esprit à force de penser.

Une semaine était passé depuis le fameux soir,j’avais repris mes activités,mais je me suis pas encore réconciliée avec moi-même car à chaque fois que je posais mes yeux sur ma mère. j’avais honte ,car elle m’avait toujours demandé de me tenir éloigné des hommes.

On s’appelait presque tout le jours mais nous nous sommes pas encore revus avec Rody depuis ce soir là.
Ce n’est pas que je ne voulais pas, mais au contraire j’avais plusieurs choses à faire à la maison et en plus à l’Université on était pendant les examens de la première session.

La deuxième semaine, il a tellement insisté que j’ai fini par lui dire oui.
Nous nous sommes revus chez lui encore, j’avais surtout accepté d’aller laba parce qu’il m’avait promis qu’on parlera uniquement de nos projets de mariage.

Et il tenu sa parole, nous avons discuté uniquement que de notre futur mariage, il semblait regretter tout ce qui s’était passé la dernière fois.
Il semblait de plus en plus amoureux de moi,il m’offrait des cadeaux tout le temps, m’appelait chaque jour, et nous n’avons plus jamais parlé de cette histoire.

Deux jours plus tard il m’a dit :
-LUI: «Tu sais que j’ai déjà parlé avec mes parents, dans quatre jours ils iront demander ta main à ton père»
-MOI : «Quoi,tu es sérieux ,mon Dieu!,tu vas vraiment m’épouser !!! »

-LUI:« Pourquoi cela te fait étonner autant ?, je t’aime tu sais »
-MOI: «Moi aussi je t’aime de tout mon coeur »
-LUI:« Tu es tout ce dont je rêvais ,et je veux que le monde entier sache que je t’aime ».
J’étais dans un état euphorique….. J’aimais follement Rody.

Il m’a ramené chez lui et a utilisé tout les moyens pour me persuader d’accepter qu’on fasse encore l’amour.
Il m’avait dit que nous allons nous marier dans quatre jours, cela ne servait à rien de refuser sa demande de me faire l’amour ;car si ce qu’il dise est vrai ,dans quatre jours il sera déjà mon époux.
Cette fois-ci je me suis donné à lui volontairement…

Comme la première fois je n’ai rien ressenti ,à part un besoin urgent qu’il en finisse à plus vite.
Peut être que j’ai un problème, c’est pour cela je ne ressentais rien quand il me faisait l’amour, quoi qu’il en soit je me suis dit qu’avec le temps je finirai par aimer.

Quatre jours plus tard,c’était le jour J…
J’avais une joie immense , entrer au mariage avec l’homme que j’aime a été depuis longtemps mon plus beau rêve.
Très tôt matin, maman m’a réveillé en me disant
-MAMAN : «Christella réveille toi !,tu as oublié le programme d’aujourd’hui ?»
Je l’ai répondu…….
waouh !

A SUIVRE…

Share this: