Histoire d'amour
70 / 100

Vêtu simplement d’une chemise hawaïen marron fleurie sous un short blanc cassé et une paire de mocassin de la même couleur que sa chemise , il pète le charisme…(Shanice prête à tout pour réussir).

Chapitre 6.

Me voici donc installer avec ma copine dans un carré pour six alors que pour le moment nous ne sommes que deux. Devant nous une bouteille de black label posée sur notre table accompagnée de deux bouteilles de coca comme diluants.

Nicole: Ma’a co’o la salle est encore un peu vide hein.

Moi: tu sais que nous sommes arrivé un peu tôt noorh? C’est normal mais t’inquiète c’est quand-même un samedi. Répondis-je en portant mon verre à mes lèvres.

La soirée commence à devenir chaude, les gens arrivent comme en rang se battant pour trouver les meilleures places. C’est à ce moment qu’il faut commencer à cibler. Alors que je suis captivé par un beau spécimen à l’autre bout de notre table, voilà un trio d’ hommes donc un black, un métis et un blanc qui viennent s’installer dans notre carré.

Ils sont polis et demandent à nous faire la bise ce que nous acceptons volontiers. Le quateron me tape direct à l’œil, sans prêter beaucoup d’attention on dirait qu’il est de race purement blanche.

Il est grand de taille, bien sculpté et ses yeux marrons clair lui donnent un côté mystérieux et Super sexy. Il à des dreadlocks de couleur marron que je devine est la couleur naturelle de ceux-ci.

Vêtu simplement d’une chemise hawaïen marron fleurie sous un short blanc cassé et une paire de mocassin de la même couleur que sa chemise , il pète le charisme. C’est le genre de mec à faire tomber toutes les filles sur son passage.

 Je remarque également les tatouages qu’il porte sur ses bras et son pied gauche qui est juste devant mes yeux. Une chaîne fine or ornant son cou et une montre Rolex ornant son poignet, ça sent le fric à plein nez. Il soulève la tête de son iPhone dernier cri et nos regards se croisent.

Je me braque complètement comme une conne prise en plein délit, eh Dieu! Les choses des débutantes m’arrivent encore? Il me sourit et je fond comme du beurre intérieurement quelle belle dentition. Le gars est choco jusqu’aux dents, il se lave seulement avec l’eau tangui?

A Lire aussi: People: les causes du divorce entre Cardi B et Offset enfin connues

Je lui rends son sourire et détourne le regard, faut pas non plus lui montrer que je fond de l’intérieur. leurs bouteilles de vodka et champagne arrivent aussitôt, je l’observe se servir de la vodka qu’il dilue avec du redbull.

Je vois des gens faire ça plus souvent et je me demande quel goût ça peut bien avoir. Il nous porte un toast avant de commencer à savourer son mélange.

Je me sens bizarre, j’ai tout de suite chaud, pourquoi il me fait autant d’effet ? Ce n’est pas non plus le mec plus canon que j’ai eu à rencontrer. Depuis qu’on à échangé un regard furtif, il n’a plus prêté attention à moi.

Ma copine elle se fait déjà draguer par le blanc alors que le beau mystérieux est engagé entre conversation avec son ami le black et son téléphone qu’il manipule incessamment. On dirait qu’ils parlent travail ça à plutôt l’aire sérieux.

Me sentant un peu laissé, je vais aux toilettes histoire de me vider la vessie et remettre un peu de rouge à lèvres. Une fois remise en place, je rejoins ma table et avale une gorgée de mon mélange avant de décide d’aller me déhancher.

Je suis sortie pour m’amuser aussi autant mieux profiter de ma soirée. Je m’éloigne de la table et vais sur la piste de danse pour faire tourner mes hanches au rythme du ndombolo (musique congolaise) qu’à lancé le DJ. Quand je danse, je suis en transe. Plus rien ne m’importe surtout quand je peux me regarder dans une glace comme actuellement.

Plus de quarante minutes plus tard à me trémousser, je rejoins à nouveau ma table pour me mouiller la gorge et reprendre de l’élan. Mon téléphone en main, je ne vois pas quand est ce que chocolat au lait se rapproche de moi jusqu’à ce que je vois sa main dans mon champ de vision. Les doigts du gars sont longs, les ongles soignés même sous le jeu de lumière ça frappe.

Lui: Pourrais-tu m’accorder cette danse? Demande il sensuellement de sa voix rauque.

Ohlala! Quelle voix, elle serait largement suffisante pour me faire mouiller comme une cochonne. Je croise son regard électrifiant et fond à nouveau.

Moi: Volontiers. Dis-je en lui donnant ma main qu’il prend avec délicatesse me tirant vers la piste de danse.

Nous dansons collé l’un à l’autre en silence pendant un bon bout. Il fait deux bonnes tête de plus que moi malgré mes talons.

Lui: Moi c’est Lucien et toi? Me demande-t-il brisant le silence.

Moi : Shanice… Je m’appelle Shanice.

Lui: Magnifique prénom, unique juste comme toi…. Shanice. Dit-il comme une confidence.

Entendre mon nom sortir de ses belles lèvres me fait frissonner instantanément.

Moi: Merci, Lucien n’est pas mal non plus. Dis-je d’une petite voix.

Lui : hummm! Shanice quelque chose me dit qu’on fera des choses merveilleuses…. Des choses très très merveilleuses.

C’est ainsi ce que le début de mon aventure à commencé, si seulement j’avais su que je venais de rencontrer l’élément changeur de toute ma vie.
Je n’ai pas compris ce qu’il voulait dire par là sur le coup, je me suis dit qu’il parlait de s’amuser coucher ensemble et profiter du bon temps mais ça c’était à ce moment.

Comment aurais-je pu savoir que c’était cet homme qui allait faire de moi la vraie Shanice ? Qui allait m’aider à arriver à mes fins et aussi me conduire à ma perte ?. Revenons à cette soirée ;

Moi: Hummmm….Ah oui beau gosse? De très bonnes choses ? Tant que tu es généreux nous ferons de très bonnes choses. Dis-je en passant ma langue sur mes lèvres.

Lui: Ne t’inquiète pas pour ça, ma tigresse. Je suis sûre que tu n’as jamais rencontré un homme aussi généreux que moi. Laisse moi juste te le prouver. Dit-il en ancrant son regard noisette dans le mien.

Il à ce truc qui hypnotise dans son regard. Cette lueur de malices, de vices qui m’excite.

Moi: je ne demande qu’à voir.

Lui:La soirée ne fait que commencer.

Après cette phrase il me ramène à nos places et me fait asseoir près de lui, décalant ainsi son ami qui n’y à trouvé aucun inconvénient. Il me serre un mélange de sa vodka qu’il dilue à son redbull pour me faire goûter. Et oui le goût est bon beaucoup mieux que le mélange habituel.

Lui: Alors shanice, où vis-tu? Et avec qui? Si ce n’est pas indiscret. Demande-t-il souriant.

Cette dentition me fait perdre la tête, mais je me dois de me ressaisir et vite trouver un mensonge.

Moi; Euh… Eh bien, j’habite avec ma soeur que tu vois là à l’omnisport. Dis-je tranquillement.

Lui: D’accord je vois. Je connais un peu le coin. En fait je ne connais pas bien Yaoundé mais plutôt Douala vu que je ne vis pas vraiment au pays.

Moi: Oh donc tu es de passage? Demandai-je souriante de l’intérieur.

Hum! Je sens que je vais faire une bonne affaire ce soir, un mbenguiste mama!.

Lui: C’est cela. Mais dis moi que fais-tu pour vivre ?

Tsuip voilà alors les questions que je n’aimes pas ! Tu es là pour me réserver pour la nuit ou me demander en mariage ? C’est quoi ces questions ? Fulminai-je intérieurement affichant un sourire aussi faux que paniqué.

Moi : Je n’aime pas trop donner des détails sur ma vie privée. Dis-je d’un trait pour changer de sujet.

Lui: Bien-sûr et désolé si je me suis un peu emporté, Shanice. Si je te pose ces questions c’est parce-que tu m’intéresse comme femme, j’aimerais fondé un empire solide à tes côtés. Dit-il son regard ancré dans le mien.

Ça ressemblait plus à une demande de partenariat qu’à une déclaration d’amour, d’ailleurs s’en était pas une.

Moi; un si beau gars comme toi, tu veux me dire que tu n’as pas de petite amie? Pour ne pas dire de femme? Hum. Demandai-je sceptique.

Lui ; eh bien, je crois que tu as une bonne vue sur mon annulaire. Dit-il pour seul réponse.

Hum ce gars doit être un vrai fayman. Il est trop serein à mon goût et il ment avec tact. Il cache quelque chose et je vais le découvrir.

Lui: on rentre ensemble ?

Voilà que tu commence à parler des choses sérieuses papa! La bonne partie de l’histoire.

Moi : tu sais bien que ce n’est pas gratuit. Dis-je sans détour.

Il sourit et pour seule réponse me fais un clin d’œil. Il se lève un moment et s’en va je ne sais trop où me laissant face à une table pleine. Le blanc de ma copine s’étant lui aussi éloigné, nous en profitons pour faire un petit “kongossa”.

Moi: hum ma pp depuis que le blanc t’a envoûté tu ne me regarde plus hein? Ikiii le blanc! Dis-je taquine.

Elle: Ahka ma’a tu ignore quoi? Je dois angoisser le gars pour être sûre qu’il sera mon nouveau Distributeur. Ronchonne mon amie.

Nous rions à base voix n’oubliant pas le troisième des mecs qui lui est resté à sa place et pianote tranquillement son gros téléphone. Nicole contrairement à moi aime entretenir des relations à long terme avec ses pigeons par contre moi je ne supporte pas les caprices des pigeons.

Ils en font souvent un peu trop une fois que vous engagez une relation. J’ai horreur de cette possessivité maladive qu’ils ont. J’aime beaucoup trop ma liberté donc je préfère des coups sans engagements et payant. C’est mieux pour tous.

Elle ; c’est toi qui as péché le gros lot apparemment. Le gars est beau la magie mama!!!! Aie, je suis jalouse Sha. Dit-elle la mine boudeuse.

Elle n’a pas tort il est le plus canon des trois.

Moi: hum tu sais que je ne mange pas moi la beauté nooorh ? J’ai déjà tablé cash avec lui. Je ne veux pas de love story mama, j’ai mieux à faire.

Elle: hum! Sha il faut apprendre à entretenir les relations à long terme hein. On ne sait jamais ce que ça peut rapporter demain. Dit-elle en prenant sa coupe de champagne en main.

Moi: Nicole laisse moi pardon. Fais tes relations moi je baise je passe. Je ne veux pas les maux de tête. Dis-je sèchement.

Elle m’agace avec ça, chacun fait ce qu’il veut que je sache!.

Elle; okay oh. Répondit-elle pour couper court.

Au même moment les deux hommes reviennent à table. Et mon pigeon se penche pour me signaler que c’est le moment de partir. Je fais mes au-revoir à ma copine et à ses deux amis avant de suivre monsieur belle gueule jusqu’à l’extérieur.

Nous arrivons devant une Land Rover blanche, brillante de mille feux. On dirait qu’elle vient tout juste de sortir de la maison de fabrication, je tombe littéralement amoureuse d’elle. Lorsqu’il m’ouvre la portier et que je pose mes fesses sur le siège, je crois toucher les nuages.

    Tellement c’est doux, parfumé élégant propre. Je crois que j’ai tiré une grosse carte ce soir. Il monte à son tour et démarre en mettant en marche la climatisation.

Lui; Tu aimes j’espère ? Demande-t-il le regard rivé sur la route.

Il blague ou quoi? J’adore !!!

Moi: Oh oui oui! Elle est confortable.

Lui: Tant mieux. Qui sait un jour peut-être elle sera à toi. Dit-il un clin d’œil dans ma direction.

Moi: Hum! C’est la seule chose que j’ai trouvé à dire.

Quelques minutes plus tard? Il gare dans un parking et grande est ma surprise lorsque je découvre que nous sommes devant le Hilton hôtel. C’est comme un rêve devenu réalité ! Moi qui voyais toujours cet endroit comme inaccessible pour moi, me voilà là.

À suivre…

Share this:

Laisser un commentaire