Jeune fille
77 / 100

Maman: Et où comptes tu aller Obono? Tu iras où ? Cette maison t’as toujours donné un abri, que je sache tu ne travailles nul part donc dis moi où vas-tu aller? (Shanice prête à tout pour réussir)

Shanice prête à tout pour réussir.

Chapitre 15.

Les regards de mes parents sur moi me donnent des frissons mais il était temps pour moi de leur annoncer que je quitte définitivement la maison.

Moi: Bonsoir mama,bonsoir papa. Dis-je pour briser le silence.

Je reçois un vent de ma mère qui reporte son attention sur sa tâche, c’est mon père qui se décide à parler.

Papa; D’où viens-tu madame? Depuis vendredi passé que tu es sortis de cette maison c’est jeudi que tu te pointe ? Demande-t-il en se redressant du canapé.

Moi: Papa, j’ai eu un contretemps. J’avais promis à mama de revenir lundi uniquement pour récupérer mes affaires, je suis désolé mais ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai pu me libérer. Dis-je poliment.

Maman: Hum! Fit-elle enfin.

Papa: Shanice tu crois vraiment que cette maison est ton hôtel n’est-ce-pas ? Demande-t-il en haussant le ton.

Il a comprit ou pas ce que je viens de dire? J’ai dis que je partais non ?

Moi: Mais pa’a je viens de dire que je récupère mes choses et je m’en vais définitivement ! Répondis-je un peu perdu.

Maman: Et où comptes tu aller Obono? Tu iras où ? Cette maison t’as toujours donné un abri, que je sache tu ne travailles nul part donc dis moi où vas-tu aller? Gronde presque celle-ci en relevant la tête vers moi.

Moi ; J’ai pris un studio mama, je vais vivre chez moi comme vous l’avez toujours voulus ! Répondis-je sèchement.

Papa: C’est ce que tu veux raconter aux gens demain après demain Shanice ? Que nous t’avons mis à la porte hein?!

Finalement que me veulent même ces gens? Ce n’est pas la sorcellerie ça que c’est quoi? Matin,midi, soir ils me persécutaient maintenant que je décide de partir ça devient un autre problème.

Moi: Finalement que me voulez vous?que je sache c’est ce que vous m’avez toujours demandé et maintenant que votre vœux à été exaucé c’est un autre problème ? Demandis-je hors de moi.

Mama; La ferme! Ferme vite ta bouche shanice avant que je ne te fasse quelque chose que je vais regretter. Dans cette maison ce qu’on t’a toujours demandé c’est de chercher du travail afin de gagner proprement ta vie ainsi oui tu pourras trouver un logement et subvenir à tes besoins.

Là maintenant avec quoi as-tu pris un studio hein? Dis moi. Crie-t-elle balançant ses graines de pistache au sol.

A Lire aussi: People – Rihanna: elle fait de Chris Brown, un ami très proche

Moi: Maman je me suis déjà prise un studio à l’omnisport comment J’ai pu l’avoir n’est pas le plus important. Si ça peut t’apaiser , J’ai postulé et j’aurais un boulot d’ici peu donc ne t’inquiète pas pour ça. Dis-je pour couper court.

Papa: En tout cas sache que si tu quittes cette maison ce ne sera pas pour revenir. Dit-il en pointant du doigt la porte.

Je t’ai dis que j’avais l’intention de revenir ? Genre je souhaiterais un jour revenir dans ce cachot avec tout ce que je vais me faire comme argent, c’est de la foutaise mon pauvre.

Moi: Je ne compte pas revenir. Comme tu l’as toujours désiré tu auras ta maison pour toi seul.

Maman: Arrêtez! Arrêtez moi tout ça. Patrice comment peux-tu lui dire des choses pareilles? Lui as-tu demandé comment elle à pu avoir un studio ou encore comment elle compte s’en sortir? Certainement elle va rester chez son amie de mauvaise augure là !

Tu ne te soucis donc pas des voies que peuvent prendre ta fille si elle ne les à pas encore prise? Et toi shanice je sais que tu ne peux avoir les moyens de te payer une maison actuellement. Je refuse que tu ailles vivre avec cette fille, tu reste ici un point c’est tout.

La réaction de maman me prend de court. Que lui arrive-t-il subitement?.

Moi: mais maman je te promets que je vais vivre seule et Alice pourra venir me voir elle te dira. J’ai pu économiser pour avoir assez d’argent. Me défendis-je en baissant la voix.

Maman ; Shanice je suis ta mère, je ne veux pas être responsable de ce qui arrivera demain si tu choisis de sortir d’ici sans situation stable pour aller entrer dans des choses bizarres dehors je m’en lave les mains!!! Dit-elle en soulevant ses mains en signe de résignation.

Papa: Honorine si tu veux la suivre, suit la. J’ai dis qu’elle s’en aille et ne revienne plus jamais ! Hurla t-il.

Moi: Mama je te promets d’être prudente, crois moi je ne trame dans rien de louche mais il est temps pour moi de prendre mon indépendance. Je vais continuer à prendre soins d’Alice et de toi comme je pourrais. Dis-je en craquant finalement.

Ma mère elle aussi craque et se mets à pleurer. Ça me fend le coeur tellement je déteste la voir mal.

Maman: Shanice je ne veux pas d’une quelconque aide venant de toi tant que je ne sais pas d’où te sors l’argent, je ne voudrais pas me sentir coupable si jamais il t’arrivait quelque chose. Shanice les voies du dehors que tu veux emprunter là ne vont te conduire qu’à ta perte! Rebours chemin tant qu’il est encore temps. Fit-elle en essuyant ses larmes.

Moi: Un jour tu seras fière de moi je te le promets, je t’aime et je suis désolé de t’avoir manqué de respect dernièrement. Dis-je en me levant pour me diriger jusqu’à mon ancienne chambre.

C’est dans les larmes que je ranges toutes mes affaires, écoutant d’une oreille distraite la dispute entre mes parents. Si je pouvais j’aurais amené ma mère et ma soeur avec moi,mais pour le moment ce n’est pas possible et je dois faire avec.

Dire que quitter cette maison dans laquelle j’ai grandis ne me fait ni chaud ni froid serait mensonge. C’est ici que j’ai vécu mes meilleurs et mes pires, c’est ici que j’ai vécu toute ma vie alors oui c’est un cordon que je m’apprête à couper, un qui fait mal mais j’ai une consolation c’est celle de savoir que je le fais pour la bonne cause.

×××××××××Éclipse×××××××

Quatre mois et demi déjà que j’ai définitivement quitté le cocon familiale, quatre mois que je suis chez moi et déjà beaucoup de choses ceux sont améliorées. J’ai meublé ma maison du mieux que j’ai pu, j’ai acheté un salon complet, équipé ma cuisine ainsi que ma chambre.

Ce n’est pas encore comme je veux mais ça prend forme. Lucien m’a recontacté deux jours après mon aménagement pour enfin parler des choses sérieuses. Nous avons convenu que je ferais ses livraisons dans la ville de Yaoundé et je percevrais trente pourcent de l’argent perçu.

Seul bémol ne maîtrisant pas encore comment se gère l’achat et la vente du produit, je ne peux pas savoir si le prix que Lucien me donne est le bon mais je n’ai pas le choix je dois faire.

Je livre récupére l’argent et vais le verser à un homme donc j’ignore vraiment l’identité juste je sais que c’est lui qui perçoit tout l’argent que je récolte et gère avec Lucien. Je me suis dis que c’était son comptable où un truc dans le genre vu que Lucien n’est pas au pays depuis un bon bout. C’est lui qui me donne ma paye après s’être assuré que le versement est bon.

Je n’ai pas à trop me plaindre, je gagne une somme considérable malgré le fait que les livraisons ne se font pas tous les jours. En effet je peux livrer un à deux clients après une à deux semaines et pourtant entre temps il y à la survie et les responsabilités qui sont toujours présents.

Ceci dit, je jongle entre continuer mes sorties que je limite bien-sûr n’ayant plus autant besoin d’elles qu’avant, vendre mes services à certains des clients de Lucien qui me trouvent séduisante et veulent s’amuser et enfin ma dernière source d’exploitation est celle de revendre aux consommateurs du bas peuple la poudre que me donne Lucien pour mon usage personnel à bon prix par prise.

Ce n’est pas évident de trouver de la poudre donc lorsqu’ils en voient ils se jettent tous dessus et par petit sachet je me fais pas mal d’argent mais pour préserver mon image et la source je travaille avec un petit dans mon quartier, un avec qui j’ai immédiatement sympathisé. Il est réglo et donc nous nous entendons très bien.

La drogue n’a pas d’effet de dépendance en tant que tel sur moi du moins pas pour le moment je n’en prends que lorsque je dois m’envoyer en l’air avec un des clients de Lucien histoire de pimenter la chose et ne pas être totalement consciente des perversités que je subis durant ces ébats sexuels peu catholiques.

Aujourd’hui Alice vient à la maison pour le week-end comme elle à pour habitude de le faire depuis un mois et quelques déjà.

Elle vient passer les week-end avec moi à la maison et je fais le maximum d’efforts d’être avec elle pour ne pas qu’elle ait une mauvaise image de sa grande sœur car une chose que j’aimerais éviter c’est de voir ma sœur emprunter le même chemin que moi voilà pourquoi je m’assure de lui offrir le nécessaire à chaque fois qu’elle rentre et des vivre pour la maison.

Ce week-end je ne serais pas là car Lucien est revenu du Maroc et m’a informé d’un déplacement demain pour Douala où on se verra pour parler d’un nouveau projet important. Il était tellement sérieux que j’ai hâte et en même temps un peu peur de découvrir de quoi il s’agit, mais une chose est sûre c’est que demain tôt je dois me rendre à Douala.

A suivre……

Share this:

Laisser un commentaire